Breaking Dawn

Vous sentez vous surveillés, chers agneaux ? Ne sombrez pas dans une crise de paranoïa, par pitié, ce serait gâcher notre jeu. N'ayez crainte, nous ferons attention à tout ce qui tombera dans nos innocentes oreilles... Ou pas.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Lost in the movieees [Vitaly]

Aller en bas 
AuteurMessage
Adam Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 118
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Lost in the movieees [Vitaly]   Sam 13 Sep - 0:03

Midi, midi et Adam se retrouvait seul parmi un tas de lingeries féminines. Le jeune russe avait décidé de faire le grand ménage dans sa chambre, mais il se rendit compte qu’il n’était pas très ordonné en voyant un tas de bric à brac sous son nez qui avait été planqué dans chaque recoin de sa chambre durant des mois. Comme si c’était une nouvelle. Il y trouva des trésors certes, comme des vieux vinyles des Doors, un portable et un porte feuille au nom d’un certain Jack Lemans...
Il eut un instant de frayeur. Non non, il ne s’agissait pas d’un groupie, ni d’un fan mentalement déséquilibré. Après remémorisation de la chose, il se souvenu qu’à la sortie d’une boîte, Adam avait trouvé ce type complétement ivre, et l’étant aussi, il l’avait dépouillé de ses biens... Très intelligent je vous l’accorde.

Bref, il fit le trie durant plus d’une heure, puis il se stoppa net, remarquant qu’il ne restait pratiquement que des lingeries fémimines... Il se gratta la tête se demandant pourquoi les filles ne daignaient jamais remettre leur sous vêtements avant de partir? Il pensait aussi que c’était peut-être parce qu’il les chassaient assez précipitemment ? Il pensait qu’il se posait des questions étrange parfois. Une pose semblait s’imposer. Il partit fouiller dans sa table de nuit, puis y trouva son bonheur, une petite boîte en métal. Il y sortie un joint déjà prêt, et le fuma en contemplant sa chambre qui était dans un foutoir plus grand qu'à la base. Parce qu’il avait beau avoir fait le trie, n’ayant pas de rangement, tout était maintenant balancé sur son fauteuil et son lit. Bravo Adam. Il décida d’abandonner la partie, posant son joint sur le rebord du cendrier, le jeune homme feuilleta le journal qui était posé à ses côtés. Il le lut durant quelques minutes puis tomba sur la page cinéma. Des rediffusions de vieux films noirs et blancs en VO, passaient durant la semaine. C’était maintenant ou jamais.

Il finit son joint, l’écrasa dans le cendrier, enfila ses converses noires troués, ses aviator, fouilla dans le porte feuille de Jack machin, prit les quelques billets qui s’y trouvaient puis parti laissant sa chambre à l’abandont.

Après un quart d’heure de marche, notre chère Adam arriva devant le cinéma, prit un ticket pour le premier film de la liste, puis se dirigea vers la salle. Il se rendit compte que le film ne commençait pas avant 10 minutes, et qu’il n’y avait personne à part un vieux ridé au premier rang en train de somnoler. Il testa toutes les places possibles, essayant d’être le mieux centré (Oui Adam est un peu gogole lorsqu’il s’ennuie), puis finissant par s’installer, il se demandait pourquoi la salle était si...vide. C’était assez flippant à vrai dire, mais Ô malheur, Adam le magnifique ne le montrerait en aucun cas. S’installant le plus confortablement possible, il appuya sa tête contre main, attendant que la projection débute...

[C'est pas terrible hein, t'étais prévenu, Adam n'aime pas commençer... Rolling Eyes )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vitaly L. Nicolaevitch
Admin| Too Much Junkie Business
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 24/06/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Junkie à temps plein, vendeur chez Vinyl Junkies à temps partiel
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Lost in the movieees [Vitaly]   Dim 14 Sep - 12:46

Allongé sur le ventre depuis plus d'une heure et quelques minutes, Vitaly Luka Nicolaevitch, premier du nom, était en train de s'extasier devant une page d'un magazine d'art contemporain. Supposant qu'il pourrait y voir différents symboles dans un seul et unique tableau, il tournait en tout sens la revue. Pour le moment, il y avait vu une seringue, une paire de chaussettes, un flacon de bain-moussant et la tête d'un éléphant. Soucieux de trouver d'autres significations secrètes aux courbes qui se croisaient et se recroisaient sur une feuille, il se leva de son lit douillet et traîna les pieds jusqu'au salon. Par chance, l'appartement n'était pas totalement vide puisque Leigh et Andrea, installées confortablement dans le sofa, papotaient devant une télévision allumée et deux cocktails faits maison. Le jeune homme observa les environs, cherchant des yeux l'autre mâle répondant au nom de Jesper mais, visiblement il n'était pas rentré depuis un certain temps. Légèrement flippé, Vitaly s'installa dans un des fauteuils, face aux deux filles. « Vous avez eu des nouvelles de Jesper ? » s'enquit-il, assez troublé de ne pas savoir où était et que faisait son âme sœur. Disons que les deux garçons étaient similaires en tout point, et même s'ils ne formaient pas un couple, ils étaient liés tous les deux. Leigh et Andrea secouèrent la tête d'un même mouvement. « Okay.. Si vous en avez, vous m'appelez hein ? »

Ses yeux se posèrent alors sur la minuscule pendule affichée en bas de l'écran et réalisa qu'il venait d'oublier quelque chose. Il avait un rendez-vous avec une groupie rencontrée quelques soirs auparavant, elle l'avait harcelé et il fut obligé d'accepter son invitation, à moins de vouloir retrouver son appartement sans dessus, sans dessous - ce qui était assez embêtant. D'un bond, il se remit sur pieds et fila dans sa chambre. Après avoir allumé la lumière, il mit peu de temps à se changer et se préparer, avoir une allure correcte était essentielle - même pour aller au cinéma. « Ne m'attendez pas, bonne soirée » s'écria-t-il en passant la porte d'entrée, tel un lièvre sous amphétamines. Il était survolté, non pas à cause de la fille qu'il s'apprêtait à voir, mais à cause du film. Elle l'avait laissé choisir et, évidemment, il avait opté pour un film trop underground dans sa réalisation et avant-gardiste dans sa mise en scène.

Il fut soulagé de ne pas voir le blonde fadasse l'attendre devant le cinéma. Elle devait partir du principe "savoir se faire désirer" et avait cru bon d'arriver en retard. Sauf que notre jeune homme n'avait pas le moindre soupçon de désir pour elle et il ne comptait pas faire le pied de grue. Passant au guichet dans un premier temps, Vitaly se retrouva rapidement dans une salle occupée par.. grand maximum deux personnes. Les publicités et bandes-annonce n'avaient pas encore commencé, les mini-ampoules brillaient de plus belles. Il lui fallut tout de même quelques instants avant de reconnaître - défoncé oblige - un des types de son groupe, également un cousin, bref un Nicolaevitch qu'il connaissait. Adam, bien entendu. Ce dernier ne l'avait pas remarqué, Vitaly en profita pour se faufiler entre les rangs de sièges et s'installa juste derrière lui. La salle de projection s'assombrit tout d'un coup et les premières images d'une publicité pour un fromage apparurent sur l'écran. Le russe avança sa main vers les cheveux d'Adam et tira dessus en pouffant. « Bonsoir Adam ! Ca fait longtemps hein ? Trois jours ? » Grand sourire innocent.

_________________

ELECTRIC BLOOM !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 118
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Lost in the movieees [Vitaly]   Jeu 18 Sep - 21:39

Le temps qu'un film débute, il fallait bien attendre 20 minutes après son arriver. D'ailleurs Adam n'avait jamais compris pourquoi il arrivait si tôt, car il patientait constamment un temps fou, de ce fait, il s'endormait toujours avant la projection du film (ou alors durant tout le film -ce qui était plus probable, car étant défoncé il est dur de le tirer de son sommeil-)

Bref, il entendit les portes de la salle s'ouvrir et des pas cherchant une place ou s'installer. Adam songea que cette personne devait trouver bizarre qu'une salle de cinéma soit rempli seulement de deux personnes, toutes deux en train de somnoler. C'est ce qui donne la joie de vivre, de voir une telle excitation avant un super film..ahem. Adam rouvrit les yeux (tant bien que mal, je vous l'accorde) et vit la première pub débuter... Il voyait défilé sur le grand écran, un fromage géant qui se trépignait tout en hurlant qu'il voulait se faire manger par un môme de 8 ans... Notre jeune Nicolaevitch se demanda aussitôt si ce n'était pas son imagination qui lui jouait des tours, mais à peine avait-il pensé à cette possibilité qu'une main osa, ô mon dieu, lui tirer les cheveux. Il partit aussitôt en arrière, laissant échappé un, "aïe, mais bordel..." cependant il se stoppa net lorsqu'il entendit une voix familière lui parler « Bonsoir Adam ! Ca fait longtemps hein ? Trois jours ? » Il se retourna aussitôt, et remarqua que ce n'était pas un gamin de 4 ans qui était en train de jouer avec ses cheveux, non c'était juste Vitaly, son cousin.

Que diable faisait-il ici? Dans le même cinéma? A la même séance? N'aimant guère la présence masculine (sauf quelques cas), et n'aimant pas forcément son cousin, (qui l'agaçait avec ses airs d'enfant de choeur, son grand sourire innocent qui semblait s'être figé sur son visage, la façon dont il parlait, et la manière dont il se tenait et trois petits points. Bref, Vitaly était une pure guimauve pour Adam, mais il le trouvait sympa quand même. Esprit de contradiction bonjour.) qui semblait de bonne humeur malheureusement, Adam ne savait comment réagir. Le temps que les paroles de ce dernier monte au cervau d'Adam, il fallut bien une minute avant qu'il ne daigne lui répondre, en le scrutant malgré le noir qui s'était maintenant propagé dans la grande salle.

"Vitaly, quelle bonne surprise, Oui en plus d'être un enfoiré de première, Adam était un magnifique hypocrite. T'as quitté ton ballon pour venir me voir..fallait pas, vraiment. T'aurais du rester avec tes copains pour jouer un peu, je dis ça pour toi hein..."

Ce qu'il aurait peut-être fallu expliquer à Adam, c'était que Vitaly ne devait avoir que deux ou trois ans de moins que lui. Parce qu'il le prenait encore pour un gamin de 12 ans passant ses journées à jouer au foot et à la playstation, en pleine période de sa vie je-suis-pas-beau blablabla.

Bref, les deux cousins, chacun défoncé, eurent des bloquages de quelques minutes. Durant ces minutes, le film avait débuté, et un mafieux d'une cinquantaine d'années sortait d'une poubelle, puis abattait une femme et son mari... C'était QUOI ce film au juste. Adam se gratta la tête lorsqu'il entendu les coups de revolver retentir, il était venir voir quel film au juste ? Mais bon, ce n'était pas très important.

(Je m'excuse c'est vraiment pas terrible. Je suis en pleine période de flémingite aïgu mortel, mais je me devais de te répondre..)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vitaly L. Nicolaevitch
Admin| Too Much Junkie Business
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 24/06/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Junkie à temps plein, vendeur chez Vinyl Junkies à temps partiel
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: Lost in the movieees [Vitaly]   Mer 8 Oct - 13:03

(Vu qu'Arsène met 107 ans à répondre hein...)

Ce qui était soit comique, soit pathétique chez Adam, c'est qu'il avait tendance à prendre une partie de ses cousins pour des dégénérés retardés. Le Nicolaevitch oubliait certainement qu'il ne valait pas mieux qu'eux et surtout, que l'image du gros balourd boutonneux et complexé était encore présente dans tous les esprits. Néanmoins, de sa bonté légendaire, Vitaly ne lui en tenait pas compte. Il n'était pas spécialement doué pour la psychologie, mais ce complexe de supériorité que l'autre gus traînait derrière lui semblait être un moyen de laisser échapper sa frustration et son ancienne jalousie. Après tout, que ce soit Adriel ou Vitaly, aucun des deux n'avaient souffert d'un physique à faire peur et connaissaient le succès auprès des filles depuis leur entrée au collège. Notre jeune héros défoncé posa alors une main, pleine de réconfort sur l'épaule de son cousin, l'observant d'un air affligé après son discours de salutation.

« Tu ne me feras jamais croire que cette réponse est sortie de cet.. épouvantail à moineaux qui te sert de tête » déclara le jeune homme effronté, supposé crétin, subissant souvent le mauvais caractère d'Adam depuis que ce dernier s'était incrusté dans les Alcoholic and Indecent Sons of Nico. Ce qui était assez paradoxale vu qu'il ne s'entendait avec aucun des autres membres. Quoi qu'il en soit, Vitaly ne lui laissa pas le temps de répliquer. Il s'était en effet lever et traverser la salle de projection pour aller s'installer quelques rangs plus loin, à deux sièges d'un cadavre desséché ambulant qui s'était assoupi. Le russe s'effondra contre son siège et tenta de se concentrer sur le film, dont le le sujet principal semblait visiblement être la mafia yiddish, la Yiddish Connection. Un type venait d'abattre un couple et puis... Vitaly décrocha pendant une heure et demie environ, le temps d'imiter la momie d'à côté et de récupérer de sa nuit agitée.

Il était à présent dans une petite ruelle, la soleil brillait, et Heidi Nicolaevitch marchait à ses côtés. Ils tenaient chacun une tronçonneuse allumé et s'affrontait en duel. Le détail étrange. En même temps que cette bataille assez bizarre - parce qu'ils tenaient vraiment à blesser et tuer l'autre - ils discutaient musique, et le centre de la conversation était tourné vers Pink Floyd. Vitaly fut alors touché au bras, avant de se venger en pointant son arme vers la jambe de sa cousine, ce qui lui arracha un cri et.. et.. et... « Aeuhyeu » marmonna-t-il tandis que deux yeux moqueurs le scrutaient dans la pénombre. Le russe mit quelques secondes avant de se rappeler qui il était et où est-ce qu'il avait atteri. Ensuite, il réalisa qu'on - Adam - le fixait en se foutant ouvertement de lui. Le film était fini et toutes les lumières étaient fermées. Pas normal. La seule lueur venait d'une petite fenêtre située en hauteur, traversée par les faibles rayons de la lune. « C'est quoi cette embuscade mec ? » demanda-t-il en constatant qu'ils étaient seuls dans la salle. Voire dans le cinéma, mais ils ne le découvriraient que plus tard.

_________________

ELECTRIC BLOOM !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 118
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Lost in the movieees [Vitaly]   Jeu 16 Oct - 21:09

(Puisque qu'Arsène ne répond toujours pas hein..)

A vrai dire, Adam avait envisagé une réponse de son cousin, plus ou moins absurde soit-elle -plutôt absurde en fait- et ce fut le cas. Vitaly, sans doute vexer, désemparé et choqué -du point de vue d'Adam, forcement- répondit un « Tu ne me feras jamais croire que cette réponse est sortie de cet.. épouvantail à moineaux qui te sert de tête » puis il se leva d'un bond, cherchant une place ailleurs, sûrement le plus loin possible de son cousin. Adam n'eut pas l'idée, ni le temps de répliquer, il laissa juste échapper un ricanement, qui sans aucun doute, se moquait de la réflexion de Vitaly. Bah ouais, pour changer. Le film était donc commencé depuis 20 minutes. A vrai dire, les histoires de pseudo trafic de drogues, de transport d'arme, de tuerie et de règlement de compte, barbait Adam plus que tout. A partir du moment où des discutions sérieuses débutèrent, il décrocha, puis probablement comme le reste de la salle (le vieux fripé et Vitaly en d'autres termes) s'était endormit sur son siège. Il était en plein rêve, lorsqu'un "C'est terminé, le film je veux dire" lui parvint à l'oreille. C'était le vieux bonhomme qui s'adressait à Adam..n'aimant guère être dérangé pendant son sommeil, il lui sortit un "dégage, tu vois pas que je dors..". Le vieux, offusqué de se faire parler ainsi par un jeune puéril et hautain, abandonna toute idée de faire sortir Adam de son sommeil, et surtout de la salle..quel dommage.

Quelques minutes plus tard, se fut le portable d'Adam qui retentit. Bon, cette fois-ci il allait répondre. Il commença à parler puis au bout d'un moment se stoppa net. Il faisait depuis 2 minutes les cents pas dans le cinéma, tout à fait normal. Il raccrocha et regarda l'heure sur son portable, cela faisait maintenant vingt minutes que le super film était terminé, et il n'y avait plus aucun bruit, plus aucunes lumières mis à part un rayon lumineux qui parvenait d'une petite fenêtre située en hauteur. Euh, il se passait QUOI au juste ? Adam se dirigea vers la porte, essaya -en vain- de l'ouvrir, puis finit par abandonner. C'est à ce moment là qu'il entendit un bruit suspect, ou plutôt un ronflement assez bruyant.. Il avait complètement oublié l'absence de Vitaly dans le cinéma. La scène était assez comique à voir, car le jeune russe était avachit sur son siège, des ronflements semblable à une tondeuse à gazon, tout en faisant des gestes étranges. On aurait dit qu'il tenait une épée entre ses mains, et qu'il était en plein duel.. Adam en profita pour prendre son portable, puis d'un rire moqueur, le prit en vidéo. Il avait l'air d'avoir deux ans d'âge mental.. maximum. Puis les mouvements de Vitaly se stoppèrent, Adam garda son portable dans sa main, regardant son cousin d'un air désespéré.

C'était marant, parce qu'Adam avait presque oublié ce pourquoi il était venue voir Vitaly au départ. Puis celui-ci se réveilla enfin, et lui sortit un « C'est quoi cette embuscade mec ? » Hum, en effet Adam récapitula la situation. S'il avait bien pigé, il était coincé dans une salle de cinéma, et le cinéma avait l'air d'être fermé, et il se retrouvait avec Vitaly... Enfermé, seul, avec Vitaly. D'une certaine manière, la situation pouvait rapprocher les deux Nicolaevtich.. Ou les faire s'entre tuer, au choix.

Adam regarda autour de lui, d'un air suspect, comme si on lui avait tendus un piège., Il semblait à présent parano, il regarda son cousin d'un air suspect "Pourquoi tu t'es pas réveillés.. Ce n'est que pure vengeance n'est-ce pas ?"

Oui bon, Adam devenait un peu hystéro, je vous l'accorde. Mais un secret qu'Adam n'aimait pas particulièrement révéler, c'était qu'un espace clos, et dans la pénombre, ça le faisait un peu devenir taré. En d'autres termes, il était claustrophobe.. SUPEEER! Il se tourna pour inspecter la salle, puis aperçu la fenêtre en hauteur, puis revint vers Vitaly, l'air blasé, ne voulant en aucun cas montrer une quelconque peur..

"Toute proposition sera la bienvenue, mais.. Il me semble que cette fenêtre mène vers une vie urbaine proche.. Alors bouge toi de là, face de dinde si tu veux pas pourir sur ton fauteuil."

En pleine concentration, Adam élaborait un plan d'évasion. Le seul problème c'était que la fenêtre était légèrement.. Haute. A moins qu'une échelle soit planquée dans ce cinéma, il y avait peu de chance de sortir de là. La réflexion était intense, Adam avait besoin d'une distraction.. il fouilla ses poches et y trouva un joint. Grande joie, il l'allmuma, et regarda son cousin d'un air désespéré, le pauvre semblait en quête d'une idée, qui n'arrivait pas..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lost in the movieees [Vitaly]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Lost in the movieees [Vitaly]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LOST LE RPG
» Alice always lost... [Validée]
» Why the U.N. Lost credibility in Haiti
» Lost in blue
» I remember when, I remember, I remember when I lost my mind. ? 27 mars, 20h21

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breaking Dawn :: • LONDRES :: Hard to Live in the City-
Sauter vers: