Breaking Dawn

Vous sentez vous surveillés, chers agneaux ? Ne sombrez pas dans une crise de paranoïa, par pitié, ce serait gâcher notre jeu. N'ayez crainte, nous ferons attention à tout ce qui tombera dans nos innocentes oreilles... Ou pas.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 New Breath ll Vitaly L.

Aller en bas 
AuteurMessage
Andrea Mac Leold

Andrea Mac Leold

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 30/08/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Fête à plein temps
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
New Breath ll Vitaly L. Left_bar_bleue100/100New Breath ll Vitaly L. Empty_bar_bleue  (100/100)

New Breath ll Vitaly L. Empty
MessageSujet: New Breath ll Vitaly L.   New Breath ll Vitaly L. EmptyDim 31 Aoû - 16:16

    Une jolie tête blonde avançait droit devant, traînant derrière elle ses deux valises. Elle se trouvait à l'aéroport de Londres ; et, on pouvait très bien le constater, elle semblait perdue. Une centaine de jeunes gens marchaient dans la même direction qu'elle, et retrouvaient leurs proches au bout de l'allée. Seulement, la jeune femme n'avait personne pour l'accueillir. Elle se rappela alors de ses parents qui l'avaient laissé s'envoler seule pour ce nouveau pays, avec ses quelques bagages et une aide financière convenable. Ces derniers pensaient que la cure de désintoxication l'avait remise dans le droit chemin, mais ils étaient loin de douter du contraire. En effet, malgré le fait qu'elle tente d'arrêter la drogue, son taux d'alcoolémie ne cesse d'augmenter. Elle ne peut pas non plus s'empêcher de fumer un petit joint une fois par semaine. La jeune femme du nom d'Andrea continua à déambuler dans l'aéroport, levant la tête pour savoir où se trouvait la sortie. Un peu plus tard, elle se trouva à l'extérieur. Un taxi l'attendait, lorsqu'un jeune homme s'approcha d'elle.

    - Mademoiselle Mac Leold, je vous prie de prendre place.

    Sans un mot, elle s'installa dans le véhicule, du côté de la fenêtre gauche, tandis que le chauffeur prenait ses valises pour les déposer dans le coffre arrière. Ses parents avaient prévenu Andrea du point de rendez-vous, où son futur colocataire irait la chercher. Le chauffeur ne connaissait que les trajets reliant l'aéroport aux extrémités de Londres, et ne pouvait l'emmener que dans certaines rues londoniennes, notamment celle où se trouvait Borders. Pendant le trajet, qui dura tout de même une demi-heure, Andrea avait posé sa tête sur la vitre, admirant la nuit étoilée que le pays offrait. Le conducteur ne la dérangea pas, et la jeune femme put fermer les yeux pour se nourrir du silence. Elle songeait à ce renouveau. Elle se demandait si elle avait bien fait de quitter sa ville natale pour Londres, sans ses parents. Elle pourra ainsi retrouver ses cousines qu'elle n'avait jamais pû connaître avant. Mais aussi de faire de nouvelles rencontres, en particulier ses colocataires si ces derniers se montrent accueillants. Tout abandonner pour tout recommencer. Andrea n'y croyait pas vraiment. Elle savait très bien qu'elle ne réussira pas à oublier, ou du moins à en sortir, du cercle vicieux de la drogue et substances illicites en tout genre. Ce serait comme renoncer à une partie d'elle-même, ce qui serait tout bonnement impossible. Bien sûr qu'elle essaye, mais en vain. Est-ce que la dépendance est l'un des sept péchés capitaux ? Car pour Andrea, il l'est. De plus, cette dépendance en a engendré d'autres. Comme l'alcool.

    - Nous sommes arrivés, Mademoiselle.

    Le chauffeur tira Andrea de ses pensées. Il lui ouvrit la porte, et celle-ci sortit du taxi. Elle adressa un sourire chaleureux au jeune homme, avant de récupérer ses affaires. Un petit vent frais vint lui chatouiller le bout du nez, et la blondinette frissonna légèrement. Il est vrai que la température changeait des Etats-Unis ; mais elle devra faire avec. Mais elle s'était préparée en apportant quelques vestes blanches, et un manteau noir. Toujours traînant ses valises derrière elle, Andrea s'approcha du magasin qui avait pour nom Borders. Elle commença alors à se poser des questions. Comment allait se passer la rencontre entre ses colocataires et elle ? Allait-il se montrer gentil à son égard ? Ou n'éprouveront-ils que de l'indifférence ? De quoi la faire revenir sur sa décision si il fallait ou non trouver un appartement pour elle seule. Mais un passant pressé la fit revenir sur terre, après l'avoir bousculé. Andrea soupira, et s'assit sur le trottoir. Il n'y avait pas beaucoup de voitures à cette heure-ci et un silence troublant régnait. Pas un seul chat à l'horizon, mais seulement quelques lampadaires éclairant légèrement la route. Il sera très facile de repérer son colocataire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vitaly L. Nicolaevitch
Admin| Too Much Junkie Business
Vitaly L. Nicolaevitch

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 24/06/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Junkie à temps plein, vendeur chez Vinyl Junkies à temps partiel
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
New Breath ll Vitaly L. Left_bar_bleue60/100New Breath ll Vitaly L. Empty_bar_bleue  (60/100)

New Breath ll Vitaly L. Empty
MessageSujet: Re: New Breath ll Vitaly L.   New Breath ll Vitaly L. EmptyDim 31 Aoû - 17:13

L'Université de Londres... Vitaly se répétait inlassablement le nom de l'université qu'il allait bientôt fréquenter... d'ici deux semaines. A vrai dire, il ne s'était jamais vraiment remis du choc : avoir eu assez d'esprit pour postuler à l'Université de Londres et d'y être accepté. A sa place, n'importe qui comprendrait. Durant ses années lycée, il n'avait pas beaucoup fait don de sa présence, quelque soit le cours en question. Même pas ses cours de littérature ou ce qui s'y rapprochait. Imaginez sa surprise lorsqu'une grosse enveloppe en papier kraft lui avait été remise par un des domestiques de l'appartement familiale. Choquant, choc. Le souffle lui avait manqué quand il avait lu qu'il était admis. Rien de bien prestigieux, je vous l'accorde mais en avril dernier, il n'avait pas levé le petit doigt pour se porter candidat. Bien trop défoncé sans doute. Il ne se rappelait même plus avoir rempli son dossier deux mois auparavant..
S'il le voulait, il pouvait dès à présent réintégrer le domicile familiale des Nicolaevitch, si l'envie lui prenant - ce qui n'était pas le cas. Il raffolait de cette liberté que son émancipation précoce lui avait permis. S'il n'avait pas été fichu dehors par ses parents, il n'aurait jamais eu l'occasion de rencontrer des personnes telles que Jesper et Litzy. Cette vie d'indépendance lui avait ouvert les yeux et l'esprit.

Bref. Il était maintenant quelque part. Plus précisément, dans une petite ruelle de Londres, à Camden Town - son quartier préféré. Il marchait sans but précis, les yeux dans le vide et un sourire béat sur le visage, tandis qu'une cigarette faisait des allers et retours entre ses lèvres et le vide. On était quel jour déjà ? A cette idée, le jeune russe fronça les sourcils, le temps et lui, ils n'avaient jamais été copains. La veille, il avait vu Heidi et ils s'étaient aventurés dans une drôle d'histoire. Malgré ses dix heures de sommeil, il n'avait toujours pas récupéré de ce périple, sans pour autant être dévisagé par des traits fatigués.

Il errait depuis une bonne dizaine de minutes, essayant de se rappeler où était le disquaire le plus proche - hormis celui où il travaillait. Il venait d'être pris d'une soudaine fièvre acheteuse et l'idée de tenir un vinyle entre ses mains lui donnait des frissons. Totalement perché, je vous l'accorde, mais il restait lucide malgré tout. Vêtu d'un simple jean noir Cheap Monday et d'un polo aux rayures blanches et noires, le gringalet qu'il était attirer des regards curieux. Peut-être que ses lunettes aviateur faisait tâche dans le paysage pluvieux de Londres.

Quoi qu'il en soit, rien ne l'empêcha d'errer dans les rues pendant une heure. Malheureusement, il ne trouva pas une seule boutique convenant à ses exigences. Presque logique quand on fait vingt fois le tour du même pâté de maisons en fin de compte. Las de cette activité, ses pieds le menèrent quelque part. Un quelque part où il avait rendez-vous, et il était déjà en retard.

Depuis le départ d'Eléonore, Jesper et Vitaly trouvaient leur appartement bien vide. Aucune présence féminine, plus de cris hystériques, ni de rires cristallins. La nostalgie les avait gagné au bout de deux semaines et ils avaient rapidement fait le choix de chercher une nouvelle colocataire. Au bout de quelques jours, les fruits de leur travail leur avaient été envoyé. Une cousine de Jesper, américaine d'après ce qu'il lui avait dit, à croire que Vitaly était né dans la mauvaise famille. A l'aide des photos de famille, le russe s'était fait une idée de la dite Andrea, plus facile de la retrouver dans le flot humain d'Oxford Street.

Il arriva rapidement dans les environs du lieu de rencontre, plissant les yeux afin de repérer une chevelure blonde, comme celle qu'il avait pu voir dans les albums souvenirs. Surpris de ne pas la voir, le regard du jeune homme se perdit dans la contemplation d'une blondinette assise à même le trottoir. Chose étrange, elle était entourée de quelques valises et il fallut plusieurs instants avant que Vitaly réalise qu'Andrea-la-cousine-de-Jesper était tout simplement la-fille-aux-six-valises. Vous parlez d'un choc. Le russe se ressaisit, assez embarrassé de devoir faire le premier pas - il n'aimait pas les premiers contacts conventionnels.

« Andrea je suppose ? Enchanté Vitaly Luka Nicolaevitch, premier du nom depuis dix générations »
déclara-t-il. S'étant approcher, il se tenait à présent debout devant la jeune femme, penchant légèrement la tête pour lui sourire chaleureusement. « Tu sais, faire la manche devant Borders avec des valises, ça n'a jamais marché. » plaisanta-t-il, en tripotant ses mains - effrayé par un silence qui pourrait s'abattre sur eux. Non, vraiment, les rencontres banales, ce n'était vraiment pas pour lui. Il était nerveux, il suffisait de le voir mordiller sa lèvre.

[Désolé, post inutile et brouillon - je me rattrape au prochain]

_________________
New Breath ll Vitaly L. 0028ak78 New Breath ll Vitaly L. Cj New Breath ll Vitaly L. Jf4
ELECTRIC BLOOM !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea Mac Leold

Andrea Mac Leold

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 30/08/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Fête à plein temps
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
New Breath ll Vitaly L. Left_bar_bleue100/100New Breath ll Vitaly L. Empty_bar_bleue  (100/100)

New Breath ll Vitaly L. Empty
MessageSujet: Re: New Breath ll Vitaly L.   New Breath ll Vitaly L. EmptyLun 1 Sep - 12:52

    Deux jeunes hommes allaient lui servir de colocataires. Au début, de savoir qu'elle serait la seule femme de l'appartement, elle se sentait un peu gênée. Bien qu'elle apportait une petite touche de féminité, Andrea sera peut-être de trop. Mais après tout, l'un de ses colocataire, nommé Jesper, était son cousin. Elle ne l'avait jamais vu, face à face, mais seulement dans des albums regroupant des photos de famille. Grand, brun, mignon à souhaits. S'il n'était pas son cousin, elle aurait bien tenté quelque chose ; quoique, lorsqu'on porte le nom de Mac Leold, on peut tout se permettre, pas vrai ? D'ailleurs, en fouillant un peu plus les albums de ses parents, elle avait appris l'existence d'une prétendue-guerre entre deux familles anglaises : les Nicolaevitch et les Mac Leold. Elle ignorait la raison, mais elle trouvait cela bien stupide de se livrer dans un jeu pareil. De plus, elle ne pouvait pas se permettre de juger les membres de l'autre famille, étant donné qu'elle en a encore jamais rencontré. Les mains dans les poches, Andrea en sortit un briquet, qu'elle tripota entre ses doigts fins. Occupée avec sa toute dernière activité, elle n'avait pas remarqué la présence d'un jeune homme qui s'approchait d'elle.

    - Andrea je suppose ? Enchanté Vitaly Luka Nicolaevitch, premier du nom depuis dix générations.

    Prise de surprise, elle rangea son briquet dans sa poche et se releva d'un bond.

    _ Oui, c'est ça. Andrea Mac Leold. Enchanté de même ... Vitaly. dit-elle en tendant la main vers son interlocuteur, ne sachant pas comment les anglais se saluaient. Elle espérait de tout son coeur qu'il fasse de même, afin de ne pas se sentir encore plus ridicule qu'elle ne l'était déjà. Elle jeta un bref regard sur sa montre, et constata qu'il n'était qu'à peine 22 heures, alors que la fatigue l'envahissait. D'habitude, elle se sentait toujours d'attaque pour une petit fête - un petit peu trop arrosée - mais le long voyage qu'elle venait de subir l'avait complètement exténué. Le décalage horaire était sûrement pour quelque chose aussi.

    Vitaly. Un très joli prénom, il faut avouer. Mais ce qui surpris encore plus Andrea fut son nom de famille : Nicolaevitch. L'autre famille dite-en-guerre contre la sienne. Elle afficha un sourire radieux sur son petit minois, puis s'empara de ses valises, les ramenant à ses pieds. Il est vrai qu'elle avait peut-être un peu exagéré sur le nombre de bagages, mais elle n'a pas l'habitude de voyager léger. Elle n'avait jamais mis les pieds dans un pays étranger, ce qui la stressait encore plus.

    - Tu sais, faire la manche devant Borders avec des valises, ça n'a jamais marché, poursuivit-il, empêchant ainsi d'installer un silence gênant entre les deux jeunes gens. Andrea laissa échapper un léger rire, accentué par l'air nerveux de Vitaly.

    _ Faire la manche, ce n'est pas vraiment mon délire ; mais la prochaine fois, j'y ferais attention, enchaîna-t'elle, accompagné d'un clin d'œil. Elle s'avança alors vers le jeune homme, tout en remettant une mèche de cheveux derrière son oreille.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vitaly L. Nicolaevitch
Admin| Too Much Junkie Business
Vitaly L. Nicolaevitch

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 24/06/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Junkie à temps plein, vendeur chez Vinyl Junkies à temps partiel
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
New Breath ll Vitaly L. Left_bar_bleue60/100New Breath ll Vitaly L. Empty_bar_bleue  (60/100)

New Breath ll Vitaly L. Empty
MessageSujet: Re: New Breath ll Vitaly L.   New Breath ll Vitaly L. EmptyMar 2 Sep - 20:24

A en juger par le bond que venait de faire la jeune femme en le voyant, Vitaly lui avait fait peur, ce qui est plus ou moins normal. Malgré son regard bleu océan, son air de chiot innocent et ses cheveux en bataille, personne ne pouvait aborder une passante sans l'effrayer un minimum. On est à Londres, ses habitants ne prennent pas le temps de discuter avec le premier inconnu venu. Le russe l'inspecta de la tête aux pieds, gardant son sourire gêné. Le premier pas venait d'être fait, il était rassuré, si bien qu'un air ravi s'afficha sur son visage. « Je te préviens tout de suite, au cas où tu te poses des questions, je suis pacifiste » déclara-t-il, d'un ton solennel. Lisant l'incompréhension et la surprise sur le visage de sa nouvelle colocataire, il trouva honnête de clarifier sa récente déclaration. « Enfin, tu sais, dans cette histoire de rivalité entre ta famille et la mienne... Bein, je suis pacifiste et je n'y attache aucune importance » ajouta le jeune homme, passant une main sur son menton ce qui lui donnait ce petit côté pensif.

« Il n'y aura pas de prochaine fois voyons. On ne va pas te lâcher dans la rue du jour au lendemain » fit-il en éclatant de rire, un rien pouvait le mettre dans un état pas possible. Il observa longuement les valises, aux pieds d'Andrea. Il lui fallut plusieurs secondes avant de réaliser, d'abord qu'elle lui appartenait, ensuite qu'il faudrait les porter et enfin, un gentleman tel que lui devrait avoir la galanterie de s'en charger. Son fou rire parti, il toussota légèrement, gardant les yeux rivés au sol, cherchant le moyen le plus rapide d'aller à l'appartement. « Je suppose que tu ne vas pas refuser un coup de main donné par ton aimable et admirable colocataire » demanda-t-il, levant les yeux au ciel, sourire en coin. Il se retourna, cherchant des yeux un taxi. La solution métro n'était pas la meilleure idée; avec les nombreuses affaires de la jeune femme, ils pourraient occuper un compartiment entier. Une masse noire métallique s'approchait lentement dans leur direction. Le russe leva la main, attirant ainsi l'attention du chauffeur. « Je voulais te proposer une visite rapide la capitale, mais étant donné que tu dois te sentir vaseuse à cause du.. » commença le jeune homme, avant de s'interrompre pour chercher un mot qui ferait pompeux et bien british pour le décalage horaire. «.. jet-lag, je te propose de.. »

Oui, de quoi mon chou ? Le klaxon du taxi l'interrompit dans ses réflexions. A la vue des sacs de valises, le conducteur du véhicule était descendu, proposant ainsi son aide pour les mettre dans le coffre. Vitaly laisse ainsi sa phrase en suspens, il exposerait son plan une fois installé à l'intérieur. Il s'attarda quelques secondes sur le trottoir, assistant le chauffeur.

Deux minutes plus tard, il se trouvait assis aux côtés d'Andrea et bouclait sa ceinture en donnant l'adresse de l'appartement. Le vieil homme sembla surpris, certainement à cause du peu de chemin à parcourir - mais avec les valises, vous comprenez. « Je disais donc.. Qu'à la place du visite guidée approfondie de Londres, tu voudrais peut-être déposer toutes tes valises, te reposer quelques heures et ensuite, pourquoi ne pas sortir pour une visite guidée appronfondie.. mais d'un pub ou d'un restaurant ? » proposa Vitaly. Oh oui, il était très avenant en réalité. La première bénéficiaire, et profiteuse, de ce point sensible n'était nulle autre qu'Heidi Nicolaevitch, sa cousine. Dans tous les cas, Andrea allait aussi subir (si on peut dire ça comme ça) la faiblesse de notre gus. Son regard se posa sur la jeune femme, attendant une réponse. « Mais on peut attendre et faire ça un autre soir, tu ne vas pas mourir d'épuisement dès ta première journée à Londres » ajouta-t-il, essayant de montre un peu de compassion. Le texi s'arrêta après deux minutes de trajet. Ils y étaient.

_________________
New Breath ll Vitaly L. 0028ak78 New Breath ll Vitaly L. Cj New Breath ll Vitaly L. Jf4
ELECTRIC BLOOM !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Andrea Mac Leold

Andrea Mac Leold

Nombre de messages : 50
Date d'inscription : 30/08/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Fête à plein temps
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
New Breath ll Vitaly L. Left_bar_bleue100/100New Breath ll Vitaly L. Empty_bar_bleue  (100/100)

New Breath ll Vitaly L. Empty
MessageSujet: Re: New Breath ll Vitaly L.   New Breath ll Vitaly L. EmptyMar 9 Sep - 21:55

{ Désolé du très gros retard, j'ai vraiment un emploi du temps surchargé
Comme pour Lilian, j'essaierais ce week-end, mais ce n'est pas encore sûr (a) }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




New Breath ll Vitaly L. Empty
MessageSujet: Re: New Breath ll Vitaly L.   New Breath ll Vitaly L. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
New Breath ll Vitaly L.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Breath Lynas
» « Malgré la cruauté qui t'entoure, cherche la beauté qui se cache à chaque détour. » — vitaly.
» Event "Last breath" - Inscriptions
» La Conspiration des Brumes [pv Breath] {RP terminé}
» (hot) Max & Jade ¤¤ Take a breath my dear

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breaking Dawn :: • THIS IS HOUSE IS A CIRCUS :: The End Has No End-
Sauter vers: