Breaking Dawn

Vous sentez vous surveillés, chers agneaux ? Ne sombrez pas dans une crise de paranoïa, par pitié, ce serait gâcher notre jeu. N'ayez crainte, nous ferons attention à tout ce qui tombera dans nos innocentes oreilles... Ou pas.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 dana nicolaevitch.

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



dana nicolaevitch. Empty
MessageSujet: dana nicolaevitch.   dana nicolaevitch. EmptySam 26 Juil - 12:37

    o1. commençons doucement.


    Où avez-vous découvert ce forum ?
    Sais plus. Partenariat, il me semble. En fait, c'est moi qui avais commencé la fiche de la première Heidi y'a un bout de temps. Puis bon, j'ai changé d'avis.

    Célébrité sur votre avatar :
    Mélanie Laurent <3.

    Vous considérez-vous comme une bonne rpgiste ?
    Relativement, j'imagine. Mais ça dépend pas mal des fois.

    Combien de fois par semaine vous est-il possible de venir sur le forum ?
    Trois à sept, ça dépend de la période, de l'envie, de la quantité de boulot, etc.

    Suggestions constructives pour le forum ?
    Je pourrais sortir un tas de compliments, mais on fait mieux question constructivité. Alors, non =).

    Code :
    Spoiler:
     



Dernière édition par Dana Nicolaevitch le Sam 26 Juil - 22:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



dana nicolaevitch. Empty
MessageSujet: Re: dana nicolaevitch.   dana nicolaevitch. EmptySam 26 Juil - 13:01

    o2. la deuxième partie.


    - Bonjour. Entrez.
    - Dites, je me suis pas trompée d’étage, encore ?
    - Vous n’avez pas lu la plaque sur la porte pour vous en assurer ?
    - Je pensais à autre chose. J’ai souvent la sensation d’avoir la tête pleine…

    - Alors, je crois que vous êtes au bon étage.

    - Mademoiselle... Nicolaevitch. Dana Nicolaevitch. C'est cela ?
    - Il me semble.
    - Asseyez-vous, je vous en prie.

    - Alors ?
    - Alors, confortable. On ne se moque pas des clients, ici.
    - N'est-ce pas ?
    - Vous assurez.
    - Ravie de l'entendre. Mais en réalité, je ne voulais pas parler du fauteuil.
    - Je me disais aussi...

    - Mademoiselle Nicolaevitch. Voulez-vous me dire pourquoi vous êtes venue me voir ?
    - Je vais le faire, mais seulement si vous acceptez de m'appeler Dana.
    - ... Ce n'est pas tellement dans mes habitudes.
    - S'il vous plaît...

    - Si vous y tenez. Alors, allons-y, Dana.

    - J'ai comme le besoin de... Je ne sais pas. De savoir où j'en suis. Y'a trop de gens autour de moi. Je ne m'en sors pas. Je ne suis pas du genre à me poser dans un coin et à me torturer avec des questions existentielles, vous savez. Je ne crois pas qu'il soit indispensable de passer son temps à réfléchir à son malheur - réel, fictif ou provoqué. J'aime que les choses se passent tranquillement, de la manière dont elles se présentent. Pas d'interrogations. Ce n'est pas nécessaire. Je veux juste vivre, vous comprenez ? M'amuser, et tout ça. Mais en ce moment... En ce moment, ça ne se passe pas tellement comme je le voudrais. J'ai la tête qui tourne.

    - Vous désirez ajouter quelque chose ?
    - Nan. Je m'embrouille. Allez-y, vous.

    - Bien... Qui sont ces gens autour de vous ?
    - Ma famille. Les gens avec lesquels je ne partage presque aucun gène tant ils sont éloignés, mais que je dois aussi considérer comme ma famille. Et puis les autres. La troupe de théâtre. Tout ça. Telle que vous me voyez, je n'ai qu'une seule envie, et c'est celle de me retirer dans une grotte au Pérou. Avec un poncho et un âne, vous voyez ?

    - Non... Non. Pas d'âne, à la réflexion. Juste mon poncho et moi.
    - Je crois que le poncho, vous l'avez déjà. Il ne vous manque plus que le Pérou.
    - Comment ça, je l'ai déj... Oh. En effet. Je n'avais pas remarqué que je portais ça. Vous savez comment c'est, on se réveille un matin, en retard pour son rendez-vous chez la psy, alors on fouille au hasard dans son dressing... Il est chouette, non ?

    - Parlez-moi de votre famille.
    - Ah. Vous voulez que je vous dise un truc ? Les Nicolaevitch sont tous des névrosés. Manipulateurs. Cinglés. Notez, il y en a que j'aime beaucoup. C'est sans doute car je ne déroge pas moi-même à la règle. Et puis ils ont une fâcheuse tendance à se répandre à travers le monde comme de mauvaises herbes. Vous n'imaginez pas le nombre de Nicolaevitch qui se trouvent ici, à Londres, au moment où je vous parle... C'est une famille très compliquée et j'aurais du mal à vous évoquer chacun de ses membres - du moins, ceux dont j'ai déjà fait la connaissance.
    - Et que voulez-vous exprimer quand vous affirmez que vous ne "dérogez pas à la règle" ?
    - Il n'y a qu'à me regarder. J'ai vingt-trois ans mais je me comporte comme si j'en avais seize. D'ailleurs, j'ai une tête de gamine. On me l'a souvent répété. "Aucun sens des responsabilités". "Ne vit pas dans la même réalité que la plupart des gens". Ce genre de trucs. J'ai toujours fait exclusivement ce qui me plaisait - aussi bien le théâtre que la fête, et tout ça - sans me soucier de notions telles que l'argent, le temps, la raison. Si j'en suis consciente, c'est parce qu'on m'a toujours mitraillée avec des phrases comme celles-ci. Mais je suis comme ça, c'est tout. Pourquoi changer ? ... En plus de cela, il paraît que je suis relativement hallucinée, lunatique, pas mauvaise mais désespérément impulsive. Quand j'étais ado, un psy s'est mis à délirer sur le fait que, selon lui, j'étais hystérique. Eh, oh. Y'a pas plus calme que moi.

    - Cette façon qu'ont vos proches, d'après vous, de vous considérer, vous ennuie-t-elle ?
    - Vous voulez parler de mon immaturité ?
    - Oui.
    - Non.
    - Le fait d'être considérée de la même manière qu'une adolescente vous sécurise ?
    - J'en sais rien. Je suis juste consciente que ce statut me plaît. Bon. C'est à nuancer, hein. C'est juste quelque chose que les gens pensent vaguement à mon propos. On me laisse faire mes lacets et beurrer mes tartines.
    - Quoi qu'il en soit, vous ne souhaitez pas grandir ?
    - Non.
    - Et vous ne souhaitez pas changer.
    - Non.
    - Rappelez-moi pourquoi vous êtes ici ?

    - ... Dana ?

    - Je crois que vous avez raison. Qu'est-ce que je fous ici ? Je n'ai vraiment rien à vous dire.
    - Quand vous êtes entrée, vous m'avez rapporté qu'il y avait "trop de gens autour de vous" et que "vous ne saviez plus bien où vous en étiez".
    - J'ai dit ça ? Ah, oui, peut-être... Si vous avez noté ça, ce doit être vrai.
    - Donc, vous estimez ne pas avoir de problème.
    - Ah ah, "aucun problème", j'ai pas dit ça. Mais...
    - Mais ?
    - Mais je viens de me rendre compte que je n'avais pas envie de changer. Quoi que ce soit. Je papote avec vous à propos de choses inutiles, pendant que dehors, le soleil m'attend, ma vie m'attend.
    - Il pleut, vous savez...
    - N'importe quoi. Ici, il ne peut pas pleuvoir. Londres est trop merveilleuse pour ça.
    - ...
    - Je vous assure. Le soleil est certainement en train de poireauter dans la salle d'attente. C'est pour ça. Mais quand je serai sortie, vous verrez, vous serez éblouie. Je peux régler en liquide ?
    - Je vous en prie.

    - Avant de partir, dites-moi, Dana...
    - Oui ?
    - Pensez-vous que vos parents soient fiers de vous ?
    - Bien entendu. Ils savent que j'irai loin dans le théâtre. J'ai deux petits frères, l'un quasiment renié par les autorités parentales, et l'autre qui est un espèce de sadique bizarre - tout à fait dans le ton de la famille. Vitaly et Nestor. Si les vieux se sont énervés après Vitaly quand il a décidé de prendre son année sabbatique, c'est parce que c'est un garçon. Moi, tant que je vire pas complètement junkie, je fais à peu près ce qu'il me plaît. En tant que nana, ils ne me considèrent pas comme une "héritière" de la lignée, vous voyez ? Le théâtre, c'est ce que j'aime, et le domaine dans lequel je suis douée. Cela ne leur déplaît pas. J'imagine que ça s'apparente à de la fierté.
    - Bien. Alors, Dana, j'espère pour vous que je n'aurai pas à vous revoir. Poursuivez votre chemin en évitant les questions inutiles, et vous n'échouerez pas une nouvelle fois dans ce fauteuil.

    Dana Nicolaevitch sort du cabinet en refermant la porte derrière elle.
    Après plusieurs minutes, Mrs. Williams, seule dans son cabinet, ouvre machinalement la fenêtre.
    Elle met quelques instants à réaliser que le soleil brille sur Londres.

    Et puis, elle aperçoit le poncho de sa cliente qui disparaît au coin de la rue, se dirigeant vers les
    Kensington Gardens.


Dernière édition par Dana Nicolaevitch le Sam 26 Juil - 22:29, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Mallory Mac Leod

Mallory Mac Leod

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 22/07/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Ca dépend... Mais maintenant je bosse au World’s end !
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
dana nicolaevitch. Left_bar_bleue55/100dana nicolaevitch. Empty_bar_bleue  (55/100)

dana nicolaevitch. Empty
MessageSujet: Re: dana nicolaevitch.   dana nicolaevitch. EmptySam 26 Juil - 18:32

Bienvenue à toi !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



dana nicolaevitch. Empty
MessageSujet: Re: dana nicolaevitch.   dana nicolaevitch. EmptySam 26 Juil - 22:28

'Rci bieng =).
Eeet... Je crois que j'ai terminé, si tout convient bien sûr.
Revenir en haut Aller en bas
Marquise Mac Leold
Psychotic Admin.
Marquise Mac Leold

Nombre de messages : 136
Date d'inscription : 23/06/2008

dana nicolaevitch. Empty
MessageSujet: Re: dana nicolaevitch.   dana nicolaevitch. EmptyDim 27 Juil - 12:48

Ta fiche est parfaite, tu es validée.

Tu as une préférence en ce qui concerne les groupes ? Human Fly ça te va ?

Bienvenue parmi nous et bon jeu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



dana nicolaevitch. Empty
MessageSujet: Re: dana nicolaevitch.   dana nicolaevitch. EmptyDim 27 Juil - 13:32

Merci =).
Human Fly me paraît parfait.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




dana nicolaevitch. Empty
MessageSujet: Re: dana nicolaevitch.   dana nicolaevitch. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
dana nicolaevitch.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dessin by Dana~
» DANA G. MILLER
» The back alleys [Dana & Isaiah]
» Sashiburi dana, Hato... [PV Tsukiyo no Hato]
» Ne chassez pas un chien sans savoir qui est son maître ? Dana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breaking Dawn :: • THIS IS HOUSE IS A CIRCUS :: The End Has No End-
Sauter vers: