Breaking Dawn

Vous sentez vous surveillés, chers agneaux ? Ne sombrez pas dans une crise de paranoïa, par pitié, ce serait gâcher notre jeu. N'ayez crainte, nous ferons attention à tout ce qui tombera dans nos innocentes oreilles... Ou pas.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Andrea Mac Leold

Aller en bas 
AuteurMessage
Andrea Mac Leold

avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 30/08/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Fête à plein temps
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Andrea Mac Leold   Sam 30 Aoû - 15:34



01 : can't stand you now.

  • Nom : « Mac Leold, vous en avez sûrement déjà entendu parler, je me trompe ? »
  • Prénom(s) : « Andrea. A vrai dire, il n'est pas très original, contrairement à mes goûts qui s'éloignent de la banalité. De plus, je déteste les petits surnoms que mes chères cousines me donnent, ce qui rend mon prénom encore plus ridicule qu'il ne l'est déjà. »
  • Surnom(s) : « Comme je l'ai précisé auparavant, j'ai horreur des petits surnoms débiles. Mes cousines ont eu la mauvaise idée de me nommer Andy ou, encore pire, Drydry. Avouez que vous adorez les détester autant que moi pour ça ! »
  • Date de naissance, âge : « Je suis née au beau milieu du mois de Juillet, le 16 plus précisément, et mes 19 années rayonnent sur mon visage. A vrai dire, j'aurais aimé naître plus tôt pour pouvoir assister à un concert de mon groupe préféré : Nirvana. Je n'avais que 4 ans et demi lorsque Cobain est mort. »
  • Pays d'origine : « Mes parents ont eu la bonne idée d'emménager sur la côte nord-ouest des Etats-Unis, à la fin des années 80'. Je suis donc d'origine purement Américaine, mais j'ai ensuite quitté Seattle pour l'Angleterre. »
  • Famille : « Les Mac Leold. Ça vous dit quelque chose ? C'est tout a fait normal. A vrai dire, je me demande parfois moi-même qu'est-ce que je fous dans une famille de délurés pareils. Mais bon, on ne se refait pas ... Mes parents ont toujours vécu dans le luxe, ce qui est déjà une bonne chose. Ils passaient le plus clair de leur temps en voyages d'affaires à l'étranger, et mon enfance ne fut pas tellement facile. Durant les années où j'apprenais encore à marcher et je portais des couches, j'avais pour seule famille mes chers parents adorés qui avaient pour maison leur jet privé et une vieille femme d'une cinquantaine d'années qui me servait de nourrice. Cette dernière s'occupait de mon éducation. On pourrait dire que ce fut un véritable échec, étant donné ce que je suis devenu aujourd'hui. Pour moi, elle était la seule présente à mes côtés, et cela suffisait largement pour me convaincre qu'elle était ma mère. Pendant mes 19 premières années de vie, je ne pensais pas à une famille potentielle. La mienne se résumait clairement à deux parents peu attentionnés. Quand je me suis installé à Londres, il faut avouer que ce fut un véritable choc d'apprendre l'existence de cousines, d'oncles et de tantes. C'est donc normal que j'en ai voulu à mes parents de m'avoir caché cette découverte ... Leigh est la première personne que j'ai connu. A vrai dire, j'étais d'abord à la recherche d'un colocataire, avant de savoir qu'il s'agissait d'une cousine germaine. Très rapidement, on s'est lié d'amitié, estimant qu'elle était digne de confiance. Une vraie copine de débauche ! Puis, il y eu ensuite Anton. Anton Mac Leold. Sûrement le garçon le plus collant qui puisse exister aujourd'hui. Bien qu'il soit charmant - mais je ne dirais pas à mon goût -, je n'ai jamais compris la raison pour laquelle il tient à passer du temps avec moi. Et je dois vous avouer qu'il est difficile de le semer ... »
______________



03 : whatever people say i am, that's what i'm not.

Caractère général : « Il est sûr qu'on ne peut pas me qualifier de perfection incarnée. Je n'ai pas énormément de qualités, et mes défauts laissent à désirer. Mais que voulez-vous ... Chaque être humain est unique en son genre, et c'est cela qui nous différencie de tous. Que serez le monde si chaque personne sur terre serait aussi impulsive et active que moi ? Ce serait un univers remplis de fous, je vous ne le fais pas dire ! Bon, après tout, on m'a souvent dit que j'étais une bonne amie. Toujours à l'écoute, amusante ... Mais, à ce qu'il paraît, j'aime parfois prendre les décisions trop rapidement, sans prendre la peine de réfléchir. Oui, c'est vrai, on me reproche aussi d'être trop franche. Ben quoi ?! C'est pas beau le mensonge ! De toute manière, je suis trop souvent sous l'emprise de l'alcool pour tenir ma langue dans ma poche. Mais sous ces airs de fofolle hystérique, je peux tout de même faire preuve d'intelligence. Enfin une qualité que j'apprécie. Ce n'est pas parce que j'aime boire à longueur de journée que je suis stupide. Bon, revenons sérieux. Un petit défaut agaçant : je suis rancunière, voire même très rancunière. J'ai du mal à accepter les excuses des autres, selon l'intensité de leur bêtise. Imaginons. Ma meilleure amie m'emprunte mon gilet Prada, et elle me le rend à moitié amoché. Croyez-moi qu'elle ne va pas s'en sortir comme ça ... Elle a beau être une très bonne amie, je mettrais quelques jours afin de la pardonner. Bon, après, ça dépend aussi de la façon dont ils s'y prennent. Si ma meilleure amie paye le teinturier, on peut arranger ça à l'amiable. Bon, allez. Pour terminer, une dernière petite qualité, je suis persévérante. J'aime finir tout ce que j'entreprends, sans baisser les bras entre temps. Je suis donc la plupart du temps occupé, mais je trouve toujours le temps de caser une ou deux fêtes accompagnés de vodka. »

Les plus grandes qualités de votre personnage :
« Extravertie et délurée. La plupart me qualifieront ainsi. Je ne dis pas le contraire. J'ai un goût assez développé pour les fêtes, et substances en tout genre. Je me dis toujours que l'on a qu'une seule vie, et qu'il faut en profiter. J'ai donc touché, en quelque sorte, à tout. Drogues, alcools, sexualité ... Je ne sais pas vraiment si c'est une qualité, mais il n'empêche qu'on m'apprécie pour ma nature sociale et gaie. Loin d'être un glaçon, j'adore faire de nouvelles rencontres de jour en jour, et créer des liens encore plus fort. La complicité fait aussi parti de mes atouts. Lorsque je juge une personne digne de confiance, je n'hésite pas à partager des moments intimes avec elle. »

Les plus grands défauts de votre personnage :
« Naïve. Ou superficielle, peut-être. Je suis une femme, et je trouve important de prendre soin de mon corps. Peut-être qu'il est vrai que, parfois, j'exagère un tantinet mais je suis comme je suis, et je le vis très bien. Lorsque je disais naïve, il m'arrive souvent de tomber dans le panneau. A plusieurs reprises, je me suis fait avoir. Je ne parle pas de la qualité de la texture d'une jupe, mais le plus souvent des hommes. Je me laisse facilement influencer, et les baratineurs en profitent. En pensant acquérir un petit-ami potentiel, il s'agissait seulement d'un gros pervers qui voulait seulement assouvir ses fantasmes sexuels. Dois-je vous rappeler que je suis un être humain, ou une simple poupée vulgaire ? »

Les choses indispensables pour votre personnage : « Huum ... Il vaudrait mieux pour vous de ne pas entrer dans ma chambre, où vous risquerez de marcher sur un de mes vinyle de Nirvana. J'avoue être une grande fan de ce groupe, ainsi que de Iggy Pop. Je fais la collection de chaque objet où est dessiné Kurt Cobain ou James Newel. Albums, figurines, cassettes des concerts lives ... Absolument tout. J'ai aussi quelques hobbies, tels que les lunettes de soleil. Et ma plus grande passion : les hommes. Ni plus, ni moins. Mais ça, ce sont mes petites collections personnels. Mes objets indispensables se résumeraient plutôt à mon sac à main. Dedans s'y trouve mon portable, mon porte-feuilles, ma trousse de maquillage, mon Ipod, une paire de lunettes de soleil et une mini-bouteille de vodka. »
______________

04 : i'll keep you my dirty little secret.
• « Mon premier secret n'est pas vraiment un secret. Du moins, je ne le cache pas et je n'en ai pas honte. Ma collection d'objets, d'apparence purement inutile, mais auxquels je tiens beaucoup. Je suis une groupie d'Iggy Pop, et du groupe Nirvana, et je ne m'en cache pas. De plus, mon Ipod ne contient que leurs chansons, que j'écoute en boucle toute la journée. »
• « Celui-ci est déjà un peu plus intime. Lors de mon adolescence, je goûtais à tout. Substances illicites et alcools. Mes parents m'avaient obligés de me rendre en cure de désintoxication, mais je refusais catégoriquement. Plus tard, j'y suis allé, contre mon gré, et je suis sorti du cercle vicieux de la drogue. Ce qui est de l'alcool, ça n'a pas changé et ça ne changera pas ... »
• « J'ai beau ressemblé à une belle garce, je ne peux pas m'empêcher de regarder les dessins animés de mon enfance. Les Walt Disney sont irremplaçables, et j'adore ça. Le dernier en date que j'ai revu est The Little Mermaid. Bien sûr, quand j'ai des invités, je cache mes cassettes. »
• « Vous savez, presque personne ne résiste à l'alcool. Et lorsque on est sous son emprise, dur de se contrôler. De ce fait, j'ai perdu ma virginité à l'âge de 14 ans. C'est vrai qu'il est tôt, mais j'étais dans ma phase rebelle, et je voulais me prouver à moi-même que je devenais une grande fille. De ce fait, j'ai accumulé les relations sexuelles durant toute cette période. Et je crois que, ça non plus, ça n'a pas changé. »
• « Depuis cette année, j'ai l'impression que je suis la fautive de la mort d'Anna, ma nourrice. Je ne savais pas qu'elle était atteinte du cancer du sein, et peut-être que si je ne l'avais pas achevé avec mes exigences, elle aurait pu se reposer et vivre plus longtemps. Elle est la seule personne à qui je tenais le plus, sans m'en rendre compte. »
______________

05 : en plus.


  • Où avez-vous découvert ce forum ? En partenariat.
  • Célébrité sur votre avatar : Blake Lively.
  • Vous considérez-vous comme un(e) bon(ne) rpgiste ? A vous de juger.
  • Combien de fois par semaine vous est-il possible de venir sur le forum ? Avec les cours, ça deviendra un peu difficile de me libérer, mais je dirais 3 fois par semaine.
  • Suggestions constructives pour le forum ? Rien n'est à redire.
  • Code :
    Spoiler:
     


Dernière édition par Andrea Mac Leold le Sam 30 Aoû - 19:47, édité 23 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heidi Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 392
Age : 28
Date d'inscription : 08/08/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Mange des Chocogrenouilles.
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
70/100  (70/100)

MessageSujet: Re: Andrea Mac Leold   Sam 30 Aoû - 16:10


    Bienvenue à toi ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea Mac Leold

avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 30/08/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Fête à plein temps
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Andrea Mac Leold   Sam 30 Aoû - 19:01

Merci Very Happy

    02 : that's the story of your life.

    Une anecdote de l'enfance de votre personnage :
    Une sonnerie retentissait dans la petite maison campagnarde. « Oui, âllo ? » demandait poliment une jeune fillette après avoir décroché le téléphone. « Maman ! » s'exclama-t'elle après avoir reconnu son interlocuteur. Elle commença même à sautiller partout, puisque cela faisait un mois qu'elle ne l'avait plus vu. « Oui, ça va bien. [...] Un cadeau ? [...] Un cheval ?! [...] Haan oui, maman ! C'est trop bien ! [...] Je t'aime très fort ! Tu me manques ... Heureusement que tu rentres dans une semaine. ». La communication se finit ainsi et la petite fille du nom d'Andrea se mit à courir dans les couloirs étroits à la recherche d'une personne. « Anna ! Anna ! C'est pour toi. C'est Maman ! » Tout en souriant, elle passa le combiné à la dénommée Anna, puis s'en alla dans le jardin en chantant gaiement.
    « Bonjour, Mme Mac Leold. » dit la vieille femme en affichant un joli sourire. Elle aussi n'avait pas pu discuter avec la mère d'Andrea depuis quelques temps. « Oh ! Je vois ... » soupira-t'elle, d'un air déçu, à la suite des nouvelles. « Je m'en vais de suite prévenir votre fille. » Après quelques recherches, elle se dirigea à l'extérieur, devant l'immense étendue recouverte d'herbes et de fleurs, et regarda, émue, Andrea courir après un papillon multicolore. Elle soupira longuement, avant d'aller poser sa main sur l'épaule de la blondinette, pour la rassurer. Elle s'accroupit face à elle, et la fixa dans les yeux. « Andrea ... Papa et Maman seront absents pendant encore quelques temps. Il va falloir patienter à nouveau ... » Sans un mot, la petite fille s'en alla, tête baissée, les larmes aux yeux. Voilà 7 ans qu'elle était habituée aux absences répétitives de ses parents.
    Elle se dirigeait vers sa chambre. Cette annonce lui faisait l'effet d'une douche froide, mais elle essayait de surmonter cette passe et de se montrer forte, même pour une fille de son âge. Elle s'avançait vers son chien, et lui caressait tendrement la tête. « Tu dois être la seule personne que j'aime ... » Elle l'enlaçait alors la bête doucement, mais celle-ci s'enfuyait, préférant se coucher dans sa niche. Et Andrea se jetait sur son lit, plongeant sa tête dans l'oreiller, et sanglotait silencieusement pendant des heures.

    « Andrea ... Comment te sens-tu ? » demandait Anna, après avoir toqué doucement à la porte. « Mal. » gémissait la jeune fille. « C'est normal. Ecoute-moi. Tes parents font un travail difficile, et ils doivent beaucoup voyager. Mais ne crois pas qu'ils se fichent de toi ! Ils t'aiment. Très fort. Et tu leur manques, tu sais ? C'est dur pour eux de devoir te laisser seule avec moi. » essayait-elle de consoler l'enfant. Anna savait pertinemment qu'Andrea souffrait ; mais malheureusement elle n'y pouvait rien. « Alors pourquoi ils n'arrêtent pas leur travail ? Pourquoi ils ne viennent pas s'occuper de moi ? » pleurnichait la blondinette, les larmes roulant sur ses joues. « Vois-tu, si ils travaillent beaucoup, c'est pour ton bonheur. Ils gagnent de l'argent, et peuvent te rendre heureuse. Ils font tout ça pour toi. » disait-elle en prenant la jeune fille dans ses bras. Et elle se mettait à chanter doucement , pour Andrea, et cette dernière fermait les yeux, pour s'endormir paisiblement sur ses genoux.



    Une anecdote de l'adolescence de votre personnage :

    « Rape me. Rape me my friend. Rape me. Rape me again. » chantait une jeune adolescente, cloîtrée dans sa chambre. Elle dansait de partout, dans sa chambre, sautillant, gigotant dans tous les sens. Cette musique - ou plutôt ce groupe -, elle adorait. Ses parents avaient eu la merveilleuse idée de lui offrir les vinyles de Nirvana pour son 17eme anniversaire. « Andrea ! Arrête-moi cette musique s'il te plaît ! Ou baisse le volume ! » criait Anna pour couvrir le son, après avoir frappé à la porte de sa chambre. Eh oui, la jeune fille avait grandi et avait littéralement changé, autant physiquement que mentalement. Elle avait décidé de laisser place au mauvais caractère, au lieu des larmes qui la renfermaient de jour en jour. « Ferme là, la vieille ! » criait-elle à son tour, à l'attention de sa nourrice. « De toute manière, t'es pas ma mère ! T'as pas à me dire ce que je dois faire ou pas ! » De l'autre côté de la porte, Anna soupira. Bien sûr que cela lui faisait plaisir que la blondinette ne pleure plus, mais ses propos la blessaient de jour en jour, et la fatigue se faisait voir. « Bien. Je ne suis peut-être pas ta mère, mais c'est moi qui prends les commandes ici. Je te puni ! Tu m'y as obligé. Interdit de sorties, de portables, de musique ... et de télévision ! » La musique s'arrêta aussitôt. La porte s'ouvrit et on put distinguer une Andrea complètement différente de la petite fille de 7 ans. Ses cheveux étaient d'une couleur brune, et ses yeux étaient contournés d'une épaisse couche de crayon et d'eye liner. Sa tenue était composés de plusieurs éléments, notamment une jupe, des collants en résilles et encore ... « Quoi ?! Tu peux pas me faire ça ! Attends, j'ai parlé un peu trop vite ... Tu peux pas me punir. Allez, steuplaît. » implorait-elle, se mettant presque à genoux devant Anna. « Non ! C'est décidé ! Cette fois, tu es allé trop loin. Et puis, ça ne te fera pas de mal de rester quelques temps dans ta chambre. Je te confisque tout tes objets tant que tu ne seras pas calmée. » Même dans les situations les plus tendues, Anna savait gardé son sang-froid, sans s'énerver. Mais la tournure que le comportement d'Andrea prenait n'était pas correct. Elle devait prendre les mesures nécessaires pour calmer ses ardeurs de jeune adolescente rebelle. « Raaah ! Je vous déteste ! Je vous déteste tous ! Famille de merde que vous êtes ! » s'énervait-elle, en claquant lourdement la porte. Elle s'enferma à nouveau dans sa chambre et se jetait sur son lit, en injuriant le monde qu'elle prétendait contre elle. A ce moment-là, Anna rigolait légèrement dans son coin, et en préparant le dîner, elle chantonnait doucement .



    Une anecdote du quotidien de votre personnage :

    Deux petites années s'étaient coulés entre la phase de la jeune adolescente, et celle de la femme mûre. Elle avait jeté la panoplie rock, bien qu'elle soit toujours admiratrice du groupe Nirvana, et avait récupéré ses cheveux blonds naturels. Aujourd'hui était un jour différent. Andrea pleurait. Pas pour l'absence de ses parents, mais pour la femme qui était enterré dans cet amas de terre. Anna. La femme qui l'avait éduqué, la seule femme présente alors qu'elle apprenait à peine à marcher sur ses deux pieds. La jeune femme avançait, la tête baissée, une rose à la main, et s'accroupit devant la tombe, tout en déposant la fleur sur la pierre. « Anna, je ... je crois que j'ai été trop dure avec toi ces deux dernières années. Si ... si je savais que tu avais un cancer du sein, peut-être que je n'aurais pas agi de la sorte. Si tu savais comme je m'en veux ... De jour en jour, je me persuades que je t'ai tué à la tâche. Il faut avouer que je n'ai pas toujours été tendre. Je ... j'espère que tu sentiras mieux là où tu es, et que je pourrais toujours compter sur toi dans les moments les plus durs. » En posant sa main sur sa poitrine, elle continua : « Tu seras toujours là, quoi qu'il arrive. Tu sais quoi ? J'ai arrêté la drogue. J'étais résignée à ne pas me rendre en cure de désintoxication, mais à la suite de ... cet évènement, j'ai voulu le faire. Pour toi. Je sais que mon caractère de cochon était du à cette merde ... Je t'aime, Anna. Et je t'aimerais toujours. Car tu as toujours été à mes côtés, dans les pires situations qu'il soit. Aujourd'hui, je ne peux plus te le rendre ... J'ai ouvert les yeux trop tard. Sûrement à cause du sur-maquillage ! » Andrea fit échapper un léger rire. Elle sécha les quelques larmes qui lui bordaient les yeux. Elle ferma les yeux, laissant le vent lui caresser le visage, et dans la douceur des airs, elle commença à chanter .
    « Many nights we prayed. With no proof anyone could hear. In our hearts a hopeful song. We barely understood. »

    « Voilà, vous savez à peu près tout sur cette vie merdique qu'est la mienne. J'avoue qu'elle n'était pas aussi fantastique que j'avais prétendu. Moi ? Une garce ? Maintenant que vous le dîtes, j'ai l'impression que c'est vrai. Mais comme je dis souvent, on ne se refait pas ...

    Je ne sais combien de nuits, nous prions sans aucune certitude d'être entendus. Dans nos cœurs, une chanson pleine d'espoir que nous comprenons à peine. Maintenant, nous n'avons plus peur, bien que nous sachions qu'il y a beaucoup à craindre. Nous bougions des montagnes bien avant de savoir que nous le pouvions. Il peut se produire des miracles, quand tu y crois. Même si l'espoir est fragile, il est difficile à tuer. Qui sait quels miracles tu peux accomplir, quand tu y crois. D'une façon ou d'une autre, tu y arriveras. Tu y arriveras, si tu y crois. Dans ces temps de peur, lorsque les prières s'avèrent si souvent inutiles. L'espoir ressemble aux oiseaux d'été envolés trop vite. Et maintenant je reste là, debout. Mon coeur est si comblé, je ne peux l'expliquer. En cherchant la foi et en prononçant des mots que je pensais ne jamais dire. Les miracles ne se réalisent pas toujours lorsque tu les demandes et c'est facile de céder à la peur. Mais lorsque tu es aveuglé par ta douleur, tu ne peux pas voir ton chemin sans danger à travers la pluie. Pensée d' une voix apaisante disant que l'amour est tout proche
    »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea Mac Leold

avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 30/08/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Fête à plein temps
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Andrea Mac Leold   Sam 30 Aoû - 19:56

Désolé pour le double post, mais je crois avoir fini ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vitaly L. Nicolaevitch
Admin| Too Much Junkie Business
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 24/06/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Junkie à temps plein, vendeur chez Vinyl Junkies à temps partiel
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Andrea Mac Leold   Dim 31 Aoû - 3:18

Oh, une nouvelle recrue. Tout d'abord, bienvenue sur Breaking Dawn. Je ne vois rien à redire sur ta fiche si ce n'est qu'elle est parfaite. Par conséquent, tu es validée. Voodoo Child ou Human Fly ?

Bon jeu parmi nous !

_________________

ELECTRIC BLOOM !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea Mac Leold

avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 30/08/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Fête à plein temps
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Andrea Mac Leold   Dim 31 Aoû - 9:48

    Human Fly Very Happy
    & merci pour la validation n_n
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mallory Mac Leod

avatar

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 22/07/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Ca dépend... Mais maintenant je bosse au World’s end !
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
55/100  (55/100)

MessageSujet: Re: Andrea Mac Leold   Dim 31 Aoû - 11:59

    Une nouvelle Mac Leod.

    Yeaaah ! Bienvenue ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marquise Mac Leold
Psychotic Admin.
avatar

Nombre de messages : 136
Date d'inscription : 23/06/2008

MessageSujet: Re: Andrea Mac Leold   Dim 31 Aoû - 12:32

Et te voici donc dans les Human Fly. Bienvenue parmi nous Andrea.

Quoi qu'il en soit, avant de débuter tout RP, tu as quelques trucs à faire :
- Téléphone
- Boite de réception
- Demandes de logement (et d'emploi)
- Les missions, si ça t'intéresse

Ceci mis à part, les demandes de RPs se font ici et dès que tu as du temps, tu peux faire ton carnet - si tu veux t'y retrouver dans tes relations et compagnie.

Je crois que tout y est Rolling Eyes bon jeu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea Mac Leold

avatar

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 30/08/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Fête à plein temps
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Andrea Mac Leold   Dim 31 Aoû - 12:40

    Bon, alors au travail xD
    Merci n_n
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Andrea Mac Leold   

Revenir en haut Aller en bas
 
Andrea Mac Leold
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breaking Dawn :: • THIS IS HOUSE IS A CIRCUS :: Oh ! You Pretty Things :: Vite fait, bien fait-
Sauter vers: