Breaking Dawn

Vous sentez vous surveillés, chers agneaux ? Ne sombrez pas dans une crise de paranoïa, par pitié, ce serait gâcher notre jeu. N'ayez crainte, nous ferons attention à tout ce qui tombera dans nos innocentes oreilles... Ou pas.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Natural child, terrible child [Adam]

Aller en bas 
AuteurMessage
Heidi Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 392
Age : 28
Date d'inscription : 08/08/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Mange des Chocogrenouilles.
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
70/100  (70/100)

MessageSujet: Natural child, terrible child [Adam]   Mer 8 Oct - 20:52

    Depuis quelques minutes, Heidi montrait son ennui de manière particulièrement impolie. Elle avait opté pour l'art plastique parce qu'elle avait imaginé être dispensée de prises de notes et de longs discours en tous genres. Grossière erreur. La petite brune rondouillette qui lui servait accessoirement de professeur leur faisait l'éloge de l'art minimaliste depuis déjà deux bonnes heures. Cela était peut-être du au fait qu'elle n'était qu'une sale gamine incapable de comprendre les subtilités des lignes blanches et noire, mais Heidi était prise d'une soudaine envie de se pendre. Une corde, un cou : c'était minimaliste ça aussi non ? Elle jeta un bref coup d'oeil à son téléphone : encore douze minutes. Il était clair qu'elle ne tiendrait pas jusqu'à là, du moins pas vivante. Elle finit par se lever, faible, et tenta de disparaitre le plus discrètement possible, se faufilant parmis les élèves attentifs (ou pas). Là était l'avantage des amphis : l'anonymat. Elle se précipita à l'extérieur, parcourant les couloirs à une vitesse folle. L'air frais, il n'y avait que ça de vrai. Déjà vingt-heures. Honnêtement, Heidi n'avait aucune envie de rentrer chez elle maintenant. Oui, elle s'était promie de ne plus sortir lorsqu'elle avait cours le lendemain mais ... entre nous, elle savait depuis le début qu'elle se racontait des SALADES.

    La jeune femme s'alluma une cigarette et se rendit jusqu'à la station de métro la plus proche. Le centre, c'était surement une bonne idée.
    Heidi se mit à réfléchir un instant, le temps d'effectuer les connexions nécessaires entre ses neurones altérés par les substance illicites en tous genres. Un petit sourire se dessina sur son visage : le pub. C'était parfait pour un mardi soir. Evidemment, cela allait de soi, elle ne ferait aucun excès et passerait une soirée tout en modération. Oui, bien sur, c'était tellement dans ses habitudes. Un quart d'heure plus tard, notre petite héroïne dans sa robe rouge TOMATE se retrouvait devant le vieux pub. Elle poussa la porte et le carillon caractéristique du bar résonna. A l'intérieur, il y avait déjà une agitation phénoménale. Entre les étudiants peu studieux, les habitués déconnectés et les jeunes hystériques en manque de commérages, on ne pouvait pas s'ennuyer. Heidi s'arrêta devant le comptoir et tapa la bise à la gérante. Nombreux étaient ceux qui la prenaient pour une bonne POIRE et la qualifiaient de folle à lier. Ils ne la comprenaient pas, voilà tout. La propriétaire des lieux avait toujours été adorable avec la petite dévergondée et l'avait toujours accueillie à bras ouverts. Même ivre. Même mineure.

    Heidi commanda un jus de GOYAVE et sortit son vinyle des Doors, ayant autrefois appartenu à son cher cousin, de son sac. Elle le lui tendit et la bonne femme s'employa à le faire tourner comme il faut. Le sourire d'
    Heidi s'élargit lorsque les premières notes de Breack on trough to te other side rentendirent. Par-fait. Elle jeta un regard distrait autour d'elle. Une petite vieille, surement une ex-pin up délurée, faisait du gringue à un jeune dandy en agitant son mouchoir imprimé avec POIREAUX sous son nez. Voilà pourquoi elle aimait tant cet endroit. Bi-zza-ro-ide. Soudain, elle tourna la tête lorsque la porte s'ouvrit à nouveau, laissant place à un visage connu. Elle qui pensait ne rencontrer personne ce soir ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 118
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Natural child, terrible child [Adam]   Jeu 9 Oct - 22:14

Les soirées sont souvent équivalentes à surprise... les lendemains aussi. En ce mardi matin, Adam à peine réveillé poussa un petit cri, ayant été surpris de voir une jeune femme blonde à ses côtés, qui le regardait d'un air amoureux... Qué? Il tira la couette sur lui (oui, comme s'il était pudique..surement) et regarda cette fille d'un air navré. Puis amusé.

-Ecoute Laura, je ne veux pas paraître méchant m... Adam fut aussitôt coupé par cette soit disant Laura, qui, à l'aire bouleversé, lui dit qu'elle se prénommait Kate.

Peut importe, tu dois partir en fait, j'ai des choses à faire, et des choses qui ne nécessitent en aucun cas ta présence... Et n'oublie pas de récupérer tes affaires, j'en ai marre d'avoir un tas de fringues qui ne m'appartiennent pas, si encore ça m'allai, mais ce n'est jamais le cas...

Il aurai presque fait pitier, le pauvre. Kate se leva les yeux au bord des larmes, prix ses affaires et s'en alla en claquant la porte de sa chambre, Adam l'entendait dans le couloir crier toute sorte d'injures. Ahah. Il était chanceux, la plupart du temps il se prenait une gifle, ou se faisait balancer quelques choses à la figure. Une fois il s'était tout de même prix un poireau dans le tête..conseil, de JAMAIS laisser traîner d'affaire inutile dans sa chambre. Surtout un poireau, et puis quelle utilité...
Il était maintenant 14h00, et le jeune russe n'avait pas d'autre idée que dormir pour passer le temps. Il se réveilla quelques heures plus tard puisqu'il était près de 21h00, pour une loque casanière, y a pas mieux. Il se leva tant bien que mal, prit une douche, se mit quelque chose d'à peu près convenable et de non troué. Adam fuma le dernier joint qu'il lui restait, en écoutant quelques morceaux de Sonic Youth, il s'étala ensuite sur son lit, tout scrutant son mur (ce qui dura tout de même près de 5minutes) il décida de bouger, et d'arrêter d'être un déchet ambulant qui ne sortait pas de chez lui. (Quelle belle notion de sois)Il sortit finalement de chez lui, avec dans ses mains un vieux rubik's cube abîmé (c'est-on jamais, sa pourrait servir) et se souvenue qu'il était censé avoir rendez-vous avec une groupie qu'il avait rencontré à son job..Seulement il ne savait plus ni son nom, ni la tête qu'elle avait, même l'endroit de rendez-vous lui échappait. Donc autre chose était à prévoir.

C'est pendant une réflexion hautement intellectuelle (hot-dog avec ou sans ketchup?) que son attention s'arrêta sur un pub où il se rendait de temps en temps, et puisque cette question semblait trop complexe (defonce oblige), il abandonna toute idée de se nourir, et décida d'aller faire un tour dans ce pub.
Adam poussa les portes de l'établissement, et sans grand étonnement il y avait déjà une bonne ambiance. C'était un pub qu'il aimait tout particulièrement, car vous y trouviez vraiment, vraiment de tout. Entre geek frustré qui matait serveuse aguicheuse qui elle, servait vieux couple néo-hippie qui discutaient avec leurs cartes magiques disposé sur leur table.. Je vous dis, de tous les genres. Il se dirigea vers le comptoire, adressant un bref signe de tête à la serveuse, et reconnut un visage familier au bar. Familier surement, puisqu'il s'agissait d'une Nicolaevitch, Heidi plus précisément. Un sourire s'afficha sur le visage d'Adam. Il avait trouvé mieux qu'une groupie ou autre idiote dans le genre, il s'approcha d'elle tout en commendant:

-Toi, ici..diantre, depuis quand les pubs font garderie? Decodage: Bonjour. Peut importe... Il regarda sa cousine et son verre arriva, une margarita. Quel âge avait-elle déjà?16?17 ou 18ans? Quelque chose du genre. Il lui aurai bien offert la même boisson..ou pas. Oui bon, pour Adam la famille ce n'était pas tellement sa priorité, du moins il n'y prêtait pas tellement d'attention, puisqu'il les prenait encore tous pour des gamins trizomique trépignant pour avoir super-barbie chez sois. Vous voyez le style, énervant au possible. Il regarda la foule qui commençait à s'échauffer, il but une gorgée de sa margarita puis se retourna vers Heidi.

Tu m'as l'air seule, sa tombe bien moi aussi. Bonne nouvelle, je peux illuminer ta journée, je veux bien rester avec toi ce soir, gentil hein?... En fait, t'as oublié ça la dernière fois que je t'ai vue, j'avoue être descendu à ton niveau et l'avoir manipulé quelque rare fois, c'est pour ça qu'il se trouve sur moi. Dit-il, en déposant sur le bar le vieux rubik's cube. Il se souvenait maintenant à qui il était. Et le jaune ne me plaisait pas beaucoup. On pouvait en effet remarquer que tous les carrés jaunes qui étaient censé apparaître sur l'objet, n'y était plus. A la place, il y avait des carré noirs, puisqu'Adam (surement dans une crise de folie) avait dû décider bon d'anéantir tout ce qui était jaune...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heidi Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 392
Age : 28
Date d'inscription : 08/08/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Mange des Chocogrenouilles.
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
70/100  (70/100)

MessageSujet: Re: Natural child, terrible child [Adam]   Jeu 9 Oct - 22:50

    Si elle s'attendait à voir ici le grand, la magnifique, l'égocentrique surtout Adam Nicolaevitch, son très cher cousin ... Celui-ci sembla faire un tour d'horizon puis leurs regards se croisèrent et il s'approcha en souriant. Heidi ne savait pas trop si c'était une bonne ou une mauvaise surprise, comme à chaque fois qu'ils se croisaient. Il était l'une des rares personnes qu'elle ne cernait absolument pas. Comme d'habitude, il s'adressa à elle de manière hautement respectueuse, provoquant l'hilarité de la jeune femme.

    - Oh je ne sais pas, depuis qu'ils laissent entrer les no-life je présume, dit-elle en lui adressant un large sourire.

    La jeune effrontée faisait surement référence à l'absence de celui-ci dans la plupart des soirées depuis un moment. Ce n'était un secret pour personne, Adam n'avait que très peu de sympathie pour l'ensemble de sa famille. Cependant, malgré ses airs méprisants, Heidi devait avouer qu'elle appréciait sa compagnie, pour une raison totalement obscure, comme la plupart des trucs qui sortaient de son cerveau. Surtout que ce soir, le Nicolaevitch semblait de bonne humeur. Peut-être s'était-il serré une nouvelle blonde pulpeuse ou bien avait-il testé une nouvelle crème anti-rides particulièrement efficace ... Mystère. Heidi regarda le cocktail défiler devant elle et finir dans la main de son cousin. Celui-ci, toujours sur le même ton enjoué, lui annonça solennelement qu'il lui faisait l'honneur de sa présence pour la soirée. La jeune femme fit une légère révérence tout en affichant un sourire plus qu'ironique.

    - C'est trop, il ne fallait pas. Mais si tu veux rester avec moi, il va falloir que tu passes à la caisse, dit-elle en désignant son verre. Le jus de goyave c'est charmant, mais j'aimerai essayer autre chose. On m'a dit que l'alcool c'était parfois amusant, ajouta t-elle en prenant une expression innocente.

    Le petit objet cubique qu'il sortit de sa poche attira son attention. Alors c'était lui le fameux voleur ... Elle l'avait cherché nuits et jours pendant une bonne semaine, avait retourné le chateau de fonds en combles ... et il osait le poser là, impunément, sans honte ? Elle lui lança un regard chargé de haine et de menaces de représailles avant de se saisir de l'objet enfin retrouvé. Sacrilège ! Le malheureux l'avait dégradé. Et sa couleur préférée en plus. Heidi hésitait : elle ne savait pas ce qui la soulagerait le plus. L'étrangler ou lui asséner un coup fatal sur la tête avec le RubiKub ?

    - Tu n'y connais rien. Le jaune c'est la plus belle couleur qui soit. C'est juste que tu as peur de ce qui dérange, dit-elle, en pleine analyse psychologique de son cousin. Bref. Maintenant tu n'as plus le choix. Une margarita et que ça saute !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 118
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Natural child, terrible child [Adam]   Ven 10 Oct - 20:33

Passer une soirée en compagnie d'une Nicolaevitch, c'est bien la dernière chose auquel Adam aurait pensé. Non pas que sa famille l'importunait non, mais il n'était pas vraiment proche d'eux. Les voir toujours ensemble, toujours heureux cela avait le don de l'énerver plus que tout. Et d'un côté le jeune homme n'était proche de personnes, alors pourquoi changer.
Cela dit, il devait l'avouer, Heidi le faisait rire. Pas au sens strict du terme non. C'était plutôt dans sa façon d'être, elle était complètement barrée, il le savait, et il attendait surtout le moment où celle-ci aurait une grave crise dans sa vie. C'est une chose qui pourrait tourner au drame, et il avait hâte de voir ce spectacle. En attendant, il avait devant lui une pile électrique, aux couleurs flashi qui sirotait un jus de goyave. Puis vint le moment où elle parla, et lui disait que le pub qui faisait de "garderie" depuis qu'ils laissaient entrer les no-lifes. Adam sourit. Il se retourna aussitôt puis regarda la foule. Oui parce que comprenez-bien, en aucun cas il n'aurait prit cette remarque pour lui, et même s'il avait pigé (oui il n'était pas totalement idiot), il scruta les quelques cassos qui n'étaient pas loin d'eux, histoire de bien montrer que Heidi parlait d'eux.

-T'as remarqué toi aussi... C'est malheureux ces gens-là tout de même. Dit-il, un sourire ironique sur le visage.

Après lui avoir dit qu'il restait avec elle ce soir là (oui parce qu'en fait ce n'était pas une question, il comptait rester ici, avec elle), elle rétorqua que sa présence avait un prix, et qu'il fallait que son porte-feuille en fasse les frais pour payer les prochains verres l'alcool de sa cousine. En effet, l'alcool c'était amusant, et Adam n'avait pas vraiment envie que sa cousine se prenne une cuite, et de devoir ensuite s'occuper d'elle. Parce que si cela venait à se produire, il savait qu'il ne le ferai pas, et que son statut d'enfoiré et d'irresponsable la laisserait périr quelque part dans une ruelle, où au fond d'un égout, peut importe... Il termina son verre de margarita jusqu'à la dernière goutte, en regardant sa cousine dans les yeux. Non non il ne voulait pas du tout la narguer.

-Contente-toi du jus de goyave mon enfant.

Puis vint le moment du rubik's cube. Il aurait pensé que Heidi lui aurait sauté dans les bras, aurait crié de joie et aurait remercier son adorable cousin de l'avoir retrouver. Bien qu'il ne l'eut pas vraiment retrouver. Bref, dans tous les cas ce n'était pas vraiment ce qui se produisit, puisqu'elle paraissait même faché qu'il est osé touché à la couleur jaune. Ben quoi ? Adam avait toujours eu l'habitude de faire ce qu'il souhaitait (mettons de côté ses années je-suis-moche voulez-vous) et les réflexions qui suivaient lui était complètement égal puisqu'il était content de son acte, ou content d'avoir détérioré quelque chose. Heidi commença ensuite à faire son analyse psychologique envers son cousin, ce qui le fit rire, puisqu'elle était vraiment à côté de la plaque, et en profita pour refaire une proposition concernant une margarita.

-Je n'ai en aucun cas peur de ce qui dérange, j'aime pas le jaune c'est tout. Lui répondit-il.

Dans le genre gros lourd je-prends-pas-en-compte-ce-qu'on-me-dit (bien que ce qu'on lui dise ne sois pas vraiment valable) Adam était le meilleur. Puis il finit par céder aux propositions de Heidi. Après tout il avait envie de s'amuser, et soirée débauche avec une Nicolaevitch ne pouvait pas être désagréable finalement... Quoi? Le grand, le beau, le magnifique, l'enfoiré (la liste est longue..) Adam faisait-il des efforts? Serait-il un minimum plus humain? Non non, il ne fallait pas, et de toute manière, être sympa, rien que ce mot lui donnait envie de vomir.
Il rapella la serveuse et demanda deux whisky coca. Quite à boire, autant le faire avec la meilleure amie d'Adam. Toujours fidèle au whisky, quoi qui se passe.. Les deux boissons arrivèrent devant eux, et Adam proposa à Heidi de se poser ailleurs. Verre en main, ils traversèrent la salle et arrivèrent à une table. Ne faisant attention lorsqu'il marchait, Adam shouta dans un sac qui se trouvait par terre. La personne auquel il appartenait jeta au jeune russe un regard noir, rempli de haine. Le jeune homme était particulièrement comique, puisqu'il possédait une crête rouge et bleu, et n'était vêtu que de vert flashy, il semblait comique mais aussi inquiétant. Le gus avait le look type du camé en manque, des cernes de trois mètres de longs sous ses yeux, les lèvres sèches et l'air crispé. Il s'approcha d'un air choqué vers Adam qui s'était à présent assis.

-Zavé un problème? Porqué t'as shouté dans ma sac ?

Adam resta les yeux posé sur le camé durant quelques secondes. Il avait une féroce envie d'exploser de rire. C'était QUOI son langage au juste? Il ne voulait pas d'embrouilles, mais avouez-le ce mec était comique, et inattendu. Vous savez, c'est comme lorsque vous avez un type de 2 mètres de haut, sur-musclé, qui possède une voix aïgue de gosse n'ayant pas mué.
Adam stoppa son envie de rire, regarda Heidi et lui glissa un "je m'en occupe" (comme s'il allait sauver le monde, trop un super héros keuwa), puis d'un air qui semblait hyper-sérieux lui dit:

-Pardoné me, yé ne voulais pas, je promis...

Il but une longue gorgée de son verre... Mais savait-il seulement à quel psychopathe il pouvait parler ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heidi Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 392
Age : 28
Date d'inscription : 08/08/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Mange des Chocogrenouilles.
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
70/100  (70/100)

MessageSujet: Re: Natural child, terrible child [Adam]   Sam 11 Oct - 14:20

    Heidi s'était attendue à ce genre de réponse de sa part. Ce n'était pas comme si Adam avait pour habitude de combler ses cousins de cadeaux. Mais patience, la jeune femme savait qu'elle parviendrait à ses fins. Bizarrement, elle se débrouillait toujours pour qu'il cède, ce qui n'était pas chose aisée. C'était surement pour ne plus entendre ses pleurnicheries, mais peu importe, cela fonctionnait. Amusée, elle le regarda la narguer, vidant son verre d'une traite. Après tout, le jus de goyave c'était délicieux. Peut-être pas assez corcé à son goût ... Elle ne se laissa pas démonter par la petite remarque paternaliste de ce cher Adam et lui adressa son éternel sourire moqueur.

    - Ouais ben vas-y doucement. Je n'ai aucune envie de devoir te servir d'appui pour rentrer chez toi. Ce n'est un secret pour personne, tu ne tiens pas l'alcool.

    Alors qu'Heidi lui exposait ouvertement sa colère quand à la détérioration de l'un de ses biens les plus précieux, celui-ci se contenta de rire bêtement, ce qui laissa Heidi perplexe. Elle jura intérieurement de se venger. Elle avait plusieurs possibilités : ôter les verres de ses chères Aviator, donner son numéro à encore plus de groupies en chaleur collantes ... Elle s'exposait au risque de se faire traquer par un chasseur de prime engagé à ses frais mais elle n'avait plus rien à perdre. Il avait détruit sa face préférée du Rubikub. Il allait devoir payer ... et très cher. Pour l'heure, elle gardait toute cette rancoeur en elle et faisait bonne figure. Surtout que son cousin venait d'accepter de lui offrir un verre. Elle devrait surement se payer elle-même les suivants mais cela n'avait pas d'importance. Elle pourrait toujours lui extorquer de l'argent une fois qu'il sera trop saoul. Whisky. Les Nicolaevitch avaient toujours eu du mal avec les alcools légers.

    - Merci très cher. Tu vois quand tu y mets du tien, tu peux y arriver, dit-elle en levant son verre.

    Lorsque celui-ci lui proposa de bouger, la jeune femme accepta de bon coeur et ils se détournèrent du comptoir en quête d'une petite table histoire de partager un whisky en amoureux. Quelques secondes plus tard c'était chose faite. Seulement comme il s'agissait de deux Nicolaevitch, l'évènement étrange n'était pas facultatif. Et pour le coup, il avait pris la forme d'une sorte de punk junkie en manque, l'air énervé. Apparemment, Adam le maladroit aurait tapé dans son sac. Heidi se retint de rire : il avait un accent à couper au couteau particulièrement amusant. Mais le plus drôle, ce fut lorsque son cousin lui adressa un regard de justicier sans peur et sans reproche puis répondit sur le même ton au punk. Sa réponse sembla moyennement l'amuser et à son air furieux, Heidi comprit qu'elle aurait sa revanche plus tôt que prévu. L'air tranquille d'Adam ne faisait que l'exaspérer un peu plus. Sans prévenir, il l'attrappa violemment par le col, le faisant lâcher son verre, dont le contenu fut déversé sur sa jolie chemise. La plupart des autres clients s'étaient tus, assitant au spectacle. La jeune femme attendit que l'humiliation soit assez forte puis finit par se lever, sous le regard suspicieux de l'agresseur. Elle posa une main sur son épaule, pas effrayée pour un sou et lui tendit son fameux Rubikub. Le type ne savait plus trop quoi faire. Empoigner la fille aussi ?

    - Ecoute chéri, au lieu de perdre ton temps avec lui, dit-elle en désignant son cousin avec un mépris savamment étudié, tu devrais prendre ça. Ce n'est pas un jeu ordinaire, ajouta t-elle devant son air étonné. Si tu arrives à replacer correctement toutes ses faces, une petite dose de coke sortira par là, dit-elle en désignant un petit trou qu'elle avait elle même fait par inadvertance.

    Le type la regarda suspicieusement puis lui arracha l'objet des mains tout en laissant Adam retomber sur sa chaise. Il leur lança un dernier regard mauvais et alla se rasseoir, commenaçant à tripoter le cube. Ils étaient tranquilles pour un bon moment. Heidi reporta son attention sur son cousin, tentant de masquer sa satisfaction quant à la chemise tâchée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adam Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 118
Date d'inscription : 05/09/2008

MessageSujet: Re: Natural child, terrible child [Adam]   Lun 20 Oct - 20:09

[Désolé c'est pas terrible, et sa fait pas vraiment avancer l'histoir. Bref, je me rattraperai au prochain post :pouuce: ]

Adam ne savait pas très bien comment réagir face à un junkie visiblement énervé. Pour lui, la meilleure façon de le calmer était de parler sa "langue", histoire qu'il se sente moins seul.. Bonne idée, ou pas. Sur ce coup là, cela ne fonctionna pas réellement comme prévu, puisque le camé avait prit un air qui semblait d'avantage énervé. Ce qui se ressentit légèrement lorsqu'il agrippa Adam par le col, ce qui fit malencontreusement renversé son verre sur sa (magnifique, soit) chemise. Adam n'aimait pas particulièrement qu'on le tienne ainsi. (mais n'étant qu'un coton tige, impossible de combattre) Mais que l'on touche à ses vêtements, c'était une chose qui l'insupportait vraiment. Il prit un air blasé et semi-énervé, puis commença à vouloir répliquer par un "Mec, ma chem.." lorsque Heidi se leva à son tour.

Qu'est-ce qu'elle faisait au juste ? Elle voulait pas le taper quand même ? Parce que là, c'était des morts assurés.. Non non, à la place, la jeune femme s'approcha du punk-camé et lui adressa une réplique des plus ridicule, comme quoi dans son fichu rubik's cube, une dose de coke en sortait si toutes les facettes étaient assemblés. En entendant ça, Adam regarda sa cousine d'un air désespéré, puis roula des yeux. C'était un cas, et c'était bel et bien finis pour elle.. elle était irrécupérable. Irrécupérable peut-être, en tout cas sa technique avec l'autre gus avait marché, puisqu'il s'était empressé de lui prendre le jouet des mains, et de partir à sa place initial pour essayer -en vain, doutez-vous bien- de rassembler toutes les couleurs.

Bref, ce problème passé, Adam se rendit compte que tout le bar c'était tut, sans doute à l'affut du moindre poing levé, et d'une baston des plus dangereuse avec beaucoup de saaang et de blessés.. ce ne fut biensur pas le cas. Il leur lança un regard noir, puis l'ambiance se remit petit à petit dans le pub, entendant toujours quelque ricanement au fond du pub. Puis les deux cousins s'installèrent -de nouveau- à leur table, Adam regarda Heidi d'un oeil mauvais.. il voyait une sorte de satisfaction dans son regard, elle avait réussi à le ridiculiser royalement. Il avait repéré ça très vite, car c'est ce même regard qu'il avait après avoir fait un truc qui avait été accomplis. Adam regarda sa chemise et la toucha d'un air désespéré, quel gâchis.

"Ce n'est pas très aimable ce sourire satisfait sur ton visage, tes excuses seront d'autant plus difficile à accepter"

Dit-il, suivis d'un haussement d'épaule. Il attendait bien entendu des excuses de sa cousine, alors que dans la logique des choses, Adam était censé la remercier de l'avoir aidé. Mais n'étant pas bête, loin de là, il avait vite comprit que tout ça n'était que pure vengeance. Il ne savait pas ce qu'il avait fait de particulier ceci-dis. Finalement, le jeune russe décida de garder sa chemise.. en même temps il n'allait pas se mettre torse nu, ça ne l'aurai pas dérangé, mais un peu de décence tout de même. Après une hésitation, Adam tendit son bras et prit le verre d'Heidi, puis en bu une gorgée.

"Je me demandais ce qu'était le mieux entre renverser ton verre, ou le prendre.. La première proposition était bien trop puéril, et c'est moi qui l'est payé... "

Grand sourire hypocrite. Adam avait besoin de quelque chose pour se remettre de sa ridiculisation, et c'était juste devant lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heidi Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 392
Age : 28
Date d'inscription : 08/08/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Mange des Chocogrenouilles.
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
70/100  (70/100)

MessageSujet: Re: Natural child, terrible child [Adam]   Mer 22 Oct - 20:46

    Heidi savourait pleinement sa victoire. Le grand Adam Nicolaevitch avait eu besoin de sa "minable cousine" dixit lui-même pour se sortir de ce mauvais pas. En plus, il y avait tout un tas de témoins : le malheureux ne risquait pas d'oublier cette histoire de sitôt. Par-fait. La jeune femme le regarda se rasseoir, jetant un coup d'oeil à sa chemise foutue. Pauvre petit, c'était casiment sa marque de fabrique. Après tout, ce n'était pas un drame, il devait en avoir une bonne vingtaine du même modèle. Heidi fut à peine surprise lorsqu'il sous-entendit qu'elle lui devait des excuses. Quoi de plus normal ? Elle venait de sauver sa jolie petite frimousse, elle méritait presque d'être pendue pour cela. Il ne pouvait pas l'obliger à cacher sa joie et sa satisfaction, cela aurait été bien trop cruel.

    - On a qu'à dire que cette histoire de Rubikub est classée. Tu as tous les torts mais dans ma grande miséricorde, j'absous tous tes péchés, dit-elle en posant sur lui un regard (faussement cela va sans dire) bienveillant.

    Ce qui l'étonna plus en revanche, ce fut de voir disparaitre son verre sous son nez. Elle voulait bien être gentille mais il ne fallait pas déconner ! Il y a des choses avec lesquelles elle ne plaisantait pas et l'alcool en faisait partie. Son cousin sembla prendre cela pour une sorte de compensation qu'il ne méritait d'ailleurs absolument pas. Elle le savait peu généreux mais de là à subtiliser la part des autres ... Non, après tout ça lui ressemblait tout à fait. Comme elle ne voulait pas dépendre de lui, la jeune femme interpella l'un des pauvres serveurs-esclaves au service de la patronne et demanda un nouveau verre. Elle se retourna ensuite vers le jeune homme et croisa les bras en souriant legerement.

    - Alors dis-moi Adam, qu'est-ce qui t'amène ici ? Je pensais que tu me méprisais mais tu as vraisemblablement très envie de rester en ma compagnie ce soir. Te rendrais-tu enfin compte de ma valeur inestimable ?

    Evidemment, Heidi savait qu'avec une pareille question, elle allait droit dans le mur. Elle aurait parié dix mille dollars, voir son existence même sur la réponse de son cousin. Une amabilité du genre : "Crève." semblait tout à fait appropriée. A croire qu'elle avait des tendances masochistes. Elle avala une gorgée de son verre fraichement servi et lui adressa un sourire radieux.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Natural child, terrible child [Adam]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Natural child, terrible child [Adam]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shawn Adam Maxime Séregon [Vagabond]
» Natural blues....Moby
» I'm PERFECT. [Adam Carter]
» Ewen Mac Adam
» Un terrible secret à avouer...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breaking Dawn :: • LONDRES :: Hard to Live in the City-
Sauter vers: