Breaking Dawn

Vous sentez vous surveillés, chers agneaux ? Ne sombrez pas dans une crise de paranoïa, par pitié, ce serait gâcher notre jeu. N'ayez crainte, nous ferons attention à tout ce qui tombera dans nos innocentes oreilles... Ou pas.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 &&. Maximilian Carter * [ T ]

Aller en bas 
AuteurMessage
Maximilian Carter

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: &&. Maximilian Carter * [ T ]   Ven 10 Oct - 18:46



04 : i'll keep you my dirty little secret.




" Arrête voir de faire ton malin Max, tout le monde sait que t'as une grande gueule mais qu'en fait t'as carrément rien dans le froc. "

Cette réflexion, plutôt désagréable, fut suivie de près par un joli doigt levé en l'honneur de celui qui l'avait prononcée. Les fous-rires succédèrent et ce jeux qu'ils avaient confectionnés tous ensembles reprenait de son activité. Une sorte de "cap ou pas cap" mais en bien pire. Premièrement, il était interdit de refuser un gage, et ensuite, celui qui ne le réussissait pas à la perfection devait immédiatement en faire un encore plus vache que le précédent. La musique diffusée par une petite chaine Hi-Fi posée dans un coin du salon résonnait aux oreilles de Maximilian et sa bande de copain aussi puérils que lui. Certains étaient affalés sur le sol, d'autres, avachis sur les canapés en cuir noir. Trônait dans la pièce des dizaines de cendrier en plutôt mauvais état, même s'ils n'étaient pas très utiles puisque les cendres de cigarettes étaient généralement projetées à même la moquette. La pièce était constemment enfumée mais aucun d'entre eux n'y faisait attention, trop préoccupé par l'action que Max venait de recevoir à faire.

" Bon allez, rééxplique moi un petit coup... "

Pas vraiment téméraire, pour ce genre de stupidité, étant pourtant l'initiateur à ce jeu, le jeune homme ne se sentait pas vraiment à l'aise dans l'obligation d'accepter ce gage. Pourtant, il savait qu'il devait le faire, c'était plus un devoir qu'un droit.

" Tu te déguises, de la façon la pire qui soit. Tu téléphones à la psy de ta mère, et tu lui dis que t'as besoin d'un rendez vous d'urgence. "

" Mais cette femme m'a déjà vu, elle sauras que je me fringue pas comme un lourdingue généralement ! "

" Ah bon ? "

" Ta Gueule. "

Harcelé de tout les cotés, le jeune homme finit par accepter l'action. S'étant péniblement levé de sa place sur l'un des canapé, il avait directement prit le chemin de la panderie de son père. Des centaines de vêtements ringuard s'y entassaient depuis des années. C'était certain, il allait y trouver son bonheur. Premièrement, il enfila une jolie paire de lunette à monture à écaille et aux vers presque jaunis par le temps. Ses yeux se posèrent ensuite sur un maaaagnifique béret vert trefle très saillant pour qui était né dans les années 50. Inutile de tenté de coiffer ses cheveux, ou alors, éventuellement pouvait-il les plaquer en une bizaroide raye au milieu, puisque sa coiffure était naturellement déstructurée. Un rapide demi-tour vers le miroir juste derrière lui s'imposait à présent comme une évidence. Il scrutait patiemment son reflet, n'étant pas peu fier du résultat. Une nouvelle fois ses mains se perdirent entre les différents tissus de la panderie, et arrachèrent à leur sommeil quelque bermuda couleur écossaise, bretelles élastiques et chemise de 14-18. Fin pret, une fois pour toute, il sortit de la chambre et retourna dans le salon, sous les acclamations et autres sifflements de joie de ses petits camarades. Il s'empara du téléphome, la mine sombre à l'idée de faire en même temps que son gage, une belle crasse à sa propre mère...

***

Le rendez vous avait était fixé pour 17h30, le même jour. Puisqu'il avait précisé que c'était une urgence, cette femme l'avait prit au mot, visiblement pas grandement occupée. En bref, c'était pas comme si elle croulait sous les patients. Mrs Wiliams, une dame... ayant nettement dépassé le stade de la ménopause, le reçut donc à l'heure dite avec un sourire comme forcé sur le visage. Il y avait un, ou deux ans qu'elle ne l'avait pas vu, et devait trouvé la transformation frappante, lui qui dans ses souvenirs était un très beau jeune homme, toujours ou presque habillé d'une manière à laquelle on ne trouvait rien à redire.


Mrs. Wiliams : Eh bien, bonjour monsieur Carter.
Maximilian : Bonsoir.
Mrs. Wiliams : Alors, dites moi, pourquoi vouliez vous me voir en "urgence", selon vos propres mots.
Maximilian : " Voyez vous, je suis... dérangé. "

Peut-être que ce n'était pas exactement le but premier, mais le jeune homme était de nature à toujours exagérer les choses. S'il était dans cette situation, autant que ce soit pour quelque chose de drôle.
Cependant, une irrésistible envie de dire la vérité et d'en fait, obtenir une vraie séance le tiraillait. En effet, des séquelles de son enfance faisait encore et toujours surfaces, ces insultes, ces moqueries, et ces coups de couteaux dans le dos qu'il avait reçu constituait encore un certain mal être pour le jeune homme dans les instants ou il se retrouvait seul avec lui-même. Le pari était à présent de toute façon réussit, quoi qu'il fasse, quoi qu'il dise... Après avoir prit une grande bouffée d'air, il entreprit de retirer ses lunettes et le chapeau ridicule qu'il avait sur la tête. Un sourire se fit sur les lèvres chaleureuse de la psychiatre. Elle semblait satisfaite... Satisfaite qu'il capitule, alors, il remit les lunettes, simplement pour ne pas être tout à fait perdant. Les bretelles lui vrillait légèrement les épaules, mais il tentait de ne plus y accorder d'importance.

" Dites moi la première chose qui vous passe par la tête. "
" Heidi "
" Qui est-ce ? "
" Une fille... Une toute petite fille. "

Il ne la regardait pas dans les yeux. Ce n'était pas qu'il n'osait pas, ou quoi que ce soit d'autre, seulement, que lorsqu'il s'imaginait cette fille, il se perdait irrémédiablement dans ses pensées.

" Comment avez vous connu cette petite fille? "
" On était à la maternelle ensembles, mais... elle m'aimait pas autant que je l'aimais, déjà à cet age là. "
" Vous vous êtes revus, après les cours élémentaires ? "
" Jusqu'au jour ou j'ai été forcé de changer d'école. Mes parents devaient déménager et on s'est dit au revoir. C'était genre, quand on avait 15 ou 16 ans... "

Cette femme ne comprenait surement pas pourquoi il parlait de cette mystérieuse personne. Ce prénom ne représentait rien pour elle, alors que pour le jeune homme, il qualifiait son premier amour, celle qu'il n'avait jamais réussit à oublier. Cette fille qui ne voyait en lui que ce mec un peu boutonneux qui lui collait aux basques.

" Je suis retourné à Londres pour elle... J'essaye de l'appellée, tout le temps, le jour, la nuit, je met en place des rendez vous auquels elle ne se pointe pas... Elle fait tout comme si j'étais pas là. "

Un simple regard vers cette dame ridée lui permit de comprendre qu'elle ne doutait plus de sa première remarque selon laquelle il était dérangé. Aimer la même personne, et ce depuis la maternelle, était en somme, un fait plutôt rarissime. Elle devait penser qu'il s'était fait une fixette sur cette fille depuis au moins vingt ans, et qu'elle n'allait pas tarder à appeller la police pour harcèlement sexuel. Ce qu'elle ne savait pas, c'est que de toute manière il commencait à perdre patience. Il avait cessé de lui composer des chansons sur sa guitare, cessé de lui écrire des lettres qu'il ne lui donnait jamais, cessé de parler d'elle à tout bout de champ. Il n'avait seulement jamais cessé de penser à elle...
Comme un obsédé.

" Eh bien, parlez moi de votre enfance, avec elle."
" Je ... euh ... une anecdote alors... Justement, on avait un petit bal de fin d'année, au collège, et ... évidemment, j'avais prévu de l'invitée. Elle m'avait dit oui mais c'était pointée à la fête avec un autre mec que moi... J'ai donc du me contenter de cette fille qui était déjà obèse à son age et qui n'arrêtait pas de voler les beignets de tout le monde au gouté... Je l'ai même embrassée pour vous rendez compte du désespoir? "

Oh non, elle ne se rendait pas compte. Mais ce n'était pas réellement le seul traumatisme qu'il avait vécu. Il y avait les fois ou elle faisait semblant de s'intéressé à ce qu'il était en train de dire, et partait en plein milieu d'une phrase rejoindre ses copines. Les fois ou elle faisait exprès d'embrasser d'autres garçons à pleine bouche juste devant sa poire... Une jeunesse difficile, en somme.

" Votre mère m'a dit que vous aviez toujours réponse à tout. Et que vous savez toujours ce que vous voulez, et ce que vous ne voulez pas, est-ce vrai ? "

" Sans doute. En fait, c'est assez contradictoire, puisqu'une partie de moi par exemple, veut être ici en train de vous parler, et l'autre, veut retourné se vautrée sur le canapé, chez moi, avec une cigarette entre les lèvres. Si l'on part du principe que cette partie de moi ait réellement des lèvres, enfin bref... "

" Euh... oui. "

" Et vous savez, les gens croient que je les détestes. Tous autant qu'ils sont. Je n'ai jamais réussit à comprendre pourquoi. Ma mère ne vous a jamais dit que j'étais complètement insensible au monde qui m'entoure ? "

" Elle m'en a vaguement parlé... "

" Je le savais. Ecoutez, je vous fais perdre votre temps. "

Impulsif, comme toujours, il s'était levé de la chaise à toute vitesse, manquant de la faire tomber en arrière. Toutefois à la limite de la politesse, il avait instinctivement saisit la main de la vieille femme pour la sérrée lentement.

" Au plaisir de ne jamais vous revoir. "

Puis il était sortit. Ses copains l'attendaient devant la porte, tout sourire, dans l'attente d'une anecdote de cet entretient qui les feraient tous rire, mais le jeune homme ne dit rien. Il saisit les clés de voiture que l'un d'entre eux avait dans les mains, et les dépassa, les laissant... sur leur faim.



05 : en plus.



  • Où avez-vous découvert ce forum ? Je suis déjà dessus.
  • Célébrité sur votre avatar : Paolo Nutini
  • Vous considérez-vous comme un(e) bon(ne) rpgiste ? Ca dépend des jours.
  • Combien de fois par semaine vous est-il possible de venir sur le forum ? Beaucoup de fois.
  • Suggestions constructives pour le forum? Aucune.


Dernière édition par Maximilian Carter le Sam 11 Oct - 15:51, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jayden Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 07/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Vendeur chez Borders & Etudiant
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: &&. Maximilian Carter * [ T ]   Ven 10 Oct - 18:51

Bienvenue & bonne chance pour ta fiche!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Heidi Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 392
Age : 28
Date d'inscription : 08/08/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Mange des Chocogrenouilles.
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
70/100  (70/100)

MessageSujet: Re: &&. Maximilian Carter * [ T ]   Ven 10 Oct - 19:02

    Ah merci merci merci !
    Je t'adore. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximilian Carter

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: &&. Maximilian Carter * [ T ]   Ven 10 Oct - 19:17

mdr, derien, derien Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sienna Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 210
Age : 26
Date d'inscription : 13/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: &&. Maximilian Carter * [ T ]   Ven 10 Oct - 20:16

T'as choisi Maximiliaaaan <33 xD
Bon. Eh bien moi aussi je t'adore, mais c'est pas nouveau Razz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximilian Carter

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: &&. Maximilian Carter * [ T ]   Sam 11 Oct - 15:51

xD, j'ai terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vitaly L. Nicolaevitch
Admin| Too Much Junkie Business
avatar

Nombre de messages : 800
Date d'inscription : 24/06/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Junkie à temps plein, vendeur chez Vinyl Junkies à temps partiel
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
60/100  (60/100)

MessageSujet: Re: &&. Maximilian Carter * [ T ]   Sam 11 Oct - 15:56

Joli fiche pour commencer, étonnant personnage d'ailleurs.

Tu es validé, ravi de te compter une seconde fois parmi nous. Human Fly pour toi, à moins de vouloir être pour être un Bad Kid. Bref, tu me le dis si ça ne te convient pas.
Tu sais ce qu'il te reste faire, les liens, téléphone et compagnie Laughing

Bon jeu

_________________

ELECTRIC BLOOM !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximilian Carter

avatar

Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 10/10/2008

MessageSujet: Re: &&. Maximilian Carter * [ T ]   Sam 11 Oct - 16:02

J'avais envie qu'il soit bizarre.
Pis fallait que je trouve une excuse pour qu'il se pointe chez la psy xD
Merci en tout cas Wink Et pour le groupe euh... Human Fly c'est bien Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: &&. Maximilian Carter * [ T ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
&&. Maximilian Carter * [ T ]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Isabella Eloïse Carter {OK}
» Maison de Carter (-18 ans)
» A true humanitarian,Jimmy Carter.
» entraînement Carter
» James Carter

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breaking Dawn :: • THIS IS HOUSE IS A CIRCUS :: Oh ! You Pretty Things :: Vite fait, bien fait-
Sauter vers: