Breaking Dawn

Vous sentez vous surveillés, chers agneaux ? Ne sombrez pas dans une crise de paranoïa, par pitié, ce serait gâcher notre jeu. N'ayez crainte, nous ferons attention à tout ce qui tombera dans nos innocentes oreilles... Ou pas.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara]

Aller en bas 
AuteurMessage
Vitaly L. Nicolaevitch
Admin| Too Much Junkie Business
Vitaly L. Nicolaevitch

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 24/06/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Junkie à temps plein, vendeur chez Vinyl Junkies à temps partiel
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Left_bar_bleue60/100Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty_bar_bleue  (60/100)

Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty
MessageSujet: Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara]   Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] EmptyJeu 7 Aoû - 12:27

Quelle idée d'avoir voulu préparer des œufs à la florentine pour le repas du soir. Un échec total. Vitaly était juché sur le comptoir de la cuisine de son appartement, agitant les bras d'une façon hystérique qui rappelait un oisillon essayant de s'envoler de son nid. Sauf qu'il n'y avait pas de nid et que - pour une fois - voler n'était pas une de ses préoccupations.
Un homme à la cuisine, c'était assez comique. Notamment quand l'homme en question venait de se brûler les mains avec un plat d'œufs à la florentine en le sortant du four. D'énormes bouffées de fumée avait envahis la pièce, déclenchant quelques secondes plus tard l'alarme incendie.

« Oh bordel » laissa-t-il échapper. Que de vulgarité, n'est-ce pas ?

Toujours perché sur le bar, le russe s'était emparé de deux magazines. Il les agiter – inutilement – pour dissoudre toute cette nuée et arrêter le son strident, histoire de ne pas réveiller tout l'immeuble. Malheureusement, quelqu'un frappait déjà à la porte. Faisant semblant de ne pas avoir entendu, le jeune homme continua son manège et décida d'ouvrir les fenêtres. Il regrettait déjà Eléonore, très bonne cuisinière. A présent, Jesper et Vitaly devaient préparer leurs repas, un vrai carnage.

Soufflant sur ses pauvres doigts, il jeta un œil à l'horloge, accrochée sur un des murs de la cuisine et constata qu'il était bientôt vingt heures trente. Après un vague échange de mails avec la jeune femme, il avait été convenu que le Nicolaevitch devait laisser les affaires de Chiara sur le pied de sa porte pour qu'elle puisse les récupérer. Vitaly était rassuré par cette technique, il n'aurait pas à voir la jolie Mac Leold, les remords le rongeaient de jour en jour. Il n'avait parlé à personne de son aventure avec Chiara, et c'était certainement mieux comme ça. Il avait peut-être des remords mais paradoxalement, il n'éprouvait aucun regret. Même si cette histoire le mettait mal à l'aise vis à vis de l'italienne, il avait apprécié sa compagnie - très intime dirons nous.

Descendu de son perchoir, il plongea ses doigts dans l'eau glacée avant de se diriger nonchalamment vers la porte d'entrée, pour vérifier que les vêtements étaient bien partis. Son regard se dirigea directement vers le sac, toujours là, à ses pieds. Un air perplexe s'afficha sur son visage. L'heure du « rendez-vous » était passé depuis un bon moment déjà. Elle ne viendrait pas, Vitaly en avait la conviction. Et pourtant... Et pourtant, le haut d'une fine et gracieuse silhouette était apparu dans son champs de vision. Le russe resta immobile pendant plusieurs secondes, constatant avec effroi qu'il allait se retrouver nez à nez avec Chiara, il était persuadée que c'était elle. Il ne pouvait pas revenir dans son appartement, la porte ferait trop de bruit et attirerait les soupçons. Regardant à gauche et à droite, il s'activa et grimpa trois à trois les marches qui le menaient au niveau supérieur. Oh non, il ne cherchait pas à se cacher. La preuve, il redescendait tranquillement les marches, l'air badaud. Tout pour ménager son effet. Il tomba - ô suprise - nez à nez avec l'italienne. Il prit un air surpris et ouvrit la bouche puis la referma aussitôt. Quand il était sobre, Vitaly était un bon acteur.


« Tiens, Chiara ! » s'écria-t-il, comme s'il ne l'attendait pas. Oui mec, on y croit tous.

_________________
Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] 0028ak78 Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Cj Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Jf4
ELECTRIC BLOOM !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiara Mac Leold

Chiara Mac Leold

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 09/07/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Left_bar_bleue60/100Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty_bar_bleue  (60/100)

Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty
MessageSujet: Re: Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara]   Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] EmptySam 9 Aoû - 18:16

Chiara apréhendait ce moment car elle ne voulait plus se retrouver face à Vitaly, sachant fort bien qu'elle avait remplit son pari en couchant avec lui. L'ennui, c'était que pour elle, la nuit avait été beaucoup plus intéressante qu'un simple jeu... La belle avait prit plaisir à le faire attendre, à glisser ses doigts contre sa peau, à embrasser son cou, ses lèvres, sa nuque... Elle était donc passablement énervée de voir qu'elle devrait passer chez lui, encore une fois, afin de tenter de reprendre son sac sans que personne ne l'aperçoive. C'était difficile quand même comme mission pour la jeune femme et, par chance, elle avait réussi à rejoindre Vitaly sur sa boîte de réception pour lui expliquer les démarches qu'ils suivraient tous les deux. Chiara préférait reprendre ce qui lui appartenait et disparaître en vitesse en espérant avoir le temps de quitter l'immeuble sans quepersonne ne se rende compte de sa petite visite nocturne. Bon, la nuit n'était pas encore tombée, évidemment, mais ça ne saurait tarder et tout le monde sait qu'elle n'habite pas ici.

Un appel de son père retarda son départ pourtant alors qu'elle allait sortir et il lui expliqua tout du nouveau mannequin qu'il avait réussi à apprivoiser. Évidemment, Chiara n'en aurait pas attendu mieux venant de sa part. Sa mère était partie, donc lui, il préférait s'amuser avec ses employés... Et bien que cela l'horrifiait, elle arrivait à le comprendre; il ne pourrait pas lui demeurer éternellement fidèle alors qu'elle était partie sans laisser de nouvelles...! Poussant un bien léger soupir alors qu'elle écoutait son père lui raconter quasiment exactement la discussion qu'ils avaient eue tous les deux, elle observa sa montre avant d'affirmer qu'elle devait partir. Quelques salutations, quelques mots, et PAF, elle avait replacé le combiné du téléphone sur son socle. Réussissant finalement à quitter l'endroit vers les 20h30, elle se gara devant chez Vitaly et grimpa les escaliers avant de voir, au bout du couloir, son sac qui était, comme prévu, devant sa porte. Un sourire éclaira ses lèvres, mais lorsqu'elle se retrouva face à face avec Vitaly, un regard sévère remplaça son sourire alors qu'elle faisait fi de son interruption et qu'elle se dirigeait tout de même, en le contournant, vers la porte de l'appartement de Vitaly.

"Je t'avais dit de mettre mes trucs sur le pas de la porte, pas de m'attendre avec...!" fit-elle avec un reproche alors qu'elle se retournait vers lui. Vêtue d'un short blanc de sport et d'un débardeur noir, elle avait remonté ses cheveux en un chignon mal fait dont les mèches glisseraient éternellement. Pourtant, même vêtue ainsi, on ne pouvait nier qu'elle avait son charme. À croire que tout lui allait bien, du look chic au look impossible à décrire, soit: le look "Je sors du lit et je suis décoiffée.".

Chiara, malgré l'air surprit de Vitaly, ne croyait en rien à une coincidence. Franchement, ce n,était pas sa faute si elle était en retard, et puis, il tenait tant que ça à ce que ses choses dispraissent de sa porte à 20h00? Quelques minutes de plus n'y changeraient rien, franchement...! Elle restait là, une main sur sa hanche, comem pour attendre des excuses qui ne viendraient surement pas. Pourtant, elle demeurait à bonne distance de Vitaly, pensant que ce ne serait pas une bonne idée d'oser un contact, peu importait lequel. Elle préférait reprendre ses affaires et repartir comme elle était venue plutôt que de s'attarder ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vitaly L. Nicolaevitch
Admin| Too Much Junkie Business
Vitaly L. Nicolaevitch

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 24/06/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Junkie à temps plein, vendeur chez Vinyl Junkies à temps partiel
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Left_bar_bleue60/100Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty_bar_bleue  (60/100)

Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty
MessageSujet: Re: Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara]   Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] EmptyDim 10 Aoû - 14:19

A en juger par l'expression et le regard durs de Chiara, elle ne sautait pas de joie. A croire que Vitaly était un parasite, alors qu'il jouait le rôle du chiot dont on avait abusé de lui, consentant même à être abusé, le miracle de la vie. "Je t'avais dit de mettre mes trucs sur le pas de la porte, pas de m'attendre avec...!" Le russe observa quelques instants la jeune femme avant de détourner les yeux, presque gêné de se retrouver nez à nez avec sa dernière histoire d'un soir. A en juger par les dernières paroles de Chiara, il aurait même du se sentir coupable. Il avait détourné la tête, concentrant toute son attention sur ses pieds enveloppés de chaussettes grises. Quand il reposa son regard sur l'italienne, son éternel air enfantin ébahi avait disparu, remplacé par expression impassible et distante.

« Tu n'avais qu'à être à l'heure, time is time comme le disent les anglais, tu devras t'y faire » répliqua-t-il, sans cacher une pointe d'insolence qui s'était glissée dans sa voix. Après tout, comment pouvait-elle lui faire le moindre reproche alors qu'elle avait plus d'une demie heure de retard ? Et, après tout, ce n'est pas comme s'il faisait le pied de grue rien que pour ses beaux yeux, il vérifiait simplement si le sac était parti.

Il laissa s'installer un silence pesant avant de s'abaisser pour ramasser le sac de vêtements. Il le tint à bout de bras, regardant tour à tour ledit sac et sa propriétaire. Ses lèvres s'étirèrent en un sourire malicieux, tandis qu'il faisait quelques pas vers Chiara. Il s'amusa à balancer ses biens juste sous son nez.

« Tant pis pour toi, repasse plus tard si tu veux revoir tes fringues » lâcha-t-il soudainement, en se reculant. Oh, oui, il comptait garder ses vêtements, par pure vengeance. Il était de mauvaise humeur et perdait son temps (hum). Il tourna les talons et se dirigea vers l'entrée de son appartement, le sac de vêtements sous le bras. D'un geste brusque, il ouvrit la porte et lança le projectile à l'autre bout de la pièce, atterrissant sur le sofa. Sa tête se tourna alors vers Chiara, toujours le même air impassible, si ce n'est une lueur malicieuse dans ses yeux. Quand il avait décidé d'emmerder le monde, il s'y tenait.

« A bientôt Chiara » ajouta-t-il sournoisement, refaisant demi tour pour entrer dans son home sweet home, s'apprêtant à refermer la porte et à ne plus entendre parler de la jeune femme. Malheureusement, cette dernière en avait décidé autrement. Dans la seconde qui aurait du suffire à fermer la porte, elle avait réussi à l'arrêter dans son élan avec un parapluie, sans doute pris dans le porte-parapluies situé sur le palier, une tradition anglaise. Il fallut quelques secondes supplémentaires à Vitaly pour comprendre pourquoi il n'arrivait pas à la fermer. Il fit un bond en arrière, laissant tout le loisir à l'italienne d'entrer. Enfer et damnation, allait-elle lui arracher la tête, le griffer, le tuer ?

_________________
Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] 0028ak78 Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Cj Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Jf4
ELECTRIC BLOOM !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiara Mac Leold

Chiara Mac Leold

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 09/07/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Left_bar_bleue60/100Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty_bar_bleue  (60/100)

Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty
MessageSujet: Re: Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara]   Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] EmptyDim 10 Aoû - 20:12

"Je ne suis pas anglaise, mais italienne, alors tu peux garder tes proverbes pour toi..." murmura Chiara suffisamment fort pourtant pour qu'il comprenne. Chiara, lorsque Vitaly saisit son sac et le lui balança devant les yeux, ne fit rien pour essayer de le reprendre. Elle aurait eu l'air stupide à agiter les bras comme un enfant dont on a soulevé l'ours en peluche et qui veut le récupérer à tout prix. Elle recula même de quelques pas, prenant un air indigné, un peu hautain peut-être. Elle savait qu'elle n'avait aucune raison d'en vouloir à Vitaly, mais c'était plus fort qu'elle. Se prouver qu'elle le détestait afin de ne pas oser recommencer et se retrouver, encore une fois, dans ses bras. Elle se rappelait sa nuit comme la plupart d'entre elles d'ailleurs et c'est sans doute la raison principale pour laquelle elle avait d'abord voulu qu'ils ne se revoient pas, même si ce n'était que pour quelques secondes, le temps qu'elle retrouve ses vêtements.

"Idiot..." fit-elle en relevant les yeux au ciel, comme si elle était complètement découragée de ses agissements. "Tu agis en enfant, Vitaly!" fit-elle alors qu'elle suivait des yeux son sac qui allait s'échouer dans l'appart, à l'autre bout de la pièce. Pourtant, elle se refusa à laisser ici ses vêtements et saisit ce qui était sous sa main afin d'empêcher Vitaly de refermer la porte, ce qui s'avéra être, cette fois-ci, un parapluie. Franchement, elle aurait pu trouver mieux... N'empêche que cela sembla fonctionner à merveille parce que Vitaly laissa la porte légèrement entrouverte et Chiara en profita pour pénétrer illégalement dans son appartement pour ramasser ses affaires.

"On se fait une partie de scrabble? Je gagne toujours, tu devrais le savoir...!" affirma-t-elle, fière de sa métaphore plus que filée. Son sourire en disait long sur ses intentions et elle devait avouer qu'il était quelque peu figé, comme un enfant obligé de sourire devant un appareil photo alors que ça ne lui plaît vraiment pas. Elle se rappelait les mots qu'elle avait prononcé et elle venait de les lui remettre sur le tapis, se dirigeant vers son sac dans l'espoir que Vitaly reste où il était, cessant de la faire chier alors qu'elle voulait juste partir. Elle ne prit même pas la peine d'observer les alentours, l'ayant déjà fait de toute façon la première fois qu'elle avait mis les pieds ici. Elle n'avait même pas tourné les yeux vers Vitaly, se fichant bien d'où il pouvait être, ne voulant pas poser les yeux sur lui. Pas qu'il était désagréable à regarder, justement, c'était ça le problème...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vitaly L. Nicolaevitch
Admin| Too Much Junkie Business
Vitaly L. Nicolaevitch

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 24/06/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Junkie à temps plein, vendeur chez Vinyl Junkies à temps partiel
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Left_bar_bleue60/100Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty_bar_bleue  (60/100)

Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty
MessageSujet: Re: Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara]   Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] EmptyDim 17 Aoû - 16:36

La porte refusait de se refermer, un parapluie la bloquait et empêchait Vitaly de se retrouver en tête à tête avec lui même. Sa mauvaise humeur, il la tirait de sa sobriété et dieu sait qu'il était maussade pré-sent-te-ment. Revoir Chiara semblait avoir le même effet qu'une gifle en pleine figure, accompagnée de pieds écrasés et d'un nez cassé, plus ou moins compréhensible. Beaucoup plus que moins d'ailleurs. Et ce bout de bois qui faisait office de para-Chiara céda rapidement, les efforts physiques n'avaient jamais plu au russe, même par temps de guerre. Ainsi, la jeune femme se retrouva dans l'appartement, sans vraiment y être invitée - elle devait tenir à ses vêtements. Ou à sa dignité.

« Bordel, t'abuses, c'est de la violation de domicile ce que tu viens de faire » s'écria-t-il en suivant l'italienne du regard. Elle se dirigeait vers le fauteuil où avait atterri ses affaires. Il aurait suffit deux trois secondes à Vitaly pour courir et les attraper avant elle, rien que pour la mettre sur les nerfs, autant qu'il l'était. Néanmoins, il n'avait certainement pas prévu que Chiara remette leur première et récente partie de scrabble sur le tapis. Le jeune homme plissa les yeux, ce qui lui donna tout de suite un air suspicieux, presque choqué par une telle déclaration pour son âme d'agneau immaculé.

Elle ramassa ses vêtements, toujours sous la surveillance de l'habitant des lieux qui était apparemment sans dessus sans dessous, visiblement pris d'une fièvre soudaine ou d'une pulsion assez étrange. Le climat qui s'était installé, à savoir un froid glacial associé à une tension électrique, l'avait transformé en lapin en rut. Et ça, c'était mal et à cause de sa sobriété ambulante, il s'en rendait compte. Il réalisait que la jeune et délicieuse Mac Leold était désirable, et cette idée était bien plus forte que celle jesuisencouple. Vitaly resta quelques instants sans bouger, clignant des yeux alors qu'il se remettait les idées en place. Ou en vrac, peu importe.

« Ne me tente pas » répliqua-t-il, très pince sans rire. Oh, oui, il était faible. Chiara ne s'était même pas donné la peine de le regarder, la frustration ressentie se faisait grandissante. « Tu sais où se trouve la sortie... C'est par là que tu es entrée» ajouta Vitaly en tournant les talons, pour se diriger vers le fond de la pièce, où se trouvait le Saint Graal un peu plus grand qu'à l'accoutumée puisqu'il avait la forme et la taille d'un bar. D'un geste mécanique, il sortit un verre qui se trouva vite rempli d'un fond de liqueur tchèque, un breuvage aussi appétissant qu'une bouillie de plantes cueillies au fin fond de l'Inde.

Il hésitait entre lui faire une scène pas possible ou non, avant qu'elle parte. Il aimait se prendre pour un héros de film et avait toujours rêver d'envoyer son verre se fracasser contre un des murs avec un regard noir. Peut-être que ça ne ferait pas bonne figure, et Jesper serait capable de le tuer s'il osait abîmerà leur collection de vinyles accrochée sur chacun des murs. Il allait éviter.

_________________
Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] 0028ak78 Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Cj Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Jf4
ELECTRIC BLOOM !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiara Mac Leold

Chiara Mac Leold

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 09/07/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Left_bar_bleue60/100Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty_bar_bleue  (60/100)

Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty
MessageSujet: Re: Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara]   Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] EmptyDim 17 Aoû - 19:04

"C'est peut-être de la violation de domicile, mais toi, tu refuses de me rendre ce qui m'appartient, donc je pense qu'on est quitte. C'est du vol, ça, monsieur Nicolaevitch." affirma-t-elle sans le regarder alors qu'elle récupérait ses affaires. Chiara n'aimait pas qu'on lui reproche des choses et de toute façon, elle n'était pas bête. Elle savait bien que c'était sa faute à elle s'ils s'étaient envoyés en l'air l'autre jour. Effectivement, elle n'avait pas arrêté de le tenter, de lui faire des avances, et comme de raison -c'était quand même un homme - il avait finit par céder. Bon, elle devait avouer qu'elle avait effectivement abusé de la situation vu l'état dans lequel monsieur s'était trouvé, mais elle n'avait pas eu à le forcer énormément... Un peu de peau et PAF, dans la figure. C'était bien, au départ, parce que c'était un pari parce que la demoiselle n'aurait jamais eu l'audace d'aller le voir, pas pour ça du moins. Elle tenait trop à sa réputation de gentille fille pour ça, mais bon, de toute façon, depuis qu'elle avait quitté l'Italie, sa réputation en avait prit un méchant coup... Bon, avant aussi, vu que c'était là qu'elle avait couché avec Lilian et avec Adriel... Mais t'chut...

D'ailleurs, Vitaly semblait, encore une fois, sur le bord de craquer et la douce italienne le voyait juste à son air renfrogné. Il rejoignit son bar maison et Chiara fit fi de ses obervations. Évidemment qu'elle savait où se trouvait la sortie. Elle n'était pas idiote, non plus. Dans un appartement, le nombre de portes, souvent, se dénombraient à trois ou quatre maximum, dépendamment toujours du nombre de chambres... Ici, il devait en avoir un peu plus... Chiara secoua la tête alors qu'elle s'était mise à compter les portes de l'appartement du Nicolaevitch. Franchement, quel passe-temps pitoyable... En le voyant se verser un verre, elle le rattrapa et l'empêcha de goûter le liquide alcoolisé. Posant ses mains sur son torse afin de le pousser contre le mur, elle déposa ses lèvres sur les siennes avec fougue. Vraiment, impossible de la changer celle-là... Maintenant qu'elle avait décidé de vivre une vie de gitane superposée à une vie de fille de riche, ce qui, en bon français, se contredisait totalement, elle n'avait plus le goût de redevenir la fille parfaite qui veut se marier avec le premier gars venu en pensant que c'est le bon.

" Hum... C'est beaucoup mieux comme ça..." affirma-t-elle alors qu'effectivement, Chiara trouvait que ses lèvres avaient meilleur goût lorsque la sobriété faisait rage... Glissant une main derrière elle en éloignant le verre de Vitaly pour qu'il ne puisse pas le prendre d'où il était, elle faillit le renverser sans le faire exprès, ce qui aurait évidemment attisé la foudre du jeune homme sur elle. Elle se recula finalement, un air charmeur sur le visage, à croire qu'elle n'était pas fâchée. Mais elle pensait bien le voir, lui, frustré et de mauvaise humeur ce qui semblait amuser Chiara.

Fronçant les sourcils alors qu'elle se retournait pour ramasser le sac qu'elle avait déposé au sol avant de se diriger vers lui, elle dit dans un souffle: " C'était bien de se revoir...!" Évidemment, rien ne pouvait être moins sincère que ces mots, mais l'italienne était on ne peut plus manipulatrice et on pouvait évidemment dire qu'elle était une bonne comédienne. Et pourtant, elle était arrivée ici, fâchée de voir qu'il était là alors qu'elle aurait préféré qu'il soit ailleurs. Et voilà qu'elle venait de lui offrir un baiser haut en couleurs, un baiser qui, habituellement, n'en demeurait pas là. Pourtant, elle sortit de l'appartement de Vitaly avec une sorte de nostalgie. Elle attendit quelques secondes avant de refermer la porte et pourtant, quand elle le fit, elle était toujours à l'intérieur.

"Comment tu as fait pour les récupérer...?" demanda-t-elle simplement. Elle quitterait l'appartement lorsqu'il la mettrait dehors. Lorsqu'elle n'aurait aucun autre choix que de quitter la pièce parce que les bras de Vitaly la pousserait jusqu'à l'extérieur s'il le fallait. Elle était simplement curieuse... On ne reconnaissait pas si aisément un volur de fringues, vous savez...!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vitaly L. Nicolaevitch
Admin| Too Much Junkie Business
Vitaly L. Nicolaevitch

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 24/06/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Junkie à temps plein, vendeur chez Vinyl Junkies à temps partiel
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Left_bar_bleue60/100Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty_bar_bleue  (60/100)

Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty
MessageSujet: Re: Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara]   Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] EmptyDim 17 Aoû - 19:57

« Même » répondit-il, l'air boudeur, toujours embourbé dans son propre rôle de gamin colérique et farouche. C'était pathétique, comment un être aussi a-do-ra-ble (ne lésinons pas sur les mots) que Vitaly pouvait devenir et se comporter comme un enfant turbulent, vous savez déjà la réponse. Un cocktail explosif, oui, c'était le cas de le dire. Un peu comme la liqueur tchèque - quelle jolie transition n'est-ce pas. Tenant le verre dans sa main, le russe était prêt à avaler l'alcool en une gorgée, cul sec, de toute manière imbibé d'alcool jusqu'au sang, il ne sentirait pas la différence entre ce breuvage et un jus d'ananas. Malheureusement, son destin lui échappa une nouvelle fois des mains, Chiara le tenait à présent entre ses mains. Les yeux du jeune homme s'écarquillèrent, partagé entre l'idée de lui reprendre le verre ou bien... de s'en resservir un autre. Peut-être qu'elle en voulait aussi.. Oui bien sûr, et n'oublie pas les cookies sous le sapin de Noël.

La bouche ouverte, il allait répliquer qu'il y avait des manières plus polies d'obtenir ce que l'on veut mais déjà des mains baladeuses venaient se reposer sur son torse, tandis qu'il était plaqué contre un mur et les lèvres l'italienne collée aux siennes. Il resta figé, les yeux ouverts, se demandant ce qui était en train de se passer, un gros WTF inscrit dans ses pensées. Il finit par se laisser aller pendant deux secondes dans une réplique de baiser si exalté, avant d'être abandonné par sa tortionnaire. Une chose était sûre, il ne comprendrait JAMAIS rien aux filles, aux femmes, à la gente féminine et compagnie.

Frustré et de mauvaise humeur, oui ça résumait bien l'idée. Ajoutez le "traumatisé à vie" et en "plein doute", vous obtiendrez l'état de larve que partageait Vitaly. Cette.. relation ou plutôt ce désir pour Chiara était bien plus violent ou sauvage que n'importe quel autre, voilà ce qu'il venait de réaliser. Cette fille était comme une tigresse, c'était excitant certes mais le russe ne pourrait plus jamais faire preuve d'une infinie douceur, ce serait bien plus fougueux et pressant. Il la scruta quelques instants, affichant un léger sourire en coin suite à la déclaration de l'italienne. « La prochaine fois tu te feras lapider au Monopoly » déclara-t-il en le voyant disparaître vers la sortie. Il chercha son verre des yeux, une fois repéré et dans ses mains, il avala le liquide, se croyant une fois pour toute seul. Il s'était même dirigé vers le téléphone, prêt à appeler Jesper pour lui demander l'heure de son retour. Oui, c'est deux là, malgré leurs airs de dandy sûrs d'eux ressemblaient à un vrai couple. Un vrai couple libertin alors, sans aucune passion charnelle entre eux.

Puis BAM, la voix de Chiara brisa le silence. Vitaly reposa le téléphone, restant sans voix - il essayait déjà de trouver les bons mots pour expliquer à son meilleur ami ce qui venait d'arriver. Le russe fit quelques pas et s'accouda contre le comptoir, afin d'avoir l'italienne dans son champ de vision. Il s'éclaircit la gorge, ouvrit la bouche, la referma. La rouvrit de nouveau.

« Tu préfères quelle version ? J'ai engagé un détective privé ou bien, je suis tombé dessus au hasard en m'allongeant dans un buisson ? » s'enquit-il en ne la quittant pas des yeux, affichant cet air impassible que rien ne pourrait ébranler, sauf une crêpe au sucre mais telle n'est pas la question.

_________________
Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] 0028ak78 Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Cj Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Jf4
ELECTRIC BLOOM !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiara Mac Leold

Chiara Mac Leold

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 09/07/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Left_bar_bleue60/100Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty_bar_bleue  (60/100)

Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty
MessageSujet: Re: Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara]   Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] EmptyLun 18 Aoû - 20:04

"Pourquoi tu parles de monopoly...?" demanda-t-elle en fronçant les sourcils, sans comprendre le but de sa phrase... Mais bon, Chiara devait avouer que Vitaly n'était pas toujours facile à comprendre, non plus. Elle le connaissait peu, mais elle semblait d'avance avoir cerné cet homme quelque peu étrange à ses yeux. Et pourtant, elle ignorait comment on pouvait devenir autant accroc à l'alcool. Ce n'était pas que ça l'énervait de savoir qu'il était toujours soit défoncé, soit gelé, et rarement sobre, mais elle avait l'impression, dans ses cas-là, de profiter de la situation et c'était plus son orgueil et son esprit de femme qui lui disait que ce n'était pas bien. Et pourtant, on aurait dit que cela l'excitait, que cela voulait faire en sorte qu'elle l'embrasse, juste pour voir... "Je parie que tu ne sais même pas jouer au monopoly..." murmura-t-elle avec un sourire malicieux, comme si sa phrase avait deux sens. Vu le sens que prenait la partie de scrabble, on pouvait aisément prendre la partie de monopoly comme tel et Chiara n'avait pas échappé ce bout de l'histoire. Elle avait donc quitté l'appartement pour en revenir quelques instants après.

" Je préfère la deuxième... C'est à se demander ce que tu faisais couché dans les buissons...!" murmura-t-elle alors qu'elle s'appuyait contre le mur, observant Vitaly qui lui, était appuyé contre le bar. Vraiment, elle ne tentait plus de le charmer, ou du moins, elle essayait d'être normale, de ne pas trop faire valoir ses atouts... Et pourtant, Vitaly semblait ne pas apprécier sa compagnie. Cela, pourtant, semblait ne pas énerver le moins du monde la jeune femme. Restant où elle était, elle ne put s'empêcher de penser que Vitaly sortait avec Litzy, qui était, soit dit en passant, sa cousine à elle. Elle n'aimait pas faire des coups bas comme ça et c'est sans doute pourquoi elle avait laissé filé Jesper sans tenter de le rattraper. Lui aussi avait quelqu'un. Chiara ne voulait pas jouer les entremetteuses et alors qu'elle se tassait légèrement sur le côté pour verrouiller la porte de l'appartement, afin de ne pas se faire entendre ou du moins, déranger, elle s'approcha de quelques pas de Vitaly, posant une main sur sa hanche alors que ses sourcils se haussaient dans une mimique amusante. Demandant alors, toute sérieuse qu'elle était: " Ta copine est au courant...?" elle ne voulait pas le faire chier ou l'énerver davantage qu'il l'était déjà, mais c'était important pour elle qu'elle le sache. Vitaly, selon elle, n'était pas vraiment responsable de ce qui s'était passé et si Litzy lui remettait la faute sur le dos, elle pourrait peut-être essayer d'arranger les choses.

Évidemment, elle aurait dû se douter qu'il ne lui aurait rien dit et avant même qu'il n'eut le temps de prononcer quoi que ce soit, Chiara demanda à nouveau: "Tu comptes le lui dire...?" Pas qu'elle préférerait qu'il garde ça pour lui, mais ça ressemblait un peu à ça. Ce que l'on ne sait pas ne nous fait pas de mal, n'est-ce pas? Elle était à quelues mètres de lui, appuyée contre le mur, ne désirant en aucun cas profiter de la situation, pour une fois. Ell savait que Vitaly venait de se prendre un verre rempli d'alcool et elle devait avouer que cela la tentait aussi, mais elle se garda bien de le dire. La bouche légèrement entrouverte, elle attendait sa réponse comme une enfant à qui l'on a promis un dessert si elle finissait toute son assiette. Les secrets, ce n'était pas son fort, longtemps, elle avait préconisé la vérité aux mensonges, mais depuis qu'elle côtoyait de nouvelles personnes, on aurait dit qu'elle avait littéralement changé. Peut-être que, dans le fond, ce serait bien que Sebastian réapparaisse dans sa vie, lui qui semblait tellement le parfait gentleman, le gars qui ne faisait jamais rien de mal. Et bien ce n'était qu'aux yeux du père de Chiara, car celle-ci savait évidemment que le jeune homme n'était pas aussi pur qu'il le laissait savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vitaly L. Nicolaevitch
Admin| Too Much Junkie Business
Vitaly L. Nicolaevitch

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 24/06/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Junkie à temps plein, vendeur chez Vinyl Junkies à temps partiel
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Left_bar_bleue60/100Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty_bar_bleue  (60/100)

Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty
MessageSujet: Re: Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara]   Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] EmptyMer 20 Aoû - 0:38

Aucun jeu n'était plus dangereux que le Monopoly, rien n'était plus long, rien n'était plus éprouvant. Encore fallait-il savoir en quoi consistait les règles du jeu dans l'esprit de Vitaly, mais Chiara semblait l'avoir deviné. Quelque peu vexé par sa réponse - à croire que tout le vexait aujourd'hui, il avait décidé de jouer le type lourd - il se renfrogna légèrement, cherchant de quoi occuper ses mains, la conversation qui allait suivre semblait d'ores et déjà longue ou éprouvante, ou peut-être les deux. Pour le moment, ils en étaient encore au buisson mais c'était une très mauvaise augure. Le russe se contenta de hausser les épaules, ne souhaitant pas approfondir le sujet. Déjà qu'il passait pour un amoureux de l'alcool, il n'allait pas aggraver son cas, surtout quand l'alcool ne faisait office que de substitut à la drogue. Le regard du jeune homme resta fixé sur l'italienne, attendant l'orage, ou la tempête. Les conversations sérieuses n'avaient jamais été son fort et dieu seul sait qu'il arrivait toujours à y échapper, peu importe le moyen employé.

Quand le sujet défendu arriva sur la table, Vitaly se sentit mal à l'aise. De la bouche de Chiara, le "ta copine" avait le même effet qu'un crachat en pleine figure, une humiliation publique, une claque dans la figure, bref vous avez saisi l'idée. Il piqua un fard, tandis que ses neurones tournaient afin de trouver une solution qui sauverait sa dignité. A ce moment précis, son regard ne soutenait plus celui de la jeune femme, et restait posé sur un mug de café à moitié vide qui était dans l'évier. Que pouvait-il lui répondre de toute manière, si Litzy était au courant, elle n'aurait pas hésité à le faire savoir à Chiara. Dans la doute, il préféra s'abstenir de répondre, pensant que l'italienne parlerait d'autres choses mais, foutaise, elle s'accrochait et venait de le relancer. Il posa ses mains à plat sur le comptoir, analysant ses doigts. Le plus petit était tordu, souvenir d'un dimanche après-midi, Heidi avait eu la merveilleuse idée de se réfugier dans la salle de jeux et la porte s'était refermée sans aucune pitié sur le pauvre petit auriculaire du jeune garçon. Oui, enfin, dans tous les cas, il n'avait toujours pas répondu à la question de Chiara. Peut-être que s'il se montrait détestable - encore un plus - elle partirait, fâchée, et le lâcherait avec ça. Evidemment, peut-être qu'il regretterait la tournure des évènements dans un futur proche, mais pour le moment, il était bien décidé à en finir.

« Bordel Chiara, pourquoi es-tu o-bli-gée de fourrer ton nez dans mes affaires.. » déclara-t-il avec empressement et indifférence, indifférence feinte d'ailleurs, il était plutôt embêté de devoir se mettre à dos la jeune femme. « Va exposer tes talents ailleurs tu veux ? Un décolleté, quelques mots en italien et un sourire ravageur, tu les mets tous dans ton lit, c'est ce que tu fais d'habitude non ? Je vais pas me faire du soucis pour toi » ajouta Vitaly, les sourcils froncés. Il se redressa et se dirigea vers l'entrée. Il s'apprêtait à l'inviter à sortir, mais las de ce petit jeu , il tourna les talons et prit la direction de sa chambre, prenant soin de claquer la porte bruyamment, signe que la conversation était belle et bien finie.

C'était peut-être excessif, aussi bien sa sortie que le moyen utilisé. Il aurait sans doute des remords, plus vite qu'il ne le pensait mais un problème à la fois lui suffisait largement. Habitué à vivre dans une bulle, quand les choses se gâtaient, il préférait prendre le poudre d'escampette et revenir quand la tempête était finie.

_________________
Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] 0028ak78 Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Cj Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Jf4
ELECTRIC BLOOM !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiara Mac Leold

Chiara Mac Leold

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 09/07/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Left_bar_bleue60/100Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty_bar_bleue  (60/100)

Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty
MessageSujet: Re: Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara]   Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] EmptyMer 20 Aoû - 3:40

"Dans tes affaires? Je te signale que c'est pour toi que je demandais ça!" fit-elle, légèrement vexée. Non, mais il se prenait pour qui? Ce n'était pas elle qui était déjà casée, elle, elle aurait pu se foutre complètement de Litzy, d'ailleurs, elle ne la connaissait même pas quasiment, donc...! Et puis, elle, elle n'avait rien fait de mal, enfin si, peut-être, mais quand même. Lui , il aurait dû résister s'il ne voulait pas tromper sa copine. "Mais écoute, si tu t'en contrefiche et bien tant pis pour toi!" fit-elle alors qu'elle fronçait les sourcils et gardait un air fâché et hébété. Non, mais à quoi bon se battre avec lui? Vitaly avait toujours le dernier mot, c'en devenait vitement agaçant. Mais que pouvait-elle faire? elle était dans son appartement, elle squattait son espace vital afin de récupérer, néanmoins, des choses qui lui appartenaient... N'empêche qu'elle aurait pu les prendre et profiter de cette distraction pour se débarasser de lui en courant sur le palier pour disparaître. Mais non, au lieu de cela, l'italienne était restée et lui affichait maintenant un air hagard qui lui allait à merveille.

Les mots de Vitaly la choquèrent et elle fronça les sourcils, encore vexée. Décidément, c'était une habitude quand elle était avec lui. " Idiot! Je ne porte même pas de décolleté! Si tu ne peux résister à un peu de peau, tu ne vaux pas grand chose, Vitaly!" affirma-t-elle avec une colère froide. Et le voilà qui claquait la porte de sa chambre et qui disparaissait de sa vue. " C'est ça...! Va donc te cacher pour pleurer...! Ah et puis... Va te faire foutre!" hurla-t-elle en tambourinant contre la porte et en abandonnant finalement. Elle récupéra son sac et quitta l'appartement en claquant la porte derrière elle. Demeurant au beau milieu du couloir, elle ne savait pas ce qu'elle attendait ni ce qu'elle faisait là, mais elle ne bougeait plus. Glissant des mains furieuses et anxieuses dans ses cheveux, elle voulut se les arracher en poussant un cri de désespoir. Aussitôt, la porte de l'un des appartements s'ouvrit et aussitôt, elle crut que Vitaly revenait vers elle. Évidemment, ses espoirs étaient vains.

"Putain de merde, mais c'est quoi ce boucan? Tu te crois au cirque ou quoi? Je te signale qu'il y a des gens qui dorment ici!" hurla une dame d'une trentaine d'années, apparemment vexée de voir que ce n'était qu'une jeune femme. Elle s'attendait, vraisemblablement, à voir une gang de garçons écervelés tels Vitaly et Jesper. Déçue, son expression s'adoucit légèrement et Chiara, les sourcils haussés, affirma d'un air légèrement sévère. "Il n'est même pas neuf heures..." Surprise de voir qu'elle se faisait réprimander pour une heure aussi peu tardive, Chiara ne semblait pas vraiment en état de discuter.
"Écoute moi bien. Si tu te disputes encore avec ton crétin de petit ami, tu le fais ailleurs, compris? Il y a des endroits pour les dévergondées." affirma la femme avec un sourire ravi. Chiara eut un léger rire exaspéré. "C'est même pas mon copain, vraiment, vous ne devriez rien dire dans ces cas-là plutôt que d'avoir l'air fou." fit-elle en posant un poing sur sa hanche, encore une fois, comme si c'était une nouvelle habitude. La dame, sans rien dire, récupéra son appartement alors que Chiara lançait son sac contre le mur et venait s'y appuyer le front dans un soupir exaspéré. Elle ne pensait pas vraiment les mots qu'elle avait dit comme ça à Vitaly et savait qu'elle allait regretter ses paroles. Elle poussa donc un soupir avant de s'asseoir dans le couloir, contre le mur, à quelques pas de la porte de Vitaly. Dans l'attente de quelque chose, elle n'avait même plus la présence d'esprit d'imaginer qu'elle pouvait tomber sur la copine de Vitaly venant lui rendre visite. Elle aurait l'air de quoi, elle, assise là, son sac un peu plus loin puisqu'elle n'avait pas prit la peine de le ramasser.

[XD C'est que... il me fait marrer ce post! Laughing Si tu as des idées pour poursuivre, tu peux le faire, libre à toi! Sinon, tu peux conclure et affirmer que Chiara est partie aussi^^ I love you ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vitaly L. Nicolaevitch
Admin| Too Much Junkie Business
Vitaly L. Nicolaevitch

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 24/06/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Junkie à temps plein, vendeur chez Vinyl Junkies à temps partiel
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Left_bar_bleue60/100Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty_bar_bleue  (60/100)

Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty
MessageSujet: Re: Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara]   Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] EmptyMer 20 Aoû - 13:11

Que les jeunes étaient vulgaires et enragés de nos jours. Vitaly n'y faisait même plus attention, occupé à écarter les remords qu'il éprouvait déjà - une petite nature, que voulez-vous - pas vraiment fier de sa sortie qui était digne d'une diva capricieuse. Heureusement, et malgré ce que Chiara avait pu crier derrière la porte, il ne pleurait pas, laissez lui un peu dignité pardi, il ne pouvait pas porter tous les maux du monde sur ses frêles épaules.

Tout ce dont il avait besoin à présent, c'était un peu d'isolement et seule la musique avait le pouvoir de le couper du monde puisque Chiara s'acharnait sur un pauvre morceau de bois en hurlant. L'appartement se fit plus calme quand la porte de l'entrée claqua, le russe en conclut que la jeune femme s'était désintéressée de leur petit différend et était partie extérioriser sa colère ailleurs, ou sur quelqu'un d'autre. Il était loin de se douter qu'elle était installée sur le palier, alors qu'il préférait rester cloîtré dans sa chambre et écouter le premier album du Velvet Underground qui avait toujours eu le don de l'apaiser. Visez un peu l'artiste torturé...

Sauf qu'au bout de deux minutes, il ne résista pas à l'envie de bouger, c'était impossible pour lui de rester passif. Il sortit de sa chambre, à la recherche de la jeune femme, ouvrant et fermant quelques tiroirs au passage, on ne sait jamais, et finit par entendre leur voisine Emily s'évertuer contre les disputes conjugales. Aucun doute possible, l'autre voix était celle de Chiara. Le russe s'empara du téléphone et se chargea d'appeler un taxi pour l'italienne, autant ne pas passer pour un crétin complet, même si le mal était déjà fait. Une fois son coup de fil passé, il ouvrit silencieusement la porte de l'appartement, s'attendant à voir la jeune femme filer dans les escaliers mais à sa grande surprise, elle était assise par terre, non loin de lui. Vitaly ravala sa salive, le visage adouci.

« Ecoute Chiara... » commença-t-il avant de réaliser que son entrée en matière était un peu trop solennel et annonçait un long discours, ce qu'il était loin de vouloir. « Je ne pensais pas ce que je t'ai dit seulement.. en ce moment, on ne peut pas se voir, c'est pas possible » déclara le jeune homme, en plantant son regard dans celui de l'italienne, la gorge sèche. Il haussa les épaules et lui tendit une main pour l'aider à se relever. « Viens, l'idiot qui devrait aller se faire foutre t'a appelé un taxi » ajouta Vitaly, ne sachant pas vraiment comment se rattraper. Néanmoins, il descendit les escaliers avec elle, arrivant assez vite en bas de l'immeuble où une voiture attendait déjà. Le russe esquissa un sourire et la regarda partir, rempli d'amertume. Il ne l'avouera jamais mais Vitaly avait beaucoup de ressemblance avec un bisounours...

_________________
Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] 0028ak78 Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Cj Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Jf4
ELECTRIC BLOOM !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiara Mac Leold

Chiara Mac Leold

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 09/07/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Left_bar_bleue60/100Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty_bar_bleue  (60/100)

Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty
MessageSujet: Re: Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara]   Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] EmptyMer 20 Aoû - 17:07

[Onnnhhh.... C'est vraiment I love you I love you I love you ]

Chiara ne releva la tête que lorsque Vitaly se posta à quelques centimètres d'elle. Son Écoute Chiara la fit légèrement frémir parce qu'elle s'attendait, ensuite, à un discours de premier ministre et elle n'était pas certaine d'en avoir envie. Mais la phrase qui suivit la mit légèrement mal à l'aise. Elle comprenait qu'elle n'aurait jamais dû tenter de le séduire ainsi, qu'elle avait mal agi. " Je suis désolée, Vitaly. Je ne voulais pas m'interposer. Et ce que je t'ai dit, je ne le pensais pas non plus..." murmura-t-elle en saisissant sa main avec douceur pour se relever. Son regard n'avait pas quitté celui de Vitaly et elle se mordit la lèvre alors qu'il affirmait qu'il lui avait appelé un taxi. "Tu n'es pas un idiot et tu ne devrais pas aller te faire foutre, c'est mauvais pour le teint..." affirma-t-elle avec un léger sourire. Non, vraiment, elle comprenait que dans le fond, il pouvait être quelqu'un de bien. Elle laissa sa main et le suivit à pas feutrés jusqu'en bas tout en saisissant son sac au passage.

Elle aurait aimé attendre le taxi un peu, avec lui, mais elle se contenta de se retourner et de lui faire un petit sourire. "Merci." murmura-t-elle alors qu'elle s'approchait de lui pour déposer un baiser sur sa joue. Elle resta là quelques instants, à ne pas savoir quoi faire, avant de le serrer dans ses bras et de s'éloigner vers le taxi qui attendait. Qui sait si elle reverrait Vitaly un jour? Et s'ils se revoyaient, ce ne serait pas pareil. Ce ne pourrait plus jamais être pareil entre eux, elle le savait maintenant. Elle grimpa donc dans le taxi et referma la porte sans vraiment le regarder, se contentant de jouer avec ses doigts et de donner son adresse au chauffeur comme si de rien n'était. On ne peut pas se voir, c'est impossible... Ces quelques mots lui revenaient en tête, mais elle savait qu'aujourd'hui, ce n'était pas ce qu'elle était venue chercher. Elle n'était pas venue ici dans l'espoir de coucher avec Vitaly, non. Et elle était heureuse que tout semble arrangé. Il n'y aurait plus ces sous-entendus entre eux, ou du moins, elle l'espérait.

Poussant un léger soupir alors que le chauffeur respectait son silence et l'amenait à destination. Chiara s'appuya contre le dossier du siège et ferma les yeux un moment, profitant de cet état de calme et de sereinité qu'elle n'avait pas souvent. Elle se sentait bien. Juste bien. Pas bien parce qu'elle avait eu ce qu'elle voulait, comme souvent, non, elle se sentait juste bien. Et c'était bien pour le moral. Ce soir-là, elle rentra chez elle et prit une bonne douche avant de se vêtir de son pyjama et de se mettre au lit. Il était tôt, certes, pour une jeune femme aussi nocturne que Chiara, mais c'était comme ça et elle semblait fatiguée, décidée à récupérer les heures de sommeil qui lui manquaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty
MessageSujet: Re: Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara]   Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Bad Taste and Gold on the Doors [Chiara]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» The Ecstasy of Gold
» Happy Meal! ? Chiara
» Indis ? All that is gold doesn't glitter
» 1,000,000 Gold Bars?
» (lily) stay strong, stay gold.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breaking Dawn :: • THIS IS HOUSE IS A CIRCUS :: The End Has No End-
Sauter vers: