Breaking Dawn

Vous sentez vous surveillés, chers agneaux ? Ne sombrez pas dans une crise de paranoïa, par pitié, ce serait gâcher notre jeu. N'ayez crainte, nous ferons attention à tout ce qui tombera dans nos innocentes oreilles... Ou pas.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Comme on se retrouve...! [R. Adriel]

Aller en bas 
AuteurMessage
Chiara Mac Leold

Chiara Mac Leold

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 09/07/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
Comme on se retrouve...! [R. Adriel] Left_bar_bleue60/100Comme on se retrouve...! [R. Adriel] Empty_bar_bleue  (60/100)

Comme on se retrouve...! [R. Adriel] Empty
MessageSujet: Comme on se retrouve...! [R. Adriel]   Comme on se retrouve...! [R. Adriel] EmptyVen 11 Juil - 20:23

La nuit venait de tomber et apparemment, la soirée risquait d'être longue si Chiara ne faisait pas quelque chose pour changer ça. Elle n'avait rien à faire. Elle aurait bien pu prendre quelques temps pour visiter la ville, faire un léger repérage des endroits potentiellement intéressants, mais elle l'avait déjà fait tout l'après-midi. Et puis, ce n'était pas la première fois qu'elle débarquait à Londres. Elle y était venue quelques fois avec son père lors de congrès ou de réunions de famille alors qu'il avait horreur de la laisser seule en Italie. Franchement elle n'était plus un bébé. N'empêche que depuis quelques jours déjà, la jeune femme était libre de vagabonder où bon lui semblait sans l'avoir sur le dos à jamais. Bon, elle était d'accord avec une chose, évidemment, c'était mieux d'avoir un père un peu trop père coq que de devoir vivre sa vie sans s'en soucier parce que c'était ce qu'il faisait aussi. Elle préférait mille fois sa condition à celles de ces pauvres enfants abandonnés qui avaient le malheur de ne pas savoir ce qu'était un paternel. Tant pis.

Après ces quelques petites secondes de réflexion, elle décida qu'il était temps pour elle de tester l'un des bars de la ville. Non, mais après tout, elle qui adorait les fêtes, elle devait bien aller voir si elle rentrerait déçue ou bien si au contraire, il en valait la peine. Elle passa donc à sa chambre afin de se dévêtir et de se demander ce qu'elle pourraitbien porter. Jetant un coup d'oeil au dehors, elle cru comprendre qu'il faisait beau et chaud malgré la nuit et les étoiles qui apparaissaient peu à peu. Elle pinça donc les lèvres sans se décider entre la robe noire ou la rouge. Bien sur, elle en avait de toutes les couleurs, mais elle opta finalement pour la rouge. Elle lui arrivait un peu au-dessus du genou et elle était ouverte jusqu'au bas du dos alors que le devant venait s'attacher dans son cou. Légère et plutôt sexy, c'était la robe parfaite, celle qu'il lui fallait. En fait, c'était la robe parfaite pour une danseuse de salsa, ce qu'elle n'était pas. Bon, bien sur, comme toute femme qui se respecte, elle avait appris les pas et se débrouillait quand même bien, malgré tout. Fronçnt le nez et les sourcils alors qu'elle tentait de faire quelque chose de potable avec ses cheveux, elle finit par les laisser détachés, légèrement bouclés, ce qui encadrait parfaitement bien son visage de princesse. Elle se maquilla légèrement puisqu'elle préférait de loin son visage au naturel et enfila des sandales noires légères qui allaient bien avec le style de sa robe. Quittant aussitôt la chambre pour un endroit un peu plus fabuleux, elle se retrouva bien vite aux portes du bar, laissant sa voiture un peu plus loin. Bien sur, elle ne comptait pas se la saouler en venant ici sinon, elle aurait préféré un autre moyen de transport, mais à croire que les plans pouvaient parfois changer.

Poussant la porte d'un geste gracieux, elle fut surprise de l'ambiance qui régnait dans ces lieux. Effectivement, la musique était entraînante et elle ne doutait pas de passer une agréable soirée. Elle fit un tour des lieux des yeux et se dirigea finalement vers le bar afin de prendre une première consommation. Après tout, si elle était ici pour un moment, elle pouvait bien se le permettre, non...?
"Bonjour mademoiselle. Que puis-je vous servir...?" demanda aussitôt le jeune homme alors que celle-ci venait tout juste de s'approcher. "Un margarita, s'il vous plaît." fit-elle avec un léger sourire digne d'une top model. Il acquiesca et revint quelques minutes après avec un splendide cocktail. Elle paya sa boisson en le remerciant et s'assit quelques secondes, dévoilant son dos nu aux passants derrière elle. Elle en but une gorgée et ne put s'empêcher d'apprécier ce bon goût de tequila. Elle replaca ses cheveux devant elle, d'un seul côté, et observa un peu partout sans réellement apercevoir quelqu'un dont le visage lui était familier.C'est vrai que l'endroit était bondé, aussi...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Comme on se retrouve...! [R. Adriel] Empty
MessageSujet: Re: Comme on se retrouve...! [R. Adriel]   Comme on se retrouve...! [R. Adriel] EmptyVen 11 Juil - 22:20

All night...Correspondant à ses goûts du jour, notre protagoniste s'est peaufiné une image qui va...Merveilleusement bien avec son petit teint hâlé. Cette peau légèrement doré, qui redonne un côté sexy et attirant. Quoi que, sans vouloir paraitre trop parfait, il est sexy sans même se donner tout ce mal. Mais que voulez-vous? Il a pris cette fameuse habitude, cette fichue manie de toujours se soigner, de ce regarder dans une glace durant 1 heure, d'avoir une parfaite chance d'être beau, LE plus beau, qu'on ne remarque que lui, et exclusivement lui. Et il faut dire qu'on le remarque assez vite. Avec cette bouillie...Mhh.
Bon, peut-être qu'on exagère un petit peu, on disant qu'il se regarde durant une heure dans un miroir. Oh non. Mais personne ne pourrait remarquer qu'il se prend soin de lui, tellement il parait désinvolte avec son physique. On croit souvent qu'il a juste mis ce qui lui était tombé sous la main, ce qui lui donne un air attrayant. Détrompez-vous, tout a été minutieusement choisi pour que cela re sorte parfaitement avec son corps, ses yeux...Etc. Bref, la case "armoire" c'est tout une histoire.
Il l'ouvrit donc, et regarda les tonnes de vêtements qu'elle contenait. Qu'allait-il bien pouvoir en faire? Il savait très exactement où il allait finir sa belle journée...Hm. Il était un habitué, de ce bar-là. Un endroit toujours bondé de belles créatures de toutes les origines...Belle à en mourir. Il n"irait pas jusqu'à dire qu'il avait de l'influence dans ce flux de créature féminine...Il est bien trop modeste voyons! Mais revenons plutôt à nos agneaux, ou moutons, comme vous voulez. Enfin, ça ne change rien dans les faits, de toute façon! Il tira une veste, une chemise et un pantalon noire. Et hop, il était habillé pour la soir. Il s'ébouriffa quelque peu ses beaux cheveux châtains. Il entrouvrit donc légèrement sa chemise, laissant les deux boutons du haut déboutonnés justement. Cela allait certainement donner un avant goût aux jeunes femmes qui allaient se risquer dans le territoires du jeune homme. Il ne savait pas trop comme allait être sa soirée en fait. Il ne s'attendait à rien en particulier, juste un peu de filles et de l'alcool...Beaucoup d'alcool. Il comptait s'amuser, après une journée de dur labeur, rien de tel qu'une rasade de bonnes filles.

Il se dirigea donc vers cet endroit qu'on appel communément de nos jours "un bar", et il a un nom : The World's End .
Jolie nom hein? Adriel ne trouve rien de bien attrayant à cela, il l'avait tellement vue que...Bah voila, il n'y voit rien de bien extraordinaire. Il regarda l'un des deux gorilles à l'entrée, ce dernier d'un hochement de tête, lui dit qu'il pouvait s'aventurer à l'intérieur de l'établissement. Dés l'entrée, on est assaillie par une musique bien forte, qui faisait bouger bien des corps. Adriel regarda quelques corps splendides faire gogote non loin de la scène, où un jeune groupe, apparemment, se donner en concert. Jolie vue. Peut-être fascinant, mais loin d'être si exaltant. Il se dirigea vers le bar. Son endroit préférer pour commencer une jolie soirée...Et une curieuse impression le gagna. Il y avait une personne qu'il avait déjà vue dans cette endroit...Des boucles, une robe rouge, et puis un dos nu...Tiens donc, ne serait-ce pas cette petite Mac Leold qu'il avait eu dans son lit il y a quelques temps? Elle était là pour renouveler cette expérience?
Pour rien vous cacher, il ne dirait pas non...Mais il y a une certaine fierté à avoir. Il aurait aimé passer sans la voir, faire style, je ne la reconnais pas. Mais on ne peut pas tout avoir dans la vie. Il y a des concession à faire. Et puis lui parler n'était pas la mort de toute manière!

-Tiens donc...Une Mac Leold dans un bar. Je vous croyais trop saintes pour ce genre d'endroits.

Il s'était installé à côté d'elle, tout en implorant, intérieurement, que le serveur se ramène rapidement. Il avait horreur d'attendre quelqu'un ou quelque chose. La patience a ses limites, surtout pour un Nicolaevitch. "Une Vodka fraise, comme d'habitude" demanda-t-il donc d'un voix exquise, lorsque le serveur se ramena à lui.
Pourquoi Adriel aimait-il autant la Vodka? Elle lui rappelait son pays natale...La Russie, anciennement URSS, mais ça, on s'en fout. Son pays adoré, autant de bonnes choses que de mauvaises, j'imagine. On ne pouvait jamais rien deviner facilement avec lui.
Il but une gorgé, hm...Il adorait ce goût, il lui annonçait toujours, à son sens, le début d'une bonne soirée. Très bonne soirée même! Attendons de oir la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Chiara Mac Leold

Chiara Mac Leold

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 09/07/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
Comme on se retrouve...! [R. Adriel] Left_bar_bleue60/100Comme on se retrouve...! [R. Adriel] Empty_bar_bleue  (60/100)

Comme on se retrouve...! [R. Adriel] Empty
MessageSujet: Re: Comme on se retrouve...! [R. Adriel]   Comme on se retrouve...! [R. Adriel] EmptyVen 11 Juil - 22:44

Chiara n'eut pas vraiment le temps de bien déguster sa boisson qu'aussitôt, une voix qu'elle ne connaissait que trop bien s'éleva. Elle ne sursauta pas, fidèle à son habitude. Non, mais franchement, si vous la voyez stressée et nerveuse, un jour, vous aurez de la chance. Toujours sur un pied, elle bouge beaucoup c'est vrai, incapable de demeurer en place plus de quelques minutes, mais elle n'est point nerveuse pour autant. Son regard dériva donc vers les beaux yeux d'un jeune homme qui avait partagé l'une de ses nuits, avant. Un sourire éclaircit son visage déjà si charmant à la réplique du jeune homme. Trop sainte pour les bars...? Tiens donc...

" Un Nicolaevitch dans un bar n'en est pas moins surprenant. Je croyais que vous préfériez la rue et la débandade. Ou appelez-ça comme vous voulez. Débaûche serait peut-être plus approprié." fit-elle avec un sourire qui en disait long. Bien sur, c'était une provocation pure et dure. Pourtant, Chiara ne croyait point qu'Adriel passe ses journées à la rue en compagnie de mafieux et de gens peu recommandables. Mais n'empêche que c'était toujours plaisant de voir sa réaction. Elle en avait marre de passer pour une sainte. C'est vrai, quoi! Passer pour une sainte simplement, ça passe encore, mais passer pour une sainte à cause de son nom de famille, franchement... Elle ne répondait qu'à la provocation par la provocation, c'est qu'elle a de la répartie la petite! "J'imagine qu'on est quitte...!" lança-t-elle avant de prendre une longue et si agréable pourtant, gorgée de son margarita. Elle l'observa discrètement, n'aimant pas particulièrement fixer quelqu'un jusqu'à ce qu'il s'aperçoive de ce que vous faites. Et puis, Adriel aimerait trop ça de savoir qu'elle le trouve séduisant à regarder et elle ne voulait surtout pas lui laisser ce plaisir. Car bien évidemment, devant un corps aussi parfait, on ne pouvait demeurer indifférente. Elle détourna le regard alors que ses yeux venaient de découvrir l'ouverture dans sa chemise, juste assez grande pour démontrer une mise en garde, ou plutôt, un avant-goût de ce qui pouvait bien attendre les jeunes femmes lorsqu'elles faisaient un pas dans la même direction que le jeune homme. Chiara, elle, le savait, puisqu'elle avait déjà franchi ce pas.

"J'imagine que tu ne me tiendras pas compagnie longtemps, Adriel. Tu attends sûrement quelqu'un...?" fit-elle en ramenant ses beaux yeux dans ceux bleu électrique du jeune homme. Elle ne voulait pas laisser son regard dériver ailleurs, mais elle semblait se perdre dans l'immensité du bleu de ses yeux malgré tout. Elle s'était légèrement penché en avant, vers le bar, dévoilant ainsi, légèrement le haut de sa poitrine, ou plutôt, son décolleté si l'on peut dire ça comme ça. Encore une fois, ils étaient quitte sur ce coup-là, mais la demoiselle se garderait bien de le dire. Elle termina d'une traite son margarita alors qu'elle remettait le verre vide sur le comptoir. Aussitôt, le serveur s'en emparait pour débarasser un peu l'endroit. On aurait dit que peu importe ce qu'elle avait en tête, son regard revenait toujours à celui du jeune homme alors qu'un sourire ne quittait que rarement le visage légèrement bronzé de l'italienne. Elle se pencha légèrement afin de saisir délicatement le verre du jeune homme et de goûter sa boisson sans gène. Elle déposa ses lèvres légèrement parfumées sur le verre d'Adriel et en but une petite gorgée, comme pour apprécier le goût de la vodka fraise. "Ce n'est pas mauvais. Contente de voir qu'un Nicolaevitch ne s'en tient pas qu'à la bière et aime les boissons un peu plus... sophistiquées." fit-elle alors qu'elle remettait entre les mains d'Adriel le verre du jeune homme, se gardant bien de ne serait-ce que frôler ses doigts. Elle avait peur qu'un contact, un seul, la ramène quelques années en arrière et la propulse de nouveau dans les bras du Nicolaevitch. Elle devait avouer que ce n'était pas une issue qui lui déplairait, au contraire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Comme on se retrouve...! [R. Adriel] Empty
MessageSujet: Re: Comme on se retrouve...! [R. Adriel]   Comme on se retrouve...! [R. Adriel] EmptySam 12 Juil - 17:23

Haha devait-il rire à une blague aussi...Crédule, sans queux ni tête? Haha, il est bien connu pour être gentleman dans toutes situations, même si la fille est extrêmement conne. Oui oui, il y a des connes qui s'intéressent à lui. Vous savez, ce genre de fille qui s'approchent qu'on appelle Bimbo, mini jupe au rais des fesses, décolleté profond, sans aucune pudeur et nudité...Que vous le croyez ou non, notre petit Nicolaevitch déteste ça.
Pour lui, une femme attirante et sexy doit garder une certaine pudeur voyez-vous? Quelque chose qui puisse attirer...Sans pour autant qu'elle soit complètement recouverte d'un tissu. Non, quelle soit recouverte juste assez, pour garder un trait de mystère. Exactement comme cette cher Mac Leold...Ah Chiara Chiara. Adriel avait tendance à oubiler ses conquêtes féminines-soit dit en passant, il ne se souvient pas en avoir eu, des conquêtes masculine je veux dire. Mais revenons au début. Elle est l'une des rare dont il s'en est souvenu...Peut-être parce qu'elle a un corps si sublime, mais malheureusement, le nom ne va pas avec? Pour cette simple raison, il aurait dû l'oublier. Ben nah, la raison à ses raisons que parfois même, elle-même ne comprend pas. (D'accord, un vrai charabia, mais je me comprends)
Elle prenait un ton si ironique, si désinvolte qu'il en eut un rire léger, dévoilant ses canines parfaitement blanches. S'il était un vampire, il ferait fureur...Enfin, même en étant un simple humains, il faisait fureur. Pas grave pour sa remarque, elle le payera plus tard...Cher. Alors comme ça, elle voulait jouer...Jouons alors.

-Si on veut.

Il sentait néanmoins son regard pénétrant sur lui. C'était agréable, hm...Il aimait cette sensation d'être observé à la dérobé, sans pour autant que cela lui plaise. Mais cela avait un certain côté excitant..Même s'il avait l'habitue, venant d'une jolie femme comme Chiara-il l'avouait sans mal-cela avait tendance à épicer la situation, déjà attrayante au départ. Mais il ne fit aucune remarque, trop absorbé par sa demande de vodka. Mais apparemment, la jeune femme avait vite compris qu'Adriel aimait ça...C'était un pur amusement. La soirée s'annonçait agréable, même plus qu' agréable. "J'imagine que tu ne me tiendras pas compagnie longtemps, Adriel. Tu attends sûrement quelqu'un...?" A quoi pouvait-elle bien penser, cette petite cachottière?
Non, il n'attendait personne ne bien particulier. Peut-être allait-il rencontrer une personne, à l'imprévu, en fait, il misait beaucoup sur ça, lors de l'une de ses soirées où il sortait seul, non accompagné d'un bon pote...Mais là, il vient de trouver LA personne qui fera l'affaire, on va dire. Il plongea ses yeux bleu, profond, dans ceux de la jeune femme, sachant très bien qu'elle allait complètement se perdre dedans. L'une des armes dévastatrice de notre Nicolaevitch, se sont ses beaux yeux...Mhh.
Et maintenant, elle se penchait...Certainement pour lui donner un avant goût de la soirée...Il feignait de ne rien remarquer, en jeune homme qu'il était, bien élevé...Mais qui passerait à côté d'un geste aussi flagrant?! Pas Adriel en tout cas. Il préféra revenir donc à sa question.

-Mh je ne sais pas trop...A mon souvenir, je n'ai donné rendez-vous à personne.

Mais vue la mémoire défaillante dont il faisait preuve parfois, on ne sait jamais, avec lui. Mais là, il était sûre de n'attendre personne. C'était comme inscrit sur son front. Mais il se garderait bien de faire un tout autre commentaire désobligeant...Quoi que...

-Oh, peut-être que toi, tu attends quelqu'un et tu désires me voir partir?

Oui, soyons réaliste. Une si jolie femme, accoudée au bar, seule, à boire une Margarita...Ce n'est pas commode. Surtout pour une Mac Leold, italienne qui plus est, n'est-ce pas? Mais qui sait? Sa Vodka fraie arriva enfin, pouvoir tromper ses lèvres...Ben apparemment, il n'allait pas le faire une deuxième fois, vue que la jeune femme s'en était emparé pour tremper ses propres lèvres...Si ça, c'était pas osé. Il la regarda faire, un sourire au bord des lèvres. Se serait-elle levée d'un bon pied ce matin? Les Mac Leold et les Nicolaevitch ne sont pas censés coopérer...Mais apparemment, lui et Chiara faisaient une belle exception. C'était loin d'être déplaisant.

-Oh...Je pense que tu as du confondre un Nicolaevitch et un M...De ta famille. Même si, de loin, nous sommes incomparables tant nous, les Nciolaevitch, sommes...Uniques.

Il leva ses sourcils, un air amusé s'était peigné sur son beau visage. Il reprit une gorgé de sa Vodka, qui avait, il en avait bien l'impression, un tout autre parfum.
Revenir en haut Aller en bas
Chiara Mac Leold

Chiara Mac Leold

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 09/07/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
Comme on se retrouve...! [R. Adriel] Left_bar_bleue60/100Comme on se retrouve...! [R. Adriel] Empty_bar_bleue  (60/100)

Comme on se retrouve...! [R. Adriel] Empty
MessageSujet: Re: Comme on se retrouve...! [R. Adriel]   Comme on se retrouve...! [R. Adriel] EmptySam 12 Juil - 18:29

Apparemment, Adriel semblait avoir le goût de s'amuser et Chiara, de son côté, en avait autant envie que lui, sinon plus. Ça faisait longtemps qu'elle n'était pas allée seule dans un bar, en célibataire, afin de pouvoir observer tout le monde sans se sentir une mauvaise fille. Après tout, un beau corps méritait d'être regardé et admiré, non...? Alors pourquoi s'en priver...? En couple ou en célibataire, peu importait, regarder, ce n'est pas toucher et ce n'est pas bien grave. Mais là, elle devait avouer que ce cher Nicolaevitch l'intriguait à cent milles à l'heure. Il y avait déjà certaines barrières entre eux qui n'étaient plus. En effet, ils avaient oser passer le cap alors que pourtant, tous deux pourraient se faire renier de leurs familles respectives si jamais leurs parents, ou dans son cas, son père, l'apprenait. Mais son père était loin et Chiara était bien décidée à profiter. Lorsqu'il affirma qu'il n'attendait personne, un sourire vint poindre sur ses lèvres, un sourire qu'elle s'empressa d'effacer. Elle devait avouer que c'était une bonne nouvelle pour elle; elle demeurerait donc en sa compagnie un peu plus longtemps.

" Tu as tellement de contacts en ville que tu ne te souviens plus avec qui tu sors...? C'est bien ça, félicitations!" fit-elle avec un sourire amusé, un beau sourire comme elle seule en avait le secret. Ce n'était cette fois, ni un regard charmeur, ni un sourire provocateur, simplement un beau sourire. À sa remarque, elle affirma: "Pas du tout." Cette simple remarque pouvait paraître... déplacée ou quelque peu étrange, puisqu'elle venait d'affirmer tenir à sa compagnie même si ce n'était que par un non-dit. Elle avait eu trop envie de goûter sa boisson une fois la sienne terminée pour laisser passer une si belle occasion. C'est vrai quoi, ça faisait toujours alléchant et attrayant de poser les lèvres sur un autre verre, bien que la boisson d'Adriel ne soit pas mauvaise non plus. Apparemment, il semblait s'amuser de la situation, mais il devait commencer à la connaître. Bon, c'est vrai, ils n'avaient pas passé dix ans ensemble, mais une nuit suffisait pour montrer au jeune homme qu'elle savait prendre des initiatives, non? Vous voulez des preuves? Plus tard! "Pour être uniques, vous êtes uniques, tu ne te trompes pas là-dessus!" fit-elle en rigolant légèrement, se redressant contre son siège, replaçant sa robe légèrement comme elle se devait de le faire. Elle ramena ses cheveux derrière ses épaules et se dit qu'elle avait malgré tout de la chance d'être aussi bien vue du côté des Nicolaevitch. Bon, ce n'étaient pas tous les Nicolaevitch qui la voyaient de cette façon et peut-être même qu'Adriel se jouait d'elle et ne pensait qu'elle n'était bonne à rien sinon pour coucher avec lui, mais Chiara s'en fichait quelque peu. En effet, elle savait, elle, ce qu'elle valait et l'influence ou le regard que les autres pouvaient bien porter sur elle ne valait pas grand chose à ses yeux. Elle n'aimait pas les guerres de famille et elle tentait de nouer des liens en sachant pertinement ce qui risquait d'arriver si on finissait par l'apprendre. Son père serait sans doute capable de provoquer un mariage arrangé avec un homme de bonne famille pour l'inciter à prendre la bonne voie.

La musique était bonne et Chiara ne pouvait s'empêcher, parfois, de pianoter sur le rebord du comptoir au rythme entraînant des danses qui s'enchaînaient. C'est vrai quoi, elle qui adorait danser, elle serait servie ici, en supposant qu'Adriel veuille bien l'amener sur la piste un jour ou l'autre. Elle pourrait lui montrer ce dont elle était capable et sans doute pourrait-il faire de même. Elle reporta son attention sur Adriel alors qu'elle glissait sa main sur sa cuisse à elle [Il faut préciser!] pour empêcher ses doigts de suivre le rythme. Elle redressa légèrement les épaules, comme pour se détendre légèrement et posa alors la question qui lui titillait le cerveau depuis quelques minutes déjà.

"Un Nicolaevitch ne devrait pas être vu en compagnie d'Une Mac Leold, n'est-ce pas...? Pourquoi est-ce que tu n'as pas juste... passé ton chemin en m'apercevant?" Elle avait dit tout cela d'une voix plutôt douce, une voix qu'elle n'avait pas utilisé dans sa conversation jusqu'à maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



Comme on se retrouve...! [R. Adriel] Empty
MessageSujet: Re: Comme on se retrouve...! [R. Adriel]   Comme on se retrouve...! [R. Adriel] EmptyLun 28 Juil - 1:03

Notre gus ne s'est jamais posé la question, enfin, à propos de ce qu'il avait fait avec la Mac Leold. Bah, c'est une fille comme une autre, enfin non, c'est une Mac Leold, mais c'est pas pour autant qu'elle n'était pas une fille, avec tout le tralala qui va avec, vous voyez? Ouais ouais, les gros trucs là, sur le corps, et puis les pares chocs derière aussi...Et puis ses haches, ce déhanché hm...Délicieux. Quoi? Lui pervers? Nooon. C'est un Nicolaevitch après tout. Enfin, cela n'est pas dire qu'ils sont tous pervers, ou juste attirant, suffit de voir...Un de ses proches cousins tiens. Heu?Lequel? Celui qui s'est fait virer? Naah pas lui.
Bon, en tout cas, la petite Chiara lui semblait plus attirante que les autres fois, et là, faite ce que vous voulez, il ne se l'avouera jamais complètement. Enfin, cela reste à voir, si elle tombe éperduement amoureuse de lui, hm...Nah, cela reste encore à voir. Enfin, si cela est réciproque, cela ne reste plus à voir. Mais disons que l'amour et lui, c'est une experience qui n'a jamais marchée, et c'est pas aujourd'hui que cela va venir...Non, il ne voulait vraiment pas y penser ce soir. C'était beaucoup trop douleureux, trop...Une boule se forma dans sa gorge, ses yeux s'assonbrirent quelques instants, mais il réussit à se reprendre à temps. Ce serait rien d'autre que du gachis, surtout que cette soirée commencait trèsbien, non?

-Il n'y a pas fécilitation à avoir. Oui, j'en ai pas mal, quand on est un Nicolaevitch...Hm. Mais merci tout de même, je prends ça comme un compliment, on va dire.

Il lui fit un sourire et reprit une gorgée de sa vodka. Cette fille était vraiment...Diffèrente. Elle venait d'affirmer, avec une aisance nouvelle, qu'elle ne voulait pas le quitter, pas tout de suite en tout cas. Il hôcha la tête, d'un air entendu et affirmatif, sorte de: Je te comprends ma belle, personne ne peut se passer de moi de toute façon, et vise versa on va dire.
Ah des relations dans le secret, c'était très excitant. Comme à l'instant, heureusement qu'il y avait suffisemment de jeune gens qui craignaient le regard d'Adriel pour oser dire à n'importe quel Nicolaevitch que notre gus "trainait" avec une Mac Leold. Il suffisait qu'il jette un regard noir à l'assemblet pour qu'ils se taisent, à jamais. Ouais, comme dans les mariages.
C'est vrai que la musique était pas mal, enfin, c'était pas le genre de notre protagoniste, de prendre la fille par la main pour l'emmener sur la piste de danse, mais il y a un début à tout, et il ne faut pas être aveugle pour deviner que la jeune Chiara aimait "bouger". Et apparemment, elle se retenait joliment. Ahlala, qu'est ce qu'elle ferait pas pour les beaux yeux de notre gus hein? ^^ Mais il préféra attendre encore un peu, histoire que les choses se tassent, entre eux je veux dire. Que cela soit "plus claire" même si on peut le dire clairement : c'est en ne peu plus claire!

Sa question fit remonter un sourcil à Adriel. Il eut un rire léger, légèrement surprie par cette question, venue si soudainement. C'est vrai ça? Pourquoi est-il venu directement vers elle? Il n'en avait aucune idée lui même alors bon. Si ça se trouve, c'est un fils invisible qui l'a attiré. Non, il ne croyait pas aux superstitions, même si sa grand-mère lui répéte que ça existe.

-Je n'ai pas pu m'enmpêcher de venir...Embêter une Mac Leold.

Il la regarda dans les yeux, ses yeux bleu, à lui, je précise, étaient pétillant de malice, et un côté charmeur. Ils jouaient tout les deux depuis tout à l'heure.

-Hm...C'est beau non? Un Nicolaevitch et une Mac Leold. Etrange, mais pas déplaisant.

La révélation de l'année, mais il avait surtout chuchoté ça, pour qu'elle soit la seule à entendre. Il s'était donc penché légèrement vers elle, plissant les yeux, l'air de dire que cela resterait entre eux, un secret précieux à garder. C'était juste des pensés...Très secretes.
Revenir en haut Aller en bas
Chiara Mac Leold

Chiara Mac Leold

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 09/07/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
Comme on se retrouve...! [R. Adriel] Left_bar_bleue60/100Comme on se retrouve...! [R. Adriel] Empty_bar_bleue  (60/100)

Comme on se retrouve...! [R. Adriel] Empty
MessageSujet: Re: Comme on se retrouve...! [R. Adriel]   Comme on se retrouve...! [R. Adriel] EmptyLun 28 Juil - 17:12

"Embêter une Mac Leold? Mais tu ne m'embêtes pas, mon petit Adriel..." fit-elle avec un sourire légèrement amusé, sachant fort bien qu'il était plus grand qu'elle. De peu, certes, mais plus grand quand même. Elle doutait qu'il ne soit venu que pour l'embêter. Elle n'était pas stupide, bien sûr, elle voyait bien qu'il semblait apprécier sa présence, mais peut-être se trompait-elle là-dessus? Ce n'était pas parce qu'ils avaient déjà couché ensemble que tout était devenu intime et merveilleux entre eux. C'est vrai, quoi...! Ce n'était qu'une histoire comme une autre, une histoire d'un soir, certes, ce qui s'avérait rarement être quelque chose d'ordinaire, mais quand même.

Lorsqu'il affirma trouver étrange de voir un Nicolaevitch et une Mac Leold ensemble, la jeune femme haussa les épaules d'un geste empli de grâce. "Possible..." murmura-t-elle alors qu'elle détournait les yeux. Pourtant, Chiara n'était pas vraiment du genre à remarquer ce genre de choses. Pour elle, Nicolaevitch ou Mac Leold, il n'y avait pas grande différence. Et Adriel, qui lui semblait être un fervent admirateur de sa famille, n'avait quasiment pas hésité avant de se jeter dans ses bras. Ou peut-être était-ce elle qui n'avait pas résisté, elle qui l'avait provoqué? Toutefois, Chiara doit avouer que cette nuit était tout de même restée gravée dans sa mémoire, comme à peu près toutes se nuits d'ailleurs. La jeune femme oubliait rarement les gens avec qui elle passait la nuit et même si depuis son arrivée ici, elle semblait dévergondée et plutôt rebelle, elle n'avait pas des tonnes d'hommes avec lesquels elle avait couché. Trois. Adriel. Lilian. Et Sebastian. C'était un peu normal par contre puisqu'elle était demeurée longtemps avec Sebastian. Lui reprochant de coucher à droite et à gauche, il était quasiment clair que la jeune femme n'avait pas fait la même chose de son côté. Mais elle devait avouer que maintenant qu'elle était célibataire, elle comptait s'amuser. C'est vrai, quoi! Elle est adulte maintenant, elle pouvait bien faire ce qui lui plaisait du moment qu'elle se surveillait...

Glissant sa main sur celle d'Adriel alors que la chanson Twis and Shout, des Beatles, faisait rage, elle se releva aussitôt en glissant ses doigts contre les siens, ses cheveux voletant légèrement derrière elle alors qu'elle le tirait sur la piste avec un grand sourire. "J'adore les Beatles...!" s'écria-t-elle alors qu'ils se faufilaient à travers les gens déchaînés pour se trouver un petit coin bien à eux. Aussitôt, son corps se déhanchait au rythme intriguant de la musique, délaissant la main d'Adriel afin de se retourner, plutôt, face à lui. L'alcool ne faisait pas encore effet dans son corps, mais si elle en prenait d'autres, ça ne saurait tarder. Mais pour l'instant, la danse était importante pour elle puisqu'elle adorait se laisser aller. Elle se rapprochait de temps en temps d'Adriel, ses mains frôlant son torse, ses bras, ses épaules alors que dans sa danse apparemment impulsive et pourtant si bien dirigée, elle approchait parfois son visage du sien. Évidemment, c'était sans rien tenter car la danse ne le permettait pas vraiment. On aurait dit quasiment qu'elle avait fait ça toute sa vie et elle sentait quelques regards posés sur elle ce qui ne l'empêchait pas le moins du monde de s'amuser. Elle avait bien fait de le traîner sur la piste car elle ne savait pas s'il l'aurait fait un moment donné. Et les Beattles étaient tellement un bon groupe qu'elle n'avait pas résisté à l'y pousser.

"Tu te débrouilles bien...! Mais évidemment, pour un Nicolaevitch, ça va de soi...!" Effectivement, elle était au courant puisqu'elle-même était souvent allée dans des soirées mondaines organisées. Les vieux, leurs parents dans ce cas-ci, restaient souvent aux tables à discuter et à s'emporter parfois sur des sujets d'actualité ou sur des sujets économiques, mais les jeunes ne tardaient pas à découvrir l'emplacement de la piste de danse. C'était toujours comme ça, l'alcool, malgré les réputations des grandes soirées, coulait à flot et les jeunes, même sans avoir l'âge, pouvaient facilement réussir à piquer une bouteille de vodka. Il n'était pas rare que les parents retrouvent leurs enfants à moitié ammochés à la fin de la soirée, même si le père de Chiara n'avait pas eu ce genre de problèmes avec sa fille, celle-ci ayant été quand même une adolescente plutôt modèle.

[On va dire que ce rp-ci se passe avant la rencontre de Vitaly et de Chiara...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Comme on se retrouve...! [R. Adriel] Empty
MessageSujet: Re: Comme on se retrouve...! [R. Adriel]   Comme on se retrouve...! [R. Adriel] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Comme on se retrouve...! [R. Adriel]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amour sans philosopher C'est comme le café : très vite passé. [Les Shepard && Gibbs]
» Mon verre s'est brisé comme un éclat de rire.[Alfred]
» c'est dans des moments comme ça qu'on voudrait être tout petit # winthrop (fini)
» Un entretien d'embauche pas comme les autres...
» S o f i a ▬ L'Italie est comme un artichaut qu'il faut manger feuille à feuille.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breaking Dawn :: • THIS IS HOUSE IS A CIRCUS :: The End Has No End-
Sauter vers: