Breaking Dawn

Vous sentez vous surveillés, chers agneaux ? Ne sombrez pas dans une crise de paranoïa, par pitié, ce serait gâcher notre jeu. N'ayez crainte, nous ferons attention à tout ce qui tombera dans nos innocentes oreilles... Ou pas.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ataraxie [PV Jayden]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kyrene Ioannis

avatar

Nombre de messages : 49
Age : 28
Date d'inscription : 17/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Ρομρέε Dιsloquέε & Sαlορε
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Ataraxie [PV Jayden]   Jeu 18 Sep - 7:54

KYRENE IOANNIS φ JAYDEN NICOLAEVITCH



« Je ne t'avais jamais vue sous cet angle, Ky' »
« Tu me sous-estimait ? »
« Non, je... non ! Je n'avais jamais remarqué ça chez toi. Je veux dire, tu me semblais tellement inaccessible. »

Elle porta le verre à ses lèvres et masqua son sourire amusé derrière une généreuse gorgée d'ouzo. Les effluves lui rappellèrent un moment le paysage de sa terre natale, la senteur caractéristique des oliviers et des rosiers bordant sa villa, les bouffées de fraîcheur marines, le soleil... Elle chassa les lambeaux brumeux qui logeaient dans son cerveau et replongea ses lèvres rougies par l'alcool dans son verre. Le petit salon était sobrement meublé, mais aménagé de sorte à ce que les espaces vides fussent moins apparents. Un canapé en velours noir étant le point central de la pièce, ils n'avaient eu d'autres choix que de s'y asseoir. Il y avait cependant un avantage : une baie vitrée constituait la seule source de lumière de la pièce, mais une source non-négligeable. À ce moment, on pouvait apercevoir les lumières de la ville qui trouaient de leur scintillement le voile de la nuit et la rue, en bas, éclairée par des lampadaires ouvragés. Malgré cette impression de léthargie, Londres ne dormait jamais, son coeur pulsant bruyamment derrière sa cage thoracique de macadam et de béton. Non, Londres était une éternelle insomniaque, ne trouvant jamais le repos, le répit et la paix; animée par une force agitatrice, hyperactive et impossible à faire taire. Finalement, Londres était tout comme Heidi, sa coloc', ''sur-amphétaminée''.

« À quoi tu penses ? »

Elle pensait à Kyros. Comment pouvait-elle faire autrement ? Son jumeau était sans doute occupé à s'envoyer une fille, oubliant pendant l'acte que sa soeur existait. Kyrene avait si souvent entendu des ''on-dit'' à propos du jumeau qui ressentait tout ce que ressentait l'autre et elle se demandait, malgré l'évidente stupidité du mythe, si cela était possible. Elle trouva, néanmoins, cette idée totalement irrationnelle et non-fondée et se dit que tant que la science n'était pas en mesure d'exposer des faits, elle s'en tiendrait à ne plus se questionner sur un sujet aussi futile. Entre temps, son partenaire, un jeune homme blond aux yeux vert de Prusse, s'était retourné vers elle et la regardait avec un mélange d'admiration et de perplexité. Disons qu'il n'avait jamais eu la chance d'avoir des ébats torrides avec une réelle déesse grecque et il anticipait maintenant ce qui allait se passer. Elle lui filerait entre les doigts, au beau milieu de la nuit. Oh ! S'il le voulait, il aurait bien pu tenter de la saisir au vol lorsqu'elle se glisserait furtivement hors des couverture et filerait à l'anglaise, mais il savait que c'était inutile. Kyrene Ioannis n'était pas le genre de fille à accepter de se faire mettre en cage. Il en convint qu'il valait mieux pour lui de profiter pleinement des moments qu'il lui restait à passer en sa compagnie, à respirer son parfum le plus possible et de graver une image d'elle, nue et offerte, dans sa mémoire à jamais.

Fidèle à ses habitudes, Kyrene sortit de la chambre en catimini, espérant être assez légère pour ne pas faire craquer les lattes du plancher. Habillée et recoiffée, elle quitta l'appartement. Lorsqu'elle eut refermé la porte derrière elle, elle s'arrêta sur le pas de la porte, ferma les yeux et poussa un soupir. Elle n'avait pas envie de s'endormir, était rassasiée côté libido et souhaitait maintenant profiter de cette nuit. Peut-être allait-elle déambuler dans les rues de Londres jusqu'au petit matin ou allait-elle se vautrer sur un de ces bancs inconfortables et savourer un Big Mac en écoutant ses chansons favorites sur son I-Pod ? À vrai dire, elle n'en avait aucune idée. Lorsqu'elle fut dans la rue devant l'immeuble, elle osa accorder un dernier regard à la baie vitrée du deuxième étage. Vue de cet angle, c'était beaucoup moins magique. Bon ! Elle tourna les talons et se mit à marcher, le bruit rythmique et monotone de ses escarpins sur le bitume guidant ses pas vers The World's End. Bon, il semblait que ses jambes avaient décidé l'endroit où elle passerait une partie de la nuit.

À cette heure, la sempiternelle file d'attente avait disparu et la musique avait baissé de quelques crans. Heureusement pour elle, le personnel de la discothèque était noctambule et celui-ci semblait ne jamais fermer ses portes. Elle se dit que ce ne devait pas être le cas, mais voulait bien entretenir le mythe. L'habituel portier était à son poste, en fait, pas tout à fait. Il était bien là de corps, mais certainement pas d'esprit. Son I-Pod fichu dans les oreilles, il avait les yeux clos et semblait totalement absorbé par sa musique, mais l'ombre que projeta Kyrene en arrivant devant lui sembla lui sonner une alarme et il réouvrit les yeux. Après les banalités d'usage et après que la belle grecque lui eut montré ses pièces d'identité, elle se glissa à l'intérieur de l'établissement qui sembla l'avaler, puisqu'elle se retrouva dans un couloir plongé dans l'obscurité. Après avoir franchit le tunnel avec aisance, elle déboucha dans le ventre de la bête. Bon, le tableau n'était pas très appétissant : quelques ivrognes étaient assis sur des banquettes ou au bar, une bière à la main et frôlant le coma éthylique, alors que d'autres jeunes femmes étaient assises à califourchon sur un mec, échangeant salive et autres sécretions à qui mieux-mieux. Génial ! Kyrene se fraya un chemin à travers les quelques détritus et loques humaines qui jonchaient le sol et alla directement au bar où une barmaid, à l'air pas du tout choqué par cette débauche totale, vint la servir. Une Vodka. Ce n'était pas dans ses habitudes, mais le vin avait une fâcheuse tendance à endormir le buveur, effet qu'elle ne voulait surtout pas. Elle jeta un coup d'oeil derrière son épaule pour voir où ce tableau de peintre maudit en était et poussa un autre soupir avant de reporter son attention sur une tache plutôt flagrante qui s'étalait comme un stigmate religieux sur la chemise de l'alcoolique assis en face d'elle, de l'autre côté du bar.

« Si je termine comme lui, je permets à n'importe qui de mettre fin à mes jours... »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayden Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 07/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Vendeur chez Borders & Etudiant
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ataraxie [PV Jayden]   Jeu 18 Sep - 20:47

Le déménagement de Jayden étant tout récent et son emploi du temps du moment assez chargé, il n'avait pas encore eu le temps de récupérer chez ses parents toutes les affaires qu'il voulait emmener dans son nouvel appartement. Sachant que ses parents devaient s'absenter ce soir-là et redoutant la rancœur de sa mère à son égard, il avait décidé de profiter du fait qu'il avait encore les clés de l'appartement où il avait passé les dix-huit premières années de sa vie, soit toute son existence, pour s'y rendre. Ouvrant la porte familière, non sans une certaine appréhension, puis s'avançant en traînant des pieds dans le couloir, il eut la surprise de découvrir sa mère assise dans un fauteuil, un verre à la main, fixant d'un regard vide le tapis élimé sous ses pieds. Peut-être était-ce l'obscurité qui régnait dans la pièce mais elle lui parut soudain terriblement vieille. Vulnérable.

"Oh, maman... Bonjour. Je croyais que vous étiez...enfin... Je pensais que tu devais sortir avec papa..."


Sa mère releva lentement les yeux vers lui et le scruta intensément. Un rictus amer se dessina sur ses lèvres lorsqu'elle prononça son prénom d'un ton lugubre, feignant un grand étonnement de le voir qui n'était en réalité qu'un reproche voilé de plus pour son départ.

"Jayden."

Elle n'était pas dans son état normal, cela était plus qu'évident.
Elle se releva tout à coup, sans cesser de fixer son fils. Comme si elle avait oublié qu'elle tenait un verre à la main, elle laissa ses doigts desserrer leur étreinte et le verre à moitié plein s'écrasa sur le sol dans un fracas de verre brisé atténué cependant par l'épaisseur du tapis. Le bruit sembla faire reprendre conscience de la réalité à la mère de Jayden qui adopta alors une attitude moins étrange, bien qu'elle ne cessa pas de le dévisager pour autant et fit comme si elle n'avait pas remarqué les éclats de verre et le liquide qui se répandait sur le sol.

"Moi aussi, je suis contente de te voir."
ironisa-t-elle avec un sourire aigre

"A vrai dire, je suis aussi surprise que toi de notre rencontre... On ne te voit plus beaucoup ici ces derniers-temps. Ça vaut sans doute mieux pour tout le monde..."


Jayden n'était guère surprise qu'elle reparte dans ses reproches habituels, ce qui l'étonna en revanche, ce fut sa dernière remarque qu'elle ne développa cependant pas davantage, donnant aussitôt une autre direction à la conversation.

"Effectivement, je devais sortir avec ton père."

"Alors pourquoi...?"


"Pourquoi je suis là? Disons que je n'avais tout simplement pas envie de sortir... Ni d'être avec ton père d'ailleurs."


Elle arrêta les questions qui allaient inévitablement venir d'un geste de la main avant de pousser un soupir, détournant enfin le regard. Elle semblait chercher la force de parler, d'exprimer quelque chose de grave qui se déroulait, qui impliquait Jayden mais dont celui-ci était le seul à ne pas être au courant. Elle finit par reprendre la parole d'une voix cassée, relevant des yeux humides vers son fils.

"Ecoute, Jayden... Tu es parti de la maison et tu sais très bien ce que j'en pense. Inutile de revenir là-dessus. Je crois que j'aurais du mal à te le pardonner un jour parce que ce n'était vraiment pas le moment de m'abandonner. Vraiment pas, mais c'est chose faite et ce qui se passe ici ne te concerne plus. Tu sais que tu seras toujours le bienvenu mais si tu reviens un jour, je ne sais pas qui tu trouveras. Je ne peux pas te promettre d'être encore là, pas même demain. N'essaye pas de jouer les 'bons fils' et de venir régulièrement déjeuner en famille, ni rien de ce genre, parce que j'ai bien peur que la famille soit quelque peu... dissoute."

A partir de ce moment-là, tout ce qu'avait entendu Jayden se résumait à un vague bourdonnement. Il n'entendait plus rien des mots terribles de sa mère, ne voyant plus que ses lèvres qui bougeaient pour les formuler. Il sentait une irrépressible envie de pleurer le prendre à la gorge. Parce qu'il venait de comprendre que la famille qui avait composé toute son enfance n'existait plus, qu'il avait perdu les dernières illusions qu'il en restait en partant et que, même s'il revenait, il ne retrouverait plus jamais rien du mirage qui lui avait été si cher. Cela faisait longtemps que plus rien n'allait, entre ses parents, dans la tête de sa mère même. Mais jusque là, il avait réussi à s'accrocher à sa chimère de famille heureuse et n'avait rien voulu, rien pu voir.

Il comprenait à présent pourquoi sa mère en avait tant fait pour l'empêcher de partir, le préserver et se protéger elle-même un peu plus longtemps. Il ne le comprenait que trop bien. Et trop tard.

Il tourna brutalement les talons et s'enfuit en courant, les yeux brouillés par les larmes. Mais non, un garçon, ça ne pleure pas, surtout un grand garçon comme lui. Il devait rester fort, il n'avait pas le choix. Et puis, après tout, ce n'était qu'une 'banale' histoire de famille comme tant d'autres en vivaient sans jamais faiblir. Il essuya ses yeux du revers de sa manche, faisant un effort désespéré pour les garder secs, ne cessant cependant pas de courir. Il ne faisait pas attention à la direction qu'il prenait, aux gens qu'il heurtait, aux voitures qui s'arrêtaient dans un crissement de freins pour le laisser passer.

Il ne s'arrêta qu'au moment où il ne sentit plus ses jambes, où il eut l'impression de ne plus pouvoir faire un pas de plus. Il resta un moment plié en deux, le souffle coupé par sa course éperdue dans les rues sombres de Londres. Cela lui avait fait un bien fou, l'atmosphère nocturne était tellement... différente. Apaisante quelque part. Le fourmillement des londoniens était incessant et c'était peut-être cela qui était rassurant, quelque part. Voir que la vie continuait autour de soi, qu'elle ne s'arrêtait pas une seconde, qu'on pouvait bien tomber, tous ces gens ne s'arrêteraient jamais de vivre, de s'agiter dans la capitale. Se sentir être si peu de choses et s'accorder soudain bien moins d'importance avait un côté réconfortant.

Un sourire se dessina sur les lèvres de Jayden lorsqu'il réalisa où il se trouvait. The World's End. Quel lieu était plus approprié pour lui en cet instant précis? De son nom à sa fonction, tout de cet endroit lui correspondait exactement. Il sortit sa carte d'identité usée de la poche de son jean et la montra négligemment pour pouvoir entrer. L'atmosphère des lieux le submergea dès qu'il eut poussé la porte. La musique assourdissante qui lui envahissait le crâne, l'empêchant de penser à quoi que ce soit, les gens qui se bousculaient, la chaleur étouffante de la pièce surpeuplée, tout le fit se sentir incroyablement mieux. Il se dirigea sans la moindre hésitation vers le bar, plein d'une énergie nouvelle. Il bu jusqu'à perdre conscience de tout ce qui l'entourait puis s'élança sur la piste de danse.

Après... Trou noir. Quelques rires résonnaient encore à ses oreilles et une vague image du visage d'une demoiselle lui revenait par moments.

Il n'avait aucune idée de ce qu'il avait fait durant la bonne partie de la nuit qui s'était déjà écoulée, pas plus qu'il ne savait comment il était revenu s'écrouler sur le bar ni d'où provenait le verre qu'il avait à la main. Il vida celui-ci d'un trait, se redressa lentement, essayant de reprendre une quelconque contenance et se massant les tempes. Il fouilla ensuite ses poches pour essayer de trouver des indices afin de reconstituer le déroulement de la soirée mais il n'y avait plus grand chose dedans. Son portable, les clés de son propre appartement et sa carte d'identité. Plus la moindre pièce, ni les clés de l'appartement de ses parents. Ni rien d'autre qui ait pu s'y trouver au début de la soirée. Peu importait après tout, il avait tout ce dont il avait besoin. A part peut-être de quoi se payer un verre, mais il avait certainement déjà bien assez bu pour cette nuit.

Il émergeait peu à peu, son esprit encore embrumé par l'alcool s'éclaircissant progressivement. Il observa l'état des lieux à cette heure avancée de la nuit et le constat qu'il fit n'était pas brillant. Il n'y avait plus grand monde, excepté des ivrognes affalés un peu partout et des jeunes gens qui s'embrassaient quelque peu au hasard. Il reporta son regard consterné vers le bar, ce qui lui permit de remarquer la nouvelle arrivante. Il n'hésita pas à l'aborder,sa motivation première n'était cependant pas tellement la beauté remarquable de celle-ci mais simplement le fait qu'elle était la seule personne un tant soit peu sobre dans les parages. Si on ne tenait pas compte des serveurs, évidemment. Lui-même ressentait encore assez considérablement les effets de l'alcool, bien qu'il ait retrouvé toute sa dignité et une remarche à peu près assurée.

Il contourna lentement le bar pour s'approcher et s'accouda à côté d'elle à ce même bar, esquissant un sourire amusé à la remarque qu'elle avait fait à voix haute.

"Ce serait très regrettable..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrene Ioannis

avatar

Nombre de messages : 49
Age : 28
Date d'inscription : 17/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Ρομρέε Dιsloquέε & Sαlορε
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ataraxie [PV Jayden]   Ven 19 Sep - 1:02

Elle détestait définitivement la Vodka. Jamais plus, non. Le liquide se fraya un chemin de façon violente, se répandant comme une traînée d'acide dans son oesophage. Tentant de réprimer une grimace de dégoût, elle ne fit que l'accentuer davantage. La tache sur la chemise de l'ivrogne devant lui était toujours aussi visible et les déblatérations incohérentes de celui-ci n'aidaient qu'à le rendre plus déplorable encore. Oui, elle permettait à quiconque de lui mettre une balle dans la tête si elle se trouvait jamais dans cet état. Justement, elle n'avait pas remarqué le jeune homme qui s'était furtivement glissé derrière elle et lui avait prononcé cette phrase qui allait être le point tournant de cette soirée :

« Ce serait très regrettable... »

Il ne s'en doutait peut-être pas, mais il n'en fallait pas plus à notre belle hellène pour s'intéresser à lui. Pas qu'elle soit une fille facile. Elle était plutôt une incorrigible curieuse dont la curiosité était relativement facile à piquer. Et puis, elle n'avait pas franchement passé une soirée très agréable et ne refuserait pas une telle opportunité d'oublier l'ennui qui la tiraillait, paralysait ses membres et lui donnait envie de s'abandonner au sommeil. Morphée n'aurait pas raison d'elle, en tout cas, pas sans qu'elle eut donné son consentement. Apparemment, le jeune homme qui se tenait devant elle était toujours sous l'emprise de l'alcool. Des vapeurs flottaient autour de lui, embrumant son regard qu'elle trouvait franchement sexy et lui conférant sans doute l'assurance suffisante d'aborder la jeune femme. L'alcool comme lubrifiant social était un incontournable. Elle se tourna vers la barmaid qui était occupée à ramasser les cadavres de bouteilles qui formaient un tapis de verre sur le comptoir.

« Une bière pour moi et une bouteille d'eau pour mon copain au teint vert, s'il vous plaît ! »

Lorsqu'elle fut servie, elle tendit la bouteille d'eau au jeune homme et prit une gorgée de sa bière. C'était aigre, mais beaucoup moins agressant que la Vodka.

« Alors, quelle était ta raison de te mettre dans son état ? »

Elle fit un léger signe de tête en direction de son ivrogne à la tache qui venait tout juste de s'affaler sur le bar, se fracassant presque le crâne sur le comptoir. Sans toutefois laisser paraître quelque chose, Kyrene savait que le jeune homme avait eu une mauvaise journée. Elle-même s'était si souvent saoulé pour oublier. Oublier la pluie de l'Angleterre, le soleil trop ardent de la Grèce, oublier le manque d'amusement ou peut-être même oublier cette vie d'hédoniste aguerrie qu'elle menait. Elle savait ce qu'elle faisait aux autres, connaissait l'impact de ses gestes, était parfaitement consciente que ses amants ressentaient quelque chose de plus fort pour elle que des pulsions sexuelles et surtout, elle savait que son frère se torturait l'esprit pour elle. Encore une prise de conscience qu'elle balaya de sa tête avec une gorgée de bière. Décidément, elle devenait humaine et cette condition ne lui plaisait pas, mais pas du tout.

La loque assise de l'autre côté du bar s'était mise à dormir et une bave abondante coulait le long de son menton mal rasé. Kyrene ne put réprimer son fou rire devant l'état pitoyable de l'ivrogne. Bon, au moins quelque chose de divertissant. Oh ! Et bien entendu, faute de passer la soirée à rire des déboires d'un pauvre alcoolique, elle pourrait au moins passer une agréable soirée en compagnie du délicieux jeune homme qui était accoudé près d'elle. La jeune grecque tourna la tête dans sa direction, le fixant sans vergogne avec un sourire de lion famélique ayant aperçu sa proie. Malgré le fait qu'il ne semblait pas en possession de tous ses moyens, il avait un visage très masculin, des lèvres très tentantes et un regard qui ferait fondre la plus effarouchée des vierges. Et puis, derrière les dernières effluves d'alcool, un parfum agréable émanait de sa personne. Kyrene ne pouvait expliquer son odeur naturelle. D'ailleurs, tous les garçons avait cette odeur particulière, comme l'odeur d'un bébé, c'était inné. Les phéromones, peut-être ?

Kyrene termina sa bière, déposa la bouteille sur le comptoir.

« Au fait, je m'appelle Kyrene. »

Bon, elle ne jugea pas nécessaire de préciser qu'elle était grecque, son accent naturel démontrant déjà qu'elle était étrangère à l'Angleterre. Au fait, l'atmosphère de l'établissement devenait légèrement lourde. Elle ne s'y attarderait pas très longtemps et cela lui donnerait un coup de pouce supplémentaire pour inviter le jeune homme à prendre une marche avec elle. Après tout, rien de mieux que de prendre l'air lorsqu'on s'était payé une de ces cuites monumentales. Mais bon, chaque chose en son temps, Kyrene était une femme patiente...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayden Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 07/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Vendeur chez Borders & Etudiant
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ataraxie [PV Jayden]   Ven 19 Sep - 21:16

En voyant la grimace de la jeune fille en buvant son verre, Jayden y jeta un œil intrigué, se demandant de quoi il s'agissait et pourquoi elle avait pris un verre d'une boisson qu'elle n'aimait pas alors qu'elle ne cherchait manifestement pas à se soûler. A l'aspect, Jayden pensait plutôt à de la vodka mais ce n'était pas le seul alcool qui ressemblait à cela. Il ne tarda de toute façon pas à oublier cette question existentielle.

La commande que passa la demoiselle à la serveuse fit rire Jayden. Évidemment, dans son état, il suffisait de peu pour l'amuser, cependant la remarque était réellement drôle et il était joyeux que la jeune fille l'ait accepté ainsi. D'autant plus qu'il avait réalisé qu'elle était encore plus belle que ce qu'il avait cru lorsqu'il s'était décidé à l'aborder. Elle parlait d'ailleurs l'anglais avec un accent charmant mais dont il aurait bien été incapable de déterminer l'origine dans la situation présente. En attendant que la bouteille d'eau qu'elle avait demandée pour lui arrive et ayant de cessé de rire, Jayden simula un air horrifié en touchant ses propres joues.

"Merci pour l'eau mais dis-moi... j'ai vraiment un teint verdâtre?"

Il ne put garder bien longtemps le sérieux qu'il essayait d'afficher et laissa finalement un large sourire reprendre sa place sur son visage. Il prit avec le même sourire la bouteille qu'elle lui tendait et n'attendit par pour l'ouvrir et en avaler d'un trait une bonne moitié. Il essuya du revers de la main les quelques gouttes qui lui avaient échappé avant de répondre à la question de la jeune fille.

"J'ai oublié..."
affirma Jayden avec un sourire ironique

C'était parfaitement faux, si l'alcool avait la remarquable propriété de tout faire oublier, cet effet s'était dissipé depuis déjà un moment chez lui ce soir-là. Cependant il ne ressentait plus rien de la douleur qu'il avait éprouvé lorsque sa mère lui avait parlé et il n'avait pas spécialement envie d'étaler sa vie et d'avoir l'air de quelqu'un qui aimait se faire plaindre. De toute façon, ce n'était rien de bien grave au fond. Du moins essayait-il de s'en persuader.

Il jeta un coup d'oeil en direction de l'ivrogne écroulé sur le bar que la demoiselle lui avait désigné en lui posant sa question puis à son propre T-shirt avant d'ajouter:


"En plus je suis pas dans le même état, j'ai pas de tâche moi..."

Jayden avait déjà une faculté assez développée à dire des bêtises quand il était sobre, mais lorsque autant d'alcool se mêlait à son sang que cette nuit-là, cette faculté augmentait plus que considérablement. Il finit cependant par préciser avec un peu plus de sérieux la raison pour laquelle il s'était soûlé à ce point cette nuit-là.

"Disons juste que j'ai joué les loques humaines ce soir parce que j'ai eu une mauvaise journée..."

Il éluda les éventuelles questions que son affirmation aurait pu soulever d'un geste de la main, minimisant ainsi la portée de ses propos.

Avant même de savoir ce qui faisait ainsi rire la jeune fille, Jayden se mit à rire avec elle. Autant parce qu'elle avait un beau rire contagieux que parce qu'il était encore un peu trop saoul. Il finit par comprendre que c'était le spectacle de l'ivrogne d'en face qui, dans son sommeil alcoolisé, inondait son propre menton de bave qui avait déclenché ce rire. Répugnant. Affligeant. Consternant. Mais néanmoins très amusant. Son fou rire redoubla dès qu'il en su la raison.

Il ne tarda cependant pas à se calmer et remarqua que la belle demoiselle le dévisageait sans beaucoup de discrétion. Elle avait d'ailleurs une façon étrange de le regarder et il se sentait quelque peu transformé en 'cible'. Mais cela n'était peut-être qu'un tour que lui jouait l'alcool qui circulait dans ses veines, cependant il était certain de ne pas se tromper en remarquant qu'elle lui portait une certaine attention. Il se sentait grandement flatté, autant parce qu'elle était vraiment d'une beauté remarquable que parce qu'elle semblait s'intéresser à lui sans avoir trop bu au préalable. Le contraste de ses cheveux très sombres et de ses yeux presque turquoise ne faisait que ressortir la beauté de ceux-ci. Son accent et son teint ne laissait aucun doute quant au fait qu'elle n'était pas originaire de Londres, venant certainement d'un pays bien plus ensoleillé. Elle annonça qu'elle s'appelait Kyrene, ce qui ne fit que relancer la question
.

"Enchanté, Kyrene... Beau prénom."

C'était à vrai dire la première fois que Jayden l'entendait, mais autant sa sonorité que son originalité pour un londonien comme lui lui plaisaient.

"Moi c'est Jayden. Ou Jay', ou comme tu veux..."

La façon dont on pouvait bien l'appeler n'était en effet pas quelque chose qui le préoccupait beaucoup.

"C'est de quelle origine ton prénom?"

Une façon un peu plus subtile de s'enquérir de son origine, question qui l'intéressait réellement. Il pensait, lui qui était un éternel londonien, que la culture des gens constituait en quelque sorte une partie important d'eux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrene Ioannis

avatar

Nombre de messages : 49
Age : 28
Date d'inscription : 17/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Ρομρέε Dιsloquέε & Sαlορε
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ataraxie [PV Jayden]   Sam 20 Sep - 0:58

Apparement, le jeune homme ne semblait pas intimidé par la confiance désarmante de la brune. C'était déjà un bon point. Si Kyrene voulait passer à la vitesse supérieure avec lui, elle devait, premièrement, ne pas l'effrayer avec son humour douteux ou faire quoique ce soit qui le brusque. Cependant, à voir sa façon de se comporter, il semblait même charmé par l'humour de la belle grecque et elle se dit qu'elle avait peut-être touché quelque chose. Un sourire passa sur ses lèvres alors qu'il lui demandait s'il avait le teint verdâtre. Évidemment, ce n'était pas vraiment une question, elle jugea qu'elle n'avait pas à répondre, et elle se mit à rire devant son faux air outré. À ce moment, elle remarqua que le sourire du jeune homme était le plus beau qu'elle avait jamais vu. Et il était sincère, dépourvu de sarcasme, d'hypocrisie ou de ces faux-semblants dont elle était si habituée. Étrangement, cela lui fit du bien.

Entre temps, une mèche aérienne était venue se loger devant son regard et elle la replaça du revers de la main avec un soupir rageur avant de replonger son regard dans celui du jeune homme qui venait de lui confier qu'il avait oublié le motif de cette beuverie. Bien entendu. Elle perçu aisément l'ironie. L'alcool était un traître : il masquait les souvenirs, les choses que l'on voulait oublier pendant un moment, mais lorsqu'il se retirait lentement du sang, il avait cette manie détestable de faire revenir le problème à la charge. Kyrene connaissait cette admirable propriété de l'alcool et avait souvent regagné la mémoire après une nuit de folies intenses, se demandant pourquoi avait-elle pu songé à noyer ses problèmes dans l'alcool alors qu'elle était parfaitement consciente des effets que cela engendrait. Quand on avait quelque chose sur le coeur, valait mieux le vomir. Alors là, on avait moins de remords et une désagréable haleine, mais néanmoins beaucoup moins de remords. Il devait avoir quelque chose à noyer et maintenant l'alcool l'abandonnait, lui remettant les pieds sur terre graduellement, surnoisement, comme un couteau qui entre doucement dans la peau.

Au moins, il avait toujours son sens de l'humour et sa bonne humeur était contagieuse. Rapidement, Kyrene en devint totalement atteinte. L'ivrogne était à présent en train de se faire sortir de l'établissement par le sympathique portier qui l'attrapa par son manteau, le souleva presque de terre pour se diriger sans un mot vers la porte où il serait sans doute éjecté sans plus de cérémonies. Pauvre homme. Tant pis.

« Disons juste que j'ai joué les loques humaines ce soir parce que j'ai eu une mauvaise journée... »

Une mauvaise journée ? Oui. C'était fréquent en Angleterre. Elle ne put que lui offrir son sourire comme réconfort, mais elle trouverait bien quelque chose pour lui changer les idées. En attendant, elle venait d'apprendre qu'il s'appellait Jayden. Hum. Un joli prénom, très agréable.

« Je suis grecque. »

Peu importe. Kyrene avait reconnu la chanson qui commençait et elle eut une soudaine envie de danser. Et puis tant pis, il viendrait avec elle.

« Tu danses, Jayden ? »

Sans attendre sa réponse, elle lui prit la main et l'entraîna vers la piste de danse presque vide. À vrai dire, quelques corps y étaient toujours, certains tellement collés à celui de leur partenaire qu'ils semblaient ne former qu'un seul et unique corps, se trémoussant sur une musique lascive. Dès qu'elle eut trouvé un endroit un peu éloigné de l'agglutination de corps qui se frottaient sensuellement, elle se retourna vers lui et posa une main sur son épaule. Il était beaucoup plus grand qu'elle et elle se sentait quelque peu comme une poupée fragile entre ses mains. Bon, c'était peut-être un peu rapide, mais Kyrene avait très envie de danser avec lui. Tout chez lui était franchement attirant et la jeune femme voyait en lui les représentations de statues grecques qui ornaient son jardin. De grands esthètes au corps parfait, finement sculpté dans un but de représenter la perfection de l'être humain. Elle s'approcha de lui, lui murmurant à l'oreille :

« Peu importe la raison pour laquelle tu es venu, je suis plus efficace que l'alcool pour faire oublier les ''mauvaises journées''... »

Un sourire, une lueur presque perverse passant comme un éclair derrière ses yeux à la robe méditérranéenne. Oubliant les zombies qui meublaient la piste de danse, elle passa son index sur le torse du jeune homme, sans gêne, un sourire amusé aux lèvres. Puis, elle le lâcha, tourna sur elle-même et revint à sa position initiale. Ils allaient s'amuser ce soir, elle le pressentait et s'était personnellement investie de cette mission salvatrice.

« Alors, Jayden, qu'as-tu envie de faire ce soir ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayden Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 07/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Vendeur chez Borders & Etudiant
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ataraxie [PV Jayden]   Sam 20 Sep - 19:08

[Désolé, c'est fait en vitesse Rolling Eyes]

La jeune fille se contenta de rire à la question faussement inquiète de Jayden à propos de son teint qualifié de verdâtre. Il ne tarda pas à rouvrir la bouteille d'eau et à la finir en quelques gorgées. Cela lui faisait du bien de boire autre chose que de l'alcool, d'autant plus que la fraîcheur de l'eau contrastait avec le feu intérieur que les alcools forts semblaient déclencher. Il était reconnaissant à Kyrene de l'excellente idée qu'elle avait eu en lui offrant une bouteille. Il n'avait pas tellement l'habitude de se laisser offrir des boissons par les demoiselles mais ce n'était que de l'eau, il n'était pas trop en état de débattre avec qui que ce soit et surtout, il était totalement fauché.

Jayden observait avec attention les gestes délicats de Kyrene. Il avait certes passé une mauvaise journée, mais la chance qu'il avait ce soir-là rattrapait bien largement ce jour détestable. La jeune fille répondit par un magnifique sourire qui se voulait réconfortant -et qui eu effectivement un effet des plus bénéfiques sur lui- à son explication quelque peu vague quant à ce qui l'avait poussé à boire ainsi. Pendant ce temps, le portier du World's End avait fini par jeter dehors l'ivrogne qui était affalé en face d'eux et dont le piètre état avait occasionné un peu plus tôt leur fou rire commun.

Elle était donc grecque. Jayden n'avait jamais eu beaucoup l'occasion de voyager, chose qu'il aurait pourtant aimé -malgré son attachement extrême à sa chère Londres-, et la Grèce se trouvait être l'un des très nombreux pays qu'il aurait eu envie de découvrir. Il la connaissait mal mais se l'imaginait très belle. A l'image de son peuple. Il n'eut cependant pas le temps de faire part de ses réflexions à Kyrene car celle-ci lui demandait déjà de danser avec elle.

Il n'eut d'ailleurs pas davantage le temps de répondre à cette question car elle le prit par la main et l'entraîna sans attendre sur la piste de danse, presque déserte à cette heure tardive. Au moins ils ne risquaient pas de se faire bousculer en dansant. Ce mouvement était cependant un peu trop brusque pour Jayden et l'alcool qu'il avait ingéré, sa tête recommença en effet à tourner sérieusement et il eut quelques difficultés à conserver son équilibre. Tandis qu'il luttait pour ne pas vaciller, Kyrene avait posé sa main sur son épaule. Ce qu'elle lui murmura alors à l'oreille le réjouit singulièrement. Cela ne laissait plus beaucoup de doutes quant à ce qu'elle pensait de lui, la lueur furtive qui était passée dans son regard et le doigt qu'elle promena sur son torse semblaient d'ailleurs dévoiler assez clairement ses intentions.

S'il avait été dans son état 'normal', Jayden se serait sans doute posé un certain nombre de questions, il se serait par exemple demandé comment il pouvait avoir autant de chance ce soir ou comment une fille comme Kyrene pouvait bien être célibataire, si tant est qu'elle l'était. Mais il était encore beaucoup sous l'effet de l'alcool et il se contenta donc de profiter du moment présent comme il le pouvait. Peut-être que cette absence totale de réflexion était mieux pour lui au fond. Il la regarda tourner sur elle-même avec un sourire avant de lui répondre
.

"Je te crois volontiers... Même si je ne demande qu'à voir..."

Il passa ses bras autour de sa taille, espérant être encore capable de danser un tant soit peu correctement. Il connaissait lui aussi le morceau qui était diffusé et l'avait toujours apprécié, il était de plus tout à fait adapté à la danse. Il plongea ses yeux bleus dans ceux turquoise de Kyrene pour répondre à sa question des plus intéressantes.

"C'est toi qui décide..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrene Ioannis

avatar

Nombre de messages : 49
Age : 28
Date d'inscription : 17/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Ρομρέε Dιsloquέε & Sαlορε
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ataraxie [PV Jayden]   Lun 22 Sep - 23:36

Lol, ça c'est débile : Je croyais avoir posté, mais à vrai dire je l'ai posté sur un autre fofo ^^ ''' Je suis pathétique...


Décidément, Kyrene allait passer une bonne soirée. Le jeune homme semblait enclin à la suivre jusqu'au bout du monde et elle s'en réjouit. Très axée sur la satisfaction de ses propres désirs, Kyrene faisait ce qui lui plaisait quand elle le voulait. C'était pour elle une façon de se sentir vivante, de sentir la vie vibrer en elle. L'adrénaline étant une substance à laquelle elle était dépendante, elle ne pouvait faire autrement que de la stimuler. Devenue une hédoniste affirmée, elle entraînait souvent les gens avec elle, les invitant à se laisser aller sans cérémonies et à vivre leur vie pleinement. C'est peut-être pour cette raison, d'ailleurs, que les gens l'aimaient autant. Elle continua à se trémousser sur la piste de danse, sans cesser de lancer des regards lourds de sous-entendus à son partenaire. Non, elle n'allait pas l'entraîner chez elle tout de suite. Elle voulait faire quelque chose de différent avec lui, quelque chose de tout à fait inexpérimenté. Et puis, elle ne savait pas si ses deux colocataires étaient présentes à l'appartement et elle ne voulait surtout pas les déranger.

Elle eut une idée et tira Jayden par la main jusqu'à la sortie. Il voulait qu'elle décide de leur destinée cette nuit-là ? Kyrene prenait les rênes. Une fois engouffrés par l'air frais de la nuit, elle ne put s'empêcher de prendre une grande inspiration. Elle frissonna et son corps s'accoutuma graduellement à la température ambiante.

« Je propose qu'on prenne une marche le long de cette rue et que nous apprenions à nous connaître en jouant au jeu des dix questions. Donc, chacun a le droit de poser dix questions à l'autre et celui-ci doit répondre la vérité et vice-versa. Ça te dit ? »

La lune déclinait lentement, signe que la nuit commençait déjà à se faner. Le rideau de jais était à présent perçé de stries bleutées, tirant sur le vert. Kyrene n'éprouvait aucune fatigue et se sentait vivre, le froid de la nuit refermant ses mâchoires d'acier sur la peau qui n'était pas couverte par un vêtement. Elle sentit également les assauts de la faim qui s'imiscaient à coup de bélier dans sa tête. Bon, elle devrait se nourrir en route. Aller manger une pizza avec Jayden serait une idée judicieuse. Mais, d'abord, elle devait en savoir un peu plus sur lui. Le jeune homme l'intriguait beaucoup et elle était encore plus curieuse de savoir pourquoi il avait passé une mauvaise journée au point de s'être bourré de la sorte. Bon, elle lui soutirerait bien un jour les informations, en attendant, elle avait beaucoup de questions en tête.

« Je commence : Si tu pouvais changer une seule chose dans ta vie, qu'elle serait cette chose ? »

Si elle pouvait changer quelque chose, elle aurait changé ses parents. Ces deux-là n'avaient cessé de se chicaner toute l'enfance de Kyrene, celle-ci trouvant refuge dans les bras protecteurs de son frère jumeau. Depuis ce temps, elle avait eu peine à adresser la parole à ses parents, ceux-ci passant le plus clair de leur temps à se crier des bêtises au téléphone lorsqu'il était temps de payer la pension. À la seule pensée de ses souvenirs, une énorme frustration monta en elle et elle saisit la main de Jayden, sans toutefois s'en rendre vraiment compte. La nuit était fraîche, mais Kyrene n'avait pas froid, sentant la chaleur du jeune homme se répandre dans son bras.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayden Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 07/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Vendeur chez Borders & Etudiant
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ataraxie [PV Jayden]   Ven 26 Sep - 23:47

[Non, je crois que tu l'avais vraiment posté ici mais il y a eu un gros bug et tous les messages postés dimanche soir ont disparu sur tous les forums -après s'être affichés vides durant un moment- Rolling Eyes ]

Jayden fut soulagé de constater que, malgré le trop fort taux d'alcool qu'il avait ingurgité, il était déjà à peu près capable de remuer plus ou moins en rythme avec la musique qui résonnait dans la vaste et sombre pièce. Il trouvait les regards que lui jetait Kyrene assez ambigus. Devait-il considérer qu'ils comportaient de nombreux sous-entendus comme il était porté à le croire? Et d'un genre assez particulier? Leur petit moment de danse ne dura cependant guère, la jeune fille l'entraîna en effet bientôt hors de la piste de danse en le tirant par la main, ayant manifestement une idée en tête. Elle le traîna jusqu'au dehors du World's End, dans la nuit fraîche et déjà bien avancée.

Le froid faisait également frissonner Jayden sous son simple T-shirt, il n'avait en effet aucunement prévu une telle soirée et n'avait donc pas pensé à prendre quelque chose de plus chaud. Il n'avait d'ailleurs même pas pensé qu'il passerait par un bar ce soir-là. Mais ce qui résultait de tout cet imprévu lui plaisait beaucoup pour le moment, une aussi belle rencontre valait bien de supporter ce qu'il avait enduré au cours de la journée. La fraîcheur nocturne ne dérangeait pas tant que cela Jayden, cela lui permettait à vrai dire de se sentir davantage en vie, de réellement percevoir l'atmosphère si particulière et si agréable de la nuit à Londres.

Kyrene lui proposa alors de marcher le long de la rue tout en faisant une sorte de jeu qui consistait à poser chacun à son tour dix questions à l'autre. Il fallait bien entendu répondre la vérité. Un sourire vint éclairer le visage de Jayden quand il répondit tout simplement:


"D'accord."

Il ne s'engageait de toute façon pas à grand chose et cela pouvait se révéler très intéressant, voire vraiment amusant.

La première question de Kyrene le fit beaucoup réfléchir -du moins autant qu'il le pouvait dans son état. Il fut tout d'abord tenté de répondre sa famille, non qu'il ne l'aimait pas ou qu'elle ne lui convenait pas, mais il aurait tellement voulu que tout redevienne comme avant, retrouver l'image d'une famille harmonieuse et équilibrée, ne jamais avoir eu cette terrible conversation avec sa mère. Il songea ensuite à l'argent, ses parents avaient des revenus modestes et ils avaient toujours vécu en fonction de cela -même s'ils n'avaient jamais réellement manqué d'argent non plus-, mais c'était bien loin d'être assez important pour être mentionné, même si cela aurait pu améliorer quelque peu son quotidien. Il énuméra ensuite mentalement les différentes réponses possibles qui lui venaient à l'esprit, les amis, les relations, les études, le travail, mais rien de tout cela ne lui correspondait, il se sentait en effet plutôt comblé à tous ces niveaux-là.

Alors? Que répondre? Que souhaitait-il vraiment changer dans sa vie, plus que tout? Il hésita un moment, marchant silencieusement et fixant le bitume sale du trottoir où la brise fraîche qui venait de se lever faisait voleter les feuilles et les papiers. Il releva finalement les yeux vers la jeune fille, plongeant son regard dans le sien d'un air songeur et se décida à répondre, revenant à sa toute première idée.

"Je pense que... J'effacerais les problèmes qu'il y a dans ma famille, je ferais en sorte que tout redevienne comme avant, l'entente, tout ça..."


Il n'avait pas envie de trop s'étendre là-dessus, il aurait été dommage de finalement ressombrer dans les soucis qu'il avait désespérément cherché à oublier, notamment en abusant de l'alcool.

Il sentit que Kyrene glissait sa main dans la sienne et apprécia ce contact, il se sentait vraiment bien à présent, avec la jeune fille à marcher ainsi dans la nuit. Il resserra très légèrement ses doigts sur sa main pour la sentir encore davantage et l'interrogea avec un léger sourire.


"Question suivante?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrene Ioannis

avatar

Nombre de messages : 49
Age : 28
Date d'inscription : 17/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Ρομρέε Dιsloquέε & Sαlορε
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ataraxie [PV Jayden]   Sam 27 Sep - 0:36

L'Angleterre était une hypocrite bourgeoise dont les caprices étaient aussi changeants que cette température. Kyrene fixait dans un flegme inébranlable la main qui était glissée dans la sienne et qui ressera son étreinte. Il venait tout juste de répondre à sa question et Kyrene se sentit soudain très interpellée par l'histoire du jeune homme. Une famille dysfonctionnelle. Ils avaient au moins cet élément en commun. Elle leva ses yeux vers Jayden, chassant de cette façon les papillons de la détresse qui s'agitaient dans sa tête. Elle n'avait pas envie de s'appitoyer sur son sort encore une fois, puisque cela lui donnerait une occasion de légitimer la façon dont elle se comportait.

À vrai dire, la jeune femme se servait à tords et à travers de son enfance pour justifier sa façon désinvolte de blesser les gens au nom de la liberté. Bref, elle rendait acceptable son comportement de véritable salope aux yeux de tous. Son motif premier, en entraînant le jeune homme dehors, était de l'entraîner à son logis, de le déshabiller sans plus de cérémonies et de coucher avec lui sans aucune considération, sans aucun respect pour ce qu'il pouvait ressentir. Elle serait alors libre de l'envoyer la chercher où elle n'était pas. Et tout ça au nom de quoi ? Non, elle n'était pas le genre de personne à se soucier des autres. Elle n'était pas non plus le genre de personne à éprouver des remords par rapport à ses actes de mauvaise foi. Elle se doutait qu'elle le faisait sans doute pour oublier tout ce qui la rendait totalement folle, lui faisant perdre le contrôle de sa vie : son frère qui faisait comme elle dans le même but, s'empêtrant dans un cercle vicieux interminable, et Lilian, son amant qu'elle détestait parce qu'il lui donnait ce qu'elle voulait en l'éloignant de ce qu'elle désirait davantage.

Et Jayden ? Il ne serait qu'une aventure de plus, orchestrée par son inconscient pour achever un but : montrer à Kyros et à Lilian qu'elle était la meilleure à leur petit jeu du chat et de la souris. Cependant, elle sentait que ce n'était pas ce qui devrait arriver, que Jayden ne méritait pas de servir d'instrument dans leur jeu lubrique et autodestructeur. Elle sentait toujours la main de Jayden la réchauffer et elle se sentait bien, à l'abri de tous ces éléments perturbateurs. Lui, ne cherchait sans doute pas à jouer avec elle comme on joue avec un enfant. Kyrene se dit, à ce moment, qu'elle devait lui poser une autre question. La belle grecque devait les choisir savamment, histoire de se donner des pistes sur le jeune homme, de mieux le saisir, le cerner. Malheureusement pour elle, sa question fut d'une autre nature :

« Jayden... Tu me dirais quoi si je t'avouais que je t'ai attiré ici dans le seul et unique but de te mettre dans mon lit ? »

L'idée s'était glissée rapidement dans son esprit et sans vraiment savoir pourquoi, c'étaient ces mots qui étaient sortis de sa bouche. Cependant, elle n'en fut pas gênée, ni embarrassée. Elle leva ses yeux vers lui et appliqua une plus forte pression sur la main du jeune homme comme si elle redoutait qu'il ne s'enfuisse à toutes jambes. Elle soupira intérieurement. De toute façon, elle avait beau se dire que ce jeu cesserait, elle en avait viscéralement besoin. C'était comme si elle se sentait assaillie par sa propre personnalité, mais que celle-ci était indélibile, permanente, éternelle et qu'il lui était totalement impossible de changer cela. Elle entretenait avec elle une relation amour/haine très difficile à cerner, se maudissant parfois d'être aussi rongée jusqu'à la moelle par le vice, s'adorant d'autre fois de profiter de sa vie avec excès comme elle le faisait. Peu importe ce qu'elle ferait, elle finirait par succomber. À vrai dire, tout dépendait de Jayden. Il serait peut-être celui qui saisirait par la main, l'attirant hors de cette spirale infernale ou peut-être serait-il celui qui lui tirerait le pied pour qu'elle se noie davantage. Quoiqu'il en ferait, elle serait toujours la même.

Quoiqu'il en soit, ils devraient sans doute trouver refuge quelque part, puisque le froid était l'unique responsable de la chair de poule qui jonchait la peau de notre jolie hellène. D'ailleurs, la rosée tomberait bientôt, rendant l'air davantage humide et le froid, plus mordant encore. Le souffle du vent effleura la jeune femme en une caresse agressante et, dans un réflexe, elle se réfugia dans les bras du jeune homme. Gênée, elle se sépara après quelques secondes, replaçant une mèche de chevelure brune derrière son oreille dans un tic nerveux.

«Désolée...» murmura-t-elle de façon presque inaudible.

Ils continuaient leur marche à travers le long serpent de bitume qui sillonnait la ville, la lune déclinant lentement à leur côté, les discothèques vomissant les dernières loques humaines encore en mesure de marcher, les pulsations du coeur de la ville devenant de plus en plus faibles, la lumière des lampadaire s'habillant d'un hâle de brouillard.

Elle se hissa pour atteindre l'oreille de Jayden et y murmurer :

« Quoique tu en penses, nous devrions trouver un endroit où aller, il fait très froid et le jour va bientôt se lever. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayden Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 07/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Vendeur chez Borders & Etudiant
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ataraxie [PV Jayden]   Sam 27 Sep - 18:50

La question suivante de Kyrene surprit Jayden au plus haut point. Il afficha d'abord un sourire idiot, n'ayant pas encore tout à fait réalisé le sens exact de sa phrase. Dès qu'il s'en fut rendu compte, il fit immédiatement disparaître ce sourire de son visage et se mordilla la lèvre, songeur. Il s'agissait de ne pas se tromper de réponse. C'était peut-être une question piège.

En effet, la jeune fille pouvait très bien vouloir tester ses intentions et vérifier s'il était bien, un gentleman ou non. Voir s'il espérait que cette soirée s'achèverait dans un lit ou si aucune idée aussi... 'déplacée'? ne lui avait traversé l'esprit, s'il n'était pas le genre de garçon à ne s'intéresser qu'au sexe et à oublier toute forme de sentiment. Cependant il avait quelques doutes avec cette hypothèse, au vu du comportement de Kyrene avec lui.

L'autre possibilité était que Kyrene veuille s'informer de ses intentions dans un tout autre but, c'est-à-dire savoir s'il y avait des chances que la soirée s'achève d'une manière qui l'intéresserait. Cela semblait quelque peu plus crédible à Jayden, même s'il ne savait pas s'il s'agissait du genre de demoiselles à chercher par-dessus tout à mettre le premier garçon qui lui plaisait un tant soit peu dans son lit.

Après avoir posé cette question, Kyrene avait resserré son étreinte sur sa main, comme pour le retenir. Un léger sourire amusé se dessina sur les lèvres de Jayden à cette idée. Il n'avait pas la moindre envie de partir pour le moment, bien au contraire.

La réponse à cette question était très difficile pour lui. Il n'était pas tellement du genre à s'effrayer de ce type de propos ou de pensées et il devait reconnaître que Kyrene lui plaisait beaucoup, même si ce n'était pas non plus dans ses habitudes de se comporter ainsi avec les jeunes filles. Il n'était pas un grand adepte des conquêtes d'un soir aussitôt oubliées, leur préférant des histoires quelque peu plus durables et plus 'saines' à ses yeux.

Ce n'était pas pour autant qu'il était toujours d'une morale exemplaire et que cela ne lui arrivait jamais, il savait aussi profiter de la vie et de ce genre de plaisirs éphémères, mais il préférait très nettement que cela reste de l'ordre de l'occasionnel. Il avait cependant toujours été fidèle à partir du moment où il s'était engagé dans quelque chose, même s'il n'avait jamais connu de relation particulièrement longue avec qui que ce soit.

Tandis qu'il réfléchissait ainsi et que le vent se levait, Kyrene se blottit soudainement dans ses bras, à son grand étonnement. Elle s'écarta cependant très rapidement et s'excusa d'un air gêné quelque peu surprenant par rapport à l'assurance dont elle avait fait preuve jusque là. Jayden se contenta de lui adresser un sourire, n'ajoutant rien.

Il s'apprêtait à enfin répondre lorsque Kyrene s'approcha de son oreille et murmura qu'ils allaient de toute façon devoir trouver un endroit où se réfugier à cause du froid et du jour qui n'allait pas tarder à se lever.

"Tu veuilles qu'on aille chez moi? C'est une proposition sans... arrière-pensée." répondit Jayden avec un sourire ironique

"Quant à ta première question... Je crois que je répondrais que c'est à la fois vraiment très dommage et à la fois... Je ne peux pas non plus dire que j'en serais totalement fâché... Le côté dommage c'est parce que je ne m'intéresse pas qu'à ça, bien loin de là, et que je pense que tu vaux mieux que ça. Après je suppose que si ce n'était pas 'le seul et unique but', je ne m'en plaindrais pas non plus."

Il l'interrogea du regard avec un léger sourire.

"Ça te convient comme réponse?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrene Ioannis

avatar

Nombre de messages : 49
Age : 28
Date d'inscription : 17/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Ρομρέε Dιsloquέε & Sαlορε
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ataraxie [PV Jayden]   Dim 28 Sep - 19:06

Kyrene se doutait que son honnêteté presque canonique et totalement inhabituelle avait sans aucun conteste jeté un froid entre les deux protagonistes. Elle se demandait si son comportement particulier était le résultat de sa frustration accumulée ou de ses mécanismes de défense qui commençaient à se fissurer comme un mur de plâtre patiné par le temps. Après tout, elle ne pouvait se voiler la face davantage et ne savait que trop bien qu'elle jouait la croqueuse d'hommes, la veuve noire, parce qu'elle voulait mettre un trait sur son passé tourmenté, sa relation incestueuse avec son frère jumeau et son amant régulier auquel elle aurait volontiers administré une giffle monumentale. Quoiqu'il en soit, la brune savait également qu'elle avait démarré sa relation avec Jayden de façon un peu bizarre et elle même aurait voulu revenir dans le temps pour éviter de se montrer trop entreprenante... Elle aurait également rayé la partie où elle était sincère en dévoilant ses intentions.

Bon, Kyrene n'avait jamais eu de remords à proprement parler, ce n'était donc pas le moment d'élargir la brèche qui ferait craquer son mur de défense. Elle décida donc d'opter pour tourner la chose au ridicule, mais avant qu'elle eut tenté de rectifier le tir, Jayden répondit à sa question, qui n'en était pas vraiment une. Kyrene fut agréablement surprise par sa réponse, néanmoins, et cela la mit sur la piste. Alors Jayden n'était pas indifférent au charme de la belle grecque. Elle tenta néanmoins de se rattrapper :

« Je crois m'être mal exprimée... Disons seulement que je te trouves attirant et que si jamais cela menait à passer à la vitesse supérieure, je n'en serais pas déçue... »

Elle esquissa un joli sourire, celui des fillettes qui tentaient de réparer les pots cassés.

« Et puis, loin de moi l'idée d'abuser d'un jeune homme qui n'a pas recouvré tous ses moyens... »

Énorme clin d'oeil à l'état de Jayden qui la fit rire. L'humour avait au moins la propriété de faire avaler n'importe quelle pillule, aussi grosse soit-elle. De toute façon, elle aurait tout le loisir de faire oublier ce léger incident une fois à l'intérieur d'une pièce chaude et comfortable.

« Je ne dirais pas non à une invitation semblable et encore moins à un café chaud... »

Elle eut un sourire amusé.

« Et puis, on verra ce qui se passera ensuite... Mais je te rassures, le café n'a aucune propriété aphrodisiaque, peut-être t'en sortiras-tu pour cette fois. Et nous n'avons pas terminé notre petit jeu... »

Décidément, Kyrene n'avait pas l'intention de dormir cette nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayden Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 07/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Vendeur chez Borders & Etudiant
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ataraxie [PV Jayden]   Lun 29 Sep - 0:54

Kyrene semblait quelque peu regretter sa question, peut-être un peu trop directe. Sans doute cela révélait-il un aspect de sa personnalité qu'elle n'était pas tout à fait prête à dévoiler ainsi. Ou alors il s'agissait d'une simple 'erreur' et sa question n'avait rien à voir avec ses habitudes. Cependant Jayden était plus enclin à croire la première hypothèse, il avait l'impression que ce qu'elle regrettait surtout était sa franchise et qu'elle n'avait pas envie qu'il la juge ou la considère d'une façon particulière à cause de ses fâcheuses habitudes. Ce qui aurait expliqué qu'elle semblait à présent essayer de réparer quelque chose et de repartir dans une autre direction.

Ce n'était cependant que de pures spéculations de la part de quelqu'un qui avait passé une 'mauvaise journée' et avait 'un peu' trop bu. Étant conscient de cela, Jayden n'accordait lui-même pas beaucoup de crédit à ses propres réflexions. Mais quand bien même cette supposition se serait avérée exacte, il n'en aurait pas eu pour autant une idée négative de la jeune fille, n'étant pas du genre à juger trop hâtivement les gens. Ne pas essayer de les faire rentrer dans des petites cases était une des qualités de Jayden. Il partait du principe qu'on ne pouvait pas porter un regard critique sur un comportement sans en connaître les raisons. L'attitude de chacun avait en effet pour lui toujours une cause. Ou plusieurs. On ne devenait pas ce qu'on était sans raisons. Valables ou pas, c'était un autre problème.

Il décida de faire part de son scepticisme à Kyrene aussi subtilement qu'il en était capable dans l'état actuel des choses. Bien qu'assez flatté de sa rectification, il lui jeta d'abord un regard dubitatif avec un sourire en coin, se contentant de répéter:


"Mal exprimée...?"

Cela laissait apparaître de manière assez évidente ses doutes mais Kyrene n'était pas obligée de le relever et il ne voulait pas insister, le choix de ce qu'elle voulait bien révéler de ce qu'elle avait en tête n'appartenait qu'à elle.


Son sourire s'élargit légèrement lorsqu'il reprit:

"Je dois reconnaître que je suis plutôt... flatté... Et que je partage autant cette attirance que cette... possible absence de déception."

Il prenait son temps pour choisir les mots qui exprimeraient le plus justement ce qu'il souhaitait et laissait poindre une légère touche d'ironie derrière ses propos. L'ironie ne reposait pas sur le sens lui-même de sa phrase qui était exact, mais plutôt sur ce qu'il pensait de la situation.

Il ne put s'empêcher de rire avec Kyrene quand elle affirma ne pas vouloir profiter de quelqu'un qui n'était pas en pleine possessions de ses moyens.


"C'est très louable à toi..."
plaisanta Jayden

Il faillit ajouter qu'il ne risquait cependant pas de lui en vouloir pour cela mais y renonça finalement, estimant qu'il déjà bien assez fait passer le message comme cela et qu'il ne valait mieux pas trop y revenir.


"Je devrais bien trouver ça au fond d'un placard..."

Il est à noter que la cafetière et un pot de café à peine entamé trônaient à cet instant précis sur le vaste -et encombré- plan de travail de la cuisine de Jayden et que celui-ci le savait pertinemment.


Il se remit à rire à la remarque de Kyrene.

"En effet, on verra... Formidable, tout espoir n'est pas perdu alors! Notre petit jeu...? C'est vrai, mais tu n'as pas posé d'autre question."

Il lui adressa un sourire narquois en ajoutant:

"Tant pis pour toi, j'en profite pour changer les règles, une question chacun son tour, c'est plus juste! Et puis j'en ai justement une pour toi..."

Il laissa s'écouler quelques secondes en arborant le même sourire puis reprit son idée.

"Quant tu attires des garçons dans ton piège redoutable et que tu essayes de les amener jusque dans ton lit, tu en débats toujours avec eux avant?"

Il s'agissait bien plus d'une simple taquinerie que d'une véritable question et Jayden n'attendait pas vraiment de réponse, d'autant plus que la première partie de sa phrase avait de grandes chances de ne pas être fondée.

Avisant une bouche de métro, Jayden entraîna la jeune fille par la main dans cette direction.

"Désolé de devoir mettre fin à cette marche nocturne très agréable dans les rues de cette chère Londres, mais si on espère arriver à mon appart' avant l'après-midi, on a tout intérêt à prendre le métro."

Ils se trouvaient en effet au Nord de Londres tandis que l'appartement qu'il occupait depuis peu se situait au Sud, sur les Docks et juste à côté de la Tamise, logiquement.

Ils dévalèrent les nombreuses marches de l'escalier à la propreté douteuse qui menait jusqu'aux quais du métro. Ils avaient de la chance, le jour n'allant pas tarder à se lever, le métro avait déjà recommencé à fonctionner après sa pause nocturne. Ils s'engouffrèrent dans une rame déserte à cette heure matinale et allèrent s'assoir sur un rangée de sièges élimés. C'était déjà un début de solution à la fraîcheur qui régnait au dehors. Jayden aurait cependant plutôt opté pour un taxi s'il avait eu de quoi le payer sur lui. Il n'y avait qu'à espérer que Kyrene ne lui en tiendrait pas rigueur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrene Ioannis

avatar

Nombre de messages : 49
Age : 28
Date d'inscription : 17/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Ρομρέε Dιsloquέε & Sαlορε
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ataraxie [PV Jayden]   Mar 30 Sep - 3:04

En débattre avec ses éventuelles aventures d'un soir ? Cette idée semblait saugrenue pour Kyrene. Avait-elle l'air d'une personne qui devait négocier quelque chose pour avoir ce qu'elle désirait ? Elle ne put s'empêcher de rire à gorge déployée à cette remarque du jeune homme, faisant couler une rivière de cheveux chocolat sur ses épaules nues. Sa camisole d'un rouge criard n'était peut-être pas la meilleure idée en cette soirée froide, mais il était trop tard pour se lamenter sur ses choix vestimentaires. Jayden, entre temps, lui avait fait valoir qu'il éprouvait la même attirance qu'elle pour lui et cela lui avait également arraché un sourire satisfait. Alors que leur jeu continuait de plus belle, il lui avait posé la question qui avait tant fait rire Kyrene. Maintenant, comment répondre à cette question ? Elle y réfléchit quelques secondes, un sourire amusé aux lèvres, cherchant manifestement une réponse adéquate.

« Disons que c'est la première fois que je teste cette stratégie... »

Elle se mordit la lèvre pour réprimer un fou rire. Jayden n'aurait pas de problème à saisir l'humour de la jeune grecque. Ce n'était pas une véritable réponse, certes, mais il n'avait pas posé une véritable question. Une question légitime du moins. Il lui proposa ensuite de prendre le métro pour se rendre à son appartement, proposition que Kyrene accepta d'un hochement de tête approbateur. Il fallait dire pour sa gouverne que le froid s'était insinué jusque dans ses jeans et ses bottes dans lesquelles ses orteils commençaient à s'engourdir. Elle suivit donc volontiers Jayden, s'agrippant à son bras pour se laisser entraîner dans les dédales obscurs et déserts du métro de Londres.

Pas très capricieuse, notre hellène ne fut pas outrée le moins de monde de prendre le métro au lieu d'un taxi. Elle prit donc place aux côtés de Jayden sur les sièges élimés et sales de la station. Elle lâcha le bras du jeune homme et posa ses mains sur ses cuisses glacées. Au moins, le métro était un peu plus chaud et Kyrene sentit ses joues s'empourprer à mesure que leur périple les rapprochait de l'appartement de Jayden. Kyrene profita de la proximité avec Jayden pour sentir la chaleur du jeune homme l'envahir. Lentement, elle tourna la tête vers lui et lui sourit.

« Je crois que c'est mon tour, non ? »

Nouveau sourire amusé. Elle joignit ses mains pour mieux les réchauffer.

« Tu n'es pas un de ces gars qui amènent des jeunes filles dans leur appartement pour les anesthésier et voler leurs organes, non ? »

Nouvel éclat de rire. Jayden semblait tout à fait innofensif. À vrai dire, Kyrene accumulait les aventures, mais n'avait jamais songé aux conséquences possibles. Peut-être aurait-elle pu tomber sur un fou furieux... Dans le cas de Jayden, du moins, elle était à peu près certaine qu'il ne représentait pas une menace. De toute façon, s'il lui arrivait quelque chose de fâcheux, Kyros remuerait ciel et terre pour retrouver sa soeur.

Elle leva les yeux au plafond, prenant bien garde d'éviter de regarder les détritus qui tachaient la blancheur du mastodonte de métal. Les lumières passaient comme des éclairs et lorsqu'ils se retrouvaient dans l'ombre, la jeune brunette se sentait bien et libre, sereine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayden Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 07/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Vendeur chez Borders & Etudiant
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ataraxie [PV Jayden]   Mer 1 Oct - 0:32

La question de Jayden reçut approximativement la réaction espérée, en effet Kyrene éclata de rire en l'entendant et il ne tarda pas à l'accompagner dans son hilarité. Peut-être essentiellement parce que l'alcool faisait encore effet. Ou alors trouvait-il vraiment la situation drôle. En tout cas, il se sentait bien. Le froid de la nuit londonienne ne serait bientôt plus là pour le faire frissonner, il était en excellente compagnie et avait une destination précise et plutôt accueillante. De la bonne compagnie était d'ailleurs déjà amplement suffisant pour qu'il se sente relativement bien et tous ces éléments le conduisaient finalement vers une sorte de vrai bonheur éphémère.

Tout en songeant à cela, il observa la jeune fille qui semblait réfléchir, arborant un sourire amusé
.

"Oh... Ton cobaye est heureux d'apprendre que tu innoves pour lui."

Il avait répondu spontanément, sans prendre la peine de réfléchir le moins du monde à ce qu'il disait, et il ne tarda pas à céder au fou rire contre lequel Kyrene luttait elle-même. Il songea qu'il y avait un moment qu'il n'avait pas autant ri. Cela n'était sans doute pas vrai mais il avait étrangement envie d'y croire. Il en avait même besoin, après avoir été quelque peu bouleversé par les révélations qu'il avait eu au cours de la journée.

Kyrene ne sembla heureusement pas trop se formaliser du fait qu'il l'entraîne dans le métro et ne propose même pas un moyen de transport un peu plus agréable. Elle ne devait en effet pas savoir qu'il n'avait plus le moindre sou sur lui et aurait pu prendre cela pour un manque de délicatesse ou d'attention.

Jayden hocha légèrement la tête avec un sourire lorsque la jeune fille demanda si c'était à son tour de poser une question. Elle connaissait de toute façon déjà la réponse.

Son fou rire le reprit dès qu'il eut entendu la question de Kyrene. Il appréciait beaucoup l'humour en général et celui de la jeune fille en particulier. Il avait toujours eu quelques difficultés avec les gens qui prenaient tout au premier degré et qui étaient incapables de saisir un trait d'humour, même quand ceux-ci étaient des plus sympathiques. Il répondit à nouveau naturellement, sans y songer. Cela était sans doute dû à la fois au fait qu'il se sentait à l'aise et au fait que la réponse se formait immédiatement dans son esprit.


"Je viens tout juste d'emménager alors disons que je n'ai pas encore eu l'occasion d'exploiter toutes les... possibilités qu'offre un appartement à soi, mais merci de l'idée, j'y songerais! En plus il me semble que c'est assez rentable le trafic d'organes... Dis-moi, les tiens sont en bon état?"

Jayden n'était sans doute jamais apparu comme une menace à qui que ce soit, et pour cause, il était sans doute l'un des individus les plus inoffensifs de Londres. Voire d'une plus grande échelle. Bref, il était totalement incapable -ou presque- de nuire consciemment à quelqu'un. Et cela s'était souvent révélé être une faiblesse par le passé car beaucoup en avait profité.

Le métro fut soudain agité par quelque secousses, il ralentit et les lumières se mirent à grésiller avant que tout s'arrête dans un faible crissement de rails. Il n'y eut soudain plus le moindre bruit, aucun autre passager ne partageant leur wagon, aucun murmure inquiet ne pouvait s'élever autour d'eux. Jayden entoura machinalement de son bras les épaules de Kyrene, dans un geste qui se voulait rassurant, priant pour que cet incident ne dure pas trop longtemps.

De nouveaux grésillements se firent finalement entendre au bout de quelques instants et les lumières se rallumèrent progressivement tandis que le métro redémarrait. Jayden ne pensa cependant pas tout de suite à retirer son bras, même s'il ne tarda pas à le faire, dès qu'il eut pris conscience de son geste.

Peu après l'arrêt inopiné du métro, celui-ci arriva enfin à l'arrêt le plus proche de l'appartement de Jayden et ils quittèrent la rame pour ressortir à l'air libre. Les premières lueurs du jour commençaient à apparaître à l'horizon, ou du moins au peu que tous les bâtiments alentours en laissaient deviner.

Ils marchèrent quelques minutes tandis qu'un nouveau jour se levait et, après avoir gravi un nombre considérables de marches, parvinrent enfin à l'appartement de Jayden. Ce fut seulement au moment où ce dernier faisait tourner ses clés dans la serrure qu'il prit conscience que sa chambre était dans un désordre tel qu'il ne pouvait la faire visiter et que le reste de l'appartement ne devait pas non plus être dans un brillant état. Dès qu'il eut ouvert la porte et fait entrer Kyrene, il se retourna brusquement vers elle.

"Attends-moi là deux minutes s'il te plaît, ne bouge pas de là, je reviens tout de suite!"


Il était conscient que son attitude n'était pas des plus polies mais il ne pouvait tout de même pas la laisser voir son appartement tel qu'il était d'ordinaire. Il se précipita autant qu'il le pouvait dans la salle à manger où il ramassa le maximum possible d'affaires qui traînaient avant de les jeter dans sa chambre sans le moindre soin, puis il se rua dans la cuisine où il tassa en vitesse tous les aliments et autres objets incongrus dans tous les placards et tiroirs disponibles. Il n'y avait à présent plus qu'à réussir à tenir la jeune fille à l'écart de sa chambre -heureusement que l'autre chambre destinée à un colocataire qui n'existait pas encore était restée intacte- et à espérer qu'il n'aurait pas besoin de prendre quoi que ce soit dans les rangements de la cuisine.

Il revint en courant dans l'entrée, affichant une mine désolée.

"Navré de t'avoir fait attendre..."

Il s'effaça pour la laisser passer, ne cherchant pas à lui fournir davantage d'informations ou un prétexte valable.

"Si mademoiselle veut bien se donner la peine..." ironisa-t-il en lui faisant signe d'avancer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrene Ioannis

avatar

Nombre de messages : 49
Age : 28
Date d'inscription : 17/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Ρομρέε Dιsloquέε & Sαlορε
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ataraxie [PV Jayden]   Mer 1 Oct - 1:20

Sourires sincères, rires sans demi-mesure, dont il n'était pas nécessaire de voiler. Cela faisait un bail que Kyrene n'avait pas été aussi à l'aise avec quelqu'un. Elle prit rapidement goût à la tournure de leur conversation qu'elle sentait glisser peu à peu dans un humour ironique, taquin et totalement dépourvu de mauvaise foi. À la mention du mot cobaye, Kyrene ne put s'empêcher d'imaginer le jeune homme étendu sur une table métallique, elle déguisée en scientifique à ses côtés, enfilant des gants de latex d'un vert chirurgien. Elle étouffa un gloussement et tenta d'éviter de succomber à cette pensée très obtue et assez troublante. La belle était contente que son humour soit aussi bien reçu par Jayden. Elle avait horreur de ces gens qu'il fallait prendre avec des pincettes et qui, très souvent, trouvaient les plaisanteries de la jeune femme de mauvais goût, et la toisaient alors d'un regard méprisant et hautain.

La brune se rendait compte peu à peu que le jeune homme était à l'aise avec elle et cela eut pour effet de la détendre. Il témoignait d'une spontanéité touchante et Kyrene ne put s'empêcher d'afficher un sourire d'enfant lorsqu'il embarqua dans son jeu et s'informa sur l'état de ses organes.

« Je crains fort que mon foie soit abîmé par de nombreuses soirées de beuveries. Tu ne pourras donc pas t'en servir pour remplacer le tien... »

Ce clin d'oeil pas très subtil sur l'état de Jayden fit sourire la jeune femme. Elle pouvait oser des blagues du genre, connaissant le sens de l'humour de son nouvel ami. Il ne prendrait sans doute pas cette allusion au pied de la lettre. La grecque fut interrompue dans son hilarité par des secousses qui ébranlaient le convoi métallique, regardant d'un oeil torve les lumières s'éteindre dans un bruit de néon désagréable. Elle redouta d'abord une panne et espérait vivement que ce n'était pas le cas : elle n'avait aucune envie de passer le reste de la nuit dans cet endroit glauque et aseptique. Cependant, quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle sentit sur sa peau nue le contact du bras de Jayden. Elle ouvrit la bouche en guise de surprise, sa réaction totalement invisible dans le noir, par chance, et elle se mordit la lèvre inférieure. La jeune femme était touchée d'une attitude aussi protectrice et elle se cala plus comfortablement dans les bras de son « sauveur ». Heureusement, les néons se rallumèrent dans le même grésillement inquiétant et la machine se remit en branle et le serpent de fer reprit sa course folle dans les entrailles de Londres. Jayden n'avait toujours pas retiré son bras, mais Kyrene appréciait ce geste chevaleresque. Cependant, il cessa ce contact familier lorsqu'il prit conscience de son geste et Kyrene réprima à nouveau une envie de rire devant cette timidité très amusante.

Sans rajouter à l'embarras du jeune homme, Kyrene regarda passer les lumières du métro d'un regard absent. Le métro s'arrêta dans un bruit tonitruant et Kyrene suivit le jeune homme à travers les rues de cette partie de Londres qu'elle ne fréquentait que rarement. Elle ne pourrait d'ailleurs retrouver son chemin au grand jour, sa mémoire ayant déjà enregistré la voie à suivre sous le manteau obscur de la nuit. Cette nuit, pourtant, tirait à sa fin et un léger hâle rose perçait l'horizon. Kyrene s'arrêta un instant, sur l'ultime marche qui menait à l'appartement de Jayden, pour admirer ce lever du soleil. Elle le faisait si souvent en Grèce, assise dans la petite rotonde, se retournant occasionnellement pour regarder le visage léthargique et figé dans le marbre de son frère jumeau. Elle adorait l'effet que faisaient les rayons orangés du soleil sur les joues de son frère et le scintillement que ces filaments de soleil faisaient dans ses yeux qui s'ouvraient doucement. Elle se demandait si le soleil ferait le même effet à Jayden. Kyrene croyait dur comme fer que celui-ci avait la propriété mystique de lever le voile sur la véritable beauté d'un homme.

Elle fut tirée de son questionnement par le jeune homme qui lui intima de l'attendre où elle était. Loin de prendre cela à la façon d'une bourgeoise pincée, elle eut un fou rire qui en disait long. Il était bien comme tous les autres garçons : n'ayant pas l'âme d'une ménagère. Kyrene eut une pensée pour les objets compromettants sur lesquels elle pourrait tomber, espérant vivement qu'il n'avait rien de trop choquant à cacher. Amusée, elle ouvrit subtilement la porte et cria à Jayden :

« Tu caches des cadavres là-dedans ? »

Décidément, le jeune homme était vraiment très divertissant. Elle ne put s'empêcher ses lèvres de se revêtir un sourire amusé et elle gloussa lorsqu'elle vit la bouille désolée du jeune homme qui l'invita finalement à entrer. Kyrene mit les pieds dans l'appartement du jeune homme, quelque peu intimidée d'entrer dans le sanctuaire intime d'un jeune homme qu'elle avait rencontré au courant de la nuit. Elle cibla un fauteuil et s'y assied de façon gracieuse, évitant de s'y précipiter et d'avoir l'air ingrate. Elle déposa son sac à main à ses côtés et croisa ses longues et fines jambes, posant ses mains sur son genou.

« Tu n'as pas de colocataire ? »

À vrai dire, Kyrene posait seulement la question pour se remettre dans les formalités.

« J'ai deux colocataires, très gentilles, mais je ne suis pas souvent seule, à mon grand désarroi. »

Elle passait négligement sa main à la teinte méditérranéene sur le tissu du fauteuil dans une caresse douce et tendre, caresse qu'elle accordait rarement aux êtres humains. Dommage.

« Je ne vois pas de scalpel, je dois donc en conclure que je suis à l'abri... Du moins jusqu'à ce que je fasse un faux pas... »

Elle ponctua ses paroles d'un air enfantin et innocent. Sa ressemblance avec une poupée de porcelaine fragile était frappante. Voyant que le jeune homme ne bougeait pas, elle prit une mine de séductrice famélique et lui dit d'une voix mielleuse :

« Tu ne viens pas t'asseoir ? Je ne mords pas, tu sais. »

Elle posa son index sur son menton en signe de réflexion.

« Sauf si c'est nécessaire... »

Cela en disait long...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayden Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 07/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Vendeur chez Borders & Etudiant
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ataraxie [PV Jayden]   Dim 5 Oct - 21:29

Jayden fut amusé que Kyrene le suive ainsi dans sa plaisanterie au sujet du trafic d'organes avec un air enfantin. Il parvint à se retenir d'éclater de rire malgré la forte envie qu'il en avait et à afficher un air innocent pour faire preuve de mauvaise foi à l'état pur. Au sujet de son foie d'ailleurs.

"Aucun besoin, moi je ne bois jamais voyons. Ou je suis en tout cas toujours très raisonnable."

Il ne fut cependant pas capable de réprimer un sourire amusé plus longtemps lorsqu'il ajouta:

"Et je ne savais pas que j'avais affaire à une alcoolique!"

Plaisanterie qu'il n'était pas le mieux placé pour faire, étant donné la soirée qu'il avait passé. Il avait de toute façon parfaitement saisi l'allusion qu'avait fait Kyrene à son état actuel, difficile d'être plus clair. Et cela l'amusait d'ailleurs beaucoup.

Après être sortis du métro, avoir traversé une partie des Docklands et être enfin arrivés à l'appartement de Jayden, l'ironie n'avait toujours pas disparu de leur conversation. Ainsi Kyrene lui demanda si ce qu'il cherchait à dissimuler avant qu'elle n'entre étaient des cadavres. Faisant une fois de plus un effort considérable pour garder un ton un tant soit peu crédible, Jayden poussa un profond soupir comme si la vérité le désespérait.


"Si ce n'était que ça..."

Il faillit préciser qu'il y avait peut-être tout de même quelques cadavres de bouteilles mais songea que cela lui ôterait le peu de crédibilité qui lui restait et y renonça finalement, un large sourire amusé que la jeune fille ne pouvait pas voir se dessinant sur ses lèvres.

Kyrene se moqua de toute façon de lui et de son air navré lorsqu'il revint pour la faire enfin entrer, après avoir fait disparaître toutes les preuves, ou presque, de son absence totale de sens de l'ordre. Elle alla s'assoir dans un des fauteuils du salon avant de le questionner sur un éventuel colocataire. Jayden l'observa un instant puis répondit en haussant les épaules
.

"Non, pas pour le moment... Mais même moi je viens juste d'arriver... Et je dois reconnaître que c'est plutôt agréable d'être aussi tranquille... Même si c'est toujours plus pratique d'avoir un colocataire."

En effet, avec le colocataire prévu dans l'appartement, le loyer aurait certainement baissé quelque peu. Pour l'instant, Jayden se contentait cependant de profiter des nombreux avantages qu'apportait le fait de vivre entièrement seul. Surtout qu'on ne savait jamais sur qui on pouvait tomber.


"Je comprends mais au moins t'as des coloc' sympas, c'est déjà pas mal." commenta Jayden avec un sourire

Il ne put cette fois s'empêcher de rire à la remarque de Kyrene.

"Hum... C'est à peu près ça... Disons que mes 'instruments' sont bien rangés, sinon mes innocentes victimes se méfieraient. Enfin, innocentes..."

Il lui adressa un sourire narquois, essentiellement en achevant sa phrase d'un ton sceptique. Les jeunes filles 'innocentes' ne se rendaient pas en général seules dans l'appartement d'un garçon qui désaoûlait tout juste et qu'elles venaient à peine de rencontrer dans un bar.

Le peu d'innocence de Kyrene fut d'ailleurs largement confirmé, si besoin était, par ses affirmations suivantes qui tirèrent un sourire amusé à Jayden.


"Merci, c'est gentil de m'inviter à m'assoir dans mon appart', surtout que j'avais un peu peur mais puisque tu dis que tu ne mords pas..."

Il préféra ne pas relever la précision, estimant que l'allusion de la jeune fille était assez claire ainsi. Il s'approcha du canapé disposé en face du fauteuil où elle se trouvait, de l'autre côté d'une table basse en bois très moderne, mais s'arrêta finalement alors qu'il s'apprêtait à s'assoir, changeant d'avis.

"Tu as dit tout à l'heure que tu voulais un café chaud il me semble... Je vais essayer de préparer ça."

Il repartit en direction de la cuisine, un sourire aux lèvres. Il avait heureusement songé à laisser le pot de café sorti, sinon il aurait bien des peines à le retrouver puis à le ressortir de l'un des placards où il avait entassé tout le reste. Après avoir mis la machine à café en route, il sortit deux tasses d'un placard surpeuplé par sa vaisselle et s'adressa à Kyrene qui était toujours dans le salon.

"Un Irish Coffee simplifié, très simplifié, ça te dit?"

Bon, boire à nouveau de l'alcool dans son état n'était peut-être pas une idée des plus brillantes mais Jayden jugea qu'il s'agissait plus de café que d'alcool. Et puis ne disait-on pas 'soigner le mal par le mal'? Surtout, il avait toujours particulièrement aimé l'Irish Coffee. Il devait bien lui rester une bouteille de whisky, même entamée, quelque part et il avait toujours une bombe de chantilly au frigo. Chacun ses priorités.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrene Ioannis

avatar

Nombre de messages : 49
Age : 28
Date d'inscription : 17/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Ρομρέε Dιsloquέε & Sαlορε
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ataraxie [PV Jayden]   Ven 10 Oct - 3:04

Kyrene répondit affirmativement à la question de Jayden. Elle prendrait bien un café, puisque c'était pour cette raison qu'elle était venue. Elle voyait mal, cependant, comment Jayden pourrait recouvrer ses moyens en buvant davantage d'alcool. Kyrene haussa les épaules. Ce n'était pas de ses affaires et elle se foutait bien de comment le jeune homme vivait sa vie. Elle profita de l'absence de Jayden pour détailler du regard l'atmosphère dans lequel le jeune homme vivait. Il n'était pas à plaindre, il avait un appartement très potable et assez rangé, malgré le fait qu'il soit occupé par un représentant de la gent masculine. La jeune grecque se détendit, se calant davantage dans le meuble confortable. Elle poussa un léger soupir d'aisance, alors que Jayden lui tendait sa tasse de café.

Ses lèvres entrèrent en contact avec la substance chaude et caféinée et elle ne put réprimer une grimace de douleur. Cependant, le liquide qui coulait à présent dans son oesophage était réconfortant et laissait derrière lui une traînée de chaleur agréable. Elle sentit peu à peu ses moyens lui revenir, la fatigue quitter son corps et une énergie nouvelle se frayer un chemin jusqu'au centre de son coeur. Kyrene se demandait ce qui allait se passer à ce moment. L'invitation de Jayden renfermait-il une intention cachée ? Malgré le fait que Kyrene lui avait ouvertement avoué qu'elle souhaitait l'attirer dans ses filets et que le jeune homme lui avait assuré qu'il n'avait pas cette intention, Kyrene se demandait s'il l'avait invitée pour la mettre à l'aise et lui faire savoir qu'il la désirait. À vrai dire, la jeune grecque ne redoutait pas cette éventualité, elle l'envisageait avec une envie grandissante, une hâte palpable et une once d'anticipation. Elle n'avait qu'à le soumettre à un petit test pour savoir quelles étaient les intentions de Jayden. De toute façon, peu importe ce qui se passait ensuite, Kyrene serait heureuse de la tournure que prendrait ce début de journée.

Elle se leva et vint s'asseoir près de Jayden, assis en face. Les mains enroulées autour de sa tasse de porcelaine, elle avait un sourire faible, mais sincère.

« Tu as un très joli appart', Jayden. Tu dois y amener toutes tes conquêtes, non ? »

Elle n'eut pas un sourire ironique ou quelque chose de narquois, mais elle avait dit cela parce qu'elle était intriguée. Cependant, Jayden n'était pas vraiment le modèle typique du Don Juan. Il avait davantage l'air d'un jeune homme timide sur les bords, mais dont la même timidité faisait le charme. Il était très charismatique et Kyrene sentait son coeur fondre lorsqu'elle le voyait. Il sentait encore bon et son odeur était légère, mais masculine. Kyrene aimait l'odeur que dégageaient les membres de la gent masculine : ils avaient tous cette odeur agréable, celle qui vous donnait envie de se lover dans les bras de celui qui était près de vous.

« Alors, Jayden... » elle avait dit cela en posant sa main sur le genou du jeune homme. « Tu as envie de faire quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayden Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 07/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Vendeur chez Borders & Etudiant
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ataraxie [PV Jayden]   Sam 18 Oct - 20:34

Jayden apprécia l'absence de commentaire de Kyrene quant au fait qu'il boive encore de l'alcool. Comme la plupart des gens, quand il faisait quelque chose de stupide et qu'il en était parfaitement conscient, il n'aimait pas tellement qu'on éprouve le besoin de le lui répéter malgré tout. Il esquissa un sourire satisfait en voyant qu'il n'avait pas tellement raté que ça ses faux Irish Coffee et revint dans le salon, les deux tasses fumantes à la main, surmontées d'une épaisse couche de crème chantilly. Il tendit sa tasse à la jeune fille qui la prit avec un soupir et alla s'assoir dans le canapé situé en face du fauteuil dans lequel elle était assise.

"Il est pas trop mauvais?"
demanda Jayden, esquissant un sourire, après avoir avalé deux gorgées de café brûlant

Il n'était pas exactement ce que l'on appelle un expert pour tout ce qui touchait de près ou de loin à la gastronomie et cela s'appliquait également au café même s'il en faisait tous les jours depuis quelques temps. Il n'avait jusque là jamais vraiment eu besoin de connaître les bases élémentaires de la cuisine, mais, conscient qu'il n'allait pas vivre uniquement de pâtes et de pizzas, il allait bientôt devoir se débrouiller pour en apprendre un peu plus.

Il regarda avec curiosité Kyrene qui se leva de fauteuil pour venir s'assoir près de lui. Il allait machinalement la remercier pour son compliment sur son appartement lorsqu'il entendit la fin de sa phrase. Il faillit s'étouffer avec le café qu'il était en train de boire, non pas parce qu'il était particulièrement surpris de ce que Kyrene venait de dire, étant donné leurs conversations précédentes, mais parce qu'il ne s'attendait vraiment pas à ce qu'elle aborde à nouveau un tel sujet à ce moment-là. Peut-être était-ce aussi l'air sérieux qu'elle arborait qui l'intriguait, jusque là ils avaient essentiellement discuté sur le ton de la plaisanterie et ce soudain contraste le laissait perplexe. Ne sachant que répondre, il préféra le faire avec ironie et un léger sourire.


"Non, seulement celles que je compte disséquer."

Comme il l'avait déjà dit un peu plus tôt, il n'occupait les lieux que depuis peu et n'avait donc pas encore eu le temps d'y amener grand monde.

Quand la jeune fille posa sa main sur son genou et l'interrogea sur ce qu'il voulait faire, Jayden compris que par ces questions un tant soit peu sérieuses, elle cherchait à connaître ses véritables intentions. Par réflexe, il posa sa main sur la sienne, tenant toujours sa tasse de café de l'autre. Cependant, plus le temps passait, moins il avait envie que leur rencontre s'achève dans un lit ou quoi que ce soit du genre. Ce n'était pas qu'il trouvait Kyrene moins attirante, bien au contraire. Mais il réalisait autre chose de plus important à ses yeux, pour le peu qu'il la connaissait, il commençait à vraiment l'apprécier et il avait l'impression qu'ils s'entendaient bien, il n'avait donc pas envie de renoncer à tout cela pour une simple nuit -ou plus exactement matinée- de plaisir, même si celle-ci avait des chances d'être mémorable. Parce qu'il était conscient que si c'était ainsi que les choses devaient se dérouler, il n'aurait sans doute pas l'occasion de revoir la jeune fille ou alors dans des circonstances étranges.

Mais il était malgré tout un garçon qui appréciait beaucoup les demoiselles, Kyrene était particulièrement belle et paraissait avoir quelques idées en tête, il n'avait donc pas les idées très claires même s'il était certain de ne pas vouloir qu'il s'agisse de leur première et dernière rencontre. Il lui répondit avec un sourire quelque peu gêné, ne sachant trop comment réagir.


"Je... On avait dit que c'était toi qui décidait, non?"

Comme presque toujours quand il ne savait que faire, il essayait de s'en tirer par une pirouette accompagnée d'un sourire amusé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ataraxie [PV Jayden]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ataraxie [PV Jayden]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'ataraxie, c'est me regarder plus de 3 secondes et de se mettre à rire. B.L. Sting
» Caly & Jayden ? True love never dies? (FINI)
» Chicks of fame
» Une recontre qui a du bon {Jayden McFear
» Faites l'amour, pas la guerre! [Pv Jayden]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breaking Dawn :: • LONDRES :: Hard to Live in the City-
Sauter vers: