Breaking Dawn

Vous sentez vous surveillés, chers agneaux ? Ne sombrez pas dans une crise de paranoïa, par pitié, ce serait gâcher notre jeu. N'ayez crainte, nous ferons attention à tout ce qui tombera dans nos innocentes oreilles... Ou pas.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 En haut des trois petites marches, pv Sienna

Aller en bas 
AuteurMessage
Alexei Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 90
Age : 25
Date d'inscription : 14/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: En haut des trois petites marches, pv Sienna   Mer 17 Sep - 15:54

En haut des trois petites marches . . . &

Juste après s’être déconnecté de son ordinateur, le jeune homme s’était rendu compte que ses colocataires n’étaient pas présents. Certes, il n’allait pas faire un feu de joie, ni même une danse indienne, mais c’était toujours avec une certaine satisfaction qu’il remarquait ces choses là. Un petit sourire aux lèvres, mais néanmoins attristé, Alexei décida de prendre la demande de cette chère Sienna au premier degré. Il s’imagina son visage peint de surprise lorsqu’elle allait ouvrir sa porte d’entrée et le découvrir, tout sourire, sur le seuil. Il écrasa son mégot de cigarette au fond d’un cendrier déjà noir de cendres, s’humecta les lèvres et enfila sa veste, très chic. Un dernier coup d’œil dans l’appartement, et il en sortit, refermant à clé derrière lui, tout en espérant que les autres occupants avaient eu la présence d’esprit de prendre les leurs. Ils auraient pu penser, sans doute, qu’Alexei, aujourd’hui comme les autres jours, ne sortirait pas, et qu’ils n’avaient donc pas besoin de prendre leur trousseau. Ils se seraient visiblement trompés. Prévenant, le jeune homme glissa ses clés sous le paillasson devant la porte, une cachette très évidente, même pour un cambrioleur débutant, mais ce n’était pas grave. Il dévala les escaliers à toute vitesse, ses longues jambes manquant parfois, une, deux marches, sans que jamais il ne perde pieds. Arrivé en bas, un petit saut lui permit d’être sain et sauf, et les talons de ses chaussures émirent un petit crissement plaintif, qu’il ignora royalement. Une fois au dehors, il su qu’il lui était inutile de prendre la voiture, Sienna vivait sur Hyde Park, ce n’était qu’à quelques mètres. Il marchait avec cette allure bien particulière qu’ont les gens qui se pensent supérieurs, pourtant, il n’avait pas réellement cette façon de voir les choses, c’était seulement que ses jambes étaient fines, et ses manières, très légèrement efféminé. Il ne devait cet attrait qu’à ses particularités physiques. Tournant, le jeune homme avisa une personne, visiblement un homme, assis sur le trottoir. Ses vêtements déchirés, sa peau, noire de crasse. Un SDF. Il avait toujours une horrible réticence à croiser la route de ce genre de personne, détestant cordialement côtoyer des gens plus pauvre que lui. En même temps, il n’était pas difficile d’être plus pauvre que lui, puisqu’il était mille fois riche. Une petite grimace ce forma malgré lui sur ses traits fins. Ce n’était pas du dégoût, non, loin de là, mais il était mal à l’aise, et ne savait que faire. Finalement, après avoir hésité à chercher une petite pièce dans les poches de son pantalon, il se dit qu’il n’était pas non plus le preux défenseur des pauvres et des opprimés, il n’avait aucune obligation. L’obstacle dépassé, Alexei arrivait enfin devant la demeure de cette chère Sienna. Le vent battait à ses tempes pourtant le soleil le réchauffait considérablement, et pour la deuxième fois de la journée, ses pieds rencontrèrent la surface lisse des marches d’escaliers. Trois petites marches, qui furent gravies en deux petits sauts par le jeune homme qui souriait d’avance face à cette rencontre en quelque sorte imprévue. Son doigt pointa vers la première sonnette, une étiquette portant le nom Nicolaevitch. Il attendit, l’oreille près de l’interphone, attendant cette voix douce et fluette qu’il avait tant de fois entendue, pressé d’écouté le grésillement qui signifierait l’ouverture de la porte, pour lui, étranger de cet immeuble.

« Chère Sienna, comme prévus me voici. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sienna Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 210
Age : 25
Date d'inscription : 13/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: En haut des trois petites marches, pv Sienna   Mer 17 Sep - 18:50

    Sienna était restée pensive devant son ordinateur, le regard dans le vague, à se demander ce qu'était en train de faire Alexei. S'était ensuite posée la même question pour Anton, puis Vitaly, Arsène, jusqu'à faire toutes les personnes de sa connaissance. Genre de divagation qu'elle pouvait se permettre, étant seule dans le petit appartement. Et puis brutalement, elle appuya sur le principal bouton (le seul dont elle sait l'utilité) de l'unité centrale de son ordinateur, se leva et alla dans la cuisine, ne faisant pas attention au bruit, au désordre et à cette sorte de débauche qu'elle faisait régner dans le petit appartement d'Hyde Park qu'elle logeait. Le téléviseur diffusait « Psychose » en boucle, montrant le merveilleux sourire d'Anthony Perkins, que Sienna adulait mais qui devait exaspérer Anton. La radio, aussi, devait détester le silence, pour vouloir ainsi passer de la musique à toute heure de la journée ou de la nuit.

    Et ce brouhaha aurait bien pu empêcher la jeune femme d'entendre l'interphone, mais ce dernier lui adressa sa si jolie sonnerie artificielle qu'elle entendit et perçu comme une libération, de cet ennui qui l'emprisonnait. Elle attrapa un cookie, son but premier quand elle était allée dans la cuisine, évita le linge qu'elle avait soigneusement étalé par terre et arriva enfin au niveau de la porte, où elle décrocha l'interphone, placé juste à côté. Et dans le combiner, elle eut le plaisir d'entendre la douce voix de ce jeune homme qu'elle adulait, embrassait, ignorait et giflait quand il le fallait. Alexei, cet ange qui avait dû s'arracher l'auréole de la tête, tant elle devait le gêner, même dans ses premières années. Aussitôt, son reflex fut d'appuyer sur le bouton qui lui ouvrirait la porte d'entrée, mais sans prendre le temps de lui glisser un mot. Pas même un « C'est ouvert ! », tous deux n'avaient pas trop l'habitude d'être gentils, même l'un envers l'autre. Ou alors était ce parce qu'elle était surprise par la visite d'Alexei, et que les mots ne lui venaient pas.

    Avant de descendre, Sienna prit juste le temps d'éteindre la télévision, puis dévala les escaliers, quatre à quatre, au risque de se tordre les chevilles, jusqu'à trouver Alexei en bas des escaliers. Elle ne put que lui sauter dans les bras, risquant de les faire tomber, mais tant pis, il était venu, c'était la moindre des choses. Et puis, dans un cri aigüe, elle lui signifia son contentement :

    « Alexeiiiiiiiiiiiiii ! »

    Seulement, elle fut arrêtée par leur chute, qui provoqua une espèce de bruit creux de fesses qui s'écrasent contre le carrelage du hall d'entrée, et se retrouva ainsi sur Alexei, allongé sur le sol. Rapidement, Sienna se leva, aida son ami à faire de même et le serra dans ses bras, ne pouvant s'empêcher de sourire devant l'air incrédule du jeune homme, qui semblait surpris, et un peu sonné en même temps, par la rapidité des faits.

    « J'pensais pas que tu viendrais. On va dans ma chambre ? »

    Sienna afficha un large sourire, qui montrait bien qu'elle plaisantait. Mais elle profitait du fait qu'Alexei ai l'air un peu perdu pour le déstabiliser un peu plus, si du moins il l'était. Elle lui prit la main, prête à le conduire à sa chambre, mais attendit tout de même qu'il réagisse. Pour voir s'il avait saisit la blague, quoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 90
Age : 25
Date d'inscription : 14/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: En haut des trois petites marches, pv Sienna   Mer 17 Sep - 23:40

Comme il s’y était attendu, en connaissance de cause, mais surtout connaissant Sienna, il fut heureux d’entendre le petit grésillement caractéristique de l’interphone, sans même qu’il ait à prononcer son nom. Alors qu’il montait les derniers escaliers menant à l’appartement de la jeune femme, il se dit que la prochaine fois, il prendrait l’ascenseur. Mais perdu dans ses pensées, il n’entendit pas que des bruits menaçant se manifestait dans le sens inverse de sa personne. Son visage était tourné vers les marches en marbre blanc qu’il lui restait à gravir, ses cheveux lui cachant très légèrement la vue. Il réussit néanmoins à entrevoir un éclair blanc, et une broussaille de cheveux bruns lui chatouilla les narines alors qu’il se sentait perdre pied et tomber à la renverse. Sienna n’était pas si lourde, mais premièrement, il ne s’y attendait pas du tout, et en plus, il était carrément pas apte à porter un être humain. Son propre prénom lui fut hurlé au creux des oreilles, et il sentit son coccyx percuté violement le sol alors qu’il émettait un petit gémissement de réelle douleur. La jeune femme était allongée de tout son long au dessus de lui, et ça n’aurait pas était un contact si désagréable si son arrière train de le faisait pas tout à coup autant souffrir. Heureusement, elle se remit rapidement debout, l’aida lui aussi à se relever, tout cela tellement rapidement qu’Alexei en eu le tournis, et elle le reprit dans ses bras, comme si la chute ne s’était pas produite. Tout en continuant l’étreinte avec l’un de ses bras, avec sa main libre, il se massait le bas du dos, grimaçant. Il allait avoir mal pendant une paire de jours... Mais alors qu’ils se lâchaient, il remarqua son sourire, et ne pu s’empêcher de faire de même, bien que le sien fut teinté d’incrédulité, et de surprise.

« Je n’aurais raté ça pour rien au monde. Pour une fois que c’est pas toi qui te permet de faire ton camping chez moi... »

Il savait pertinemment qu’elle plaisantait, concernant le petit tour dans la chambre. Mais il était tellement pervers parfois, qu’il se rendait compte qu’il arrivait à tout prendre au sérieux. Les doigts de Sienna s’entremêlèrent aux siens, elle était prête à le faire entrer, comme pour la première fois, alors que le jeune homme était déjà venu trois, ou quatre fois.

« Emmène moi dans ta chambre, Sienna. »

Se permit il de dire d’une voix lubrique. Un petit rire sortit de sa bouche, et il fit un petit pas en avant qu’il l’acheva sur le coup. Une petite plainte se fit entendre, il était légèrement coincé, comme une personne âgée qui aurait extrêmement mal au dos après ses années de dur labeur.

« Je crois avoir besoin d’un massage... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sienna Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 210
Age : 25
Date d'inscription : 13/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: En haut des trois petites marches, pv Sienna   Jeu 18 Sep - 15:37

    Et comme une vieille maman qui veut tout ce qu'il y a de mieux pour son fils charmant mais égoïste, Sienna s'empressa d'épousseter le manteau d'Alexei, recouvert de quelques poussières, à cause de leur chute sur le sol. Déposa un léger baiser sur sa joue, mais pas un de ses habituels gros bisous mouillés, collant et désagréables. Un petit quelque chose du bout des lèvres, pour se faire pardonner de devenir folle et surexcitée rien qu'en entendant la voix de son cher ami. Parce qu'elle savait pertinemment qu'Alexei n'était pas franchement costaud, ses joues si creuses et ses bras si maigres qu'il lui était impossible de supporter le poids de quoi que ce soit. Là, Sienna en riait, mais elle complexait, en vérité, de le voir plus mince qu'elle. Jalousait de son visage fin, face à ses joues bien pleines. Et puis l'aimait, finalement, parce qu'il avait beau être fluet, il était terriblement beau et machiavélique.

    « Alexei, s'il te plait, tu devrais grossir un peu. Attend, à peine je te saute dessus que tu dégringoles ! Si on baise, je risque de t'écraser. »

    Le pire, c'était qu'elle avait l'air sérieuse. Mais ses paroles étaient tellement connes qu'Alexei ne pouvait que ne pas la croire. Sienna avait un problème de crédibilité dés qu'elle s'adressait à lui. Même sa proposition par courrier électronique avait été plus ou moins refusée, vu qu'il n'était pas venu la veille, bien qu'il dise le contraire. Enfin, elle lui tenait la main, levait la tête pour voir son joli minois, et le tira légèrement vers l'entrée de son appartement, sans pour autant lui tourner le dos. Restait face à lui, le regardait lui glisser ces mots lourds de sens qu'aucun des deux de comprendrait comme il faudrait. Tenta une espèce de regard avec les yeux revolvers, mais n'y arriva pas exactement, tira donc un peu plus Alexei vers elle, car il devait terriblement souffrir.

    « Et pourquoi pas une pipe, tant qu'on y est ?! Allez, viens. »

    Sienna plaisantait, bien sûr. Savait bien qu'Alexei la prendrait peut être au sérieux, pour une fois. Mais lui ferait quand même son petit massage, parce qu'il avait l'air d'en avoir bien besoin, le pauvre, et le conduisit donc dans sa chambre, leur frayant un chemin entre les vêtements étalés par terre. Tenait toujours délicatement sa main, de peur de la casser elle aussi, jusqu'à arriver dans sa chambre, où elle le lâcha enfin et ferma la porte derrière eux. Un instant, elle prit un air vexé avant de se reculer d'Alexei.

    « T'es vraiment chiant ! Comment je vais faire, moi, pour te pousser sauvagement sur le lit si t'as le coccyx pété ? »

    Avait prit l'air énervé, et espérait franchement que le beau jeune homme en face d'elle oublierait son mal au dos rien que pour ses beaux yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 90
Age : 25
Date d'inscription : 14/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: En haut des trois petites marches, pv Sienna   Jeu 18 Sep - 20:48

Les doigts fins de la demoiselle étaient venus épousseté le tissu rêche de la veste d’Alexei. Elle était pour lui, et tout en même temps, sa mère, sa sœur, sa copine, et sa maîtresse. Parfois même sa maîtresse dans les deux sens, en fait, c’était un sacrément drôle de mélange, mais il savait apprécier cette relation à sa juste valeur. Un baiser se déposa sur l’une de ses joue, et comme une réflexe, il s’essuya du revers de la main, puisque la jeune femme prenait toujours un malin plaisir à ajouté un peu de salive à sa démonstration d’affection. Pourtant cette fois-ci, elle ne l’avait pas fait, et Alex regardait sa main toute sèche, légèrement hébété. Il se mit à rire à cette remarque qu’elle lui fit, se redressant légèrement, déroulant sa longue colonne vertébrale. Elle lui demandait de grossir. Peut-être à cause de son visage légèrement squelettique, et de son corps filiforme. Il s’était souvent demandé si elle l’enviait, mais sincèrement, ce n’était pas possible, elle était une fille, et lui, un mec, il n’y avait aucun rapport.

« Je m’y attendais pas c’est tout, attend je suis super costaud, hein ! »

Prenant une pose de boxer thaïlandais, le jeune homme se mit à tâter le muscle inexistant de son bras. Enfin non, pas vraiment inexistant parce que bien qu’il fût sérieusement maigre, Alexei possédait quelques muscles, mais c’était surtout au niveau du torse. Finalement, après cette brève inspection, Sienna le prit une nouvelle fois par la main, et il priait de toutes ses forces pour pouvoir remarcher à nouveau. Sérieusement, il ne manquerait pour rien au monde une visite de la chambre de la demoiselle. Surtout pas s’il y était le bienvenu. Soudain, elle se tournait à nouveau vers lui, avec l’air de celle qui allait sortir une connerie, et c’est d’ailleurs ce qu’elle fit. Le jeune homme éclata de rire.

« C’est pas vraiment ce que j’avais en tête mais puisque t’insiste ce sera avec plaisir. »

Un dernier petit ricanement sortit de ses lèvres, puis il cligna des yeux, toujours souriant. Elle se mit en route, et il la suivit, une simple petite douleur le tirant dans le bas du dos. En montant les escaliers, il se permettait parfois de petit gémissement, mais rien de bien méchant, il n’avait rien de cassé. Ils arrivent enfin dans l’appartement, et elle le traîna rapidement vers sa chambre, dont elle referma la porte derrière eux. En effet, elle devait avoir des colocataires. En venant, Alexei ne s’était même pas posé la question de savoir si elle était seule ou non... Il prit garde de ne pas écraser les vêtements jonchant le sol, tout en se disant qu’elle était pire que lui, question rangement, détail qu’il nota mentalement pour lui ressortir lorsque l’envie s’en ferait ressentir. Il inspecta lentement la pièce de ses yeux, jusqu’à ce qu’ils retombent sur le visage de Sienna, qui étrangement, semblait contrariée.

« Je crois que je tiendrais le choc. »

Dit-il tout en lui faisant un clin d’œil. C’était un jeu entre eux, mais parfois, ils allaient plus loin. Trop loin peut-être ? Le jeune homme avait une copine, mais cela ne l’empêchait pas de flirter avec des autres filles, ouvertement qui plus est. Il n’avait pas vraiment de cœur, de sentiments, ou alors très peu, de ce fait, ce que les autres pensaient de sa manière d’agir lui passait complètement au dessus de la tête.

« Si tu me fais monter au septième ciel, je t’emmènerais chez moi et te jouerais du piano... »

Ce n’était un secret pour personne dans l’entourage du jeune homme, il jouait divinement bien. Les chansons tristes qu’il composait faisaient pleurer même le caractère le plus difficile. Néanmoins, ils ne les jouaient pas pour les émotions qu’elles procuraient, mais pour celle que personnellement, il ressentait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sienna Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 210
Age : 25
Date d'inscription : 13/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: En haut des trois petites marches, pv Sienna   Jeu 25 Sep - 20:48

Ils étaient désormais dans la chambre de Sienna, face à face mais quand même relativement éloignés. Elle aurait pu l'avoir déjà poussé sur le lit, mais son aspect squelettique la dégoutait légèrement, bien qu'il soit véritablement beau. Et Alexei devait avoir remarqué qu'elle était volontairement distante, et qu'elle n'avait pas du tout envie de lui, d'où le fait qu'il sorte son argument, et chantage en même temps, qu'il avait l'habitude de lui sortir dés qu'il voulait obtenir quelque chose d'elle. Cette fois, il proposait de lui jouer du piano - chose non refusable -, contre une partie de jambes en l'air. Et même si la proposition semblait très sérieuse, Sienna ne put s'empêcher de répondre, sur le ton de l'ironie :

« Ca se vaut... »

Bien sûr, elle disait vrai. Elle aurait tué pour qu'Alexei lui joue du piano, rien qu'à elle, en sous vêtements, si possible, et une bouteille de bière coincée entre les jambes. Allez savoir pourquoi Sienna croyait que si ça arrivait, ce serait terriblement excitant. Se mit donc en route pour exaucer on souhait, se dirigea vers lui et l'emmena vers le lit. Le poussa presque délicatement sur le matelas, faisant bien attention de ne pas lui péter le dos à nouveau. Au pire, la couette amortirait sa « chute ». Le regarda un instant, allongé sur le lit, appuyé sur ses coudes, et se dit que ça valait peut être le coup. Ou alors que ce serait tellement plus drôle si elle le faisait patienter. La jeune femme sourit discrètement, affichant un sourire radieux mais plein de machiavélisme, et, toujours debout devant lui, défit le bouton et la braguette de son propre jeans, sans pour autant en faire plus. Laissant juste voir les quelques dentelles de sa petite culotte. Lentement, elle se rapprocha de lui, espérant que son petit jeu de séduction serait prit au sérieux, et se plaça au dessus d'Alexei, un genou de chaque côté de ses hanches. Et puis, une fois que leurs visages furent bien proches, pencha la tête d'un côté, l'air à nouveau contrarié.

« Et tu me jouera un prélude de Bach, hein ? »

Elle avait prit l'air inquiet, comme une petite fille, avec son voix douce mais pas particulièrement sensuelle pour autant. Histoire de casser légèrement l'ambiance, parce qu'elle n'avait absolument pas l'intention de le faire monter au septième ciel, mais voulait qu'il lui joue du piano. Et puis, finalement, se redressa complètement.

« Et ta copine, putain ! Elle en a pas marre que tu la trompes ? A sa place, je te larguerai comme une vieille chaussette. Non, comme un vieil anorexique à deux balles et pas orgasmique du tout. »

Sienna regardait Alexei, affichait un visage grave, contrarié, sans pour autant que le cœur y soit. Elle était assise sur un sacré beau garçon, en même temps, elle n’allait pas se plaindre. Plus encore vu que ce mec était son meilleur ami, mais là, son envie de le faire tourner en bourrique était assez prenante pour qu’elle la réalise vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 90
Age : 25
Date d'inscription : 14/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: En haut des trois petites marches, pv Sienna   Dim 28 Sep - 21:30

De l’ironie était grandement présente dans ses paroles pourtant le jeune homme ne pu qu’en sourire. Secouant son visage, il le baissa un instant en se frottant légèrement les yeux. Une légère secousse au creux de sa clavicule droite le fit vaciller sans qu’il ne prenne la peine de se rattraper pour ne pas tomber, il savait que derrière lui se trouvait le lit de la jeune fille. Ses coudes touchèrent finalement la texture de satin du couvre lit, mais ses jambes touchaient encore par terre tant il était grand. Alors que ses yeux se perdaient dans les mouvements aguicheurs qu’exécutait presque mécaniquement Sienna, le jeune homme pinça sa lèvre inférieure entre ses dents, provocateur.

« Bordel, c’est qu’on fait péter la dentelle... »

N’étant pas du tout gêné de peut-être passer pour un obsédé sexuel, il continuait de fixer la petite ouverture qui venait d’être faite au niveau de la braguette de la demoiselle. Ses dessous dépassaient très légèrement, et une persistante envie de les lui retirer le tiraillait. Pourtant, il se savait bien trop respectueux pour se permettre une telle chose sans un quelconque consentement.
Soudainement, le spectacle se brouilla, et une toute autre vue s’offrit. Sienna venait de passer ses jambes fines de chaque cotés du corps du jeune homme, et ce dernier du se forcer à lever les yeux pour justement regarder dans les siens, et non plus bas. Alors qu’il clignait maintes et maintes fois des paupières, la voyant se rapprochée de plus en plus, et sentant, non sans un doute, qu’un baiser allait peut-être se produire entre eux, il ouvrit tragiquement les lèvres, alors qu’elle stoppait brutalement sa course, le visage penché, contrariée ? Lorsqu’il entendit ses quelques mots, et qu’il se permettait d’innocemment fixer ses lèvres rose, un petit sourire crétin se forma sur les siennes. Il se serait presque auto giflé tant il se savait perturbateur. Replongeant son regard dans celui de Sienna, son sourire se fit finalement à demi carnassier.

« Evidemment. Et tout ce que tu voudras d’autre. »

Pourtant certain auparavant de l’effet qu’allait produire cette phrase, le jeune homme fut surpris de constater une telle réaction de la part de Sienna. Semblant affolée, elle s’était redressée précipitamment, faisant légèrement rebondir le jeune homme sur ce matelas moelleux. Essayant de se faire attentif malgré ses yeux qui ne demandaient qu’à redescendre vers le petit bout de tissu en dentelle, il fronça les sourcils lorsqu’il l’entendit mentionner sa petite amie. Petite amie que d’ailleurs, il ne voyait que très rarement. Ne savait-elle pas encore qu’il n’accordait que très peu d’importance aux choses, qu’elle qu’elles soit ? Pauvre, pauvre Sienna, elle avait encore beaucoup de chose à apprendre d’Alex.

« Premièrement, elle ne peut pas se permettre de me larguer. Et tu veux savoir pourquoi ? Tout simplement parce que deuxièmement, Je suis Orgasmique. Et tu mens, en prétendant le contraire. »

Tout en s’humidifiant les lèvres, il ne prit pas garde à ce petit air grave que la demoiselle affichait. Plutôt conquérant, il savait les autres partiellement impuissant, lorsqu’il se permettait de prendre les choses en mains... Il relâcha ses bras, se retrouvant momentanément couché, il roula sur le coté, pensant qu’il était impossible qu’il se redresse et la pose à terre puisqu’il n’était pas vraiment assez fort, l’option roulage était donc nettement meilleure et s’imposait comme une évidence. Une fois libéré de l’emprise de la demoiselle, il se leva, prêt à cette fois si ce mettre lui-même sur elle. Malheureusement, quelque chose le prit de cours, souvent distrait par de petites choses insignifiante dans des moments pourtant important, le jeune homme courba sa colonne vertébrale et saisit un string en dentelle bleu clair et blanche sur le sol, tout en le portant ensuite à hauteur de son visage, le scrutant avec malice.

« Je donnerais tant pour te voir là dedans... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sienna Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 210
Age : 25
Date d'inscription : 13/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: En haut des trois petites marches, pv Sienna   Mer 1 Oct - 18:13

    Alexei avait la chance de pouvoir dire des choses terriblement perverses et déplacées sans pour autant passer pour un gros obsédé. Là, il mattait les dentelles de Sienna sans la moindre gêne, et affichait un petit sourire satisfait, la bouche entrouverte, en pensant surement que la jeune femme était déjà, d'avance, à lui. Mais ça aurait été trop facile, qu'elle se plie ainsi à sa volonté, et beaucoup trop beau, Sienna aimant bien se faire désirer, même si le fait qu'il veuille lui jouer du piano à elle toute seule était un argument convaincant, décisif, d'ailleurs. Car Alexei n'était pas du genre à se vanter de son talent pour le piano, et ne jouait surement pas ses compositions à sa copine lors de leurs soirées romantiques (en amoureux, si du moins ils l'étaient). La jeune femme prenait donc cette promesse comme un gage d'amitié (ou tout ce que vous voulez d'autre), et se révélait en être plutôt fière, même si Alexei ne l'était pas moins, surtout en prétendant que sa copine ne pouvait pas le larguer car ô combien il était orgasmique. Et Sienna aurait beau essayer de le contredire, elle était franchement d’accord avec lui, même si l'envie de lui faire croire qu'elle le détestait physiquement la titillait.

    « Ton premièrement et ton deuxièmement se rejoignent, mon petit. En clair, ton argumentation ne tient pas debout. Trouve moi une autre raison, parce qu'être carrément canon ne suffit pas. Car Damian est très mignon aussi, hein. Pourquoi n'irait-elle pas plutôt vers lui ? »

    En disant ça, elle savait qu'elle fâcherait surement Alexei, mais balaya le sujet de la main, balançant légèrement sa main dans le vide pour chasser le nom de Damian. Le jeune homme ne prit d'ailleurs même pas la peine de surenchérir, roula sur le lit, pour partir, peut être, ou pour reprendre le contrôle de la situation, mais s'arrêta à la vue d'un string de Sienna qui trainait par terre. Naturellement, il s'en saisit, l'examina, et lui transmit son souhait de la voir ainsi vêtue. Enfin, vêtue, façon de parler. Et qu'il puisse assez culotté pour se sentir ainsi comme chez lui laissa la jeune femme muette, immobile pendant quelques secondes, à le dévisager, pour finalement lui arracher le bout de tissus des mains et aller le ranger dans un tiroir. Elle resta un instant face à la commode, puis se retourna et s'appuya contre le meuble, tournant la tête vers Alexei.

    « D'ailleurs, pourquoi tu m'as pas déshabillée, si tu tiens tant à me voir là dedans ? Je t'ai connu plus entreprenant... »

    Sa voix resta en suspend quelques secondes, le temps que Sienna tourne les yeux et regarde ailleurs, comme indifférente. Elle se voulait séductrice, mais détachée à la fois. Un instant, elle regarda dans son décolleté, et retira un cheveu qui s'était posé sur sa poitrine, pendant qu'Alexei était toujours assis sur le lit, surement à la regarder. Mais elle n'y fit pas attention, elle était bien trop occupée à retirer ce cheveu, et, plus officieusement, à attendre qu'il vienne la chercher pour l'embrasser avec fougue, et ainsi s'excuser. S'excuser de l'avoir provoquée, ou de... Allez savoir pourquoi, mais Sienna voulait qu'il s'excuse. D'être trop adorable, peut être.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 90
Age : 25
Date d'inscription : 14/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: En haut des trois petites marches, pv Sienna   Ven 3 Oct - 21:03


    Cette remarque qu’elle venait de faire, semblait avoir été dite pour le mettre en colère. Parler de son frère jumeau était pour lui un sujet à éviter avec précaution, puisqu’il n’entretenait plus aucun rapport avec ce dernier, et aimait à penser qu’il était la seule et unique personne au monde à avoir cette belle gueule. Il avait bien envie de répliquer à la demoiselle qu’il était normal que son premièrement et son deuxièmement se rejoigne puisque selon lui, c’était un rapport de cause conséquence, mais il ferma finalement sa bouche, puisque Sienna balayait d’un revers de la main toute forme de remontrance. De toute manière, il se passait à présent quelque chose de bien plus intéressant. Elle semblait pétrifiée, complètement immobile, assise sagement sur la surface lisse de son couvre lit, ses yeux comme prêts à sortir de son visage pour se faire la malle et ne plus rien voir de cette scène horrifiante. Si elle n’avait pas envie qu’il prenne autant ses aises avec ses affaires, elle n’avait cas pas les laisser traînées. Finalement, elle reprenait contenance, et lui arrachait rageusement le sous vêtements des mains. Le jeune homme ne prit même pas la peine de prendre un visage offensé, il se contenta de sourire diaboliquement, fier de ses actes, bien qu’ils soient étonnement puéril. Elle rangea adroitement le bout de tissu dans l’un des tiroirs d’une commode située dans un coin de la pièce, et Alexei nota mentalement l’emplacement de celui-ci, au cas où, un jour il lui prendrait l’envie de venir faire une petite perquisition. Il se mit lentement assis à son tour sur le lit, alors que Sienna restait appuyée contre le meuble, imperturbable dans les paroles qu’elle se mettait à débiter.

    « Je ne me permettrait pas de te brusquer, je suis bien trop respectueux pour ça. »

    Respectueux ? Savait-il réellement ce qu’était le respect ? Ce n’était pas certain. Il se préoccupait surtout ce que lui, ressentait, et tant pis pour les autres. Mais le mensonge faisait également partie de ses caractéristique, il ne s’en privait donc que très rarement. Sienna était belle, très belle même. Parfois, elle lui faisait penser à une sale adolescente qui désirait recevoir une correction chaque fois qu’elle faisait une bêtise, mais faisait en même temps l’innocente, pour avoir l’air...pure. Sauf qu’elle ne l’était pas, et que cela se voyait facilement. Surtout qu’Alex la connaissait bien, elle ne pouvait plus que très rarement le surprendre. Et il savait très exactement comment anticipé ses actes et ses paroles. Elle n’en n’était néanmoins pas moins excitante, comme à son habitude. Elle prenait un air totalement détaché alors qu’elle retirait un cheveu de son décolleté qui peut-être, n’existait même pas. Elle persistait dans ce geste et le jeune homme ne se gênait pas pour laisser planer son regard sur les doigts habile de la demoiselle. Prit d’une pulsion qui chez lui, était plutôt naturelle, il se leva en un petit saut du lit, et s’avança vers Sienna, qui semblait depuis tout à l’heure n’attendre que cela, même si elle voulait prétendre le contraire. D’une manière presque mécanique, le jeune homme souffla sur son index avant d’ouvrir plus rapidement que l’éclair le premier bouton du chemisier de la jeune fille. Tel un expert, il plia délicatement l’un des pans du col, laissant légèrement entrevoir les mêmes dentelles que celle de sa culotte, signe qu’elle portait un ensemble assortit, et saisit le cheveux qu’elle avait peine à retirer depuis tout à l’heure, prenant soin d’effleurer sa peau de ses doigts un petit peu froid.

    « J’ai été vilain, toute mes excuses... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sienna Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 210
Age : 25
Date d'inscription : 13/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: En haut des trois petites marches, pv Sienna   Mar 7 Oct - 20:32

    Sienna ne fit pas trop attention à ce que dit Alexei, surtout s'il commençait à lui parler de respect, car pour ça, ils n'étaient pas les mieux placés pour en discuter. C'était même à se demander si chacun d'eux savait ce que voulait dire ce simple mot, si évident pour certains, mais très peu pour eux. De toute façon, il sembla bien vite oublier de quoi il s'agissait, et, comme il était désormais proche de Sienna, se permit de défaire l'un des boutons de sa chemise, prenant soin de bien effleurer sa peau. Gentiment, il avait commencé par essayer d'enlever le cheveu qu'elle gardait dans son décolleté, mais avait bien vite trouvé un autre but à son acte : la déshabiller. Voir ses dessous et se sentir tout puissant, comme il aime tant l'être. Et Sienna l'aimait trop pour lui refuser quelque avance, ne broncha donc pas en voyant que les yeux d'Alexei s'attardaient sur elle depuis déjà un petit bout de temps. Elle se contenta de lever le regard vers lui, presque souriante, mais sans trop se trahir.

    « Je sais pas si ça va suffir... Va falloir faire un peu plus que ça. Et un strip tease ne serait pas de trop. Tu veux bien, mon chéri ? Pour me faire plaisir. »

    Sienna avait commencé sa phrase sur un ton assez indifférent, presque sévère, mais qui s'adoucit peu à peu, jusqu'à devenir presque suppliant. En même temps, n'importe quelle fille normalement composée aurait tué pour un strip-tease de la part d'Alexei, or la jeune femme l'avait sous les yeux, et il semblait prêt, et même très motivé à la déshabiller - avouez combien elle a de la chance, quand même. Seulement, Sienna n'était surement pas aussi vantarde que lui, et ne pensa pas tout de suite qu'il était à elle, qu'il accepterait tout de suite l'idée du strip-tease. Ne le répétez pas, mais Monsieur préfère être le dominant, vous comprenez. Lentement, elle glissa ses bras autour du cou d'Alexei, le tirant un peu plus vers lui et rapprochant leurs visages. Un instant, elle approcha ses lèvres des siennes, les cherchant légèrement, mais se ravisa, préférant qu'il vienne de lui même vers elle. Car qui a dit que Mademoiselle n'aimait pas se faire désirer ?

    « C'est oui, hein, mon amour ? »

    Sa voix était minuscule, presque inaudible, mais plutôt sexy. Elle avait baissé les yeux, mais les releva bien vite, le temps de descendre ses mains le long du torse d'Alexei. Et donc, pendant qu'il la regardait bien dans les yeux, elle attrapa le bouton de son pantalon, le défit, et baissa sa braguette, à lui aussi. Qu'elle ne soit pas la seule à finir à poil, en fait. Laissa ses mains au niveau de son bas ventre quelques instants, avant de les replacer au niveau du col de son T-shirt, et de sourire à Alexei, l'air plutôt satisfaite. Très fière d'elle, même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 90
Age : 25
Date d'inscription : 14/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: En haut des trois petites marches, pv Sienna   Mar 7 Oct - 21:27


    Elle se laissait faire, presque provocatrice dans son mutisme. Sûr de lui, le jeune homme s'imaginait déjà qu'elle ne lui résisterait pas. Elle semblait bien trop intéressée, bien trop exigeante, pour refuser d'être de la partie. Elle le regardait, souriante, alors que lui, gardait ses yeux fixés dans son décolleté. Elle prenait une nouvelle fois la parole, le cherchant comme toujours alors que pour une fois, peut-être, il avait espéré être sage... C'était difficile avec elle, il ne savait jamais si elle plaisantait ou non, et co-existait avec elle tout en étant continuellement sur la défensive. Il refusait complètement d'être tourné en ridicule, d'une quelconque manière que ce soit. Il la savait parfaitement capable de partiellement le chauffer, pour ensuite mieux l'envoyer bouler, peu importe l'état dans lequel il se trouvait. Sienna demandait un streap-tease, encore l'une de ses lubies délirantes que le jeune homme se plaisait à exécuter, parfois, lorsqu'il était d'humeur. Aussi, sa façon de toujours le nommer "mon chéri", comme s'il lui appartenait, n'arrangait guère les choses, puisque même s'il aimait être le dominant, il aimait aussi se savoir aprécié. Exclusivement par les filles, surtout si elles étaient jolies comme Sienna. Alex se permit un petit sourire, ne délogeant pourtant pas ses yeux directement, bien qu'il le fit tout de même, pour les placer dans les yeux bleus de la demoiselle. Les yeux mis-clos, avec une expression sur le visage telle qu'on pouvait facilement avoir une terrible envie de le traiter de crétin, le jeune homme ne faisait pas un seul mouvement. Les bras de Sienna s'enroulèrent autour de son cou, et cette fois, il cru réellement qu'elle allait faire le premier pas. Leurs fronts étaient proches, leurs lèvres aussi, tout était donc propice au baiser. Mais l'étreinte ce déssera, et le jeune homme fit mine d'avoir compris son petit jeu depuis le départ. Elle utilisait maintenant l'expression "mon amour", et Alex ne pu s'empêcher d'en rire, tout en secouant la tête, puis en se passant une main dans les cheveux. Cette fille était complètement folle, et incompréhensible. Les gens le disaient compliqué, et difficile à cerner, mais ils n'avaient sans doute pas rencontré sa longtaine cousine. Son rire se fit progressivement moins intense, et il plentait son regard dans celui de la belle brune alors qu'elle parcourait son torse finement musclé avec ses longs doigts gracieux. Son souffle ce fit court, et il espérait de tout son être qu'elle ne pouvait pas ressentir les nombreux battements de son coeur alors que la course de ses mains se poursuivait jusqu'à sa braguette. Elle défit le bouton d'une main experte, puis baissa la fermeture éclaire tout aussi rapidement. Il s'obstinait à garder ce sourire ravageur, pourtant il se demandait bien à quel jeu elle jouait. Ses mains revenaient à présent pret de son cou. Prétencieux, le jeune homme retira son T-Shirt en souriant. Si elle le cherchait à ce point, elle allait inévitablement le trouver. Ses propres mains retournèrent vers le haut de Sienna, pour en défaire tout les boutons, et le laisser glisser le long de ses épaules jusqu'à ce qu'il ne tombe au sol. Victorieux, Alexei se permit de retracer les courbes généreuses de la poitrine de la jolie brune avec son index.

    " Pourquoi perdre du temps en préliminaires ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sienna Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 210
Age : 25
Date d'inscription : 13/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: En haut des trois petites marches, pv Sienna   Mar 14 Oct - 13:58

    Pour une fois, peut être qu'elle n'aurait pas envie de le jeter au moment propice. Vu comment ils étaient partis, elle espérait bien le mettre dans son lit, et lui semblait plutôt motivé pour y aller de lui même - enfin, ne pensez pas qu'Alexei refuserait le moindre plan cul, de toute manière. Il la regardait sans se mesurer, ou alors regardait fixement son décolleté, cherchant surement par où il allait commencer, ou comment il allait procéder. S'il devait détacher chaque bouton de sa chemise, ou s'il serait préférable de ne même pas lui enlever son petit chemisier, ne prenant ainsi le temps que de lui retirer son jean et son string. Mais il se ravisa surement, et enleva son T-shirt, avant de retirer celui de Sienna, du même coup. Il exprima d'ailleurs bien vite son souhait de littéralement zapper les préliminaires, afin de ne pas perdre de temps. Très aimable proposition, à laquelle la jeune femme mis du temps à répondre - faut dire que... que rien du tout. Elle répondit, c'est tout.

    « T'as un train à prendre ? Mais, c'est dit si gentiment... » Elle s'arrêta, chercha un peu ses mots, puis se percha un peu plus sur la pointe de ses pieds, s'agrippant au cou d'Alexei. Et d'une voix sensuelle, toute douce, continua. « Fais de moi ce que tu veux, mon amour. »

    Cette fois ci, leurs bouches étaient trop proches pour qu'elles ne s'évitent ; Sienna n'eut donc qu'à s'avancer encore un peu pour atteindre les lèvres d'Alexei, et les mordiller légèrement. Une fois ceci fait, elle déposa un baiser au coin de sa bouche, pour le faire mariner encore un peu. Et toute fière de se sentir désirée, s'appuya à nouveau contre la commode derrière elle, s'écartant un peu de son cher ami. De là, elle pu tendre ses bras vers le bas et appuyer sur le jean d'Alexei pour lui enlever. Tous deux le firent glisser le long des fines jambes du jeune homme très rapidement, sans trop se demander si la scène était sensuelle ou non, ou si des gestes plus lents les exciteraient davantage. De toute manière, Alexei semblait bien trop occupé à regarder Sienna de long en large, s'attardant surtout sur ses lèvres et son soutien gorge, cependant. Une fois le jeune homme en caleçon, elle s'avança vers lui se décollant de la commode derrière elle, et une fois collée contre lui, le poussa légèrement en direction du lit un peu plus loin. Cette fois, et plus sérieusement, elle était bien décidée à le pousser sauvagement sur le matelas - surtout que son mal au dos semblait bien avoir disparu -, n'attendant que son consentement, ou alors son petit sourire si charmeur qui indiquerait bien que les préliminaires n'étaient pas nécessaires, ni pour elle, ni pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexei Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 90
Age : 25
Date d'inscription : 14/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: En haut des trois petites marches, pv Sienna   Mer 15 Oct - 15:26

Etais-ce de la surprise qu’il pouvait voir dans ses pupilles brillantes ? Ou alors...de la satisfaction flagrante. Un sourire franc s’étalait sur ses fines lèvres roses, mais sa voix était hésitante, lente, comme si elle ne savait pas vraiment si ce qu’elle était en train de faire était bien, ou non. Une fois encore elle restait sarcastique, et lui demandait s’il avait un train à prendre, rapport sans doute à sa demande de faire sans les préliminaires. Mais le jeune homme savait pertinemment que même une fois entre les draps, il ne se permettrait pas de tout de suite lui faire sauvagement l’amour. Les préliminaires seraient, à défauts d’être longs, tendres, et passionnés.
Après qu’il eut sourit une petite seconde, il sentit les bras de la jeune fille étreindre sa nuque. Il déglutit difficilement, en même temps sur de lui et complètement perdu, puis plongea ses yeux bleus dans ceux, de la même couleur, de Sienna. Elle lui parlait d’une voix douce, et c’est à peine s’il ne faisait pas qu’écouter attentivement les sons plutôt que de comprendre les mots. Tant elle savait être sensuelle et donc, captivante. Une fois encore sa gorge se serra à l’entende des paroles de la jeune fille, elle se faisait femme fatale, trouvait les mots pour le mettre mal à l’aise, et l’appelait « mon amour », comme elle le faisait toujours lorsqu’elle voulait obtenir quelque chose de lui. Alors qu’il allait presque détourné la tête en riant, ses lèvres ne firent que s’entre ouvrir lorsqu’il se rendit compte que celles de Sienna approchaient dangereusement. Les secondes défilèrent dans l’esprit du jeune homme alors qu’il se demandait si oui ou non elle allait oser l’embrasser. Puis, finalement, elle osa, en quelque sorte. Un petit pincement se fit sur sa lèvre inférieure, elle l’avait mordillé légèrement. Un petit sourire charmeur se crayonna sur ses traits alors qu’il fermait un instant les paupières. Cette fois, un tout petit baiser prit position au coin de sa bouche. Franchement, il n’en demandait pas tant, elle n’avait même plus besoin de tenter de le séduire, le jeune homme était dores et déjà conquis.
Alors que la demoiselle se reculait, il sentit son dos se raidir, et ses bras se placèrent le long de son corps, dans une position qui le faisait paraître encore plus grand qu’il ne l’était réellement. Les doigts de la jeune fille s’affairaient contre son slim noir, à essayer de le faire descendre, coûte que coûte, et elle réussit enfin, laissant tomber lentement le vêtement au sol. Le jeune homme n’était en aucun cas gêné d’être le premier à être en sous vêtement, puisqu’il savait pertinemment que Sienna ne perdait rien pour attendre.
Une légère secousse le fit une nouvelle fois basculer en arrière, et alors qu’il tombait précipitamment sur le lit. Prenant l’initiative de se reculer pour ne pas tomber de la surface du meuble, il se mordit ensuite lui-même la lèvre inférieure, dans une mimique sensuelle qui avait déjà bien souvent fait ses preuves en matière de séduction.

« Retire voir ce que t’as dit tout à l’heure sur le fait que je sois pas orgasmique...Et à ce moment là, oui, je te ferais tout ce qui me passe par la tête. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sienna Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 210
Age : 25
Date d'inscription : 13/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: En haut des trois petites marches, pv Sienna   Mer 22 Oct - 20:14

    Sienna se collait à Alexei, le poussait légèrement jusqu'à atteindre le lit, sur lequel il se laissa tomber sans faire d'histoires. Il semblait totalement conquis, la regardait assez fixement pour la laisser croire que c'était dans la poche. Sa bouche entre entre-ouverte, ses épaules frêles, qui se faisaient timides, laissaient Sienna penser que la victoire était proche, et la baisse de vigilance de la part d'Alexei permettrait bientôt à sa douce de l'envoyer balader. Ca, même si cela n'avait pas été son objectif premier, et qu'elle avait vraiment envie de lui, pour une fois. Jusque là, elle avait franchement, sincèrement cru qu'il se passerait quelque chose, mais ce serait bien trop facile. Chacun aurait ce qu'il veut, et aucun ne souffrirait gentiment, ne bouderait l'autre en attendant qu'il s'excuse. Sienna, que l'envie de briser temporairement le joli cœur d'Alexei démangeait trop pour qu'elle y résiste, céda donc, et retira à son tour son jean. Et désormais totalement en sous-vêtements, elle s'avança vers lui, absolument sûre que tout était acquis... Se remit sur lui, comme elle l'était un peu plus tôt, sauf que désormais, il était suffisamment séduit et aveuglé.

    « Alexei Nicolaevitch est vraiment l'homme, je dis bien l'homme, le plus beau, le plus orgasmique que je connaisse. Il a la classe, putain, autant habillé qu'à poil, et mon dieuuu, que c'est un dieu du sexe. » Sienna caressait le torse d'Alexei du bout du doigt, comme elle l'avait vu dans un porno que son frère lui avait gentiment montré, et espérant ainsi l'exciter un peu plus. Elle parlait doucement, rendant la scène encore plus cliché, telle Janet Leigh & John Gavin dans Psychose, en plus cool, peut être, et en couleurs. Et avec l'image du joli couple sixties dans la tête, continua de plus belle. « Je suis à toi... Enfin, si tu me joues du piano ensuite, car sans ça, tu peux te barrer tout de suite. »

    Elle souriait, bien entendu, montrant ainsi qu'elle plaisantait. Ou du moins, c'est ce qu'Alexei devait croire, si elle voulait arriver à ses fins. Et puis, très précipitamment, Sienna vint enfin embrasser son beau blond, son "amour", signifiant une certaine dose d'impatience de sa part, un empressement, comme quoi il fallait vite terminer. Pour qu'il lui joue du piano, officiellement ; pour qu'elle puisse jouir de sa naïveté, plus officieusement. Et je sais que je me répète un peu, mais je commence à ramer, là. Mais la jeune fille douce et attentionnée veilla à bien toucher Alexei dans tous les mouvements qu'elle faisait, bougeait lentement, se rapprochait encore un peu plus de lui, jusqu'à ne plus pouvoir qu'embrasser légèrement son cou devenu trop proche pour qu'elle l'évite. Et quant à sa technique assez étrange pour se foutre royalement de la gueule d'Alexei, ne me demandez pas quelle est elle, elle n'est pas encore établie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: En haut des trois petites marches, pv Sienna   

Revenir en haut Aller en bas
 
En haut des trois petites marches, pv Sienna
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trois petites notes et puis s'en vont
» Les Trois Mousquetaires
» Haut les Nains ! [Messagers du Rêve - MJC Savouret, Epinal]
» Defi pour futurs maires: les marches publics dans les rues
» PETITES COURGETTES RONDES FARCIES AUX PIGNONS DE PINS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breaking Dawn :: • LONDRES :: Hard to Live in the City-
Sauter vers: