Breaking Dawn

Vous sentez vous surveillés, chers agneaux ? Ne sombrez pas dans une crise de paranoïa, par pitié, ce serait gâcher notre jeu. N'ayez crainte, nous ferons attention à tout ce qui tombera dans nos innocentes oreilles... Ou pas.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entre-dévorons-nous | Pv Kyrene

Aller en bas 
AuteurMessage
Lilian Mac Leold
The Wolf Behind The Smile
avatar

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 24/06/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Vendeur chez Agent Provocateur, sous-vêtements féminins (a pris une année sabbatique)
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
55/100  (55/100)

MessageSujet: Entre-dévorons-nous | Pv Kyrene   Mer 1 Oct - 23:09

Le soleil se couchait sur la planète Londres. Lentement mais sûrement il déclinait, teintant de pourpre les milliers de toits gris, plongeant paisiblement vers les ombres opaques, pan du rideau de nuit qui commençait à se trémousser à l'horizon. Lilian plissait les yeux en contemplant les dernières lueurs de l'astre, qui même avant de disparaître ne perdait rien à la violence de son éclat. Une volute de lumière moirée s'étira et se tordit encore un instant dans le ciel à présent vide avant de se rétracter, aspirée par les ombres croissantes. Quand le soleil fut enfin entièrement englouti dans les tréfonds de la capitale anglaise et que tout sembla avoir définitivement perdu ses couleurs, les lumières des hommes prirent le relais : néons, lampadaires, éclairages d'intérieur filtrant à travers les fenêtres, phares de voiture, et même au loin le scintillement de Big Ben. L'ambiance teintée de la ville avait quelque chose de merveilleusement artificiel, dans la façon qu'avaient les rouges d'être si violents, tous identiques ; et les bleus, les jaunes, les verts et les violets, couleurs pétantes au milieu de la nuit. Les sons aussi changeaient quand le noir s'installait : à la gentille jovialité de la journée cédait une atmosphère feutrée et pleine de secrets, bien moins sage, lourde de sensualité.

Lilian aimait voir tomber la nuit autant qu'il aimait la nuit à Londres. Ce soir plus que de coutume, peut-être, car il était d'une humeur bien particulière - humeur incontrôlable, humeur à faire les pires folies. Il le reconnaissait volontiers : une excitation sans bornes fourmillait en lui depuis le début de cette après-midi à l'idée de ses plans de fin de journée. Parmi toutes ses amantes et compagnies charmantes, Kyrene Ioannis le sortait toujours des convenances pour l'irriter autant que le passionner. Il avait hâte, oui, d'être à nouveau suffisamment proche d'elle pour sentir son odeur sauvage, l'étreindre ou l'étouffer ; la hâte lui torpillait les entrailles. Et néanmoins il prenait son temps pour admirer la vue, se mettait délibérément en retard - lui qui était toujours si ponctuel avec les demoiselles ... Cherchait-il à agacer sa promise du soir ? Repoussait-il l'instant des retrouvailles pour le rendre meilleur encore ? Avait-il avait le trac ? Lui-même n'aurait su le dire.

Quand il sortit, ce fut sans y penser ; quand il fila jusqu'à Hyde Park, par réflexe. Il n'eut qu'à peine le temps de profiter du trajet, de l'air frais et pesant à la fois des rues londoniennes qu'il affectionnait tant, que déjà il se trouvait devant le 349, Bayswater Road. Il n'avait rien amené, pas même la fameuse boîte de petits chocolats qu'il ressortait régulièrement et dont il avait presque fait sa signature. Rien, juste lui, mentalement nu, et pas bien plus glorieux dans ses vêtements. Un T-shirt blanc, une écharpe : il faisait bon, si l'on omettait le léger vent qui sifflait vicieusement dans les ruelles, et il n'avait pas jugé nécessaire de faire une toilette exagérée, pas ce soir. Oh, il ne considérait pas la jeune femme devant qui il allait se présenter ainsi "négligé" - ce qui n'était d'ailleurs pas du tout le cas, car même s'il était plus simplement vêtu que de coutume il n'en était pas moins soigné, classe et propre sur lui - comme définitivement acquise et donc ne nécessitant pas qu'il y mette tous ses efforts, bien, bien au contraire ... Mais il avait simplement eu envie de ne pas trop faire de chichis pour une fois : foncer tête baissée et attendre de voir ce que ça donnait, voilà qui était parfois bien plus distrayant que prévoir chacun de ses pas. Et puis c'était Kyrene. Ce qui dans son esprit suffisait bien souvent à expliquer les choses les plus inattendues et farfelues ... Mais c'était Kyrene.

Lentement mais sûrement il posa son poing contre la porte. Il le leva, doucement, et porta successivement trois coups forts et réguliers, comme au théâtre, comme le son grave annonçant l'avènement de quelque funèbre arrivée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrene Ioannis

avatar

Nombre de messages : 49
Age : 28
Date d'inscription : 17/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Ρομρέε Dιsloquέε & Sαlορε
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Entre-dévorons-nous | Pv Kyrene   Jeu 2 Oct - 5:44

Oh ! Mais Kyrene était une vraie diablesse. Elle avait tout prévu, enroulant soigneusement le fil autour des membres disloqués de ses marionnettes, les drapant toutes de l'étoffe la plus fine, plaçant une à une les mèches de cheveux frivoles, peaufinant tous les petits détails avec la minutie d'un horloger anglais. Ce soir, Lilian venait. Malgré son hédonisme la poussant souvent à s'adonner à son activité favorite -celle qui venait juste après la luxure-, c'est-à-dire, à négliger les petits détails de la vie et remettre le tout au lendemain, Kyrene avait cette fois fait de nombreux efforts pour accueillir son amant. Oui, son amant. Celui autour duquel elle enroulait ses jambes gainées de soie, caressant de ses lèvres grenat la moindre parcelle de peau visible, arrachant des murmures qui se muaient en gémissements. Oh ! Oui ! Ce soir, Lilian venait. Cependant, elle avait opté pour une façon un peu moins classique d'attendre son Don Juan ; la belle avait repoussé d'une main capricieuse l'idée de l'attendre nue sur son lit. Non, cette fois, elle jouerait la carte de l'innocence. C'est qu'en cette soirée lourde en appréhensions, en désir canalisé en ironie, Kyrene était d'humeur joueuse, enfantine.

Nue sous la douche, ses cheveux formant une flaque d'encre sur sa poitrine voluptueuse chevauchant un ventre plat au teint de soleil, Kyrene avait les yeux fermés, profitant du jet salvateur de la douche qui irriguait son désir grandissant, l'empêchant de pousser un de ses cris qui vous prend à la gorge lorsque la hâte devient trop insupportable. Kyrene s'était souvenue que Lilian ne pouvait résister à la vue de la belle hellène, des perles d'eau ruisselant sur son corps au faible éclat cuivré. Elle avait un de ces sourires amusé accroché aux lèvres, un sourire de triomphe imminent, un visage d'enfant gâtée qui venait tout juste de recevoir ce jouet dont tous les enfants rêvent. Son jouet, c'était Lilian et ce soir, elle avait l'intention de s'amuser avec lui. Les messages à l'arrière-goût salace et à la fois aussi tranchants que le fil d'une épée lui avaient laissé un goût étrange dans la bouche, un goût qui vous faisait saliver, en redemander davantage. Au moment opportun, Kyrene se glissa hors de la douche, scinda son corps d'une serviette d'un blanc d'albâtre, passa devant le miroir pour s'y mirer. Son reflet lui renvoyait l'image d'une jeune femme fatale à la moue jouvencelle, ressemblant tout à fait à une déflorée ayant pris goût à toute forme de sexualité. Elle ébouriffa ses cheveux, puis les plaça soigneusement sur ses épaules et sourit à son relfet. Elle quitta la salle d'eau, l'angoisse plantant une griffe dans un coin reculé de son coeur. Ce pincement était caractéristique de la venue de Lilian. Elle se surpris à rire de cette émotion qui la prenait au ventre, la tailladant comme une lame de ciseau pour ensuite se transformer en une brume vaporeuse qui deviendrait bien vite une attitude suffisante.

Kyrene passa une dernière fois en revue les détails de son plan machiavélique, replaça un objet sur la table du salon et attendit les trois coups qui annonceraient la venue de celui qu'elle attendait tant. À vrai dire, Kyrene était déchirée entre l'envie de laisser tomber son personnage du soir pour lui sauter dans les bras ou de simplement exécuter ce plan qui la criblerait de balles, mais qui aurait un effet tellement plus... explosif. D'un geste résolu de la tête, cherchant à se donner du courage, elle balaya ses peurs et se dirigea d'une démarche aérienne vers la porte. Les trois coups retentirent. Bien. Évidemment, il était important de se laisser désirer, de faire croire à celui qui se présente chez vous pour une raison que vous ne l'attendiez pas vraiment. Au bout de quelques minutes interminables -autant pour Lilian que pour elle, devait-elle en convenir- elle ouvrit la porte, affichant une mine surprise et à la fois gênée d'être vue dans une tenue aussi légère.

« Oh ! Lilian... »

Sa bouille d'ange se transforma bien malgré elle en un air suspicieux, perplexe. Puis, la commissure de ses lèvres s'étira en un sourire amusé.

« Oh ! Dis-moi, tu n'aurais pas croisé un grand blond en entrant ? Il a oublié cela en partant tout à l'heure...? »

Afin d'appuyer ses paroles, elle lui montra un caleçon de style boxer appartenant manifestement à quelqu'un d'autre. Devant l'air de Lilian, elle haussa les épaules et laissa tomber la pièce de lingerie masculine en murmurant un léger « Tant pis ! » Puis, elle s'effaça pour laisse le jeune homme entrer.

« Je ne croyais pas que tu allais venir. Tu me semblais très occupé ces temps-ci... »

Elle faisait allusion aux messages téléphoniques. Kyrene fit dos à Lilian, lui laissant tout le loisir de l'admirer dans sa semi-nudité, se demandant combien de temps il allait tenir avant de lui arracher le tissu de sur le dos...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lilian Mac Leold
The Wolf Behind The Smile
avatar

Nombre de messages : 123
Date d'inscription : 24/06/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Vendeur chez Agent Provocateur, sous-vêtements féminins (a pris une année sabbatique)
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
55/100  (55/100)

MessageSujet: Re: Entre-dévorons-nous | Pv Kyrene   Mer 8 Oct - 19:57

La patience n'avait jamais été le fort de Lilian - ceci était un fait reconnu : il était incapable d'attendre sans rien faire, surtout pas seul dans un couloir devant une porte insupportablement arrogante quand on savait ce qui se cachait derrière. Ce soir encore moins que d'habitude, sans aucun doute ; il était dans un état d'excitation mentale bien trop intense pour espérer parvenir à se calmer, à réfléchir posément. Comme toujours il fallait que Kyrene renverse les rôles au dernier moment : lui qui croyait l'avoir rendue impatiente à force de se retarder volontairement, voilà qu'il se trouvait maintenant dans la position de celui avec qui l'autre jouait jusqu'à le rendre fou. Le faire poireauter aussi longtemps ! Un moment il songea à partir, qu'elle se trouve toute frustrée et déçue quand elle daignerait enfin ouvrir, mais il s'imaginait mal supporter de rentrer chez lui sans rien faire alors que la diabolique Aphrodite pourrait être toute à lui ce soir. Il resta donc, de plus en plus énervé, à se laisser aller au bon vouloir du démon en question. Mais la vengeance viendrait.

Quand la porte s'ouvrit enfin, pourtant, il ne put placer la petite remarque acerbe qu'il avait tout spécialement préparée pendant qu'on le faisait attendre : elle s'envola de ses lèvres et disparut dans les airs, muette, quand l'entrebâillement devint ouverture et laissa voir la tenue particulièrement légère dans laquelle se trouvait son amante. Par réflexe il faillit se retourner, histoire de vérifier que personne à part lui ne pouvait profiter de ce paysage langoureux, mais songeant que ça ne ferait pas très classe et surtout trop attentionné, il se retint. Appuyé nonchalamment contre le mur du couloir il entreprit de la reluquer sans la moindre once de décence, de prendre son temps pour entrer, qu'elle s'exhibe ainsi à tous si elle en avait envie, histoire de lui montrer qu'il n'en avait pas grand chose à faire - même si c'était totalement faux. Il y avait quelque chose de particulier chez elle, ce soir, lui semblait-il. Pas dans la façon dont elle l'avait fait mariner, ni même dans son semi-dénuement ... Plutôt dans son comportement. Il s'était attendu à ce qu'elle lui saute dessus violemment, comme lui-même avait très envie de lui sauter dessus : sentir ses dents blanches se planter dans sa carotide l'aurait moins surpris que cette bizarre sérénité. Ou même, ingénuité. Encore un coup vicieux, ou alors un petit jeu ? Sans doute les deux à la fois ...

Même s'il semblait y avoir plus de perversité qu'autre chose dans ce 'petit-jeu' là constata-t-il alors que la pièce de sous-vêtements masculins inconnue et non identifiée tombait devant lui dans un petit 'pof' arrogant. Y avait-il vraiment eu un autre homme avant lui ? Il existait une forte chance pour que ça ne soit qu'une pure taquinerie, mais l'idée même le faisait frémir, aussi ne put-il pas vraiment contrôler son air ahuri devant les gloussements inaudibles de la jeune femme. Il savait qu'elle en voyait beaucoup, qu'elle était ouverte à tous les beaux jeunes hommes dignes d'intérêt, comme tout le monde dans ce 'milieu', et comme lui était ouvert aux jeunes filles ; en temps normal néanmoins il tentait d'en faire abstraction. C'était plus dur maintenant et ne pas savoir si la plaisanterie était vraie ou non l'aurait presque rendu fou d'une jalousie stupide et injustifiée mais non moins violente et dévastatrice. S'il s'avérait qu'un blond venait sonner à la porte pour récupérer son bien, il ne reverrait pas deux fois la lumière du jour, c'était certain.

Après un bref instant de laisser-aller Lilian finit par entrer et tout en observant les alentours de l'appartement qu'il commençait à connaître, à force, il soupira et se tourna à nouveau vers la jeune femme.

    < C'est vrai que j'avais d'autres choses à faire > mentit-il effrontément, < mais j'ai réussi à te sauver une soirée, n'est-ce pas merveilleux ? >

Son ton et son air étaient détachés alors même qu'au fond de son regard il ne parvenait pas à faire taire la lueur fiévreuse qui s'agitait douloureusement en présence de Kyrene, et particulièrement en sa présence aussi peu vêtue ... À l'instant il ne désirait qu'une chose : se jeter sur elle, l'entraîner et la plaquer sur le canapé, l'étreindre sauvagement et langoureusement et la prendre sans autre forme de procès. S'il ne le faisait pas ce n'était certainement pas par considération ou timidité, mais parce qu'il lui semblait que se laisser emporter tout de suite et trop rapidement reviendrait en quelques sortes à perdre la partie, même s'il ignorait encore en quoi la 'partie' consistait. Son hôte, elle, semblait bien calme malgré le cocasse de cette situation, et bizarrement pas du tout prête à lui sauter au cou. C'était donc ça : le jeu serait à qui tiendrait le plus longtemps avant de craquer et de se jeter sur l'autre ? Lilian ne voyait en tous cas pas de quoi d'autre il aurait pu s'agir. Mais très bien, il relevait le défi dans ce cas : ce serait elle qui viendrait à lui ce soir, quand elle n'en pourrait plus de l'attendre. Lui resterait stoïque. Il essaierait du moins. Car oui, cela s'avérerait sans doute dur si elle continuait toute la soirée à se balader vêtue comme au premier jour, le corps tout ruisselant, l'eau glissant sensuellement sur sa peau satinée, de ses cheveux à ses épaules, plongeant vers sa gorge, perlant au bout de ses seins, filant sur son ventre souple, jusqu'à se nicher dans le nombril puis tomber plus loin ... La terrible connaissait tous ses fantasmes. Mais il ne craquerait pas ; même, il pousserait ses propres limites jusqu'à atteindre les siennes, à elle, qu'elle cède la première.

    < Je vois que tu étais sous la douche ... Mais je t'en prie, ne t'interromps pas pour moi, allons finir ta toilette ! Je te frotterai le dos et te tiendrai la serviette en sortant ... >
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Entre-dévorons-nous | Pv Kyrene   

Revenir en haut Aller en bas
 
Entre-dévorons-nous | Pv Kyrene
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entre vous & nous
» Ça n'aurait jamais pu marcher entre nous, chérie ! [Remy]
» Pas de "merci" entre nous ! [PV Sekki]
» Le respect entre nous...
» Déborah ~ Il y a quoi exactement entre nous ? Un mètre tout au plus.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breaking Dawn :: • LONDRES :: Hard to Live in the City-
Sauter vers: