Breaking Dawn

Vous sentez vous surveillés, chers agneaux ? Ne sombrez pas dans une crise de paranoïa, par pitié, ce serait gâcher notre jeu. N'ayez crainte, nous ferons attention à tout ce qui tombera dans nos innocentes oreilles... Ou pas.
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Leigh K. Mac Leold { 100% }

Aller en bas 
AuteurMessage
Leigh Mac Leold

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 04/11/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Leigh K. Mac Leold { 100% }   Mar 11 Nov - 16:56


(c )LIVE_IN_LOVE_89





Le bureau de Mrs Williams était une grande pièce recouverte presque exclusivement de bois vernis, de tableaux du XIXéme siècle, de tapis achetés a prix d’or, de chineries et d’une bibliothèque immense dont les ¾ des œuvres exposées ciblé la psychologie.
Les lumières étaient tamisées et malgré les fenêtres ouvertes, la luminosité n’était pas beaucoup améliorée. Il devait être environ 18h ce soir là sur la capitale anglaise et ce samedi s’annonçait plutôt bien pour une bonne partie des 18-25ans. Pour Leigh, c’était une tout autre histoire … assise devant la psychologue que le pouvoir parentale avait réussi, même des Etats-Unis, à lui imposer, la jolie blonde s’ennuyait ferme. Il n’y avait rien à dire de sa vie et pour le peu qu’elle avait à en raconter, ça ne serait certainement pas à cette femme qui n’avait manifestement aucun goût ni pour la décoration ni pour la mode qu’elle comptait faire son introspection. Elle avait obtenu d’elle le droit de fumer, prétextant qu’elle serait plus à l’aise pour étaler sa vie à une parfaite inconnue … elle avait répéter un nombre de fois assez important le terme « parfaite inconnue » pour que la Williams se sente presque indécente de poser autant de questions, ça n’avait pas vraiment marché à en croire la facilité avec laquelle la quarantenaire s’exprimait.
Installée donc sur ce canapé en cuir marron matelassé, une jambe remontée sous son postérieur et appuyée à l’un des accoudoirs, la jeune femme fumait une Lucky Strike sans se soucier des notes que prenait la professionnelle. Elle avait bien compris qu’elle analysait son comportement … dans le monde médicale, il y avait sûrement beaucoup d'explications en ce qui concernait sa position … pour Leigh elle n’en avait aucune.
Perdue dans ses pensées, dans la programmation de sa soirée qu’elle n’envisageait pas ailleurs que dans une boite de nuit ou un pub … un endroit, peu importe lequel, où elle pourrait boire, fumer et draguer, la jeune femme attendait que Mrs Williams soit prête. Lorsque cette dernière posa son stylo près d’elle, elle entendit sa voix claire et calme.

« Bien … où en étions nous ? »
« C’est à vous de me le dire, je ne rédige pas tout ce que nous faisons moi »
« … C’est une manière de parler, je sais exactement où nous en sommes … donc reprenons, vous me parliez de l’arrivée de Wallas dans votre vie … Vous me disiez donc qu’il a été le premier vrai am… »
Pensive, la jeune fille prit un temps d’arrêt et écrasa sa cigarette au fond du cendrier en argent posé sur la petite table qui la séparait de Mrs. Williams
« Combien mon père vous payes pour me faire parler de Wallas dites-moi …? Je suis sure qu‘un rail de coke ne vaut pas si chère. »
Décontenancée, la psychologue stoppa son résumé pour fixer la jeune femme dans les yeux.
« Vous avez donc connu la drogue ? » dit-elle en gardant un ton des plus neutres.
Leigh sourit un peu, posa son regard sur la main légèrement ridée en train d’écrire et redirigea le sujet sur son passé …
« Reprenons du début après tout … » la jeune femme soupira, ferma une seconde les yeux et visualisa ce qu’elle avait toujours imaginé de sa naissance. « Vous savez, lorsqu'on fait partie de ce genre de grande famille aristocratique, lorsque votre naissance est annoncée, la préparation qu’elle engendre est énorme. Mes parents n’ont sûrement pas vu les neuf mois passés … je n’en sais rien, je n’étais pas là. Mon père voulait une fille il me semble, il l’a dit et répété souvent .. Dans ce genre de famille pourtant, on veut souvent un garçon en premier, pour s’assurer que le nom perdure … les enfants qui suivent ont moins d’importance. Rien n’a vraiment changé finalement … mais moi, j’ai été accueillie comme une star -mes parents sont perspicaces- avec beaucoup d’amour et beaucoup d’argent aussi. » Leigh soupira une seconde et ajouta en regardant les phares imposants d’une voiture par la fenêtre « Vous savez, ma vie n’est pas passionnante, mon enfance du moins … il ne s‘y est rien passé et je m‘ennuierai presque a vous la raconter.»
« Wallas » prononça seulement la psychologue, le regard posé sur son calepin.
« Wallas est … était … brun, il avait une frange devant l’œil gauche, c’était un afro américain, qui portait souvent un pull vert, même en été, un jean et un chapeau haut de forme qu’il faisait tomber parfois. Je ne sais pas pourquoi j’ai eu ce besoin de me créer un ami imaginaire … pourquoi d’après vous ? »
« un manque évident » articula Mrs. Williams en fixant la jeune brune.
Leigh soupira et passa une main dans ses cheveux
« vous n’avez rien de mieux ? J’aurai pu la lire dans un magazine pour adolescentes cette réponse … manque de quoi ? D’afro-américains ? »
Le manque de réaction de la psychologue devait être travaillé, elle était payée des fortunes pour ne pas s’énerver et il était hors de question de freiner la jeune fille qui s’ouvrait si peu à elle normalement.
« Et bien … un manque d’attention de vos parents vous as obligé à vous créer un compagnon de jeu … vous étiez juste particulièrement imaginative, sensible et aviez besoin de vous faire remarquer il me semble. Avez-vous eu des frères et sœurs ? »
« Non, je suis fille unique … j’ai grandi comme ça, tout m’était du … j’étais un peu capricieuse je suppose. Mon père m’appelait « sa petite princesse » et lorsqu’en pleine réunion, je rentrais dans son bureau alors qu’il était clairement écrit qu’il ne fallait pas déranger, j’étais tout de même la bienvenue, ma mère, de son coté, m’emmenait avec elle et ses amis à ses après-midi débriefing …Si vous voulez mon avis -et vous le voulez-, elles n’y faisaient rien d’autres que papoter autour d’un mojito et vérifier que les serveurs étaient aussi musclés que leur CV étaient vides. J’étais une vraie petite poupée pour elle, vous pensez bien … elle s’ennuyait ferme, mon père avait trouvé comment l’occuper. J’ai entendu toute ma vie la chance que j’avais d’être une Mac Leold.»
« Et ? »
« Et rien, quand on commence à l’entendre si jeune, on ne se rend pas compte des portes que ça ouvrent, ni des histoires que ça engendrent d’ailleurs, mon père m’a préservé de tout ce superflu, ma mère non. J’ai eu l’éducation parfaite d’une femme de la haute société et d’un homme qui ne rêvait que de simplicité … »
« Votre mère est donc superficielle à vos yeux ? »
« Quoi ? non pas du tout ! Vous voyez comme vous êtes vous les psys ! Toujours a chercher la faille, non je n’ai pas été violée; oui mes parents m’ont apportés toute l’attention dont j’avais besoin et ne m’ont confier a aucune nourrice aux mains stérilisées; je n’ai pas eu a subir les moqueries de mes camarades et je ne manque absolument pas de confiance en moi ! Cherchez la faille Mrs Williams … au prix où on vous paye, vous me devez au moins ça »
Devant ce soudain intérêt face a ce qu’il venait de se passer, Mrs Williams sourit légèrement, la femme ne reçue pas l’agressivité de Leigh comme telle mais bien comme la preuve qu’elles avançaient. La séance d’avant, l’américaine s’était montrée aussi sarcastique mais ne s’impliquait pas dans ses dires. Pourtant Leigh interpréta le sourire de la blonde comme un affront.
« Je disais … Wallas est mort lors de la fête d’anniversaire de mes 9 ans … la petite chenille était devenue un papillon et pouvait s’envoler toute seule –semble-t-il-, mais un papillon c’est éphémère et voilà ce que j’ai été … éphémère, je ne suis pas rester longtemps un papillon » la jeune femme soupira une seconde et reprit « Bien … pour faire court, je suis devenue la geek du collège, avec robe à carreaux, grosses lunettes et appareil dentaire, ce qui m'a surtout embetée au cours de cette période ça n'était pas vraiment le fait que j'étais la petite intello, ce qui m'a vraiment dérangée ... c'est que je n'étais pas la pire, vous voyez ? j'étais insignifiante, personne ou presque ne se rappellera de moi, on ne me voyait pas ... quitte à être la geek de la classe, j'aurais voulu être la meilleure ! celle qu'on enferme dans les casiers, a qui on demande de faire les devoirs vous comprenez ? Sur une photo de classe, on ne se rappellera jamais de qui j'étais ... mais passons sur cette frustration; j’ai grandie, je me suis affirmée en arrivant au lycée … j’y ai passé de merveilleuses années … je saute toutes l’explication de mes premières fois, vous y trouveriez bien trop de signe expliquant mon caractère. Et puis papa m’a proposé une place importante dans sa boite, j’aurais aimer l’accepter mais j’ai trouvé ça trop simple … beaucoup trop simple, des milliers de jeunes filles de mon âge auraient surement accepter mais vous voyez, je n’aime pas la facilité; ça ! ça vous pouvez le noter dans le dossier ! je ne sais pas si ça a influencer mon passé, mais mon avenir ça j’en suis sûre … vous voyez dans les dessins animés quand le personnage principal doit choisir entre un passage merveilleux, ensoleillée, fleurie et un autre boueux, sombre et sale -et que c'est le deuxième le bon d'ailleurs-… je prend toujours le deuxième, je crois que j’espère inconsciemment que, comme dans le dessin animée, il y a une morale derrière tout ça et que les apparences sont trompeuses. Bref, je disais ?... J’ai quitté San Francisco, je suis arrivée à Londres et puis j’y ai commencé mes études. J’ai rencontré quelques uns des Nicolaevitch … certains mieux que d’autres » ajouta-t-elle avec un sourire en coin. « je crois que tout est dit ? »
« Autant d’indépendance, ça ne vous as pas effrayé au début ? »
« Je mentirais si je disais que non, que je n’ai jamais voulu rentrer chez moi mais cette bouffée d’air, ce souffle de vie … je ne l’avais jamais ressentie avec autant d’intensité avant. Alors évidemment, ça n’est pas toujours facile d’affronter seule un problème de plomberie, de compter chaque centimes que je dépense et de passer autant de temps dans les friperies que ma mère en passe chez Chanel mais si c’est le prix a payer pour cette vie là, j’accepte le contrat. »
« Vous semblez bien intrépide »
Leigh rit un peu et rajouta « Vraiment ? ça tombe bien, j’aime assez cette image. »
« Il faut beaucoup de courage pour abandonner famille et amis pour plonger dans l’inconnu »
« C’est ce qui me plait » dit Leigh fixant la psychologue et cherchant au fond de son sac son paquet de cigarette pour s’en rallumer une.
« Vous ne manquez pas de confiance en vous, ça … c’est indéniable. Mais je ne crois pas que l’image que vous donniez de vous soit vraiment celle qui vous représente. Vous avez peur … »
Leigh regarda un sms en rallumant sa cigarette, sourit doucement puis reporta son attention sur la femme maintenant debout. Doucement, elle fronça un peu les sourcils « peur ? non je ne crois pas que… »
« Vous donnez beaucoup de vous-même, vous êtes généreuse ou passionnée, comme vous préférez mais beaucoup de chose vous effraie … vous avez peur de décevoir je crois … vous vivez tout à fond parce qu’au moins, vous êtes sure de ne pas décevoir, peur de la vie aussi … qu’elle aille trop vite pour vous, qu’elle vous rattrape … et puis peur d’être déçue surtout, c’est pour cette raison que vous avez quitté vos parents et c’est aussi pour ça que vous ne voulez pas vous attacher à Arséne »
« Arséne n’a rien avoir la dedans ... »
« Hé bien je crois que si justement. Vous n’êtes pas aussi courageuse que vous pensez l’être Leigh, vous êtes un être fragile qui fait semblant d’affronter et qui fait croire qu’elle prend les devants parce que c’est d’avoir le contrôle qui vous rassure. Si vous vous abandonniez à une relation avec Arséne, vous devriez partager ce pouvoir et il semble que vous ne lui fassiez pas assez confiance pour ça » Mrs Williams marqua une pause et comprit que pour obtenir l’attention et le respect de la jeune femme, il faudrait la surprendre. Elle était capable de ce genre de chose, l’avait appris au cours de ses années d’études. « Vous aimez le sensationnel Leigh, peut-être un peu trop … mais ce qui attire votre regard mérite votre respect. Vous pouvez paraitre hautaine parfois, c’est simplement parce que vous vous êtes mis en tête que ce qui n’était pas sensationnel, ne vous rendrez pas exceptionnelle. Vous êtes une jeune femme très simple mais vous avez besoin d’attention, de beaucoup d’attention … sinon vous vous fanée »
C’était insupportable pour Leigh mais il fallait admettre que la psychologue avait raison. La jeune femme aimait la provocation et si elle n’avait encore rien envisagée de sérieux avec Arséne c’était simplement parce qu’elle avait peur d’en souffrir. Pourtant sa fierté l’empêchait d’admettre ce genre de chose, elle ne l’aurait même pas avouer à Andrea sa meilleure amie. Elle reprit un sourire éclatant et ajouta
« Bravo Mme Irma … vous avez réussi à me cerner … quelque chose à ajouter ? »
Mrs. Williams se rassit tranquillement, serra ses jambes et attrapa son stylo plume qu’elle fit calmement tourné entre ses doigts. « J’aimerai que vous répondiez à quelques questions avant de partir … une sorte de portrait chinois, c’est très rapide et souvent significatif »
Leigh haussa les épaules et ajouta « allons-y »
« Très bien … que seriez vous, si vous étiez … un animal ? »
« une coccinelle »
« un objet ? »
« un chapeau »
« un mot ? »
« oui »
« une odeur ? »
« quelque chose qui rassure … »
« un livre ? »
« une encyclopédie »
« Et si vous deviez rencontrer quelqu’un, vivant ou mort ? »
« Moi … »
Le regard pensif de la jeune fille ne laissa nul doute à la psychologue, la réponse n’avait rien de narcissique, il était uniquement question pour Leigh de se trouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leigh Mac Leold

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 04/11/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Leigh K. Mac Leold { 100% }   Mar 11 Nov - 16:58


©TO THEIR CREATORS


04 : i'll keep you my dirty little secret.

    * Leigh a eu un ami imaginaire étant jeune. Il s’appelait Wallas et avait comme particularité d’emmener partout où il allait un chapeau haut de forme que l’enfant avait pu apercevoir sur la tête de Jiminy Cricket dans Pinocchio. Wallas a été tué lorsque la petite fille a atteint l’âge de 9 ans. D’après Leigh, il serait mort étouffé par une part de gâteau à la vanille. Les parents Mac Leold en ont surtout conclus que la jeune fille avait grandi et qu’il fallait qu’elle s’en débarrasse.

    * La jeune femme est coulrophobe. C’est-à-dire qu’elle est effrayée par les clowns. Elle ne s’explique pas réellement cette phobie mais trouve assez étrange leur maquillage excessif, leur sourire rouge, leurs grosses chaussures et leur rire. Petite, il lui arrivait de se rendre au cirque mais elle se cachait les yeux lorsque les clowns apparaissaient et ne s’explique toujours pas le rire des spectateurs.

    * Sous ses airs de fêtarde droguée sexuellement très active, Leigh se révèle être une petite chose toute en simplicité. Par exemple, elle n’avouera jamais à personne que l’un de ses passe-temps favoris est : les documentaires animaliers. En effet, la jeune fille peut passer des heures à regarder vivre des girafes, des singes, des hippopotames, des libellules …

    * ça n’est plus réellement un secret pour des milliers de gens mais pour ses proches ça en reste un, il s’avère que même pour elle s’en est un. A l’une des soirées bien arrosées où Leigh à l’habitude de se rendre, la jeune femme ayant bien trop bu s’est mise à danser seins nus sur le comptoir du bar. La scène a été filmée par de nombreuses personnes présentes et l’un de ses petits malins l’a mis en ligne sur YouTube. Tapez drunk girl sur le site, vous verrez …

    * Leigh est parfois un peu cleptomane mais elle se dit que c’est par justice. En effet, dans les différents « petits boulots » qu’elle a pu faire au cours de sa vie, la jeune fille s’est toujours vengé du comportement de ses supérieurs … La technique était simple, si le patron avait des remarques déplacées ou se permettait d’user de son autorité de manière peu recevable, la jeune Leigh se vengeait en se servant dans la caisse selon le degré de gravité de la faute. Si ce dernier était gentil et correcte, Leigh n’y touché pas.

    * La jeune américaine est absolument obsédée par le nez. De nombreuses femmes s’attardent sur les muscles, les yeux, le dos, les chaussures … Leigh a besoin de s’attarder sur le nez d’un homme avant de savoir si elle pourra l’embrasser ou pas. C’est une des raisons pour laquelle elle adore Johnny Depp d’ailleurs.

    * Leigh possède une collection impressionnante de chapeaux … elle adore les accessoires de mode, et possède plus de bracelets, sacs, chaussures, lunettes et autres écharpes que de vêtements, mais les chapeaux remportent la palme. Elle ne sait pas résister et bien qu’elle ne dépende pas du compte en banque de ses parents depuis quelques années maintenant, elle est capable de ravaler sa fierté pour demander 200£ à son père pour un chapeau.

    * Qu‘on se le dise, la jeune Leigh était, jusqu’à ses 13ans, une petite intello uniquement passionnée par ses études et la littérature contemporaine. Un pari entre deux garçons plutôt populaire de son lycée a changé sa vie du tout au tout, en effet, la jeune femme a été dragué par le plus brun des deux et a pris une confiance en elle qu‘elle n‘envisageait pas possible. L‘américaine avait pourtant l‘attirail parfait de la « geek » : l‘appareil dentaire, la Ventoline, les petites lunettes rondes et la chemise à carreaux.

    * La jeune américaine utilise des métaphores constamment. Elle ne s’en rend absolument pas compte mais elle el fait malgré tout, assez fréquemment. Parfois un peu trop d’ailleurs, certaines … lors de ses explications s’entassent l’une sur l’autre et cela devient un peu compliquée à comprendre pour l’interlocuteur … surtout quand elle a un peu bu.

    * La jeune fille adore les recettes de grand-mère. En effet, elle en connaît beaucoup et les utilise constamment … vous pensez bien qu‘avec le nombre de tache qu‘elle a pu se faire sur ses vêtements en soirée, il a fallu rivaliser d‘astuces pour pouvoir les remettre le lendemain. Ses cheveux subissent une mixture à base d’œuf, ses dents et ses ongles sont souvent plongés dans du jus de citron, les tâches de vin connaissent le sel … et ainsi de suite.


05 : en plus.

  • Où avez-vous découvert ce forum ? Aucune idée, de partenariat en partenariat il me semble. Il a trainé dans mes favoris ensuite.
  • Célébrité sur votre avatar : Mischa Barton
  • Vous considérez-vous comme un(e) bon(ne) rpgiste ? A vous d’en juger.
  • Combien de fois par semaine vous est-il possible de venir sur le forum ? 7/7 jours en temps normal.
  • Suggestions constructives pour le forum ? Constructive ? Absolument aucune. [too much brandy !] Je le trouve vraiment bien menée, je suis passée dessus de nombreuses fois et je regrette de ne pas m’y être inscrite plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jimmy
I say buzz, buzz, buzz...
avatar

Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 25/10/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Leigh K. Mac Leold { 100% }   Mar 11 Nov - 19:09

Et une Leigh qui débarque. Présentation finie en première, et vu que je te valide, t'as le rôle meuf. Bienvenue chez les Bad Kids.

Comme tu as pu le voir, une nouvelle intrigue temporaire a été mise en place. Je suis trop sympa, et je vais t'envoyer un MP sous peu pour t'annoncer qui sont tes camarades de galère et la mission du groupe.

Bienvenue sur Breaking Dawn
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mallory Mac Leod

avatar

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 22/07/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Ca dépend... Mais maintenant je bosse au World’s end !
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
55/100  (55/100)

MessageSujet: Re: Leigh K. Mac Leold { 100% }   Mar 11 Nov - 21:34

    BIENVENUE !!

    Ouais, une nouvelle Mac Leod ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leigh Mac Leold

avatar

Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 04/11/2008

Suivi de votre personnage
Occupation:
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Leigh K. Mac Leold { 100% }   Mar 11 Nov - 22:19

Mercii à vous deux !
La famille s'agrandit Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mallory Mac Leod

avatar

Nombre de messages : 218
Date d'inscription : 22/07/2008

Suivi de votre personnage
Occupation: Ca dépend... Mais maintenant je bosse au World’s end !
A déjà...:
I Wanna Be Your Dog:
55/100  (55/100)

MessageSujet: Re: Leigh K. Mac Leold { 100% }   Mar 11 Nov - 22:36

    Oui et c'est tant mieux !

    P.S: j'adore ton avatar et l'incône de ta sign' ! (L)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Leigh K. Mac Leold { 100% }   

Revenir en haut Aller en bas
 
Leigh K. Mac Leold { 100% }
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (F/Libre) Leigh-Anne Pinnock ? Always be together
» Présentation de Aileen Leigh [Validée]
» Vivien Leigh #004 avatars 200*320 pixels
» Présentation - Leigh Wellington. [ 100 % ]
» Sous les sunlight des tropiques - proposé par Leigh Fraser

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Breaking Dawn :: • THIS IS HOUSE IS A CIRCUS :: Oh ! You Pretty Things-
Sauter vers: