Breaking Dawn

Vous sentez vous surveillés, chers agneaux ? Ne sombrez pas dans une crise de paranoïa, par pitié, ce serait gâcher notre jeu. N'ayez crainte, nous ferons attention à tout ce qui tombera dans nos innocentes oreilles... Ou pas.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vous avez dit nuit blanche? [Harlow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jayden Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 07/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Vendeur chez Borders & Etudiant
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Vous avez dit nuit blanche? [Harlow]   Lun 3 Nov - 19:30

'Nuit blanche'. Seuls ces deux mots parvenaient à se frayer un chemin dans l'esprit de Jayden. Esprit déjà plus qu'embrouillé avec la situation déconcertante qui ne semblait que s'enfoncer dans la bizarrerie au fur et à mesure que le temps passait ainsi que toutes les informations étranges qui jaillissaient par moments. Jayden appuya fortement ses doigts contre ses tempes, espérant par ce geste dérisoire chasser la fatigue qui le submergeait soudainement et ôter sa réalité à la journée qu'il venait de vivre. Un être des plus étranges, manifestement nommé Jimmy, venait de faire son apparition dans le salon Tchekhov où ils étaient tous rassemblés, après une très longue heure d'attente. Il leur expliqua brièvement la raison de leur présence puis leur présenta en quelque sorte le programme de leur séjour au manoir.

Jayden avait malheureusement cessé d'écouter son discours après l'avoir entendu prononcer les mots 'nuit blanche' et il n'avait donc pas compris grand chose à ce qu'ils étaient censés faire ce soir-là. Il observa avec perplexité certains des occupants de la salle se lever et hésita entre la possibilité de les suivre sans réfléchir, celle d'interroger quelqu'un et celle de se balader au hasard dans le manoir en attendant que quelque chose se produise. Le temps qu'il se décide, il n'y avait plus grand monde dans le salon et il finit par renoncer à comprendre quoi que ce soit.

Il se leva de son fauteuil sans grande motivation et quitta le salon en trainant des pieds, affichant un vague air désespéré. Il se trouva rapidement confronté à un dilemme. A gauche ou à droite? Il faut croire que cet endroit le poussait à d'étranges réflexions, car il songea alors que traditionnellement ce qui était positif se situait à droite et que les mauvais présages venaient de la gauche. Exaspéré par ses propres idées, il opta donc pour la gauche sans y penser davantage.

A en croire l'odeur qui se répandait dans toute l'aile gauche du manoir, il devait avoir des écuries dans les parages. Jayden s'avança avec circonspection dans le couloir et ouvrit la première porte qui se présentait à lui. Pas le moindre signe d'un cheval sous une autre forme qu'un cheval à bascule en bois d'un autre temps à la peinture écaillé et couvert de poussière dans cette vaste pièce. Il s'agissait apparemment d'une salle où échouaient tous les objets dont on ne savait que faire, pour la plupart, souvenirs fantômes d'autres époques.

Finalement, la nuit n'allait peut-être pas être si désagréable que ça car Jayden était fasciné par cet amas d'objets hétéroclites dont personne ne se souciait plus. Il pensait pouvoir faire des découvertes intéressantes, apprendre des choses sur le manoir et ses anciens occupants et il avait la chance de ne pas être allergique à la poussière. Autre point à ne pas négliger, il avait pour le moment droit à un calme inespéré étant donné les autres personnes qui avaient été embarquées dans cette aventure absurde.

Il se fraya un chemin entre une armoire sans portes, une malle débordant de vêtements poussiéreux et un tableau imposant avant d'aviser un objet des plus intéressants. Un canapé ancien éventré mais qui lui semblait à cet instant présent encore très accueillant. Décidant de mettre de côté les consignes qu'ils avaient reçu pour un moment, il s'y laissa tomber, attrapant au passage quelque chose qui ressemblait à un énorme livre et qui dépassait d'un carton contenant des dizaines de pavés semblables. Allongé sur le canapé qui ne pouvait pas lui sembler plus confortable, il ouvrit l'objet en question qui se révéla être un album photo. A en croire les clichés en noir et blanc jaunis par le temps et les tenues déroutantes des gens qui s'y trouvaient, cela datait au moins du début du siècle dernier. Ou quelque chose du genre, Jayden ne savait plus trop.

Il ne mit de toutes façons pas plus de deux ou trois minutes à s'assoupir, tenant encore l'album photo ouvert dans ses mains. La journée avait été longue et d'une certaine façon éprouvante et il avait beaucoup de sommeil en retard, autant dire qu'il ne voyait pas d'autre moyen de trouver la force de faire quoi que ce soit cette nuit-là. Cependant ce miracle d'une sieste ne dura guère, il fut presque aussitôt réveillé en sursaut par un bruit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Harlow Mac Leold

avatar

Nombre de messages : 48
Age : 28
Date d'inscription : 04/10/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: I'm a Freaking Vinyl Junkie !
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Vous avez dit nuit blanche? [Harlow]   Mar 4 Nov - 0:48

Que se passerait-il si le portrait accroché au-dessus du foyer tombait ? Cet horrible personnage vêtu d'une robe de chambre de donzelle aguicheuse ou de célibataire à la virilité manquante aurait sans doute une mauvaise surprise si tel était le cas. À vrai dire, la simple vue de la doyenne Nicolaevitch avec sa moustache apparente la faisait frissonner et elle ne pouvait regarder le portrait sans grimacer de dégoût. La babouchka Nicolaevitch avait un talent certain pour faire fuire les enfants... voire même les adultes. Harlow remercia le Ciel d'avoir fait en sorte que la mode artistique de l'époque ne fut pas le nu. Encore une fois, elle ne put répudier un frisson de dédain et tira la langue comme si elle venait d'avaler cul-sec un grand verre de jus de citron. Elle obtint l'attention du gus qui trônait dans ses guenilles défraîchies et prit conscience qu'il parlait de quelque chose d'important. Ah, Pardon ? Il disait quelque chose, le mec en robe ? Des missions ? Du genre James Bond ou KGB ? Humph... Harlow n'allait certainement pas jouer l'espionne russe, il y avait d'ailleurs bien assez de russes dans la salle pour assurer ce rôle.

La seconde chose qui attira son attention fut la mention des mots : ''nuit blanche''. Alors, faisont un léger récâpitulatif : elle aurait à accomplir une mission, chose qui ne lui tentait guère puisque cela impliquait de se creuser la tête et ce, sans la quelconque aide d'une quelconque substance, ensuite, elle aurait à passer une nuit sans dormir et ce, avec quelqu'un qu'elle ne connaissait peut-être pas... ou pire, qu'elle connaissait. Et le comble : mamy Nicolaevitch était moustachue. Nouveau frisson de dégoût, mais cette fois elle n'aurait su dire si elle nourrissait cette émotion à l'égard de la guenon Nicolaevitch ou à l'égard des missions. Peut-être même étais-ce à cause de la réplique condescendante que lui avair déballé le fanfaron en loques.
La jeune anglaise regarda la plupart des occupants du salon, érintés et découragés, se lever et s'abandonner à leur sort de spectres errant. Elle se rendit compte que son sourire s'était évanoui l'espace de quelques minutes. Oh, non ! Elle n'allait pas se laisser dominer par le caractère fade et noir du dénommé Jimmy. Cependant, le fait qu'il reste planté là, un sourire suffisant aux lèvres et une robe de chambre élimée comme tenue d'apparat lui fit retrouver le sourire. Il était à plaindre, pauvre mec !

Elle se leva et fit une moue en direction de Dorian. Cela voulait clairement dire : tu es à moi et peu importe ce que tu feras, je te retrouverai. Chéri, je suis rentrée ! Un mauvais remake. Harlow n'en pouvait plus. Elle se glissa à l'extérieur du salon et vit sa valise qui traînait dans le vestibule. Quoi ?! Personne n'avait apporté ses choses jusqu'à sa chambre ? Tu parles d'une famille riche, même pas de préposés aux chambres ! En matière de torture, Harlow trouvait qu'ils n'y allaient pas de main morte. Dégoûtée, elle décida de laisser traîner ses choses, elle les prendrait après cette nuit blanche. Après tout, elle n'avait pas besoin de rien si elle ne pouvait dormir. Et si quelqu'un lui volait ? Tant pis, elle déclencherait une seconde Holocauste jusqu'à ce que le coupable avoue. Pas du tout touchée par cette perspective, elle se décida à se rendre dans l'aile gauche. Elle avait entendu une histoire de spectre qui hanterait cette section du manoir et elle était bien décidée à le trouver. Elle pourrait ainsi tuer le temps d'une façon divertissante.

En chemin, elle s'alluma une cigarette. La fumée s'échappait en volutes de sa bouche aux lèvres teintées de vermeille, traçant son chemin comme le petit Poucet l'avait fait avec des galets. Elle arriva rapidement à sa destination et fut mécontente de ne trouver aucun spectre dans les parages. Au moins, elle avait aperçu une porte et se dit que l'esprit du pauvre défunt devait peut-être dormir. Lui au moins, il en avait le droit. Harlow se glissa dans la pièce et remarqua qu'elle n'étais pas seule. Au lieu d'y voir l'esprit du Kamarad Aleksey, elle y vit un jeune homme endormi, un livre couché sur le ventre. Sourire.

« Le concept de nuit blanche signifie que le sommeil est interdit, mon lapin. »

Lorsqu'il se réveilla, elle afficha un sourire satisfait. Bon, puisque les deux avaient eu la même idée, autant continuer dans cette voie et passer une partie de la nuit ensemble. Heureusement, Harlow avait bien des choses à lui raconter. Il était, avec Dorian, une autre victime de la tornade Harlow.

« Alors, mon chou. On doit passer cette nuit. Autant faire avec ce que l'on a. »

Elle entreprit d'éventrer un carton qui se trouvait devant elle, un carton aux coins trempés par l'humidité. Elle jeta le contenu de celui-ci sur le sol : des robes défraîchies. C'était sans doute ici que Jimmy avait trouvé sa tenue de soirée. Elle fouilla ensuite dans une commode, sous le regard perplexe du jeune homme. Ce qu'elle trouva à l'intérieur suffit à la faire sourire de façon exagérée. Elle en retira une vieille bouteille de whisky poussièreuse à peine entamée.

« Je savais que papy Nicolaevitch avait un penchant pour l'alcool. Pas étonnant, lorsqu'on voit Vitaly. »

Elle débouchonna sa trouvaille, en avala une rasade et la tendit à son compatriote de nuit blanche.

« Alors, comment tu t'appelles, mon joli ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://redapple.forumactif.org
Jayden Nicolaevitch

avatar

Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 07/09/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Vendeur chez Borders & Etudiant
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Vous avez dit nuit blanche? [Harlow]   Sam 8 Nov - 1:30

Il fallut quelques instants à Jayden pour comprendre où il était. Il faut dire qu'il n'avait pas tellement l'habitude d'être expédié dans un manoir-prison au coeur d'une forêt et de faire une sieste sur un canapé élimé et abandonné au milieu d'une remise pleine à craquer d'antiquités dont la plupart étaient d'une valeur ou d'un goût douteux. Ce constat réalisé, il eut besoin d'encore un peu de temps pour comprendre ce qui l'avait réveillé. Il s'agissait en fait d'une des jeunes filles Mac Leold ou Nicolaevitch qui se trouvaient là pour les mêmes raisons que lui et celle-ci n'avait apparemment pas l'intention de le laisser dormir. Il ne pouvait cependant pas tellement s'en plaindre, étant donné qu'il venait de briser la première règle qu'on leur avait imposé pour la nuit. Il brandit l'album photo qu'il avait commencé à consulter un peu plus tôt en répondant avec un sourire ironique.

"Je ne dormais pas voyons, je regardais des... souvenirs de famille..."

Il referma le lourd album dans un claquement qui fit s'élever quelques volutes de poussière dans la pièce et le jeta négligemment sur le carton d'où il l'avait extrait. Si quelqu'un avait semblé se préoccuper le moins du monde de ce qui se trouvait dans cette pièce, on aurait pu lui reprocher son manque de considération pour ce vénérable objet. Mais tout le monde s'en moquait.

Il observa dubitativement la jeune fille arracher des robes miteuses des entrailles d'un carton puis ouvrir une commode. La trouvaille qu'elle fit et sa réaction lui tirèrent néanmoins un sourire amusé. Une bouteille de whisky presque pleine qui, a en croire la couche de poussière qui la recouvrait, devait avoir déjà eu largement le temps de vieillir. Le hasard qui avait fait la jeune fille trouver presque immédiatement de l'alcool semblait relever du miracle. A moins qu'elle ne possède un détecteur ou quelque chose dans le genre. La version moderne et améliorée du sourcier.

La remarque de la jeune fille fit naître un léger rire chez Jayden. La morosité qu'il éprouvait un peu plus tôt s'était manifestement évaporée et sa bonne humeur coutumière reprenait le dessus. Il était enfermé dans cet étrange manoir pour une durée indéterminée, autant rendre son séjour le plus agréable possible et se montrer abattu n'était pas la meilleure façon de le faire. Il prit la bouteille qu'elle lui tendait avec un léger signe de tête en guise de remerciement. Il hésita cependant un instant avant de boire. Il ne tenait pas particulièrement à passer la nuit dans un état second et avait abusé de l'alcool plus que de raison, si l'on puis dire, ces derniers temps, autant ne pas commencer ainsi aussitôt arrivé. Il se contenta donc d'avaler une petite gorgée du whisky et rendit la bouteille à sa nouvelle propriétaire.


"Moi c'est Jayden, et j'adore ce whisky. Et toi?"

Il ne précisa pas si la question s'appliquait à son prénom, à son jugement sur la bouteille ou aux deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vous avez dit nuit blanche? [Harlow]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous avez dit nuit blanche? [Harlow]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Georges Saati, vous avez raison mais ...
» [Inutile] Qu'est ce que vous avez fait hier ?
» Si vous avez du temps à perdre :)
» Vous avez dit couleurs primaires ?
» Vous avez lu l'histoire de Jessie James? - Clyde's links

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breaking Dawn :: • Le Manoir de Forest Row :: L'aile gauche :: La Remise-
Sauter vers: