Breaking Dawn

Vous sentez vous surveillés, chers agneaux ? Ne sombrez pas dans une crise de paranoïa, par pitié, ce serait gâcher notre jeu. N'ayez crainte, nous ferons attention à tout ce qui tombera dans nos innocentes oreilles... Ou pas.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 I need your help, mister! [R.]

Aller en bas 
AuteurMessage
Chiara Mac Leold

Chiara Mac Leold

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 09/07/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
I need your help, mister! [R.] Left_bar_bleue60/100I need your help, mister! [R.] Empty_bar_bleue  (60/100)

I need your help, mister! [R.] Empty
MessageSujet: I need your help, mister! [R.]   I need your help, mister! [R.] EmptyMer 20 Aoû - 20:21

Chiara s'était levée quand même tard ce matin-là et sa course habituelle s'en trouva annulée vu le mauvais temps qui régnait au dehors. Maussade lorsque le ciel était gris, la demoiselle poussa un soupir alors qu'elle refermait les rideaux et qu'elle prenait un fruit pour bien débuter la journée. Se glissant sur le canapé afin de zapper les canals de la télévision et voir si quelque chose lui plaisait, elle ne put le faire que quelques instants avant qu'il ne se mette à neiger dans sa télévision... Oui, oui, vous savez ces petits cristaux qui font un bruit énorme et qui vous brisent les yeux? Apparemment, les chaînes avaient des problèmes et elle ne tarda pas à éteindre l'appareil, se demandant ce qu'elle pourrait bien faire de sa journée. Demeurer enfermée n'était pas vraiment l'idéal même par une journée pluvieuse et elle décida de prendre une douche pour commencer.

Laissant couler l'eau sur son corps avec délice, Chiara ferma les yeux, appréciant évidemment la chaleur de l'eau. S'enroulant dans une serviette, elle fit sécher ses cheveux et se rendit ensuite dans sa chambre afin de voir ce qu'elle pourrait bien porter. Comme elle décidait aller magasiner, elle se dit qu'elle ne mettrait pas quelque chose qui devient transparent avec la pluie. Optant pour un jeans et un débardeur blanc qui s'attachait dans le cou avec de fines bretelles en passant par un cercle de bois un peu plus bas dans son cou, elle trouva qu'effectivement, elle faisait classe. Pas trop chic, pas trop rebelle, parfaite. Elle se maquilla, comme toujours, avec légèreté, ne désirant d'aucune façon que ce soit trop superficiel. Elle avait de jolies qualités la demoiselle quand même... Elle glissa un léger manteau beige ceinturé sur ses épaules lorsqu'elle eut bouclé ses cheveux puisque si elle les laissait raides, elle se ferait avoir par la pluie, et glissa les pieds dans des ballerines dorées qui s'harmonisaient parfaitement avec l'agencement de son habillement.

Quittant la place en montant dans sa voiture, elle se demanda par où elle devait commencer et elle se décida finalement pour un peu de lingerie. Après tout, le magasin Agent Provocateur avait aussi de jolies pyjamas, pas que des déshabillés sexy... N'empêche que c'était un peu son pécher mignon, elle aimait bien les soutiens-gorges et les culottes parfaitement agencés. Satant de sa voiture en trouvant une place de parking tout près, elle poussa la porte et passa une main dans ses cheveux pour les replacer. Sa bourse sur son épaule, un joli petit sac couleur caramel, elle fit le tour de l'endroit des yeux et marcha ntre les rangées de sous-vêtements en en prenant quelques uns de temps en temps pour voir s'ils lui iraient bien. Froncement de sourcil, sourire, elle le conservait parfois pour l'essayer ou, au contraire, elle le replaçait dans les rangées en continuant ses recherches. Elle enleva son manteau pourtant, dévoilant ainsi un dos nu vu son débardeur, il fait plutôt chaud à l'intérieur. Quelques soutiens-gorges étaient déjà dans ses mains, un noir, un blanc, évidemment, et lorsqu'elle tomba sur le rouge flamboyant, elle ne put qu'ouvrir grand les yeux de stupéfaction.

"Wow..." murmura-t-elle simplement en se dirigeant vers l'ensemble, curieuse de voir si sa grandeur était toujours là. Le glissant sur elle, juste comme ça, tenant le ceintre au niveau de ses épaules, elle en conclut qu'il serait parfait!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilian Mac Leold
The Wolf Behind The Smile
Lilian Mac Leold

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 24/06/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Vendeur chez Agent Provocateur, sous-vêtements féminins (a pris une année sabbatique)
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
I need your help, mister! [R.] Left_bar_bleue55/100I need your help, mister! [R.] Empty_bar_bleue  (55/100)

I need your help, mister! [R.] Empty
MessageSujet: Re: I need your help, mister! [R.]   I need your help, mister! [R.] EmptyMer 20 Aoû - 22:04

Quoi qu'on en dise, il y avait des jours où des personnes aussi peu matinales et aussi peu enclines à travailler que Lilian Mac Leold trouvaient du plaisir à se lever et à partir bosser. Rien de spécialement spécial ne semblait pourtant devoir arriver en ce jour somme toute assez banal, rien n'avait été prévu, rien ne sortait de l'ordinaire. Pourtant, le jeune héritier était d'une incroyable bonne humeur. La veille n'avait pas été une journée très excitante, mais ce matin il s'était levé du bon pied, et un très bon pressentiment lui soufflait silencieusement que quelque chose de bien allait se produire aujourd'hui. De toutes manières, une journée passée au milieu des sous-vêtements féminins à regarder passer des jeunes femmes toutes plus belles les unes que les autres ne pouvait pas être mauvaise - par définition. Tout en engloutissant son petit déjeuner à l'américaine, bacon et œufs brouillés, Lilian ne pouvait que sourire en songeant au nombre de petites culottes qu'il allait tâter et plier, aux soutiens-gorge dont il allait redresser l'armature et arranger le rembourrage. Sans parler de toutes les clientes en tenues légères et des coups d'œil indiscrets lancés aux corps en partie dénudés qui se croyaient cachés derrière le rideau de la cabine d'essayage mais qui se trouvaient entièrement exposés si l'on savait où regarder à travers la légère fente séparant ledit rideau et le mur. L'une des premières choses que Lil avait retenu en venant travailler au magasin.

Comme d'habitude, il fut extrêmement ponctuel, lui qui en toutes autres circonstances ménageait toujours une bonne demi-heure de retard - hormis lors de ses rendez-vous galants, cela va sans dire. Le fait que les premiers arrivés participent à l'enfilage des sous-vêtements sur les mannequins de vitrine plus vrais que nature n'y était sans doute pas pour rien ... Ces premières tâches accomplies, la boutique ouvrait et la précieuse clientèle arrivait. Ce jour-là, Lilian eut la joie et l'honneur de s'occuper de plusieurs canons aux goûts délurés ainsi que d'une jeune et belle ingénue qui lui demanda timidement et en papillonnant des paupières si, par hasard, il existait des modèles discrets de soutiens-gorge d'une taille supérieure au 95B. Comme chaque jour, il y eut aussi le lot des clients pénibles, entre les sexagénaires qui trouvaient tous les modèles du magasin obscènes et les amants qui venaient acheter les tenues les plus ridicules pour leurs compagnes. Ceux-là, c'était toujours Lilian qui s'en occupait, car on lui disait qu'un homme conseillait plus facilement aux autres hommes, et ce même si une voluptueuse bimbo latine entrait peu après en se déhanchant gracieusement.

Le clou de la journée, la probable raison du si bon pressentiment de Lil', qui fit rapidement oublier toutes les déceptions précédentes, fut l'arrivée chez Agent Provocateur d'une personne qu'il n'avait certes pas attendue mais qu'il accueillait avec une joie violente. Chiara Mac Leold, sa somptueuse cousine aux origines italiennes, était exactement ce qu'il lui fallait pour pouvoir désigner ce jour comme un bon, et même un très agréable jour. Le hasard faisait parfois si bien les choses que ça en faisait peur ! Le hasard, Lilian le savait, car il ne se souvenait pas avoir jamais dit à son aimable parente qu'il travaillait ici. En entrant, en outre, elle n'avait pas semblé chercher quelqu'un : c'était donc bien pour la lingerie qu'elle était ici, et non pour lui courir après - bien que ça ne l'eût pas le moins du monde dérangé de se voir poursuivi par un être aussi langoureux. Comme elle ne semblait pas l'avoir aperçu, Lilian en profita pour admirer ses courbes alors qu'elle se mouvait entre les rayons, lui-même planqué derrière un étalage de bas en soie. Il constata qu'elle était toujours aussi somptueuse, et le fait d'avoir déjà goûté à cette peau satinée ne la rendait pas moins attirante ; au contraire, le souvenir de son doux contact éveillait en lui, comme chaque fois, le désir de retenter l'expérience. Chiara était vêtue comme dans ses souvenirs : simplement mais avec une infinie classe. Contrairement à tant d'autres femmes elle n'avait pas besoin d'artifices, et son propre charisme laissé à nu suffisait à faire de l'effet. Lilian ne put s'empêcher de sourire en la voyant s'emparer avec admiration d'un bel ensemble rouge : cette femme avait toujours eu du goût ...

    < Il est magnifique, n'est-ce pas ? > murmura-t-il en caressant du bout des doigts le bord du soutien-gorge toujours posé sur la jeune femme.

Il s'était approché doucement, et avait profité que l'attention de Chiara soit concentrée sur autre chose pour se placer derrière elle et passer un bras par devant, dans un enlacement léger. Le torse frôlant son dos et la main gauche sur son bras gauche, il avait soufflé ces quelques mots dans le cou de la jeune femme. Il ne resta cependant pas longtemps ainsi - juste assez pour donner des frissons mais pas trop pour ne pas gêner. Se reculant légèrement de manière à se trouver à présent face à sa cousine, il sourit de son sourire aimable et charmant réservé aux clientes, mais sans oublier d'y ajouter la petite pointe d'humour caractéristique d'une certaine complicité.

    < Et il te va à ravir, chère Chiara ... >

Il avait prononcé son nom avec une vague imitation de l'accent italien, sans moquerie, juste comme ça. Sur le ton de la conversation il ajouta paisiblement :

    < Ça faisait longtemps >
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiara Mac Leold

Chiara Mac Leold

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 09/07/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
I need your help, mister! [R.] Left_bar_bleue60/100I need your help, mister! [R.] Empty_bar_bleue  (60/100)

I need your help, mister! [R.] Empty
MessageSujet: Re: I need your help, mister! [R.]   I need your help, mister! [R.] EmptyJeu 21 Aoû - 2:47

Chiara ne s'était pas rendue compte que quelqu'un s'était approché d'elle, trop occupée qu'elle était à poser son regard sur le soutien-gorge rouge et argent qu'elle tenait dans ses mains. En coton, puisque la demoiselle n'aimait pas la soie, il était plutôt délicat et semblait couper le sein en deux, comme pour mettre une robe un peu décolletée. En fait, Chiara devait avouer qu'il risquait d'être parfait avec la robe rouge qu'elle avait déjà mis avec un soutien-gorge noir. Pourtant, le rouge serait cent fois plus joli avec cette robe... L'argenté était très léger, surtout sur les côtés, ce qui faisait plutôt joli. Elle avait vraiment eu un coup de coeur pour ce soutien-gorge et elle le tenait toujours contre elle lorsqu'un torse vint se poser contre son dos et qu'une main vint sensuellement serrer son bras. Bien sûr, puisqu'elle ne s'en attendait pas, elle sursauta légèrement, mais en entendant la voix suave de Lilian, un léger sourire vint poindre sur ses lèvres alors qu'elle tournait légèrement la tête comme pour s'assurer que c'était lui. Bien sûr, tout le monde n'avait pas la chance et l'opportunité de la serrer contre eux de la sorte, Chiara n'était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. Pourtant, les paroles du jeune homme la faisait légèrement frémir. C'était vrai que le sentir aussi près d'elle ne pouvait qu'aider à cela...

"Il est parfait..." murmura-t-elle avec douceur alors que Lilian s'écartait d'elle pour se placer devant Chiara. Elle ne put s'empêcher de le détailler alors qu'elle ne se rendit compte qu'elle avait gardé le soutien gorge sur elle que lorsqu'il le lui fit remarquer en ajoutant qu'il lui allait bien. "Pour ça, il faudrait que je l'essaie... Mais merci quand même...!" affirma-t-elle avec un léger rire. Une femme normale aurait été du genre à regarder le prix afin de voir si c'était dans ses moyens, mais Chiara n'était pas comme ça. De toute façon, la plupart des clientes ici, souvent, étaient de riches héritières qui avaient suffisamment d'argent pour se payer le magasin au complet. Pourtant, n'étant pas le genre de fille ultra superficielle, Chiara aimait bien choisir ses morceaux. Il était rare qu'elle achète quelque chose qu'elle ne porterait pas.

"Très longtemps. Trop peut-être..." ajouta-t-elle avec un léger sourire alors qu'elle glissait le morceau de vêtement, l'ensemble plutôt, sur son bras. Elle avait glissé son regard dans celui du jeune homme et se demandait vainement ce qu'il faisait là. Pourtant, elle devait se douter que ce n'était certainement pas pour acheter à l'une de ses compagnes un sous-vêtement qu'il était là. Elle demanda donc: "Tu travailles ici?" C'était drôle de le voir au milieu de la lingerie féminine, mais quand elle y repensait, c'était tout à fait sa place. Elle ne l'aurait pas vu dans un restaurant, il était bon dans la vente, il devait donc maximiser ses atouts, non? Elle n'avait pas osé l'appeler, elle n'avait pas du tout pensé le revoir ici, mais maintenant que le hasard faisait bien les choses, elle devait avouer qu'elle se plaisait bien. Elle ne quitterait pas de sitôt le magasin. De toute façon, plutôt difficile sur les vêtements, elle l'était encore plus sur ce qui, pourtant, ne demandait pas autant de soin puisque c'était la plupart du temps caché. N'empêche qu'elle avait le droit, sûrement, non?

"Peut-être que... tu pourrais me conseiller quelque chose...?" fit-elle alors qu'elle fronçait légèrement les sourcils. En fait, avoir l'avis d'un jeune homme n'était pas mauvais lorsque l'on était une jeune femme. Elle apprécierait donc parfaitement les conseils judicieux de Lilian. De toute façon, lui qui l'avait déjà vue moins vêtue encore qu'en sous-vêtements, ce ne serait pas gênant. C'était son travail de toute façon, non...? Et puis, rester quelques temps avec lui ne lui déplairait certainement pas. Les yeux du jeune homme la faisait frémir dès qu'elle posait son regard dans le sien. C'était comme si elle perdait ses sens, comme si elle ne savait plus quoi faire lorsqu'elle le regardait; elle avait l'impression de se noyer dans ce regard si charmant, si charmeur, si... Il était séduisant, on ne pouvait pas le nier et Chiara semblait attirée par lui, autant qu'elle désirait apprendre à connaître ce jeune homme qu'elle connaissait très, mais alors très très bien.

Détournant finalement les yeux en occupant ses mains à fouiller parmi les ceintres la tenue qui lui irait, elle avait l'esprit complètement ailleurs. Elle avait tourné le dos à Lilian par contre, ses oreilles toutes ouïes s'il désirait lui montrer quelque chose. Effectivement, elle faisait confiance en son jugement, lui qui semblait avoir le don parfait de bien conseiller les clientes qui venaient ici dans l'espoir de trouver la petite tenue parfaite. Certaines des femmes devaient se montrer nerveuses de sortir vêtues de soutiens gorges et de petites culottes devant un jeune homme qui ne cesserait sans doute de les mâter, mais elle devait avouer que les femmes venant ici ne devaient pas toutes lui plaire. Elle eut un léger sourire à cette pensée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilian Mac Leold
The Wolf Behind The Smile
Lilian Mac Leold

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 24/06/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Vendeur chez Agent Provocateur, sous-vêtements féminins (a pris une année sabbatique)
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
I need your help, mister! [R.] Left_bar_bleue55/100I need your help, mister! [R.] Empty_bar_bleue  (55/100)

I need your help, mister! [R.] Empty
MessageSujet: Re: I need your help, mister! [R.]   I need your help, mister! [R.] EmptySam 23 Aoû - 19:45

Parmi les nombreuses conquêtes de Lilian, et les quelques qu'il avait revues par la suite, rares avaient été celles qui possédaient le piquant et l'exotisme propre à sa cousine italienne. Loin de la vulgarité et de la superficialité des troupes luxurieuses qu'il avait l'habitude de fréquenter, elle n'en était pas pour autant tombée dans l'hypocrite ingénuité qui caractérisait le reste : savoir trouver le juste équilibre entre les deux était une qualité qui se faisait tristement rare dernièrement, et Lil ne pouvait donc qu'apprécier d'autant plus le naturel étudié de la jeune femme. Il sourit largement devant le ton enjoué qu'elle employait, joie de vivre simplement exprimée, et pour une fois ce sourire était sincère et non pas le fruit d'une séduction calculée. Il n'oubliait pas qu'avant d'être un très bon coup, sa cousine était surtout une compagnie des plus distrayantes et agréables, l'une des rares personnes du beau sexe avec qui il pouvait s'entendre ailleurs que dans un lit.

    < Je travaille ici, en effet. > répondit-il à son interrogation d'un air vaguement amusé.

C'est que la question avait sans doute été posée purement pour la forme, tant la réponse semblait évidente. Lilian imaginait sans peine ce qui pouvait bien traverser l'esprit de sa compagne alors qu'elle enregistrait l'information : un boulot qui lui allait si bien ... On le lui avait dit et répété un nombre incalculable de fois, et lui-même se sentait en telle symbiose au milieu de toutes ces petites culottes et porte-jarretelles qu'il ne devait avoir l'air de rien moins que d'un poisson dans l'eau. Il nageait dans son élément, propulsé par des sourires et des remarques flatteuses. Ses parents, à qui il avait annoncé par téléphone la bonne nouvelle de son embauche dans un magasin aussi réputé, avaient été aussi choqués que ce à quoi il s'était attendu, et même au delà de ses espérances ; il ne pensait pas avoir rêvé, en outre, quand il avait cru entendre une nette pointe d'envie au fond de la voix tremblante d'indignation de son tendre paternel. Ce cher vieil homme, quoi qu'il puisse dire et sembler songer, avait toujours eu un petit côté pervers et gourmand de femmes qu'il tentait toujours de son mieux de cacher mais qui n'avait pas échappé à son fils - c'est qu'il reconnaissait ses semblables ... Lilian au moins avait de qui tenir, même si cette constatation était loin de lui faire plaisir ; après tout s'il pouvait pardonner la débauche et l'infidélité, il avait plus de mal à accepter l'adultère, surtout quand il en soupçonnait ses propres parents.

Pour l'heure, néanmoins, des affaires bien plus plaisantes nécessitaient son attention, comme offrir ses conseils avisés à la voluptueuse Chiara Mac Leold sur un des sujets qu'il affectionnait et connaissait le mieux, à savoir : la lingerie féminine. D'un regard à la fois tout à fait professionnel et néanmoins empli d'un certain voyeurisme poli, il reluqua le corps de la jeune femme. L'ayant déjà vue nue il n'avait aucun mal à l'imaginer portant les sous-vêtements qu'il avait tant l'habitude de manipuler et, fantasmes mis à part, cela lui permettait de juger lesquels seraient les plus seyants - pour cela il suffisait de se fier à ses propres goûts qui correspondaient en général à ceux de la gent masculine dans sa globalité. Son regard revint à l'ensemble que la cliente avait choisi, un très bon choix songea-t-il encore, et il réfléchit aux autres modèles du même genre qui sauraient apporter en plus quelques éléments nouveaux, quelques reflets sensuels qui à n'en pas douter seraient tout à leur place sur le corps de l'italienne. Lorsqu'une idée pointa le bout de son nez dans la tête songeuse de Lilian, celui-ci leva gracieusement un doigt, comme un professeur ou un maestro réclamant toute l'attention de son public. Sans remarquer que Chiara s'était déjà détournée pour continuer à chercher, il fit lui-même quelques pas pour se retrouver devant le rayon auquel il avait songé ; de là, il extirpa rapidement les bonnes pièces, ayant pris soin de vérifier qu'elles étaient de la taille adéquate - laquelle il avait eu à plusieurs reprises l'occasion d'apprendre ...

    < Ceux-ci devraient te plaire. > fit la voix mielleuse de Lilian alors qu'il revenait vers sa cousine.

À son bras se trouvaient accrochés deux ensembles et un soutien-gorge seul. Ce dernier était couleur crème, le genre de couleur très courante qui se porte avec tout et sous tout, mais sur les bords et juste au dessus de l'armature de légers motifs bruns et noirs s'entrecroisaient, comme une fresque orientale discrète ou une calligraphie complexe ; le tout remontait sur le bord du bonnet gauche pour se finir en un motif d'oiseau, d'hirondelle peut-être, très léger et comme tracé à l'encre de Chine. Le tissu était doux et limpide, et ne luisait pas comme certains autres articles en soie. Les deux ensembles ne possédaient pas une telle finesse du détail mais une certaine sensualité se dégageait néanmoins d'eux. Le premier était noir, fin, aux bords légèrement dentelés ; certaines zones semblaient plus transparentes que d'autres, mais toujours les bonnes ; les bretelles du haut et les ficelles du bas étaient fines, presque invisibles ; l'échancrure du soutien-gorge, enfin, était ondulée, mais suffisamment basse pour permettre un décolleté un minimum plongeant. Le second ensemble était orange et noir, avec quelques jeux de fronces sur le soutien-gorge et le devant de la culotte, en forme d'éventail ; le tout était retenu par plusieurs petits nœuds de satin dont certains remontaient sur les bretelles, mais ceux-ci étaient suffisamment discrets et bien placés pour ne pas donner un air de fanfreluche à l'ensemble, bien au contraire.

    < Si tu veux voir l'effet que ces petites merveilles auront sur tes formes, la cabine d'essayage est toute à toi ... Je serai ravi de te donner mes impressions en direct. >

Et le sourire de Lilian était tout plein de sous-entendus amusés, mais dépourvu de vulgarité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiara Mac Leold

Chiara Mac Leold

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 09/07/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
I need your help, mister! [R.] Left_bar_bleue60/100I need your help, mister! [R.] Empty_bar_bleue  (60/100)

I need your help, mister! [R.] Empty
MessageSujet: Re: I need your help, mister! [R.]   I need your help, mister! [R.] EmptySam 23 Aoû - 21:18

Elle avait laissé Lilian s'éloigner afin qu'il retrouve, lui-même, les sous-vêtements qui lui iraient sans doute. Elle faisait confiance en son jugement, évidemment, bien que la demoiselle, déjà, avait quand même du goût pour les sous-vêtements. De toute façon, on ne pouvait faire autrement lorsqu'on avait un corps sur lequel tout était joli. Évidemment, elle avait vu juste en se disant qu'il devait certainement travailler ici. N'importe qui le connaissant un minimum savait que cet emploi était ce qui lui fallait. Et pourtant, une pointe de jalousie injustifiée grimpait peu à peu dans le corps de la demoiselle. Elle aurait aimé garder Lilian pour elle bien qu'elle ne l'ait plus revu depuis des lustres et qu'elle savait pertinemment que ce dernier avait eu de nombreuses autres conquêtes. Pourtant, à le voir ainsi, parfaitement dans son élément, elle comprenait également que le jeune homme était heureux de servir ses magnifiques clientes qui venaient ici dans l'espoir d'avoir des conseils dignes de ce nom. Il devait s'amuser, toute la journée, à comparer les courbes gracieuses de l'une à la maigreur trop caractéristique de l'autre. Bien sûr, elle n'en parlerait jamais et garderait ça pour elle, orgueilleuse quand même. Peut-être pourrait-elle, au moins, conserver les bons soins de Lilian avec elle pendant quelques instants, une demi-heure? Une heure? Peut-être, dépendamment de ce que la demoiselle décidait de prendre ou, au contraire, ce qu'elle trouvait qui ne lui allait pas parfaitement bien. Elle se retourna avec grâce lorsqu'il affirma que les ensembles qu'il avait choisi lui iraient certainement ou du moins, qu'ils lui plairaient.

C'était étrange de voir comment son cousin la connaissait bien. En fait, cousin était un bien grand mot car les familles Mac Leold et Nicolaevitch étaient tellements étendues qu'on avait du mal à se trouver un vrai lien de parenté, même avec quelqu'un qui portait le même nom de famille que nous. De quel côté ils étaient parents, et à quelle génération, à combien de branches différentes, Chiara n'aurait su le dire, tout ce qu'elle savait, c'est qu'ils n'étaient pas de véritables cousins. Le père ou la mère de Lilian n'était certainement pas le frère ou la soeur de son père et comme sa mère à elle n'était pas une Mac Leold, ce n'était pas de ce côté-là, non plus. Elle se rapprocha de lui en quelques pas afin de mettre la main sur ce qu'il lui avait dégoté. Elle devait avouer que c'était joli. Simple, mais pourtant extrèmement joli, et sexy en plus. "Hum... Tu as du goût, je dois l'avouer... Et tu me connais bien." affirma-t-elle en les saisissant et en observant d'un peu plus près les motifs de l'oiseau. Se rendant compte qu'il n'y avait pas de culotte pour accompagner le soutien-gorge, la demoiselle choisit un autre ensemble, dans les mêmes tons. Elle pourrait donc interchanger les soutiens gorge et prendrait ce qui lui plairait le mieux dans les cinq ensembles qu'elle et Lilian avaient trouvé.

Il lui dit ensuite qu'elle pouvait essayer les sous-vêtements dans la cabine. Évidemment, elle ne se dévêtirait certainement pas ici, au beau milieu des clients, même si ceux-ci se faisaient rares à cette heure. La plupart d'entre eux, occupés à choisir ce qu'ils voulaient, ne faisaient en rien attention aux autres ce qui, d'une certaine manière, pouvait plaire à l'italienne. Suivant Lilian jusqu'aux salles d'essayage, elle choisit celle du fond, celle qui était de côté aux autres cabines vu la forme en L de l'endroit. Elle serait un peu plus à l'aise, le grand miroir dans le fond affirmait haut et fort qu'elle devrait sortir pour voir s'ils lui allaient bien. Impudique de toute façon, Chiara entra dans la cabine avec trois ensembles seulement, laissant les autres au dehors, sur une chaise tout près. Elle savait que Lilian attendrait là, évidemment, jusqu'à ce qu'elle soit prête à lui demander son avis. Elle referma le rideau derrière elle et se retourna de façon à avoir le dos face au rideau de sa cabine, question de précaution peut-être? Possiblement. Et pourtant, elle se fichait bien qu'on voit un bout de sa peau, ce n'était que de la peau après tout, non? Elle avait laissé, également, son manteau sur la chaise extérieure, mais avait amené avec elle son sac qu'elle glissa sur un crochet avant de relever les bras et de retirer son débardeur. Glissant des mains habiles dans son dos, elle détacha son soutien-gorge et en enfila un autre, celui orange et noir, avant de se défaire de son jeans et d'essayer la culotte. La grandeur était parfaite, le soutien-gorge avantageait sa poitrine... Le miroir, pourtant, dans la cabine, était petit et ne semblait pas apte à bien lui montrer ce qu'elle voulait. Elle rouvrit donc le rideau en se rapprochant de l'autre miroir.

"Il est joli." affirma-t-elle en se retournant légèrement pour voir de côté, de dos, de face. Bref, toutes les poses y passaient afin de s'assurer que cet ensemble lui allait bien. Bien sûr, elle ne demanda pas l'avis de Lilian puisqu'elle savait qu'il le donnerait quand même, peu importait qu'elle le lui demande ou pas. Tant mieux, avoir l'avis d'un homme était toujours bon lorsque l'on essayait quelque chose d'aussi flatteur que de la lingerie. Et de toute façon, la belle italienne était tombée dans son élément elle aussi, adorant essayer des soutiens-gorges et des culottes, bref, de tout, un peu comme pour les maillots de bain. Et pourtant, même si elle ne désirait pas demander l'avis de Lilian, elle se retourna vers lui et demanda instinctivement: "Qu'est-ce que tu en penses...?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilian Mac Leold
The Wolf Behind The Smile
Lilian Mac Leold

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 24/06/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Vendeur chez Agent Provocateur, sous-vêtements féminins (a pris une année sabbatique)
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
I need your help, mister! [R.] Left_bar_bleue55/100I need your help, mister! [R.] Empty_bar_bleue  (55/100)

I need your help, mister! [R.] Empty
MessageSujet: Re: I need your help, mister! [R.]   I need your help, mister! [R.] EmptyDim 24 Aoû - 18:27

Une des choses que Lilian préférait dans son travail chez Agent Provocateur, après le fait de pouvoir se rincer l'œil tout à loisir, bien sûr, était de pouvoir satisfaire ses clientes, de voir que les choix qu'il avait fait pour elles leurs convenaient, que les conseils qu'il prodiguait plaisaient et étaient suivis. Remarquer la petite lueur au fond de leurs pupilles lorsqu'elles apercevaient un article bien particulier, et savoir alors que c'était dans la poche – dans quatre-vingt-dix pour cent des cas elles achetaient, le reste du temps elles se le feraient offrir ou reviendraient le prendre une autre fois. Il était doué pour ça, il le savait pertinemment et en conséquence était toujours détendu, visant juste sans jamais être habité du moindre doute. Avec Chiara pourtant, et malgré le fait qu'il la connaisse bien mieux que toutes ses autres clientes, il avait bêtement craint que ses choix ne soient pas aussi judicieux que de coutume. Mais peut-être était-ce justement parce qu'il la connaissait qu'il n'avait pas pu la ranger dans un de ses moules professionnels ; les détails qu'il savait sur elles lui donnaient un air plus complexe, et voilà que le jeune homme habituellement si sûr de soi se trouvait tout troublé et hésitant. Il ne laissa rien paraître cependant et sut également parfaitement cacher son profond soulagement face aux compliments qu'il reçut et qui lui permirent de reprendre sa contenance habituelle.

Comme Chiara se décidait à essayer les articles, il la suivit jusqu'au couloir d'essayage et se plaça à l'entrée avec sa décence bien connue, juste devant les larges porte-manteaux sur lesquels étaient posés les malheureux vêtements dont les clientes ne voulaient finalement pas. En bon vendeur serviable et discret il gardait les effets personnels et les articles en surplus en attendant que la jeune femme ait fini d'essayer ; en vérité il se trouvait placé à l'endroit exact duquel on avait la meilleure vue sur l'intérieur des cabines. Aucune d'entre elle n'était pourtant occupée, pour l'instant : Chiara avait bien choisi son heure, celle où l'afflux diminuait et où les vendeurs, libérés un instant de l'agitation propre au reste de la journée, étaient plus détendus et plus aptes à répondre à tous les besoins. Cela satisfaisait grandement Lilian qui ainsi aurait tout le temps de s'occuper de sa lointaine cousine sans qu'on ne vienne lui reprocher de faire traîner les choses – il détestait ça quand il devait parfois presser la clientèle afin de pouvoir s'occuper de tout le monde, et il était soulagé de ne pas avoir à en venir là avec cette cliente particulière.

Le froissement du rideau et le petit bruit sec des cintres cognés contre le mur résonnèrent paisiblement dans le silence ambiant : un silence feutré, calme et intime, comme on aime à en trouver dans les boutiques aux heures les plus tranquilles. Chiara commença à se dévêtir, mais elle s'était placée de telle façon que la seule chose qu'on pouvait apercevoir dans le léger entre-bâillement de la cabine était la peau satinée de son dos et tout juste le début bien caché de quelques rondeurs. Lilian ne fut pas déçu pourtant, car un corps en partie caché était toujours plus sensuel et source de fantasmes qu'un corps entièrement exposé ; comme en outre il connaissait déjà ce corps-ci, le jeu des devinettes n'en était que plus affriolant. Quand la jeune femme ressortit il la trouva terriblement sexy et attirante, à faire ses petites poses devant le grand miroir qui lui renvoyait les moindre détails. Comme elle se tournait vers lui pour lui demander son avis, il n'hésita pas à le donner avec une étonnante sincérité :

    < Je te trouve terriblement sexy et attirante. >

Il afficha un air séduit alors qu'il se rapprochait d'elle de quelques pas. Tendant les mains devant lui comme un artiste peintre qui apprécierait sa propre peinture, il hocha doucement la tête. Ses mains redescendirent lentement se poser à ses côtés, après avoir fait mine de frôler le tissu délicatement fripé. Il avait en effet vu juste en lui proposant cet ensemble, car le orange, contrairement à ce qu'on aurait pu croire, ne jurait pas le moins du monde sur la peau légèrement bronzée mais justement créait un léger contraste tout à fait charmant. Les plissures étudiés moulaient parfaitement les formes de la jeune femme, et Lilian ne pouvait que se féliciter de lui avoir proposé cet ensemble.

    < Avec ça tu risques d'avoir tout Londres à tes pieds ... > fit-il d'un ton amusé, s'imitant en vérité lui-même lorsqu'il cherchait à complimenter ses clientes et qu'il n'avait plus d'inspiration - mais cette fois c'était parfaitement étudié.

Il se recula d'un pas et, admirant toujours le beau corps de l'italienne dans la lingerie de luxe, eut un large sourire. Dans un murmure il ajouta :

    < Mais nous savons bien tous deux que tu n'as de toutes façons pas besoin de ça, pas vrai ? >
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiara Mac Leold

Chiara Mac Leold

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 09/07/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
I need your help, mister! [R.] Left_bar_bleue60/100I need your help, mister! [R.] Empty_bar_bleue  (60/100)

I need your help, mister! [R.] Empty
MessageSujet: Re: I need your help, mister! [R.]   I need your help, mister! [R.] EmptyDim 24 Aoû - 23:08

"Tout Londres à mes pieds... Vraiment...?" murmura-t-elle avec un sourire légèrement provocateur, mais également sceptique. Et si la seule personne qu'elle désirait n'était pas à ses pieds, elle...? Elle laissa Lilian faire son petit jeu, appréciant l'ensemble sur elle alors qu'il la complimentait. Elle devait avouer qu'elle appréciait particulièrement le fait qu'il pose des yeux doux sur elle. Et pourtant, elle aurait pu se sentir légèrement mal-à-l'aise, comme si le fait que le jeune homme la trouve charmante l'ennuyait. Mais non, elle n'était pas du genre à mentir sur ce sujet. Et puis, de toute façon, elle ne pouvait nier apprécier ce regard... Elle appréciait tout de Lilian, son air de séducteur aguerri, ses cheveux bien coiffés et pourtant légèrement en bataille, son look toujours indéniable et ses regards toujours plus perçants les uns que les autres. Tout de lui l'intriguait, autant son physique que son caractère des plus spéciaux. Et elle semblait, souvent, vouloir le connaître davantage, comme si Lilian l'attirait comme un aimant.

Sa phrase, pourtant, eut le mérite de la provoquer et elle le prit comme tel. Ainsi donc, il pensait qu'elle n'avait pas besoin de sous-vêtements pour être attirante? Et bien. En voilà une nouvelle... Elle eut un air légèrement surprit sur le coup, ne trouvant rien à redire à cette réplique qui venait de la surprendre. Elle saisit finalement la main de Lilian, fermement tout de même, et l'entraîna avec elle dans la cabine alors qu'elle le plaquait contre le mur, refermant le rideau derrière eux. Glissant un doigt sous son menton alors qu'elle approchait son visage à quelques centimètres seulement de celui de Lilian, elle affirma, sans rien tenter: " Tu sais, j'aurais pu mal le prendre... Tu as de la chance d'être tombé sur moi..." murmura-t-elle à son oreille alors qu'elle faisait doucement glisser sa main sur l'épaule du jeune homme, la glissant sous son haut par l'ouverture. Et pourtant, elle retira sa main bien rapidement avant d'enlever son soutien-gorge, dos à Lilian. Le miroir possédait un angle quelque peu étrange et ne permettait pas à Lilian de bien voir, mais il devait quand même avoir une certaine vue. Elle saisit un nouveau soutien-gorge, le noir qu'elle-même avait choisi et l'enfila avant de se retourner légèrement vers Lilian.

"Tu veux bien me l'attacher...? Il faut bien que tu serves à quelque chose...!" affirma-t-elle alors qu'elle se retournait de nouveau afin de lui rendre la tâche un peu plus aisée. En laissant Lilian attacher son soutien-gorge, elle enleva l'ancienne culotte afin de mettre la noire, tout ça en un temps reccord, sans trop bouger afin d'aider Lilian dans sa tâche. Lorsque ce fut fait et qu'elle se fut regardée dans le miroir, elle se retourna finalement face à Lilian et lui demanda avec un léger sourire provocateur: "Et celui-ci?" Évidemment, elle savait qu'elle jouait avec le feu, elle n'était pas stupide... Elle le provoquait autant que ses regards à lui pouvaient la provoquer aussi. Mais comme Lilian avait déjà fait l'expérience de son corps, elle se sentait moins timide et moins gênée de se montrer nue devant lui. Bien sûr, nue était un bien grand mot puisque la demoiselle était en sous-vêtements, maintenant, mais elle était à quelques centimètres de lui seulement. Se reculant de quelques pas afin qu'il puisse bien voir l'effet que posait cet ensemble sur elle, un sourire était venu tendre ses lèvres.

Elle saisit, par la suite, un nouvel ensemble afin d'en essayer un autre, un noir, celui qu'avait récolté Lilian. Ainsi, ils pourraient voir, entre les deux, celui qui lui ferait le mieux. Et puis, si jamais elle les aimait les deux, elle les prendrait les deux. Elle pouvait se le permettre et le noir était toujours à la mode, donc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilian Mac Leold
The Wolf Behind The Smile
Lilian Mac Leold

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 24/06/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Vendeur chez Agent Provocateur, sous-vêtements féminins (a pris une année sabbatique)
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
I need your help, mister! [R.] Left_bar_bleue55/100I need your help, mister! [R.] Empty_bar_bleue  (55/100)

I need your help, mister! [R.] Empty
MessageSujet: Re: I need your help, mister! [R.]   I need your help, mister! [R.] EmptyLun 25 Aoû - 15:36

Il ne s'était sincèrement pas attendu à ce qu'elle le prenne mal, ou à ce qu'elle ait une réaction aussi forte – même si, bien évidemment, il était loin de s'en plaindre. La provocation gratuite faisait partie de lui, parfois et même souvent il laissait échapper de petites piques, amicales ou méchantes, sans même avoir pris le temps de songer à ce qui franchissait ses lèvres. Que la personne en face se sente un peu outrée, tant pis, ça ne faisait jamais de mal ... Cette fois-là, pourtant, il s'était attendu à autre chose : qu'elle se sente complimentée, peut-être, ou du moins qu'elle passe rapidement dessus sans se sentir vexée si la remarque lui semblait peu flatteuse. Apparemment il ne la connaissait pas encore aussi bien que ce qu'il aurait cru, mais après tout ils avaient beau avoir déjà goûté au corps de l'autre, ils ne s'étaient jamais énormément fréquentés. Et tant mieux, au fond, car ainsi il y aurait davantage à découvrir ... Comme l'agressivité étonnante dont elle fit preuve et à laquelle il ne s'attendait pas le moins du monde.

Avant même d'avoir pu comprendre ce qui se passait il s'était retrouvé plaqué contre le mur de la cabine, rideau fermé, avec collée à lui une des plus belles femmes de Londres et probablement d'Italie, en toute petite tenue, qui lui susurrait quelques menaces discrètes au creux de l'oreille tout en glissant une main indécente sous sa chemise. Nul besoin de préciser qu'il aurait perdu la tête pour bien moins que ça ... Et pourtant, il resta sobre – un minimum sobre, il ne fallait pas trop en attendre de lui – c'est-à-dire : il ne lui sauta pas dessus. Comportement bien étonnant sans doute de la part d'un jeune homme connu pour son tempérament peu réfléchi, toujours à profiter de l'instant présent sans chercher de raisons ni de principes ... Un Lilian Mac Leold ainsi séduit qui ne s'enflammait pas ! On aurait tout vu. La vérité était qu'en cet instant il se battait contre sa propre nature, laquelle lui ordonnait impérieusement de plaquer la jeune femme contre lui et de la dévorer sans plus attendre. Mais voilà : s'il y avait peu de choses auxquelles il tenait vraiment, son poste de vendeur chez Agent Provocateur en faisait partie, et il était évident que sa carrière risquait d'être fortement diminuée si on le surprenait à se taper une cliente dans la cabine d'essayage. Sobriété, donc.

Et c'était un pari véritablement dur à tenir vu la position dans laquelle il se trouvait, le corps de Chiara à présent dévêtu devant lui. Il n'avait rien ajouté après avoir été entraîné dans la cabine, se contentant de sourires charmés et charmeurs, de regards brûlants mais contenus. À présent il ne dit rien non plus, fixant intensément les yeux de la jeune femme dans le miroir. Il ne pouvait toujours pas apercevoir son corps, mais son visage et l'idée seule de ce qu'il y avait en dessous lui suffisaient. Ses mains, comme se mouvant d'elles-mêmes, allèrent caresser légèrement la chevelure blonde avant de glisser dans le dos qu'elles se mirent à frôler du bout des doigts en arabesques invisibles. Comme Chiara le lui demandait il entreprit de fermer son soutien-gorge, tout en gardant le silence qu'il s'était imposé depuis quelques instants, mais sans se priver pour laisser échapper un léger rire à sa remarque cynique. Il parla enfin lorsque la jeune femme fut face à lui, exposant sans pudeur et sans honte ses formes parfaitement moulées dans l'ensemble qu'elle avait elle-même choisi ; sa voix était plus suave encore qu'auparavant.

    < Sensuelle, ça ne fait aucun doute. Et le noir te va si bien, ma belle, qu'à ta place je n'hésiterai pas ... >

Il se recula encore contre le fond de la cabine lorsqu'elle y pénétra à nouveau pour essayer l'ensemble suivant. De lui-même et avec le plus grand naturel il entreprit cette fois aussi de fermer le soutien-gorge. Alors qu'il tirait doucement afin d'enclencher les agrafes, il se rapprocha tout contre le dos de sa cousine et glissa la tête par dessus son épaule. De là et toujours par l'intermédiaire du miroir il plongea les yeux dans les siens avant de murmurer à son oreille, comme on confierait un secret :

    < Je finis mon service à dix-huit heures ce soir ... Et je serai particulièrement ravi qu'une belle femme m'attende ou me rejoigne à ma sortie. Qu'en dis-tu ? >

Comme il avait fini d'attacher il posa ses mains à plat sur les omoplates devant lui, dernière caresse avant de les retirer et de se reculer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chiara Mac Leold

Chiara Mac Leold

Nombre de messages : 221
Date d'inscription : 09/07/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
I need your help, mister! [R.] Left_bar_bleue60/100I need your help, mister! [R.] Empty_bar_bleue  (60/100)

I need your help, mister! [R.] Empty
MessageSujet: Re: I need your help, mister! [R.]   I need your help, mister! [R.] EmptyMer 3 Sep - 23:32

Les gestes et les paroles du jeune homme la faisaient frissoner. Ses mains sur ses épaules, dans son dos, alors qu'il faisait suivre ses mains sur la peau douce de la jeune femme la faisait frémir. Elle avait gardé les yeux ouverts, évidemment, alors que son regard se pointait dans celui de son jeune prétendant. Prétendant...? Possiblement si on parlait d'amant... Le voir à travers la vitre d'un miroir était une autre source d'excitation alors qu'elle le sentait s'activer dans son dos afin de bien lui attacher son soutien-gorge. Comme ça, il trouvait que le noir lui allait bien. Hésitante, la demoiselle ne savait pas trop quoi répondre et elle se tut, donc, préférant ne pas poser de résistance, ne pas mettre de malaise quelconque comme c'était le cas quelques fois lorsqu'elle ouvrait la bouche. Elle se contenta d'un sourire charmant et charmeur alors qu'elle enlevait le précédent ensemble, se retournant légèrement afin de lui laisser entrevoir ses formes, l'attirer, sans pour autant tout lui montrer. Il l'aida, encore une fois, à attacher son soutien-gorge et elle pencha légèrement la tête de côté afin de lui laisser le libre champ sur son cou et son épaule. Ainsi donc, il désirait passer la soirée avec elle... Humm... Évidemment que ça lui tentait...!

"Je ne sais pas trop... Il faudrait que je vois si je peux te trouver une petite place dans mon emploi du temps..." débuta-t-elle avec un léger air mystérieux, un sourire enjôleur qu'elle adorait. Elle posa délicatement ses mains sur le torse de Lilian alors qu'elle se retournait, tout contre lui, sourire aux lèvres. Approchant ses lèvres des siennes, elle déposa, au coin de ses lèvres un doux baiser plutôt rapide alors qu'elle l'avait légèrement poussé contre le mur. S'écartant d'à peine quelques centimètres, la demoiselle murmura à son oreille : " Bien sûr que j'y serai... Où...?" demanda-t-elle alors qu'elle se retournait pour se dévêtir à nouveau, remettant ses sous-vêtements ainsi que ses vêtements à elle. Tant pis pour le reste des sous-vêtements, elle les prendrait quand même et au pire, elle les essaierait chez elle et reviendrait les porter au magasin s'ils ne lui faisaient pas ou si elle ne les aimait pas sur elle, ce dont elle doutait. Elle ouvrit le rideau, l'attacha afin de montrer que la place était libre et saisit les sous-vêtements qui lui appartiendraient dans peu de temps. Saisissant son sac à main et son manteau qu'elle glissa sur ses épaules, elle se dirigea vers la caisse d'un pas léger alors que, sans doute, son vendeur personnel viendrait lui poser la facture.

Déposant les articles à la caisse, Chiara, sourire aux lèvres, semblait quelque peu rêveuse alors qu'elle sortait la carte de crédit de son père pour payer. La glissant dans la fente prévue à cet effet, elle se surprit à s'imaginer des choses qu'auparavant, elle n'aurait jamais voulu croire. Jamais était bien entendu un mot interdit, un mot qui venait avec l'expression "Ne jamais dire jamais" , mais au grand jamais elle n'aurait cru, de un, se retrouver à Londres et de deux, quitter un Sebastian apparemment amouraché d'elle. Mais voilà qu'elle se refaisait une nouvelle vie en tentant de vivre et de voler de ses propres ailes. Difficile à faire possiblement pour une fille d'un aussi riche propriétaire... Ce genre d'enfants étaient souvent couvés un maximum par des mères trop poules et des pères qui ne voulaient que rien n'arrive de mal à leurs filles chéries. Et pourtant, elle était ici, toute seule, la liberté au bout des doigts, à essayer de mener une vie normale tout en demeurant la Chiara qu'elle avait toujours été. Plus dévergondée, un peu plus rebelle certainement, préférant vivre des relations ambigües plutôt que de se stabiliser pour l'instant... Mais on dirait qu'elle n'aurait pas à se pousser fort dans le derrière pour inviter Lilian dans son lit de nouveau... Et apparemment, lui non plus ne serait pas obligé de se faire tordre un bras pour ça...!

Glissant un dernier sourire sur ses lèvres ainsi qu'un dernier regard dans les beaux yeux du jeune homme, elle quitta le magasin, souriante et plutôt joyeuse, apréhendant sa sortie avec Lilian pour ce soir.

[Vraiment désolée du retard... J'ai eu des problèmes avec un laboratoire de chimie et je n'avais pas la tête à rp... Hier, j'étais supposée le faire, mais, tu vois, je me suis couchée à 8h tellement j'étais morte de fatigue... XD Donc voilà, si tu veux rajouter un dernier post, ou si tu veux qu'on voit ça par mp, c'est comme tu veux...! Wink ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilian Mac Leold
The Wolf Behind The Smile
Lilian Mac Leold

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 24/06/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Vendeur chez Agent Provocateur, sous-vêtements féminins (a pris une année sabbatique)
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
I need your help, mister! [R.] Left_bar_bleue55/100I need your help, mister! [R.] Empty_bar_bleue  (55/100)

I need your help, mister! [R.] Empty
MessageSujet: Re: I need your help, mister! [R.]   I need your help, mister! [R.] EmptySam 6 Sep - 19:55

Toujours aussi provocante, la belle italienne semblait avoir le don pour faire languir les hommes. Son hésitation suite à la proposition de Lilian était si parfaitement feinte, ou du moins le semblait aux yeux du jeune homme devenu étrangement crédule, que ce dernier se fit prendre au jeu et crut un instant qu'on lui refusait des faveurs qu'il croyait pourtant déjà acquises. À cette pensée son cœur se serra - à cause de la frustration engendrée par un refus, quel qu'il soit, bien sûr, de quoi d'autre aurait-il pu s'agir ? Il n'oubliait pas qui il était, et que l'attachement passait sur lui comme le vent caresse les feuilles : en filant, sans s'arrêter ni s'accrocher. Seule la déception à l'idée de ne pas avoir un corps contre le sien ce soir devait être à l'origine de son léger malaise. Après tout il était si rare qu'on lui résiste, lui qui savait y faire, que lorsque ça arrivait il ne savait plus comment réagir. C'était terriblement troublant. Heureusement le doute ne dura pas longtemps car bientôt il fut replongé dans son élément naturel par un baiser inattendu mais tout à fait bienvenu, piqué brièvement au coin de ses lèvres. Il aurait pu répondre, rattraper le visage qui s'éloignait pour l'embrasser à nouveau de manière plus convaincante, mais le même scrupule le retint à l'idée qu'il était - tout de même ! - dans une cabine d'essayage du magasin qui l'employait. Lorsqu'elle se pencha à son oreille pour demander l'endroit, dissipant définitivement tous soupçons, il répondit en chuchotant d'une voix sucrée :

    < Les Jardins Italiens de Hyde Park me semblent tout indiqués ... >

C'était là, lui semblait-il, l'endroit parfait de rendez-vous avec sa chère cousine. Outre le jeu de mot sur la nationalité de celle-ci et le nom des Jardins, il s'agissait là d'un des lieux les plus beaux du parc à ses yeux, et la zone étant dégagée de tout arbres on ne pouvait pas se manquer. Et puis, Hyde Park était à la fois proche de chez lui et de chez elle ... Il n'y avait donc pas à hésiter. Il laissa Chiara se rhabiller et récupérer ses affaires avant de la suivre jusqu'à la caisse. Là il enregistra les articles, fort satisfait de constater qu'elle les prenait tous : non seulement sa cousine s'avérait un flirt très agréable, mais elle était également une cliente merveilleuse ... Elle lui parut songeuse néanmoins alors qu'il lui faisait passer la machine afin qu'elle paye. Pensait-elle à ce qui venait de se produire, ou à ce qui aurait pu se produire dans cette cabine isolée ? Imaginait-elle ce qui allait arriver ce soir ? Fantasmait-elle simplement sur le beau jeune homme que Lilian était ? Bizarrement l'idée qu'elle puisse songer à tout à fait autre chose que lui n'effleura pas un seul instant l'esprit de Lil. Trop sûr de lui à présent il ne faisait plus le moindre effort pour empêcher l'orgueil de le ronger, et savourait simplement de son côté ses propres fantasmes.

    < Au plaisir de te revoir ... très vite ... > glissa-t-il en souriant largement alors qu'il lui tendait le sac contenant ses achats.

Un dernier regard et elle quittait le magasin - dans une attitude, lui semblait-il, fort guillerette. Il l'observa s'éloigner de son déhanché souple, le sac plein de tenues intimes qu'il avait été le premier à contempler sur elle se balancer souplement à ses côtés. Il songea qu'elle avait de belles jambes, de belles hanches, une belle ligne d'épaules. Un corps parfait pour une jeune femme en prenant soin, et elle le portait divinement bien ... Goûterait-il à nouveau à ces formes, ce soir ? Tout semblait particulièrement bien parti pour, et lui-même l'espérait plus qu'il n'aurait osé l'admettre, et pourtant il sentait une légère inquiétude troubler sa félicité, un peu comme le trac de l'artiste quelques instants avant son apparition publique. Mais ça ne dura pas longtemps, et bien vite il se remit au travail en accueillant une mère et sa fille, les paroles polies mais la tête toujours pleine de rêveries exotiques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




I need your help, mister! [R.] Empty
MessageSujet: Re: I need your help, mister! [R.]   I need your help, mister! [R.] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I need your help, mister! [R.]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mister Stark
» Lena Björsen [terminé]
» The Weed Smoker
» Can you bring me home ? [PV Mister Stark]
» Xx° Mister James W. Shelley °xX [Load 70%]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breaking Dawn :: • THIS IS HOUSE IS A CIRCUS :: The End Has No End-
Sauter vers: