Breaking Dawn

Vous sentez vous surveillés, chers agneaux ? Ne sombrez pas dans une crise de paranoïa, par pitié, ce serait gâcher notre jeu. N'ayez crainte, nous ferons attention à tout ce qui tombera dans nos innocentes oreilles... Ou pas.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Carnet d'adresses de Jazz Mac Leold

Aller en bas 
AuteurMessage
Melody Jazz Mac Leold

avatar

Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Carnet d'adresses de Jazz Mac Leold   Ven 3 Oct - 18:50

all my friends are bad kids - kids just like you and me.
amis de longue date. amis tout court. - tolérés dans son espace vital.


heidi nicolaevitch. amie de longue date, ou la seule fille que Jazz tolère dans son espace vital depuis plusieurs années.
A l'époque de leur rencontre,
l'américaine venait d'entrer dans l'équipe de rédaction d'un magazine culturel et elle fut rapidement chargée de la misérable rubrique de street style. Sa mission : photographier de londoniens anti-conformiste vestimentairement parlant. Une fois dans les rues de la capitale anglaise, Jazz repère vite une brunette et fonce droit vers elle, lui demandant si ça la dérange d'avoir sa figure dans les pages d'un magazine culturel merdique. Heidi accepte et elles se revoient rapidement à l'occasion de la sortie du numéro. Malgré l'éternelle misanthropie de Jazz, notre héroïne s'aperçoit bien vite qu'elle a des atomes crochus avec la vedette du mois de Mars, n°12.
A présent, les deux jeunes femmes fréquentent la même fac, sont dans le même département (talents artistiques obligent), vivent dans le même bâtiment et il n'est pas rare que l'une des deux viennent se réfugier chez l'autre, avec une bonne bouteille d'alcool, un dvd et un plat de pâtes.


sienna nicolaevitch. à vrai dire, le terme 'amie' n'est pas le plus approprié. l'appellation la plus adéquate serait quelque chose comme 'camarade de conneries' et d'emmerdes'.
Un dimanche midi parmi tant d'autres. Lieu, le château des Mac Leold. Raison, comme à l'accoutumée, les patriarches ont convié tous les membres de la famille à se réunir autour d'une immense table et à partager un repas concocté avec amour par les domestiques. Chose étrange, la fille répudiée est là. Les parents de Jazz l'ont obligé à s'y rendre, lui rappelant les conditions de sa venue en Angleterre. Ils avaient fait un marché, les deux parties devaient respecter les clauses du contrat.
Plongée dans sa torpeur depuis plus de deux heures, ce n'est qu'en apercevant un t-shirt à l'effigie des Clash que son air blasé la quitta pendant trois secondes. Les présentations furent rapidement faites, par le biais d'un oncle éloigné. Jazz avait devant elle la demie-sœur d'Anton et à en juger par son expression, elle s'ennuyait à mourir. De fil en aiguille, elles arrivèrent à la conclusion que, si elles voulaient survivre à ce repas familiale, il fallait se serrer les coudes entre membre et semi-membre reniées. Plusieurs bouteilles disparurent, en même temps que les deux filles.
A présent, les deux jeunes femmes sont voisines, et elles se voient régulièrement : soit en sortant leurs poubelles, soit en passant la soirée ensemble, à boire comme des trous.


mallory mac leold. cousine officielle. première mac leold à l'avoir accueilli sur le territoire anglais.
Une rencontre des plus banales : Mallory fut envoyée par sa famille à l'aéroport pour aller chercher la nouvelle arrivante, Jazz. Cette dernière débarque des Etats-Unis, a perdu tous ses repères et a été placée sous l'autorité de son oncle (le frère de sa mère) et de son épouse, un couple sans enfant vivant au château des Mac Leold. La nouvelle maison de Jazz en quelque sorte, et Mallory est également de la partie.
Même si elle n'apprécie pas la compagnie humaine, l'américaine est obligée de tolérer la blondinette. Pour son propre bien psychologique, et surtout, pour ne pas recevoir de reproches de ses parents.
Avec le temps, et à force de patience, notre espèce d'hippie finit par s'adapter et se faire à l'omniprésence de cette bavarde avérée dont la curiosité tourne à l'obsession. Il lui arrive même de la prendre sous son aile, la pensant naïve, vulnérable et sans défense. Néanmoins, même si elle apprécie Mallory, Jazz ne consentira jamais à l'admettre : son égo ne le supporterait pas.



i can do it without you - but it wouldn't be very good.
connaissances insignifiantes. ou presque. - faites abstraction de ses grands airs blasés.


jayden nicolaevitch. simple connaissance. il y a encore deux semaines, l'américaine le trouvait totalement insignifiant et sans véritable intérêt. Un grand bênet comme elle le dira à une de ses cousines.
Mais voilà, la semaine dernière, une des cousines, Mallory, décide de traîner l'insociable Jazz jusqu'au café du coin, pour parler entre filles et rejoindre Jayden. Donc ils discutent, oui, autour d'une tasse de café ou de chocolat chaud, on s'en tape. Enfin, Jazz écoute, elle laisse Jayden et Mallory faire la conversation. Cette dernière compare alors le comportement d'une des ses amies avec son copain à de la glu.
Jazz sort finalement de sa torpeur... et marmonne les paroles de I'm Sticking With You du Velvet Underground.
Jayden saisit l'allusion, le regard intrigué de la jeune femme se pose sur lui et finalement ils discutent quelques minutes du groupe.
RAS pour le moment, ils se sont pas revus depuis.


psychobitches outta hell - I'll be lovin' them under my shoe.
des humanoïdes féminins à l'apparence humaine, envoyées sur terre pour lui pourrir la vie. - et elle leur rend bien.


kyrene ioannis.

_________________

THE QUEEN IS D.E.A.D
I said Charles, don't you ever crave
To appear on the front of the Daily Mail
Dressed in your Mother's bridal veil ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melody Jazz Mac Leold

avatar

Nombre de messages : 100
Date d'inscription : 01/10/2008

MessageSujet: Re: Carnet d'adresses de Jazz Mac Leold   Sam 4 Oct - 21:09

sujets en cours

alexei nicolaevitch. you fucking love it. quand Jazz décide de s'incruster à une soirée organisée par un cinglé russe.
sienna nicolaevitch. london by night. quand le vieux Carl se fait abuser sexuellement par Sienna et Jazz.

_________________

THE QUEEN IS D.E.A.D
I said Charles, don't you ever crave
To appear on the front of the Daily Mail
Dressed in your Mother's bridal veil ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Carnet d'adresses de Jazz Mac Leold
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Carnet d'adresses d'Andrea Parker
» Carnet d'adresses de Hillel Shafir.
» M.G. ? Carnet d'adresses
» Le carnet d'adresses de Lucas
» • Le carnet d'adresses de Jeremy Gilbert.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breaking Dawn :: • PEOPLE ARE STRANGE :: Carnet d'adresses-
Sauter vers: